Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le bonheur, une idole ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Le bonheur, une idole ?   Lun 17 Déc 2007 - 9:01

Si l’on fait du bonheur une idole, on fait fausse route.

Voilà de quoi s'interroger sur nous-même, sur notre mentalité de la recherche du plaisir à tout prix. A tout prix étant la clé du problème.

Notre humanité, pauvres humains que nous sommes, a-t-elle d'autres clés ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Lun 17 Déc 2007 - 13:16

Parlerons-nous ici du bonheur - plaisir ou du bonheur - sérénité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Lun 17 Déc 2007 - 16:10

Mauvaise question. On parle de la conception individuelle du bonheur pour chacun. Quelle que soit ta conception du bonheur, à quoi t’exposes-tu si tu en fais un but absolu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Lun 17 Déc 2007 - 16:38

Le bonheur - plaisir n'est pas un absolu.

Le bonheur - sérénité est un absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Wolmar

avatar

Nombre de messages : 673
Age : 35
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Lun 17 Déc 2007 - 18:00

Le plaisir, le bonheur et la sérénité sont trois concepts distincts bien que liés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Lun 17 Déc 2007 - 18:59

blablabla .. je ne parle pas des différentes options ou graduations du bonheur, mais quel qu'il soit en faire une idole. Y compris s'il s'agit du bonheur-sérénité .. et même y compris de la Joie.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolmar

avatar

Nombre de messages : 673
Age : 35
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Lun 17 Déc 2007 - 19:08

Quand bien même voudrait-on que le bonheur ne soit plus une idole -on l'idolâtrerait par là encore davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mar 18 Déc 2007 - 6:54

La question n'a pas de réponse possible.
Selon ce qu'on idolatre, le résultat peut être bon ou mauvais.
Tout mettre dans le bonheur-plaisir nous rendra égoïstes.
Tout mettre dans le bonheur -sérénité nous rendra généreux.

La seule chose dont il faut se méfier c'est l'idolatrie.
Il faut avoir une bonne raison pour choisir un but. celui-ci ne doit pas provenir d'une idolatrie naïve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mar 18 Déc 2007 - 9:31

Une idolâtrie naïve ou réfléchie reste une idolâtrie .

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mar 18 Déc 2007 - 9:40

Idolâtrer le bonheur, c'est en faire un sujet alors que c'est un prédicat rires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mar 18 Déc 2007 - 9:43

Atil a écrit:
idolatrie naïve.

N’est-ce pas un pléonasme ? On idolâtre toujours une perfection, et la perfection n’est pas de ce monde. L’idolâtre est toujours illusionné, toujours naïf. D'ailleurs, on idolâtre rarement quelqu’un de vivant, à part quelques fieffés illusionnistes, genre gourous.

En particulier, celui qui fait de la sérénité une idole perd le sens de la réalité, car l’homme n’est pas fait pour être serein en permanence. L’homme serein poursuivit par un lion est un mort sur pattes. Parfois, il est raisonnable d’être terrorisé. Zen de chez zen, on court nettement moins vite que sous adrénaline. Principe de réalité.

Pareillement, un celui qui sacrifie sa vie sociale et familiale au profit d’une quête personnelle de la sérénité en tant qu’absolu, fait parfois plus de mal à son entourage que s’il restait humainement instable ou nerveux. Son bonheur s’en trouve en retour altéré.

On peut faire le même raisonnement avec un bonheur-plaisir. L’homme n’est pas fait pour le plaisir permanent, et il y a des buts plus enrichissants à poursuivre, parfois, que la simple jouissance immédiate.

Mais surtout, bien loin de toute référence philosophique, je pense que ce qui répond le mieux à la question de Cébé, c’est une réplique de Darry Cowl (orth ?), qui servait de générique à une émission de Frédérique Bono, sur France-Inter. De mémoire, ça disait :

« Et plus tu désires une chose, et plus de toi s’éloigne cette chose.

C’est d’Baudelaire ça.

Enfin, j’crois…

J’m’en fous, d’façon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mar 18 Déc 2007 - 12:03

Smile



J'avoue Cébé... avoir eut du mal a comprendre ton interrogation, tellement j'ai trouvé bizarre le sens de cette phrase...

C'est vrai aussi qu'idolatrer une image, une statue ou croix est déjà trés "basique" dans la mentalité.. donc idolatrer un "état d'esprit" est encore au-delà du basique primitif...
Surtout qu'idolatrer "un" ou "une" est déjà un concept d'enfermement...

Donc à mon sens, idolatrer un état d'esprit est encore une façon de s'abstenir d'être... C'est comme les personnes qui reconnaitront (exemple) la gentillesse comme une qualité, mais qui seront incapable d'avoir "l'envie d'être" ... (du faîte ce que je vous dit, mais ne faites pas ce que je fait)

Donc... Il serait préférable d'AIMER la sérénité, la beauté, la joie etc... à mesure égal pour pouvoir le vivre "intensément en soi".... Wink

Smile sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Sam 22 Déc 2007 - 7:11

cébé a écrit:
Une idolâtrie naïve ou réfléchie reste une idolâtrie .

Un homme réfléchi n'idolatre pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Sam 22 Déc 2007 - 7:24

[quote="Ornicar"] On idolâtre toujours une perfection, et la perfection n’est pas de ce monde. L’idolâtre est toujours illusionné, toujours naïf. [/quote}

On idolâtre ce qu'on CROIT être une perfection.
L'idolatre est toujours un croyant, un idéologue, un émotif.
L'homme rationnel et objectif n'idolâtre pas.




Citation :
En particulier, celui qui fait de la sérénité une idole perd le sens de la réalité, car l’homme n’est pas fait pour être serein en permanence.

Ca c'est une croyance improuvée.
Une croyance que nous avons inventé pour nous empécher de vivre heureux.
Une simple excuse pour rester agressifs, grincheux et négatifs.




Citation :
L’homme serein poursuivit par un lion est un mort sur pattes. Parfois, il est raisonnable d’être terrorisé. Zen de chez zen, on court nettement moins vite que sous adrénaline. Principe de réalité.

Et celui qui reste zen évite de courir dans nimporte quel sens mais s'enfuit intelligemment. Et il sait également faire la diférence entre les situations ou il vaut mieux s'enfuir et celles ou il vaut mieux rester et se cacher.
Ca c'est le vrai principe de réalité.




"Pareillement, un celui qui sacrifie sa vie sociale et familiale au profit d’une quête personnelle de la sérénité en tant qu’absolu, fait parfois plus de mal à son entourage que s’il restait humainement instable ou nerveux. Son bonheur s’en trouve en retour altéré."

>>>>>>Ceux qui sont émotifs et nerveux nuissnt bien plus à leur entourage. et cela d'autant plus qu'ils ne pensent qu'à leurs problèmes personnels.
Ceux qui restent zen n'emmerdent et n'agressent personne. Restant stables et solides ils sont même ceux sur lesquels les autres peuvent le plus s'appuyer.



"On peut faire le même raisonnement avec un bonheur-plaisir. L’homme n’est pas fait pour le plaisir permanent, et il y a des buts plus enrichissants à poursuivre, parfois, que la simple jouissance immédiate."

>>>>>>La nature a créé le plaisir non pas pour faire notre bonheur mais pour nous obliger à bouger. Le plaisir n'est donc qu'un but, c'est la carotte au bout de baton pour nous faire avancer. Si le plaisir de manger n'existait pas, les animaux se laisseraient mourir de faim.
Si nous étions dans un plaisir permanent, nous nous laisserions mourir sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Sam 22 Déc 2007 - 10:20

L'homme rationnel et objectif ( je te cite, Atil) n'existe que dans l'imagination de l'homme rires

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Sam 22 Déc 2007 - 12:56

J'idéalise le bonheur, mais quand il n'est pas là, je souffre.

J'idéalise alors l'idée du bonheur, et même si ce dernier n'est pas là, je ne souffre pas.

J'idéalise ma douce, tout mon bonheur dépend d'elle. Et puis un jour elle meurt, et ma souffrance est plus grande.

J'idéalise donc l'amour que je porte à ma douce, et quand elle meurt, ma souffrance est moindre, plus facile à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mer 26 Déc 2007 - 16:50

Atil a écrit:
Ceux qui restent zen n'emmerdent et n'agressent personne.

Tu te souviens du dernier film de Patrick Dewear (orth?), Paradis Pour Tous ?

Celui qui reste zen quand il est humain de s'émouvoir est insuportable pour autrui. L'émotion fait partie de notre humanité, de ce qui nous rend humain. On peut dire qu'un fonctionnaire vichyssois remplissant un train de la mort d'un coup de tampon sans un battement de cil était inhumainement zen. On l'aurait préféré plus émotif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mer 26 Déc 2007 - 18:59

cébé a écrit:
L'homme rationnel et objectif ( je te cite, Atil) n'existe que dans l'imagination de l'homme rires

C'est justement leur excés d'imaginaire qui empèche les hommes d'être rationnels et objectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mer 26 Déc 2007 - 19:01

Pizza Man a écrit:
J'idéalise le bonheur, mais quand il n'est pas là, je souffre.

J'idéalise alors l'idée du bonheur, et même si ce dernier n'est pas là, je ne souffre pas.

Idéaliser le bonheur et idéaliser l'idée du bonheur c'est la même chose;
On ne peut pas idéaliser les choses mais seulement l'idée qu'on s'en fait.
Le mot "IDEE-aliser" le montre bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mer 26 Déc 2007 - 19:06

Ornicar a écrit:
Atil a écrit:
Ceux qui restent zen n'emmerdent et n'agressent personne.
Celui qui reste zen quand il est humain de s'émouvoir est insuportable pour autrui. L'émotion fait partie de notre humanité, de ce qui nous rend humain. On peut dire qu'un fonctionnaire vichyssois remplissant un train de la mort d'un coup de tampon sans un battement de cil était inhumainement zen. On l'aurait préféré plus émotif.

Si les minables s'énervent de voir quelqu'un qui reste zen, c'est eux que ca regarde, et non pas celui qui reste zen.
l'émotion n efait pas partie de l'humanité, c'est la juste un mythe purement occidental et actuel.
L'homme est justement le seul animal qui possède une structure cérébrale lui permettant de résister à la tyrannie des émotions.

Quand au fonctionnaire, c'est justement l'émotion qui l'entraine à envoyer des innocents à la mort.
Soit il agit ainsi par haine des juifs ... hors la haine est une émotion, ... soit par peur des nazis si jamais il ne leurs obéissait pas ... hors la peur est aussi une émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   Mer 26 Déc 2007 - 19:38

Atil a écrit:
Idéaliser le bonheur et idéaliser l'idée du bonheur c'est la même chose;
On ne peut pas idéaliser les choses mais seulement l'idée qu'on s'en fait.
Le mot "IDEE-aliser" le montre bien.

<o> Mais c'est bien ce que je dis. On peut idéaliser l'idée qu'on se fait du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bonheur, une idole ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bonheur, une idole ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Psaume 15. Dieu est la source de la vie et du bonheur
» Sainte Thérèse de Lisieux ! Il est des âmes sur la terre qui cherche en vain le bonheur..
» Les huit marches vers le bonheur de Bhante Henepola Gunaratana
» Contrairement à ce que tu crois, ton bonheur ne dépend pas de l'attitude des autres.
» Vos citations ou textes ou images sur le bonheur et la joie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Spiritualité-
Sauter vers: