Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Validité d’un consentement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Validité d’un consentement.   Ven 19 Oct 2007 - 14:31

Dans quelle mesure peut-on considérer qu’un consentement est valide ?

Par exemple, si je demande gentiment à un ami de laver ma voiture, il est théoriquement libre de refuser. Mais si j’exerce une sorte de fascination inconsciente sur cet ami, ou s’il a tellement peur de me décevoir qu’il n’ose rien me refuser, dois-je considérer qu’il est libre, à un instant donné de sa vie et avec son vécu, d’exercer son libre arbitre, ou au contraire m’abstenir de lui demander quoi que soit, quite à nier la validité de son consentement et sa capacité à faire librement un choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
exodus



Nombre de messages : 127
Age : 44
Localisation : en haut à côté de l'abîme
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Sam 20 Oct 2007 - 8:49

Même sans fascination ni peur de décevoir, il est de toute manière déterminé à faire ce qu'il va faire. Pourquoi ? Vous avez de si bonnes relations qu'il ne pense même pas à refuser. Un jour, tu lui as toi-même lavé sa voiture, donc il se sent redevable ...etc.
Notre libre-arbitre ne s'exerce qu'en fonction de nos expériences passées et de leur digestion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Sam 20 Oct 2007 - 11:13

Quelle que soit la situation, si quelququ'un accepte de faire ce que je lui demande, c'est donc qu'il n'est pas libre.
Même s'il estime avoir librement accepté, il subit quand même l'influence de ma demande.
La vraie liberté ce serait de faire quelque chose absolument sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Sam 20 Oct 2007 - 12:07

Demander à quelqu'un de choisir, c'est donc lui ôter toute liberté classe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Sam 20 Oct 2007 - 13:09

Demander c'est exercer une influence sur autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Naaran

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 27
Localisation : Perdu... dans ses pensées....
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Sam 20 Oct 2007 - 14:08

si je décide de divorcer mais que mon mari est intouchable de part ses fonctions et que je décide alors de me séparer de lui par consentement mutuel y a t il réellement consentement
(excusez cette allusion mais je pouvais pas m'en empecher)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Sam 20 Oct 2007 - 17:07

Si le divorce est prononcé par consentement mutuel c'est forcément qu'il y a eu consentement des deux parties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Lun 22 Oct 2007 - 16:03

Donc, si je demande quelque chose à quelqu’un, qu’il accepte ou refuse, il n’est pas libre de son choix.

Moralement, je ne devrais rien imposer, donc rien proposer ou demander à quelqu’un qui n’est pas libre, c’est à dire ne jamais rien demander à personne.

Pourtant, parfois, j’ai envie ou besoin de demander un service.

Comment m’assurer que le consentement de la personne concernée est moralement acceptable, s’il peut l’être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Mar 23 Oct 2007 - 6:21

Ornicar a écrit:
Donc, si je demande quelque chose à quelqu’un, qu’il accepte ou refuse, il n’est pas libre de son choix.

S'il me répond c'est forcément qu'il subit l'influence de ma demande.
Donc quel que soit son choix, ce dernier dépend de mon influence.
Ou alors il lui faut choisir d'ignorer ma question.
Mais la encore ce choix qu'il fera sera du à une réaction envers moi-même.
Donc j'aurai une influence sur lui.
Donc je limite sa liberté.



Citation :
Moralement, je ne devrais rien imposer, donc rien proposer ou demander à quelqu’un qui n’est pas libre, c’est à dire ne jamais rien demander à personne.
Pourtant, parfois, j’ai envie ou besoin de demander un service.

De toute facon personne n'est libre.
Donc nous pouvons continuer à intéragir entre nous mêmes; ca ne fera guère de diférences. Quoi que nous fassions nous influencons les autres. Quoi que nous fassions nous subissons l'influence des autres, ou du monde extérieur.



[quote}Comment m’assurer que le consentement de la personne concernée est moralement acceptable, s’il peut l’être ?[/quote]

Pourquoi serait-il moralement inacceptable d'influencer la vie d'autrui ?
On peut aussi bien agir sur autrui pour son bien que pour lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Mer 24 Oct 2007 - 16:30

Donc, si on estime que c’est pour son bien, on a le droit d’imposer à quelqu’un quelque chose qu’il n’a pas le pouvoir de refuser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Mer 24 Oct 2007 - 18:58

Nous faisons ce que nous croyons bon de faire.

Et les autres sont libres d'obéir ou pas.

Nous ne faisons qu'influencer le comportement d'autrui, mais nous ne le déterminons pas.

Car autrui n'est pas un objet, une simple machine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zet



Nombre de messages : 10
Localisation : Québec
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   Mer 28 Nov 2007 - 23:29

exodus a écrit:
Même sans fascination ni peur de décevoir, il est de toute manière déterminé à faire ce qu'il va faire. Pourquoi ? Vous avez de si bonnes relations qu'il ne pense même pas à refuser. Un jour, tu lui as toi-même lavé sa voiture, donc il se sent redevable ...etc.
Notre libre-arbitre ne s'exerce qu'en fonction de nos expériences passées et de leur digestion.

Je suis de cet avis aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Validité d’un consentement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Validité d’un consentement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» double autocorrelation et validité des tests statistiques
» Validité du bapteme selon un document oecuménique
» The Great Sacrilege (1971) - E. Validité et Licéité
» besoin d'aide pour le calcul de la validité interne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: