Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Intelligence et souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Ven 13 Fév 2009 - 7:32

Tu n'as rien compris à ce que j'ai essayé de t'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
laskarina



Nombre de messages : 10
Localisation : Avignon (84) (Fr.)
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Ven 13 Fév 2009 - 13:14

non je ne suis pas intelligente, en outre je n'ai jamais souffert... je ne peux aps comprendre tes dires.

et j'en suis navrée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Ven 13 Fév 2009 - 13:33

meuh non faut pas dire ça, tu es intelligente, la pratique du piano le montre déja.
Quels sont tes morceaux favoris ?

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Ven 13 Fév 2009 - 19:29

laskarina a écrit:
non je ne suis pas intelligente, en outre je n'ai jamais souffert... je ne peux aps comprendre tes dires.

et j'en suis navrée!

Ho! Tu réponds à coté de la question car tu n'as pas compris ce que je disais !

(Ben oui : j'utilise la même méthode que toi :
Ta méthode systématique du "Tu ne comprends rien à ce que je dis !)

Ca ne conduit pas trés loin ne penses-tu pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
laskarina



Nombre de messages : 10
Localisation : Avignon (84) (Fr.)
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Sam 14 Fév 2009 - 8:32

c'est vrai.mais il me semblait que mon propos était clair pourtant; mais je me suis sans doute trompée.
alors je développe et fait mon mea culpa.

Mettre tout les mots dans des cases me semble trop réducteur.

Réduire l'intelligence à la sagesse (bon, c'est une jolie réduction mais tout de même), ça limite pas mal le sujet!
Le despote ,le ti magouilleur du coin de rue, jusqu'au loup qui assassinent par derrière ses collègues de boulot, tous ceux-là pratiquent leur intelligence mais pas dans le sens où tu l'entends.

l'intelligence est la faculté d'adaptation pour parvenir à un but (enfin je crois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laskarina



Nombre de messages : 10
Localisation : Avignon (84) (Fr.)
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Sam 14 Fév 2009 - 8:33

et le "systématique" était en trop! bizou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laskarina



Nombre de messages : 10
Localisation : Avignon (84) (Fr.)
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Sam 14 Fév 2009 - 12:35

disciple a écrit:
meuh non faut pas dire ça, tu es intelligente, la pratique du piano le montre déja.
Quels sont tes morceaux favoris ?

j'adore jouer le concerto italien ou la 2ème suite anglaise de Bach, sinon la Fantaisie de Mozart... en autre... ah oui, Bartok, et puis plein d'autres... c'est dur de se limiter! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Sam 14 Fév 2009 - 22:02

laskarina a écrit:
Mettre tout les mots dans des cases me semble trop réducteur.

C'est Confucius, il me semble, qui disait qu'une des choses les plus importantes à faire était de bien définir les mots.
Je suis plutôt d'accord car j'ai remarqué que pas mal de gens ne se comprenaient pas ou même se disputaient simplement parcequ'ils ne donnaient pas exactement le même sens aux mots.



Citation :
Réduire l'intelligence à la sagesse (bon, c'est une jolie réduction mais tout de même), ça limite pas mal le sujet!

Je ne réduis pas l'intelligence à la sagesse.
Pour moi la sagesse est juste une forme d'intelligence.



Citation :
Le despote ,le ti magouilleur du coin de rue, jusqu'au loup qui assassinent par derrière ses collègues de boulot, tous ceux-là pratiquent leur intelligence mais pas dans le sens où tu l'entends.

Ils connaissent une forme d'intelligence : la ruse ou l'esprit pratique..
il ne connaissent pas l'autre forme d'intelligence : la sagesse.



Citation :
l'intelligence est la faculté d'adaptation pour parvenir à un but (enfin je crois).

Et c'est la sagesse qui permet de trouver quel est ce but qui mérite d'être atteint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Wolmar

avatar

Nombre de messages : 673
Age : 36
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Dim 15 Fév 2009 - 19:56

Citation :
l'intelligence est la faculté d'adaptation pour parvenir à un but
Selon Bergson, oui. Mais cela s'inscrit dans un système de pensée particulier, qui ne rend sans doute pas toute l'étendue du concept. La faculté de faire des liens, intelligere, est la définition la plus commune, et bien plus profonde qu'une simple définition logique. Etre intelligent : ne pas simplement être capable d'établir des corrélations entre des phénomènes, mais (dans un sens plus métaphysique) sentir que l'Etre n'est qu'une sorte de toile, d'amas constellé d'éléments en apparence disjoints, en réalité fondus les uns dans les autres. Cette forme là d'intelligence, est en effet très proche de la sagesse de pensées hindoue ou chinoise notamment. Et elle s'approche étrangement de l'entité opposée (dans une certaine mesure) chez Bergson à l'intelligence, savoir l' "intuition".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
momo



Nombre de messages : 6
Age : 25
Date d'inscription : 19/07/2009

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Dim 19 Juil 2009 - 17:16

ce qui fait ce qu'on est c'est notre environnement et nos gènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Lun 20 Juil 2009 - 7:40

C'est à dire l'épigénétique et la génétique.
mais, par son intelligence, l'homme devient peu à peu capable de modifier son environnement et ses gènes.
Donc l'homme devient capable de "se faire" lui-même.
L'intelligence est un nouveau facteur permettant de nous modifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
momo



Nombre de messages : 6
Age : 25
Date d'inscription : 19/07/2009

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Lun 20 Juil 2009 - 10:19

on s'éloigne du sujet de départ mais bon.

Citation :
l'homme devient peu à peu capable de modifier son environnement et ses gènes.


c'est vrai que le "génie génétique présente un énorme potentiel de développement" mais un jour la nature reprend ses droits.

source wikipédia:http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nie_g%C3%A9n%C3%A9tique

Citation :
l'homme devient capable de "se faire" lui-même.

Je pense qu'il arrive surtout à se détruire tel est le cas lors des essais nucléaire dans le pacifique c'est vrai qu'il a réussi à modifié son environnement et les gènes des personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvania

avatar

Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Ven 10 Juin 2011 - 3:59

Atil a écrit:
Honteusement copié-collé :


L'intelligence , source de souffrance ou...

.. ou bien est-ce la souffrance qui rend intelligent?

Je rebondis sur le sujet très complet et intéressant de Marison quant à l'intelligence. En effet, j'ai toujours cru à un rapport entre l'intelligence et la souffrance. Peut-être est-ce logique mais au travers de mon vécu (aussi petit soit-il) j'ai souvent remarqué que les gens vraiment intéressants, intelligents étaient des gens qui avaient beaucoup souffert. Et plus la souffrance a été grande, et plus l'intelligence de la personne est grande.
Il est logique que si on limite l'intelligence à la connaissance et à la rapidité d'adaptation devant une situation donnée, plus ont a vécu de situation, plus ont en connais et donc plus ont sais comment y faire face. D'un autre coté l'intelligence nous porte à nous interroger sur bien des sujets et ouvrir les yeux est toujours douloureux. Je crois inutile de donné un exemple ...

"Heureux sont les simple d'esprit" disait l'autre, et bien d'autres citations sont célébre mais après tout qui a été le premier ? L'oeuf ou la poule? Interrogation sans réel interet je vous l'accorde mais je voulais vous exposez ma petite idée sur la question et avoir vos avis la dessu.
Sur l'intelligence et la souffrance symptome d'un manque de lucidité:

Imaginez un royaume,avec son roi(ou reine) avec ses amis et sa garde plus le peuple.
Or l'un des désir de ce(tte) monarque (je dirais pourquoi plus loin)est de s'entourer toujours plus d'amis qu'il invite à sa table ect...
Or pour ce faire il n'a d'autre choix de les choisir parmis le peuple.
Comment s'y prendra t-il? Son probleme en fait c'est que ses amis sont tous des découvreurs(euses) de mystères (dont l'intelligence s'emploi à comprendre le Cosmos afin d'en tirer partis sans lui nuire)dont il faut quand même faire l'effort de trouver ensuite profitent de ces découvertes.
Plus ils sont nombreux moins l'effort sera important et plus ils seront disponibles pour en profiter.
Aussi le roi veille à ce qu'une part de ces nouveaux bien soit distribuer au peuple.
Or quand le peuple découvre la part qui lui reviens certains d'entre eux s'emeuvent de ces merveilles
une lueur eclaire leur yeux et temoigne d'un nouveau désir la déraison peut s'emparer de certain mais la garde est là pour le ramenner à sa place.
l'"amour" sage lucide et prudent de certains autres les amennent à s'eveiller.
Le bonheur est à l'instart (mais pas seulement comme je le dirais plus loin)de la joie de vivre des amis du Souverain(ne) la lucidite les amene à contrôler cette joie
Mais qu'adviens t-ils de ceux qui parmis le peuple ne se sont pas encore éveillés face à ces merveilles ils n'en sont pas moins heureux mais sont dans leurs rêves (ils revassent gentiment dans leur vie).
Mais qu'adviens t-ils de ceux qui parmis le peuple ont étés sensibilisé il decouvrent la souffrance de l'effort qui les pousse (comme une pulsion de vie) et ceux qui alors ne font pas preuvent de lucidité resteront dans la souffrance de cette pulsion qui les annime
Ici la lucidité est vitale pour eux et au final pour les plus courageux il decouvriront la joi et la chance d'avoir ets éveillés.
Mais attention ceux qui "dorment" encore gentiment dans ce royaume n'en sont pas moins heureux mais uniquement ignorants (tout simplement)
Notre humanité d'un coté en souffrance de l'autre dans ses gentils rêves et de l'autre encore objectivement heureux ressemble à ceci.
La lucidité est une nessecité pour certains d'entre nous mais le chat du coin de la rue (tres heureux)bien que ne connaissant pas le maire qui apprécie leur compagnie ignorent totalement le fait que c'est grace au maire qu'ils ne sont pas continuellements martyrisés par certains habitants.
Le chat (mais pas seulement) est un simple d'esprit heureux est-il! Mais quand il se reveillera il sera rendu responsable et sera redevable de sa
lucidité d'ailleurs le connaissant alerte et affectueux qu'il est, il n'aura aucun probleme...

Sylvania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Ven 10 Juin 2011 - 8:19

Imaginons un homme vivant seul et heureux dans les bois.
Un jour il sort des bois et prend conscience que d'autres hommes vivent en dehors et sont plus civilisés que lui.
Il constate aussi que ceux-ci possèdent bien plus de choses que lui : Il prend alors conscience de sa pauvreté... et il en souffre.
Sa lucidité le conduit donc à la souffrance;
Pourtant il peut aussi prendre conscience que les richesses ne sont rien.
Et alors il se moque d'être pauvre.
Sa lucidité le conduit donc à ne plus souffrir.

Il y a ici deux lucidités différentes.
La 1ère est la découverte de faits nouveaux ... entrainant des idées et des émotions parasites.
La 2ème est une analyse des faits par la sagesse. Ce n'est plus une découverte de nouveautés mais un approfondissement de ce qui était déja connu.

La lucidité ce n'est pas seulement apprendre des faits nouveaux, c'est aussi repérer les idéees fausses que contenait notre cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie

avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Ven 10 Juin 2011 - 9:57

Pas besoin d'imaginer, observons les peuples isolés d'Amazonie par exemple soudainement confrontés à notre "civilisation". Les comportements sont très divers et variés, certain sombrent dans l'alcool d'autres sont fascinés par les médias et les téléphones portables enfin d'autres refusent toute cette technologie en bloc et restent fidèles à leurs traditions mais pour combien de temps?

Faut-il rester dans le jardin d'Eden ou gouter au(x) fruit(s) de la connaissance?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Sam 11 Juin 2011 - 9:19

Ce n'est pas découvrir des choses qui rend malheureux.

Ce qui rend malheureux c'est d'associer des émotions négatives à ce qu'on découvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie

avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Mar 14 Juin 2011 - 12:06

Atil a écrit:
Ce n'est pas découvrir des choses qui rend malheureux.

Ce qui rend malheureux c'est d'associer des émotions négatives à ce qu'on découvre.
Pas seulement, ce sont aussi les conséquences d'actes de plaisir qui peuvent induire des catastrophes ou de la précarité ou de la dépendance, etc...
Si les personnes en cause n'ont pas d'émotions négatives, elles peuvent rester heureuses (même dans l'autodestruction ex:alcool, drogue) mais les proches de ces personnes peuvent également en souffrir et être malheureuses par voie de conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Mar 14 Juin 2011 - 13:08

Ces proches ne seront malheureux que s'ils associent des émotions négatives à ce qui se passe.
Personne n'oblige quiconque à se morfondre dans des émotions négatives.
Devant un même évènement, c'est nous qui choisissons de rester de marbre ou de nous indigner.
La sagesse nous dit de toujours rester d'humeur égale pour être heureux en toute circonstance. La sagesse est-elle une forme d'intelligence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie

avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Mar 14 Juin 2011 - 14:17

Atil a écrit:

La sagesse nous dit de toujours rester d'humeur égale pour être heureux en toute circonstance. La sagesse est-elle une forme d'intelligence ?
Je pense que l'intelligence serait plutôt d'adapter son humeur aux circonstances même s'il est inutile et contre productif de "paniquer" à tout propos, il est salutaire de changer d'humeur lorsqu'arrive une catastrophe.
Dans des circonstances sereines, c'est à dire la plupart du temps pour nous les occidentaux, inutile de se mettre la pression bien évidemment et l'humeur égale est un bienfait. Sauf que montrer sa bonne humeur est aussi un bienfait pour notre entourage (sauf pour les envieux!) et donc pour nous par réciprocité.
Mais gare aux schémas trop rigides!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Lun 5 Sep 2011 - 21:09

Je pense que les gens intelligents souffrent plus car ils cernent mieux les gens et qu'ils sont un danger pour les gens mal attentionnés au travail ou autre, de par leur sensibilité ils repèrent toutes les failles , les faux, qu'en pensez vous?
Ce sont eux qui sont prit en bouc émissaire, un abruti n'est pas dangereux il voit rien!
quelqu'un intelligent est trop lucide pour beaucoup, il faut l'éliminer!
dans une société de consommation basé sur les apparences, l'intelligent ne trouve sa place, dès l'école il est en échec
un intelligent se pose beaucoup de questions ce qui l'angoisse, c'est le contraire d'un imbécile heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Mar 6 Sep 2011 - 8:12

Emmy a écrit:
Je pense que les gens intelligents souffrent plus car ils cernent mieux les gens

Ils peuvent aussi souffrir moins car ils n'ont pas de peurs irrationnelles.
Cernant mieux les gens, ils ne se font pas d'eux des idées fausses pouvant les faire souffrir.




Citation :
et qu'ils sont un danger pour les gens mal attentionnés au travail ou autre,

Et ils sont une aide et un secours pour les gens bien intentionnés.




Citation :
Ce sont eux qui sont prit en bouc émissaire, un abruti n'est pas dangereux il voit rien!

Ils peuvent aussi être appréciés car leur aide est précieuse.




Citation :
quelqu'un intelligent est trop lucide pour beaucoup, il faut l'éliminer!

Et pourquoi tout le monde craindrait-il les gens lucides ?
Si le monde est rempli de menteurs, de tricheurs et de manipulateurs, ne peuvent-il pas avoir intéret à se faire aider par un homme lucide afin de se défendre contre les autres ? N'est-ce pas plus intéressant de se faire un ami de l'homme lucide que de s'en faire un adversaire ?




Citation :
dans une société de consommation basé sur les apparences, l'intelligent ne trouve sa place, dès l'école il est en échec

Il est un échec selon le point de vue des autres. Pas selon le sien.


Citation :
un intelligent se pose beaucoup de questions ce qui l'angoisse, c'est le contraire d'un imbécile heureux...

Comme il réfléchit plus, il trouve plus de solution, ce qui le soulage.
il peut aussi avoir une sagesse assez développée pour comprendre comment ne plus s'engoisser.
L'angoisse c'est pour les émotifs pas pour les intelligents.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Emmy



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Mar 6 Sep 2011 - 17:11

oui c'est vrai je parlais peut etre plus de sensibilité, d'angoisse peut etre mais cela ne va pas sans une part d'intelligence avec parfois

oui faudrait un topic sur les émotifs!

mais l'échec scolaire des précoces c'est une réalité à l'école le système n'est pas fait pour eux, puis on peut avoir une forme d'intelligence différente (résoudre un problème matheux par un autre biez que ce qui est demandé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   Mer 7 Sep 2011 - 9:32

L'émotion c'est l'émotion.
L'intelligence c'est l'intelligence.

L'angoisse vient des émotions, pas de l'intelligence.

Ne confondons pas "réfléchir intellectuellement" et "ressasser un problème avec angoisse".

Mais c'est vrai que l'intelligence permet parfois de repérer des problèmes dont l'émotion s'emparera ensuite pour générer de l'angoisse.

Méler intelligence et émotion est souvent douloureux.
Les émotifs sont plus heureux s'ils restent ignorants que s'ils utilisent leur intelligence.
et les intellectuels sont plus heureux s'ils utilisent leur intelligence mais pas leur émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intelligence et souffrance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intelligence et souffrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: