Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lisez-vous de la poésie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Lisez-vous de la poésie ?
Souvent
83%
 83% [ 5 ]
Parfois / Rarement
17%
 17% [ 1 ]
Jamais
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Gilles
Invité



MessageSujet: Lisez-vous de la poésie ?   Jeu 3 Mar 2005 - 4:36

Personnellement, j'en lis beaucoup. Je reviens sans cesse aux mêmes auteurs, cependant : René Char, Agrippa d'Aubigné, Paul Éluard, Rutebeuf. J'aime l'esprit du surréalisme, mais je n'apprécie pas beaucoup leurs poèmes, sauf Les Champs magnétiques d'André Breton et Philippe Soupault (écrit en 1920), qui est inépuisable, et Poisson soluble (de 1924). Je relis aussi parfois le Cornet à dés (courts textes surréalistes avant la lettre, de 1916) de Max Jacob.
 
J'ai voté : « Souvent ».
 
Revenir en haut Aller en bas
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: Lisez-vous de la poésie ?   Jeu 3 Mar 2005 - 6:22

J'aime beaucoup les poèmes d'amour de Paul Eluard ou ceux d'Aragon à Elsa. Je n'aime pas trop la poésie hermétique, je préfère comprendre ce qu'ils ont voulu dire! Mais j'apprécie les poètes qui jouent avec les mots.
Même si cela paraît une hérésie,j'aime aussi les poèmes mis en musique: Jean Ferrat chantant Aragon ou Pablo Neruda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Poèmes mis en musique   Jeu 3 Mar 2005 - 6:46

Doumik a écrit:
Même si cela paraît une hérésie, j'aime aussi les poèmes mis en musique: Jean Ferrat chantant Aragon ou Pablo Neruda.
Moi aussi. Aragon qui chante Rutebeuf, par exemple.

   Que sont mes amis devenus
   Que j'avais de si près tenus
   Et tant aimés
   Ils ont été trop clairsemés
   Je crois le vent les a ôtés
   L'amour est morte
   Ce sont amis que vent me porte
   Et il ventait devant ma porte
   Les emporta

 
Revenir en haut Aller en bas
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Lisez-vous de la poésie ?   Jeu 3 Mar 2005 - 7:15

J'ai voté : souvent

mais je préfère lire des poèmes de gens inconnus, des petites choses sans prétention trouvées dans des sites de poésies ou dans des forums ici ou là.
Ce qui me plait, c'est de voir un poème en gestation, puis d'assister à sa naissance, on pourra dire.

Ceci dit, il m'arrive de lire, un peu comme tout le monde, des poètes plus connus.

Je ne sais pas s'il est connu hors des frontières de mon pays, mais j'ai une prédilection pour Georges Haldas.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: Lisez-vous de la poésie ?   Jeu 3 Mar 2005 - 7:34

Georges Haldas est né le 14 août 1917 à Genève. Il est de père grec et de mère suisse. Poète, essayiste, traducteur - Prix Taormina 1970, Prix Schiller 1971 et 1977, Grand Prix de la ville de Genève 1971 - il est notamment l’auteur d’une suite de chroniques qui livrent un regard sur le monde alliant finesse d’analyse et respect de l’autre. Il a publié à ce jour une soixantaine d’ouvrages dont les derniers en date sont deux volumes de poésie, « Poèmes de jeunesse », et « Venu pour dire », « Le Livre des trois Déserts », « Orphée errant - carnets 1989 », « Le Maintenant de toujours - carnets 1995 » et « Ulysse ou la mesure de l’homme ». Son œuvre est parmi les plus denses de la littérature contemporaine.
Georges Haldas a reçu le 21 janvier 1999 du Conseil administratif de la Ville de Genève la Médaille « Genève reconnaissante » pour tout ce qu’il a apporté à cette ville. En la lui remettant, Alain Vaissade, ministre de la Culture, a souligné « sa générosité, sa disponibilité et sa fidélité », relevant sa capacité à traquer l’essentiel dans les détails. Après avoir retracé sa biographie, il a salué son œuvre en ces termes : « Elle est immense de par sa diversité et sa richesse. Elle émane de votre foi en la vie et de votre extraordinaire faculté à faire jaillir les ressources intérieures de l’Homme ». Une œuvre dans laquelle « nous nous reconnaissons, et c’est l’essentiel ».
Haldas s’est dit « très honoré par la distinction dont je suis aujourd’hui l’objet et très touché que vous ayez pris garde au travail que j’ai poursuivi durant tant d’années dans cette ville ». Puis il a évoqué Genève, dont il a hérité un enracinement par sa mère et l’ouverture par son père. Une cité où « l’ici et l’ailleurs sont un. Une petite ville porteuse d’un monde comme un cœur humain, minuscule, quand il aime, contient l’univers ». L’écrivain y voit « de secrètes correspondances avec son destin personnel ».
« Ce sont ces choses que tout au long de ma vie j’ai essayé de dire en partant des détails pour arriver à l’essentiel, la vie, la mort, la destination finale de chacun, le fil d’or de l’éternité dans la trame du temps ». Et constater l’incapacité de l’écriture à saisir la richesse et la complexité de la vie. Elle l’a ouvert « au monde visible, celui des hommes, et à la part invisible, fondatrice du visible et où se trouve la Source unique dont nous procédons tous ». Et l’a encouragé « être toujours plus homme, toujours plus relié à la Source et à travers elle à tous les hommes et en particulier aux plus démunis, aux plus humiliés, aux plus souffrants. Mais on ne peut l’être et se donner aux autres qu’à la condition d’être fidèle à soi-même et à ses origines, pour moi Genève ».(gc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Haldas   Jeu 3 Mar 2005 - 10:05

Doumik a écrit:
Georges Haldas […]
Merci, je ne connaissais pas Haldas, et tu donnes envie de le lire.

En passant, à la lecture de ton texte, quelque chose me paraissait bizarre… Les guillemets se trouvent parfois orphelins, se retrouvent seuls sur la ligne précédente ou suivante, par rapport au texte cité. Le moyen d'éviter cela est de placer un espace insécable à droite du guillemet ouvrant et à gauche du guillemet fermant. Ainsi, ils restent bien ensemble avec le mot qui suit, ou précède. Employer le même truc pour le point d'interrogation, le point d'exclamation, le point-virgule et le deux-points. Le fin du fin, c'est le demi-espace insécable, mais il n'existe pas sur tous les claviers.

 
Revenir en haut Aller en bas
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Lisez-vous de la poésie ?   Jeu 3 Mar 2005 - 12:55

alors pour toi, Gilles, un petit poème de G. H.



Vertige

Ni le temps ni le fruit
Ni l'ombre ou ce qui luit
Ni les jardins tranquilles
Ni la fureur des bêtes
Ni fièvres ni prières
ne m'assurent. Je suis
le vertige en personne
Un écho de celui
que l'on croit que je suis.



Chaque année depuis plusieurs années, je vais au salon du Livre à Genève et j'ai la chance de rencontrer Georges Haldas dans un stand où il dédicace ses livres. La dernière fois, il était encore plus que jamais penché sur sa feuille, selon l'image qui nous gardons de lui. Et j'aime engager une toute petite conversation avec cet homme simple et affable. A fin avril j'espère encore le voir , en bonne santé.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lisez-vous de la poésie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lisez-vous de la poésie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie sur le forum... quels journaux (jdb) lisez-vous?
» Que lisez vous, ou, quelle est votre revue préférée ?
» Lisez-vous des bandes dessinées / mangas / comics ?
» Lisez-vous La Bible par vous-même ?
» que lisez-vous aux maternelles ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Art :: Littérature-
Sauter vers: