Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE RESPECT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: LE RESPECT   Mer 30 Mai 2007 - 22:30

LE RESPECT
~~~~~~~~~~~~



« Fais tes devoirs crétin, ou tu vas finir chômeur, on s’en fout de ces problèmes à l’école, ça n’a aucune espèce d’importance »
« Mange ! Je ne veux rien savoir, mange ! » ou au contraire… « T’as pas fini de t’empiffrer ? Tu vas éclater à force , regarde on dirait déjà une outre ! »
« Arrête de t’agiter comme ça, tes copains sont bien plus calmes que toi »
« Regarde les autres, ils n’ont pas autant de problèmes, ils réussissent beaucoup mieux »
« C’est quoi ton dessin ? Ah bon d’accord ouhlala fallait le deviner que c’était un lion. T’en dessiner un ? J’ai pas le temps et ça ne servirait à rien, faut te démerder »
« Tu as encore oublié. Tu oublies toujours tout, on ne peut vraiment pas compter sur toi, tu as de la merde dans la tête ma parole »
« Ta chambre est un bordel sans nom. Dans dix minutes si elle n’est pas rangée je prends un sac poubelle et je vire tout. Comment ça c’est chez toi ? Non c’est chez moi ici. Plus tard tu feras ce que tu voudras quand tu seras chez toi, tu vivras dans un cloaque je m’en fous »
« Tiens j’ai trouvé une photo sous ton oreiller en faisant ton lit. C’est qui ? J’espère que c’est pas encore une folle »
« C’est un roman ou un journal intime le truc que j’ai trouvé sous le lit ? Y’a plein de fautes d’orthographe et c’est vraiment bizarre mais bon ! Non, non je n’ai pas vraiment lu, je suis tombé dessus par hasard »

Je continue ? Je crois qu’on peut rallonger la liste à l’infini…
Voici ce que beaucoup de parents appellent « autorité », mais qui ne saute pas aux yeux comme manque d’amour, de respect, de considération pour LA PERSONNE qu’est l’enfant.
C’est une violence plus subtile qui lui est faite que des coups, qui les accompagnent parfois en prime d’ailleurs, mais surtout une violence qui laisse des « MARQUES » bien plus profondes et difficiles à résorber.

Comment voulez-vous qu’un enfant qui a eu des heurts à l’école avec des camarades de classe ou avec des professeurs complètement tarés (il y en a !) ne préfère pas fuir dans des jeux vidéo plutôt que d’entendre autant de conneries ? Certaines personnes se plaignent que « les jeunes soient comme ci comme ça », mais se remettent-elles en cause, ELLES, dans les rapports qu’elles établissent avec ces jeunes ?
L’autorité, ce n’est pas imposer quelque chose par la violence, et le respect, cela commence par le RESPECT DE L’AUTRE. On ne peut pas demander à quelqu’un de nous respecter si nous n’en faisons pas autant, et d’ailleurs, à la limite, nous n’avons pas à « demander » ce respect, il devrait venir naturellement par la sérénité et la sagesse qui émane de nous et qui « force le respect »
Souvent, vous remarquerez que les personnes qui jugent, méprisent ou craignent les autres attirent le manque de respect et la haine.
Maintenant, on sert parfois malheureusement de « bouc émissaire » pour tous ces travers que certains rencontrent. Une personne dont on contrôle à longueur de journée les papiers d’identité, qui se voit refuser des postes à cause de son nom de famille ou de son physique, qui n’a pour seul univers qu’une cité béton et des batailles entre bandes rivales, qui a des parents qui le délaissent, ne discutent pas vraiment avec elle ou même le cognent, et se disputent sans cesse entre eux peut « basculer » plus tard dans une haine indifférenciée et vouloir faire payer la première personne qui fera l’affaire pour se décharger, même la plus respectueuse et la plus attentionnée. Ca arrive…
Cela ne veut pas dire qu’on ne peut rien faire. Ce sont les PARENTS qui sont à éduquer et qui doivent apprendre les premiers ce qu’est le respect.
Voici un homme qui pour moi « FORCE LE RESPECT », et qui devait « FAIRE AUTORITE », plus que « d’avoir » de l’autorité… C’est un père comme beaucoup en auraient rêvé, que nous pouvons tous prendre comme père spirituel, sauf tout le respect que nous pouvons avoir pour nos parents, qui eux-mêmes ont eu leur lot de « casseroles » à traîner, difficiles à éliminer… Cet homme était Rudyar Kipling. Je vais terminer ce petit exposé par une lettre célèbre de lui.
Bonne soirée.


Tu seras un homme, mon fils (Rudyar Kipling)

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et, sans dire un seul mot te remettre à bâtir
Ou perdre d'un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir.

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre.

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter les sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d'un mot.

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères
Sans qu'aucun d'eux ne soit tout pour toi.

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, sans laisser ton rêve être ton maître
Penser, sans n'être qu'un penseur.

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu peux être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant.

Si tu peux rencontrer triomphe après défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front.
Si tu peux conserver ton courage et ta tête,
Quand tous les autres la perdront.

Alors, les rois, les dieux, la chance et la victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les rois et la gloire,
Tu seras un homme, mon fils.

Rudyard Kipling


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
Tao

avatar

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 31 Mai 2007 - 4:21

J'avais écris un sujet assez en rapport, sur la culpabilisation.


Si vous avez déjà entendu ce genre de phrases :

- On va vous laisser, il est tard et vous êtes fatigués.

- Votre mère semble très possessive !

- Ton travail te prend trop de temps.

- N’oublie pas que les blancs, dont tu fais partie, comme moi, ont massacré des millions d’indiens d’Amérique, de noirs, sans compter les morts faits dans toutes ces guerres !

- Termine ton assiette ! Penses donc à ceux qui meurent de faim !

- Votre prédécesseur acceptait ce genre de choses, lui.

- Etc…

Vous avez été victime de tentative de culpabilisation.

Ces tentatives répondent à deux intérêts différents :

Soit vous manipuler, soit la personne qui se comporte ainsi reproduit un schéma comportemental vécu.

Dans le premier cas, aucun affect, donc gestion simple du problème : on en parle, règle le problème, sinon on ne continue pas la relation avec cette personne.

Le second cas est plus délicat. En effet, il n’y a pas de volonté perverse, juste un comportement légèrement déviant.

De plus, très souvent, ces « contrariétés » viennent le plus souvent de personnes que vous aimez bien : parents, amis, conjoints…

Que faut-il faire ?

Et bien cela dépend de votre ressenti.

Si cela ne vous gène pas, si vous êtes certains de passer « au-dessus » de cela, alors ne changez rien.

Sinon, n’hésitez pas à entamer le dialogue. Soyez fermes et cohérent.

N’acceptez pas ce jugement, et tentez de faire admettre à votre interlocuteur qu’il n’est pas en position de juge, même s’il le pense, et que vous ne lui reconnaissez pas ce pouvoir.

N’oubliez pas non plus qu’il a construit une partie, si ce n’est toute sa personnalité autour de cette déviance. Il l’a donc étayé par des apports extérieurs, des faits indiscutables.

Parfois, certains même ont une démonstration absolument inattaquable tant elle est fouillée.

Dites-vous bien que s’ils ont eu autant besoin de bétonner leur point de vue, c’est qu’ils le trouvent eux-mêmes boiteux.
Restez fermes, ne sombrez pas dans la victimisation. S’il existe encore de pauvres gens qui se font massacrer, le temps de ce type de martyrs est passé.

http://taoteblog.over-blog.com/article-6111957.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taoteblog.over-blog.com/
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 31 Mai 2007 - 8:56

C'est encore un autre thème Tao, la culpabilisation est plus ou moins consciente et n'es pas forcément liée à un manque de RESPECT, du moins pas dans l'esprit des gens qui culpabilisent, ils ne réalisent pas forcément qu'ils sont manipulateurs, tandis qu'en maltraitant des enfants comme dans les exemples cités plus haut, ils savent parfaitement qu'ils se défoulent et que c'est leur "ego blessé" qui parle... Mais peut-être ne savent-ils pas se maîtriser et n'ont-ils pas le courage ni la volonté de chercher d'où leur vient ce manque de sérénité et de confiance en eux-mêmes... Question de caractère.

Je reviendrai sur la discussion que tu as mise en référence à l'occasion !
A la "revoyure" l'ami.
Jef
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 31 Mai 2007 - 13:31

Quarkenciel, je ne suis pas tellement sûre que ces personne savent parfaitement qu'ils se défoulent lorsqu'ils se conduisent ainsi avec leurs enfants. Il peut aussi s'agir d'un coup de l'enfer qui est pavé de bonnes intentions. Ainsi ils sont persuadés de tout faire pour faire du bien à leurs gamins, pour l'éduquer, pour le rendre fort ... etc... etc ... sauf qu'en fait c'est leur image, leur ego qui parle. Sauf qu'en fait, c'est pour eux qu'ils agissent, pour leur paraître .... Avant de s'en apercevoir, ils ne le savent pas. Avant de soulever les jolis pavés (leurs intentions premières), ils ne voient pas l'enfer qu'ils font subir à leurs gosses.
J'ose espérer qu'ayant oter les pelures de saucissons qui leur servent de lunettes, ils changent de comportement et de discours.
Les parents qui battent leurs enfants aussi trouvent des bonnes raisons de le faire. Des raisons éducatives, bien sûr.

En ce qui concerne l'irrespect, je ne pense pas qu'il soit si simple de le focaliser en terme de maltraitance.


Ce sont parle Tao est typique de la manipulation. A tous les niveaux.
C'est le voisin qui vient demander un service en disant que vous lui sauvez la vie ...blablabla .... Vous passez pour le méchant si vous ne le faites pas ou bien vous le faites forcé, ou dupe par ce petit côté "sauveur du monde" qu'il vous fait endosser. Quel que soit le degré de manipulation, vous avez vous aussi votre côté manipulateur quand vous acceptez de rendre service : vous le faites parce qu'ainsi il vous redevra quelque chose, depuis de la considération jusqu'à un service en retour.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao

avatar

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 31 Mai 2007 - 16:17

Le thème est différent, mais les phrases sont (sensiblement) les mêmes.
L'éducation que tu cites, mais aussi certains "petits chefaillons", ou d'autres, beaucoup plus manipulateurs, qu'on peut difficilement coincer en harcèlement moral.
Mais cette éducation dont tu parles, et même si elle est "justifiée" par leurs auteurs, n'est-ce pas une forme de harcèlement moral?

Dans les exemples que tu donnes:

« Fais tes devoirs crétin, ou tu vas finir chômeur, on s’en fout de ces problèmes à l’école, ça n’a aucune espèce d’importance »
« Mange ! Je ne veux rien savoir, mange ! » ou au contraire… « T’as pas fini de t’empiffrer ? Tu vas éclater à force , regarde on dirait déjà une outre ! »
« Arrête de t’agiter comme ça, tes copains sont bien plus calmes que toi »
« Regarde les autres, ils n’ont pas autant de problèmes, ils réussissent beaucoup mieux »
« C’est quoi ton dessin ? Ah bon d’accord ouhlala fallait le deviner que c’était un lion. T’en dessiner un ? J’ai pas le temps et ça ne servirait à rien, faut te démerder »
« Tu as encore oublié. Tu oublies toujours tout, on ne peut vraiment pas compter sur toi, tu as de la merde dans la tête ma parole »
« Ta chambre est un bordel sans nom. Dans dix minutes si elle n’est pas rangée je prends un sac poubelle et je vire tout. Comment ça c’est chez toi ? Non c’est chez moi ici. Plus tard tu feras ce que tu voudras quand tu seras chez toi, tu vivras dans un cloaque je m’en fous »
« Tiens j’ai trouvé une photo sous ton oreiller en faisant ton lit. C’est qui ? J’espère que c’est pas encore une folle »
« C’est un roman ou un journal intime le truc que j’ai trouvé sous le lit ? Y’a plein de fautes d’orthographe et c’est vraiment bizarre mais bon ! Non, non je n’ai pas vraiment lu, je suis tombé dessus par hasard »

Il s'agit plus d'une forme de harcèlement moral que d'un manque de respect.
Bien que le harcèlement soit une forme d'irrespect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taoteblog.over-blog.com/
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 31 Mai 2007 - 23:39

--------------------------------------------------------------------------------
Quarkenciel, je ne suis pas tellement sûre que ces personne savent parfaitement qu'ils se défoulent lorsqu'ils se conduisent ainsi avec leurs enfants. Il peut aussi s'agir d'un coup de l'enfer qui est pavé de bonnes intentions. Ainsi ils sont persuadés de tout faire pour faire du bien à leurs gamins, pour l'éduquer, pour le rendre fort ... etc... etc ... sauf qu'en fait c'est leur image, leur ego qui parle. Sauf qu'en fait, c'est pour eux qu'ils agissent, pour leur paraître .... Avant de s'en apercevoir, ils ne le savent pas. Avant de soulever les jolis pavés (leurs intentions premières), ils ne voient pas l'enfer qu'ils font subir à leurs gosses.
J'ose espérer qu'ayant oter les pelures de saucissons qui leur servent de lunettes, ils changent de comportement et de discours.
Les parents qui battent leurs enfants aussi trouvent des bonnes raisons de le faire. Des raisons éducatives, bien sûr.

En ce qui concerne l'irrespect, je ne pense pas qu'il soit si simple de le focaliser en terme de maltraitance.
--------------------------------------------------------------------------------
--> ma Clacla, tu me sembles bien trop gentille desfois, et certains diraient même naïve s'ils ne te connaissaient pas... Il y a des réactions "épidermiques" qui n'ont strictement rien à voir avec "de bonnes intentions"... Quand l'ego parle et lui seul, il est rare que l'on ait à faire à de "bonnes" intentions. Le monde n'est pas fait que de gentils moutons revêtus de peaux de loup... Il y a même des loups revêtus de peaux de moutons à vrai dire !

TAO :
Le thème est différent, mais les phrases sont (sensiblement) les mêmes.
L'éducation que tu cites, mais aussi certains "petits chefaillons", ou d'autres, beaucoup plus manipulateurs, qu'on peut difficilement coincer en harcèlement moral.
Mais cette éducation dont tu parles, et même si elle est "justifiée" par leurs auteurs, n'est-ce pas une forme de harcèlement moral?

-> Peut-on harceler une personne que l'on respecte ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Ven 1 Juin 2007 - 6:07

C'est simple, quarkenciel, si tu me soupçonnes d'angélisme, c'est que pour ta part tu diabolises le comportement de certains parents/enseignants, bref, des personnes en position d'autorité. C'est vraiment jouer dans le terrain dualiste, sans nuance. Or, personnellement, je suis convaincue que le mode irrespect n'est ni blanc ni noir.
Il y aura toujours une "bonne raison" d'agir de telle ou telle manière. Et cette bonne raison est la recherche du bien-être, de l'amour, du plus d'être. Que certaiens personnes, les même citées plus haut ,se trompent complètement de méthode pour acquérir ce plus est la partie visible de l'iceberg.
Prenons R le père de C. Il n'a de cesse d'envoyer des vannes à son fils, le traitant de femmelette parce qu'il désire faire une école de cuisine. S'il pleure, les sarcasmes pleuvent ... etc .... Dans la réalité, R est la crème des hommes, il ne veut que le bien de son fils, il veut être fier de lui et les choix/comportements de C sont en contradiction avec ses propres choix et comportements. Inconsciemment, il a peur d'avoir échoué, en fin de compte, si son fils réussit .....
Je sais que d'horribles parents/enseignants existent, psychopathes au quotidien. Mais à mon sens ils sont une toute petite minuscule minorité parmi les "méchants parents/enseignants".


Et puis, je préfère cébé à clacla Razz

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Ven 1 Juin 2007 - 6:59

Je soulève aussi l'évidence de la spécifité de chaque situation dans un contexte donné qui dépasse le simple cadre des "phrases types" qui suggèrent plusieurs interprétations.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Sam 2 Juin 2007 - 7:26

Respecter quelqu'un c'est agir envers lui seulement aprés m'être demandé "Si je lui fais cela, va-t-il bien le prendre ou pas ?"
C'est considérer autrui comme une personne consciente et pas comme un objet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Ven 15 Juin 2007 - 13:06

Pas toujours A... "Atil" là...

Parfois, tu ne peux pas TOUT PREMACHER, l'autre doit faire UN TRAVAIL aussi et tu n'as pas à faire SON chemin à sa place...

Enfin, tu n'as pas à "prendre l'émotion de l'autre"... Ce n'est pas à toi de porter le poids du mal être des gens... Tu n'aides pas un enfant à marcher en retirant tous les obstacles qui sont devant lui et en lui bougeant les jambes à sa place... Tu dois un minimum faire confiance en sa capacité à grandir... Tout au plus peux-tu lui tenir un peu les mains au début et l'encourager à chacun de ses pas en lui montrant ta joie, et s'il tombe, lui montrer qu'il n'y a rien de grave et faire en sorte qu'il puisse en rire avec toi, qu'il n'y a pas de "drame"... Ce qui ne veut pas dire "rire de lui", mais bien "rire avec lui"

Tant que ta volonté n'est clairement pas de blesser l'autre, où est le problème ? Il faut arrêter de faire des noeuds au cerveau : tu exprimes ce que TOI tu ressens, sans être dans le jugement ou la critique...

A+
Jef
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Ven 15 Juin 2007 - 18:18

quarkenciel a écrit:
Pas toujours A... "Atil" là...

Parfois, tu ne peux pas TOUT PREMACHER, l'autre doit faire UN TRAVAIL aussi et tu n'as pas à faire SON chemin à sa place...

Enfin, tu n'as pas à "prendre l'émotion de l'autre"... Ce n'est pas à toi de porter le poids du mal être des gens... Tu n'aides pas un enfant à marcher en retirant tous les obstacles qui sont devant lui et en lui bougeant les jambes à sa place... Tu dois un minimum faire confiance en sa capacité à grandir... Tout au plus peux-tu lui tenir un peu les mains au début et l'encourager à chacun de ses pas en lui montrant ta joie, et s'il tombe, lui montrer qu'il n'y a rien de grave et faire en sorte qu'il puisse en rire avec toi, qu'il n'y a pas de "drame"... Ce qui ne veut pas dire "rire de lui", mais bien "rire avec lui"

Tant que ta volonté n'est clairement pas de blesser l'autre, où est le problème ? Il faut arrêter de faire des noeuds au cerveau : tu exprimes ce que TOI tu ressens, sans être dans le jugement ou la critique...

A+
Jef

Dans ce cas, l'irrespect n'existe pas.
Il n'y a pas de personne proférant des paroles irrespectueuses : il n'y a que des personnes incapable d'entendre certaines paroles sans aussitôt s'irriter inutilement.

A moins de considérer que l'irrespect ne soit pas dans les actes mais dans leur intention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Spectyre

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Mar 3 Juil 2007 - 13:45

La politesse (ou le respect) est définie par un code. Elle se présente comme un ensemble de règles acquises par l'éducation. Elle comporte une double finalité : faciliter les rapports sociaux en permettant à ceux qui en usent d'avoir des échanges respectueux et équilibrés ; faire la démonstration de son éducation et de son savoir-vivre.
Pour en savoir plus, voir mon article à ce sujet sur mon blog ; http://spectre.over-blog.net/article-6520872.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemanoir.forumpro.fr/index.htm
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Mar 3 Juil 2007 - 16:19

La politesse serait donc une forme codifiée de respect.

Et comme tout ce qui est codifié, c'est une chose figée et morte., ayant perdu son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Spectyre

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 5 Juil 2007 - 13:34

Atil a écrit:
La politesse serait donc une forme codifiée de respect.
Et comme tout ce qui est codifié, c'est une chose figée et morte., ayant perdu son esprit.
La politesse fait non seulement référence aux "usages et courtumes" (qui évoluent lentement) mais aussi à l'education (qui évuloue de génération en génération).
D'autre part un "code" (qui est issu des traditions) n'est pas forcément quelque chose de figé puisqu'il reste influancé par les "usages et courtumes".
Cfr le code de la chevalerie qui n'existe a quasiment plus à nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemanoir.forumpro.fr/index.htm
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 5 Juil 2007 - 17:35

Mais peut-on vraiment parler de code ?
Il sagit la de simple coutumes stéréotypées que les gens siuivent machinalement sans même penser à leur signification.
Ou alors, chez les gens qui pensent à ce squ'ils font, ces coutums ne servent plus qu'à feindre la politesse et le respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Tao

avatar

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Ven 6 Juil 2007 - 15:50

Feindre la politesse et le respect?
Mais c'est indispensable dans nos sociétés suralimentées.

Nos seuls soucis sont:

1- quel temps fait-il?
2- quel temps fera t-il?
3- qu'est-ce qu'on fait à manger pour Dubou-Kisang dimanche?

Alors forcément, quand l'effort de concentration maximum est de saisir sa cuisse de poulet par le pilon, l'échelle des valeurs bouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taoteblog.over-blog.com/
mariedmcs



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 13 Sep 2007 - 15:47

Citation :
Nos seuls soucis sont:

1- quel temps fait-il?
2- quel temps fera t-il?
3- qu'est-ce qu'on fait à manger pour Dubou-Kisang dimanche?


Je suis d'accord malgré l'exageration.

Citation :
Et comme tout ce qui est codifié, c'est une chose figée et morte., ayant perdu son esprit
.

Quant à la politesse, aujourd'hui c'est "Dis merci !".
Mais l'explication ? Pourquoi dirait-on merci ?
Enfin, un enfant se pose des questions.
"Parce que c'est la politesse."
Voilà la réponse habituelle, non complète.
Donc, oui, la politesse a perdu son esprit. Complètement. Maintenant, c'est systèmatique, on le dit comme ça, sans même savoir pourquoi....quelques fois, même, il arrive qu'on le dise pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 13 Sep 2007 - 16:55

Il parrait qu'en Inde les gens se respectent.
Pourtant la politesse n'y existe pratiquement pas : le "merci" n'y est pas d'usage car on trouve inutile d'exprimer de la gratitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Wolmar

avatar

Nombre de messages : 673
Age : 35
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Jeu 13 Sep 2007 - 18:43

Il existe une différence notable entre respect et politesse. La politesse est le rudiment du respect, mais elle peut aussi en être l'usurpatrice.
Etre poli, au sens propre comme au sens figuré : gommer les aspérités d'une attitude trop directe, trop rugueuse, trop brute, im-polie. Montrer à autrui que l'on veut pénétrer dans sa sphère intime sans la violer. Comme frapper à la porte d'autrui afin que l'on ne se méprenne pas sur nos intentions, qu'on ne déclenche pas une agressivité qui serait à la mesure du préjudice subi ; être poli pour rendre disponible, montrer une rondeur, une douceur du comportement appelant une réponse.
Mais, et l'analyse de Comte Sponville dans le petit traité des grandes vertus est très éclairante, la politesse n'est pas le tout du respect. Ni ne fait de la personne quelqu'un d'appréciable. Un nazi poli, dit-il, est tout à fait concevable, et ne retire rien à sa monstruosité profonde ; il la décuple même, par un jeu de perversion odieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leylei

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 45
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Mar 20 Déc 2011 - 18:15

Que Respecte-t-on au jour le jour ?

Les Règles, les codes de conduites, etc... Ce genre de chose.
Et encore, on ne Respecte les usages(par exemple) que plus ou moins. Le Respect est donc une mesure.

Mais une mesure de quoi ? Une mesure de la confiance. C'est simple pourtant...

Si j'ai confiance en mes élèves, en mes enfants, mes contemporains, je serais à leur écoute, dans le cas contraire, je leur rentrerais les Règles, mes règles, dans la tête par la violence si nécessaire... Quel manque de confiance, quel mépris d'autrui... Le mépris, le contraire du respect.

Pense-t-on à changer les Règles d'un jeu qui nous plait ? Non, on les Respecte ces Règles, les yeux fermés. Ces Règles-là, on y fait confiance, totalement sans jamais penser à les remettre en cause. Confiance aveugle...

Encore faut-il connaitre les Règles à Respecter n'est-ce pas ?
Encore faut-il vouloir savoir quelles Règles il y a à Respecter... Encore faut-il vouloir savoir...

Que c'est pratique, de fait, de ne pas savoir, précisément, définir le mot Respect...

N'est-ce pas ? : )

Le Respect d'autrui passe par la politesse, lorsqu'elle est sans hypocrisie, sans arrière-pensés. J'ai confiance dans ce code de conduite qui me dit de souhaiter le bonjour à qui je croise. Je sais que si j'accepte un cadeau de tel autre, je lui suis redevable même si son geste est totalement désintéressé... Simple politesse.

Et je Respecte cette racaille du quartier qui me dit " oh, saaaaaaaaaaamèr', tu m'respect ouch't'arrach' la gueul' !!" Pour lui Respect veut dire "moi d'abord " mais qu'importe, le Respect ce donne, il ne s'échange pas. "Respecte-moi d'abord, ensuite peut-être que je te respecterais..." Quel mépris, quelle folie, quel crime envers soi-même de penser ça...

Quel crime envers soi-même de manquer autant de confiance envers les autres... Et envers ce monde qui nous conduit doucement vers la Sagesse...

La mesure de la confiance.

La mesure de la confiance me "force" à relire ce texte pour y dénicher les fautes(j'espère ne pas en laisser trop, désolé pour celles qui restent) car je sais que si je Respecte l'orthographe(autant qu'il m'est possible) je serais plus compréhensible pour les lecteurs... Et ce, même si je trouves certaines Règles de l'orthographe vraiment nulles, stupides et contraignantes !

Mais c'est comme ça, Respect !

Ouaip, bla-bla-bla, au jour le jour, il est rare que j'ai une totale confiance envers quoi que ce soit gène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Mer 21 Déc 2011 - 6:40

Bien joué! .... dit comme ça, c'est limpide.

Tout commence par soi-même :

.... lorsque je manque de respect envers quelqu'un ou quelque chose, c'est envers moi que je pèche en premier.

J'irai donc plus loin : lorsque je manque de respect à celui-ci ou cela, je cautionne tous les manques de respect qui circulent par le monde. Et même si je place la barre très - trop ? - haute, commençons pas nous demander lequel des manques de respect, du mien ou de celui de tel dictateur envers son peuple, est plus légitime .....

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Mer 21 Déc 2011 - 13:38

Respecter une règle c'est en tenir compte.
Le contraire c'est de s'en foutre.

Respecter un homme c'est donc en tenir compte.
Le contraire c'est de s'en foutre. C'est donc se comporter avec égoïsme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Leylei

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 45
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Sam 24 Déc 2011 - 15:11

Parfois il faut savoir manquer de Respect.

Je ne tiens pas compte de toi car.......... Heu....... T'es coupable de crime ? Ouaip, là ça marche !!
Je te méprise parce qu'on est différent toi et moi ? Oups, là ça mârch' pô Sad


Je suis ok pour ne plus tenir compte de certaine personnes si je sais ce que ce qu'elles ont fait, ces personnes, est impardonnable.

Maintenant, pour savoir à qui je dois accorder ma confiance(donc mon Respect) je dois vraiment faire attention à cette personne, non ?

Et je peux aussi tenir compte, ou pas d'autre chose que des personnes.
La nature, ma propre maison, le code de la route etc... Encore faut-il connaitre les lois(Règles) à enfreindre pour pouvoir les violer consciemment...
Et c'est pas gagné en ce qui concerne la nature...

Si je choisi de manquer de Respect, ce ne sera JAMAIS la faute d'un autre, même si cet autre l'a fait avant moi, ce sera toujours mon choix. Ma responsabilité, ma liberté. Quel qu'en soit le prix à payer, les conséquences.

Et si tu as confiance en moi, Respecte alors mes choix, quel qu'ils soient, même si ils sont en opposition aux tiens. Respect et tolérance, ça va tellement bien ensemble hihihi ^^

Bien vue Atil, merci ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Dim 25 Déc 2011 - 9:52

On ne peut jamais avoir confiance à 100% en qui que ce soit.
Ca n'empèche pas de pouvoir respecter les gens.
On accepte les imperfections des gens car on sait que les humains ne sont pas des dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Leylei

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 45
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: LE RESPECT   Dim 25 Déc 2011 - 18:12

Nous ne sommes pas tous pareil, certain peuvent faire confiance à 100%.
Que ce soit à quelqu'un ou à un principe.

Mais toi Atil, lorsque tu conduis un engin roulant( vélo / voiture )tu te fais confiance à près de 100% non ?

C'est pareil pour nous tous, nous savons tous faire confiance à quelque chose...

Atil, tu me semble faire une grande confiance en ton jugement lorsque tu écris "On ne peut jamais avoir confiance à 100% en qui que ce soit."

Ça n’empêche pas d'avoir du Respect, bien entendu, car le Respect est une mesure de la confiance.
On peut donc en accorder un peu dès le départ... Et on le fait, si-si, tout les jours et plusieurs fois par jour...

Oui Atil, dans la journée qui suivra ta lecture de ce post, penses à noter chaque fois que tu fais confiance à quelqu'un...

Lorsque tu ne recompte pas la monnaie qu'on te rend, c'est faire une grande confiance.
Lorsque tu passes à ton vert sans regarder si d'autre grillent leur rouge... c'est faire grande confiance.
Quand tu bascule l’interrupteur, tu t'attends à ce que l’énergie passe... faire confiance.
Etc...

En fait, c'est le mépris que nous ne pouvons avoir à 100%.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE RESPECT   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE RESPECT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Non respect de la loi anti-tabac
» Le respect et l'écoute de l'autre dans le droit.
» Avec tout mon respect..
» Le respect et les entités
» "Respect de la personne" : définition par l'Etat maçon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: