Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La religion, un bien ou un mal?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Jeu 12 Fév 2009 - 6:59

C'est un mot qu'on a inventé pour pouvoir croire quand même en Dieu tout en faisant penser qu'on n'est pas un bigot.
C'est aussi un moyen se forger son Dieu personnel plutôt que de dépendre de celui d'une religion institutionnalisée.
Dans le meilleur des cas c'est juste un Dieu que l'on pose en tant qu'hypothèse sans avoir vraiment de croyance en lui.
(Mais le fait même d'utiliser ce concept de "Dieu" montre bien qu'on a subit l'influence des religions.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
J.J.R.18



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Jeu 12 Fév 2009 - 14:43

Angelo, un Dieu philosophique, c'est un Dieu qui s'insère au sein d'uune théorie philosophique, comme pour Descartes qui à besoin de prouver l'existence de Dieu avant toute chose car c'est qui lui semble essentiel. Spinoza assimile Dieu à la nature, et suppose bien une présence d'un Dieu, mais pas comme l'entendent les religions institutionalisés.
Pour ce qui concerne de l'appellation "Dieu" chère à mon ami Atil, il est employé en tant que terme générique, car si chacun commençait à donner un nom de Dieu pour sa petite théorie personnelle, ça risque de faire un méli-mélo sans fin. Tu peux employé le mot Dieu sans pour autant avoir l'esprit entravés de dogmes. Le mot en lui m^me résulte d'une influence, mais pas forcément la pensée de la personne qui utilise ce mot.

à disciple: Je ne parle pas de Dieu philosophique pour Einstein, je ne connais pas énormément ses théories d'ailleurs, j'ai juste souvent ouï dire, par des personnes compétentes en physique, que le concept de Dieu chez Einstein est intervenu: Après te dire comment il est intervenu et quelle en ont été les conséquences, je suis incapable de te le dire car je ne le sais pas. Juste un ouï dire de collègues physiciens.

Atil à dit: "C'est un mot qu'on a inventé pour pouvoir croire quand même en Dieu tout en faisant penser qu'on n'est pas un bigot."

...no comment, si moi j'idéalise les philosophes (soit disant...), toi tu les injure, sans les connaitre qui plus est! Donc je sais que je passe pour le grand méchant sur ce forum (hum), mais bon, la majorité n'a pas toujours raison.


"C'est le propre de l'homme de se tromper, seul l'insensé persiste dans son erreur." (Cicéron)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Jeu 12 Fév 2009 - 18:54

Atil a écrit:
disciple a écrit:
J'ignorais que le "Dieu philosophique" était une hypothèse necessaire dans le cas d'Einstein...

En effet, non seulement faire des hypothèses sur dieu était totalement inutile à Einstein pour réaliser ses calculs , mais en plus c'est sa croyances en "un Dieu qui ne joue pas aux dés" qui l'a empéché d'accepter pleinement la physique quantique;
Et c'est sa croyance / hypothèse en un univers fixe qui l'a empéché de découvrir l'expansion de l'univers.
N'importe quoi.

De un, Einstein ne remettait pas en cause la mécanique quantique, mais une interprétation (parmi d'autres) de la MQ, celle de Copenhague (qui est plutôt arbitraire, d'ailleurs). Aujourd'hui, cette interprétation ne satisfait plus grand monde. Tiens donc.

De deux, ses doutes sur cette interprétation l'ont notamment mené à la découverte de l'effet EPR qui est devenu un élément fondamental de la MQ moderne, avec toutes les nouveautés que cela soulève (non-localité, etc.).

De trois, Einstein avait adopté le déterminisme méthodologique (supposer que tout effet est univoquement déterminé par une cause), qui est l'attitude féconde par excellence. Noter la position opposée à Einstein à l'époque, qui peut se formuler par "Shut up, and calculate !". Tellement constructif, n'est-ce pas ?

De quatre, passant à la relativité générale, les convictions personnelles d'Einstein l'ont mené à introduire la constante cosmologique qui fait aujourd'hui partie intégrante de la cosmologie. Il est vrai, cette constante servait à garder un univers statique, mais en même temps, elle a permis de tenir compte des forces non-gravitationnelles qui influenceraient l'évolution de l'univers. Les différents modèles d'univers actuels exploitent de façon importante la constante cosmologique.

En fait, rien de ce qu'a fait Einstein n'est resté stérile. Alors le pseudo-argument comme quoi la seule erreur d'Einstein a été d'être croyant, à d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Ven 13 Fév 2009 - 7:26

J.J.R.18 a écrit:
Angelo, un Dieu philosophique, c'est un Dieu qui s'insère au sein d'uune théorie philosophique, comme pour Descartes qui à besoin de prouver l'existence de Dieu avant toute chose car c'est qui lui semble essentiel. Spinoza assimile Dieu à la nature, et suppose bien une présence d'un Dieu, mais pas comme l'entendent les religions institutionalisés.
Pour ce qui concerne de l'appellation "Dieu" chère à mon ami Atil, il est employé en tant que terme générique, car si chacun commençait à donner un nom de Dieu pour sa petite théorie personnelle, ça risque de faire un méli-mélo sans fin.

C'est pourtant bien ce qu'a fait Spinoza, d'aprés ce que tu viens de dire : Il a utilisé le mot "Dieu" mais en lui donnant une autre sens que celui du christianisme.



Citation :
Tu peux employé le mot Dieu sans pour autant avoir l'esprit entravés de dogmes. Le mot en lui m^me résulte d'une influence, mais pas forcément la pensée de la personne qui utilise ce mot.

Mais "Dieu" n'est pas qu'un mot. Si on utilise ce mot alors c'est qu'on utilise également le concept qu'il désigne.
A l'époque ou 99% des gens croyaient en Dieu, 99% des philosophes parlaient de Dieu dans leurs livres.
A notre époque ou de nombreuses personnes sont athées, on voit que de nombreux philosophes ne parlent jamais de Dieu dans leurs livres. Cela montre qu'on est influencé par la culture dans laquelle on baigne.



Citation :
...no comment, si moi j'idéalise les philosophes (soit disant...), toi tu les injure, sans les connaitre qui plus est! Donc je sais que je passe pour le grand méchant sur ce forum (hum), mais bon, la majorité n'a pas toujours raison.

En fait, je sais que c'est moi qui passe pour le grand méchant à tes yeux.

J'affirme que les philosophes sont des gens comme tout le monde et donc qu'ils sont faillibles.

Les philosophes n'ont aucune raison d'employer le concept de Dieu car c'est un concept qui n'apporte rien à la philosophie ni à la science. Il ne peut apporter quelquechose qu'aux religieux. Donc l'employer dans une construction rationnelle me semble étrange : le mot "Dieu" ne sert qu'à masquer tous les faits qu'on ne somprend pas.
Donc un philosophe ne devrait pas l'employer en philosophie ... sinon ça indique qu'il est influencé par ses croyances religieuses.
... A moins qu'un philosophe ne soit capable de prouver l'existance de Dieu, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Ven 13 Fév 2009 - 9:35

Citation :
... A moins qu'un philosophe ne soit capable de prouver l'existance de Dieu, évidemment.

Oui mais aucun philosophe n'a plus prouver l'inexistence de Dieu, évidemment ... alors quoi ?

Et puis ce n'est pas parce que certains philosophes ne prononcent pas ce mot qu'ils n'en parlent pas. Il y a des mots, des concepts qui sont devenus tabous, sous peine de décrédibiliser la personne. Dieu en est un, ma Foi aussi. Phénomène de mode.

C'est vrai, Atil, les philosophes sont faillibles.
Soeur Emmanuelle parlait de la philosophie .... il faut que je vous retrouve cela Smile

Aucune raison de parler de Dieu pour les scientifiques ?

Cadeau: un mp3 à télécharger ici

Le titre est "La terre: un monde rarissime dans le cosmos" et qui, bien que fait par des scientifiques non-croyants, démontre le grand nombres de conditions cosmiques et géologiques complexes qui fut nécéssaires pour qu'il puisse avoir de la vie sur terre. Bien que dans ce documentaire les scientifiques ne parlent pas de Dieu, il est évident que toutes les conditions cosmiques et géologiques ne pouvaient être réunit par hasard et que seul Le créateur divin, c'est-à-dire Dieu, pouvait les réunir. Ainsi donc, sans le vouloir, dans ce documentaire, des scientifiques prouvent indirectement l'existance de Dieu.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Ven 13 Fév 2009 - 12:33

cébé a écrit:
Et puis ce n'est pas parce que certains philosophes ne prononcent pas ce mot qu'ils n'en parlent pas. Il y a des mots, des concepts qui sont devenus tabous, sous peine de décrédibiliser la personne. Dieu en est un, ma Foi aussi. Phénomène de mode.

Veux-tu donc dire par la que ces philosophes subissent des influences ?



Citation :
C'est vrai, Atil, les philosophes sont faillibles.
Soeur Emmanuelle parlait de la philosophie .... il faut que je vous retrouve cela

Et je suppose qu'elle introduit Dieu dans ses propos philosophiques.



Citation :
Aucune raison de parler de Dieu pour les scientifiques ?

Si, il existe une raison :
Etre influencé par ses croyances religieuses.
Mais, dans ce cas, le scientifique sort du terrain de la rigueur scientifique.



Citation :
Le titre est "La terre: un monde rarissime dans le cosmos" et qui, bien que fait par des scientifiques non-croyants, démontre le grand nombres de conditions cosmiques et géologiques complexes qui fut nécéssaires pour qu'il puisse avoir de la vie sur terre. Bien que dans ce documentaire les scientifiques ne parlent pas de Dieu, il est évident que toutes les conditions cosmiques et géologiques ne pouvaient être réunit par hasard et que seul Le créateur divin, c'est-à-dire Dieu, pouvait les réunir. Ainsi donc, sans le vouloir, dans ce documentaire, des scientifiques prouvent indirectement l'existance de Dieu.

Si des scientifiques exposent voiontairement ces données en omettant délibérément de parler du "principe anthropique", et en cachant délibérément que le raisonnement utilisant ce principe permet de se passer du concept de Dieu, alors ce ne sont que des manipulateurs.
Des manipulateurs qui se font passer pour des scientifiques alors qu'ils ne sont que des croyants qui cherchent à imposer leur Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Ven 13 Fév 2009 - 13:07

Tu as (eu) la flemme d'écouter la vidéo, avoue Razz

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Ven 13 Fév 2009 - 18:48

Je n'ai pas encore eu le temps.
Je suis seulement en train de télécharger le fichier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Bob



Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Sam 14 Fév 2009 - 18:26

Temporus a écrit:
Comme je l'ai dit dans mon titre, est-ce un bien ou un mal? doit-on offrir de l'espoir aux gens? doit-on leur dire que si vous priez, Dieu vous entendra et vous aidera? Je pense personnellement que la religion nourrit l'homme de paroles n'ayant que peu de sens mais la conviction qu'elles semblent apporter donnent du charme a celle-ci, a savoir que Dieu existe sous bien des noms... C'est d'ailleurs pour cela que la religion est un tort, nos divergences d'interprétation sont mères de nombreuses guerres, plus ou moins importantes, cela vaut-il la peine de croire en une entité divine sachant qu'elle provoque mort et destruction, le "seigneur tout puissant" n'est-il pas là pour aider l'Homme normalement?...

Je sais que sa n'a pas un grand rapport avec se qui a été développer jusque là, et je sais que mon point de vue n'est forcement la bienvenue sur cette partie du forum, mais je voudrai quand même donner se points de vue que je trouve particulièrement intéressant. Donc n'hésiter pas a m arrêter.
"Si la maison brûle autour de vous, ne pensez vous pas que vous êtes en droit de demander a ceux qui prie de réagir un peu plus efficacement?"
Se que je veut dire par là, c'est que la religions permet de se rassurer quand il n'y a rien d'autre a faire, mais elle permets aussi de se planquer et de ne pas chercher de solution à par de prier! Elle offre des solutions quand il y en a pas se qui redonne espoir, mais on peut la prendre et renoncer a chercher. Et plus le monde évolue plus nous pouvons développer des solutions, si on les cherche efficacement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Sam 14 Fév 2009 - 21:50

Et si la religion consistait à s'occuper de ses "frêres" plutôt que de s'occuper de Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Bob



Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   Sam 14 Fév 2009 - 22:43

que veut tu dire? Si la religion ne s'occupe pas de dieu, pourquoi parler de dieu? et pourquoi l'appeler religion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La religion, un bien ou un mal?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La religion, un bien ou un mal?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Dieu, Adam, Eve, le bien et le mal
» Saint Nicolas de Tolentino et commentaire du jour "Faîtes du bien et prêtez sans rien en retour"
» Bien pauvre, naïf et maladroit...
» PERE NOEL : un bien ou un mal pour la religion ?
» Aucune religion meilleur qu'une autre ? vraiment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Religion-
Sauter vers: