Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Enfer et damnation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dalaha



Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Dim 6 Avr 2008 - 13:11

Smile


DeMars a écrit:
Amour: émotion mixte

Et oui encore des formes Wink ..

Dans l'imager de l'être... On peut aussi y voir ... Very Happy Amour= Eaux limpides= Esprit pure .. Smile

Smile Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Dim 6 Avr 2008 - 13:40

conceptualiser est la mise en formes des idées. Je n'y peux rien. C'est ainsi. La tour de Babel çà te dit quelque chose au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha



Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Dim 6 Avr 2008 - 14:15

Smile


DeMars a écrit:
conceptualiser est la mise en formes des idées. Je n'y peux rien. C'est ainsi. La tour de Babel çà te dit quelque chose au moins.


Smile ... Oui ... une étude d'enfance Wink.. La contruction d'une tour pouvant atteindre le ciel...

C'est à ce demander ... Quel en était la motivation réel ..?... Wink

Et delà.. Multiples possibilités s'offrent Laughing

Des concepts plus ou moins "approfondis" Wink

Smile sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Dim 6 Avr 2008 - 14:24

Ce que je voulais faire remarquer c'est qu'en n'utilisant pas le même langage, il est quasiment impossible de construire quoi que ce soit. Une discussion doit reposer sur des concepts qui sont mis en communs. Si chacun donne une signification qui lui convient, la discussion devient une cacophonie de monologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazywise



Nombre de messages : 13
Localisation : Mali
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Jeu 17 Avr 2008 - 22:25

>>> L'enfer, c'est les autres<<< Jean Paul Sartre!
Elle n'est que sur terre, j'ai du mal imaginer pire enfer que celui terrestre!
Sinon il faut reconnaitre aussi que l'enfer n'est defini que selon des interêts car persone n' y a séjourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ornicar



Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Ven 18 Avr 2008 - 15:08

Aucun homme sur terre n’est dépourvu d’émotions, et surtout pas Atil. Ceux qui les maîtrisent le plus mal sont ceux qui prétendent les ignorer. Et quand bien même un homme théorique serait dépourvu d’émotions, il deviendrait un monstre, l’enfer lui-même pour les autres. Par exemple, sans respect ni compassion, il pourrait décider d’enrayer la surpopulation, pragmatiquement, en tuant deux milliards d’individus. Sans émotion, comme un bourreau.

D’autre part vivre avec des émotions ne signifie pas en être esclave et on peut très bien être esclave de la raison pure, mébon.

Maintenant, je m’amuse toujours des représentations de l’enfer comme une fournaise pleine de diables où les âmes damnées se tordraient de douleur pour l’éternité. Si on admet (bien que ce soit incohérent) que l’âme est immortelle et le corps périssable, alors seule l’âme va en enfer. Dès lors, l’âme dépourvue des terminaisons nerveuses du corps se rirait des flammes et des piques. Comme le suggère Terry Pratchett dans Erik, pour vraiment torturer les âmes, il faudrait les contraindre à l’ennui éternel d’un emploi administratif au milieu de plantes en plastic, avec une lancinante musique d’ascenseur en fond sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Ven 18 Avr 2008 - 23:24

ou bien être éternellement critiqué par ma belle-mère... Non mon Dieu prends pitié de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Dim 20 Avr 2008 - 16:40

DeMars a écrit:
Paresse: Pseudo-émotion.
Orgueil: Pas une émotion.
Gourmandise: pas une émotion.
Luxure: Pas une émotion
Avarice:Pas une émotion
Colère: émotion simple
Envie: émotion simple
Amour: émotion mixte

J'avais dit "Tous les pechés sont relié d'abord aux émotions et instincts, la raison étant soit absente, soit esclave de ces émotions et instincts."

Hors dans cette liste de péchers on voit que tous sont des émotions ou des instincts.

Paresse: Pseudo-émotion.

>>>>>La paresse est un excés dans l'instinct qui nous pousse à préserver nos forces.




Orgueil: Pas une émotion.

>>>>>Ben si : c'est une émotion.
Qu'est-ce que ca pourrait être d'autre ?




Gourmandise: pas une émotion.

>>>>>C'est un excés dans l'instinct qui nous pousse à nous nourrir (et à rechercher des plaisirs).



Luxure: Pas une émotion

>>>>>>C'est un excés dans l'instinct qui nous pousse à nous reproduire (et à rechercher des plaisirs).




Avarice:Pas une émotion

>>>>>>C'est un excés dans l'instinct qui nous pousse à amasser de quoi nous nourrir ou nous maintenir en vie.




Colère: émotion simple

>>>>>Ben oui.




Envie: émotion simple

>>>>>Ce n'est pas une émotion vraiment simple.
Ca peut être un dérivé de notre instinct de possession, ca peut aussi être le résultat d'un orgueil (émotion) insatisfait.




Amour: émotion mixte

>>>>>L'amour est un mot qui a trop de significations.
Parmi toutes les choses qu'il désigne, il y a de l'amour sexuel, de l'amour émotif, et il y a aussi de l'amour spirituel.



Dans tout ca aucun pêcher n'est rationnel, puisque la plupart (sinon tous) sont dus à des excés instinctifs ou émotifs. Hors la raison calcule tout donc elle ne devrait jamais déboucher sur des excés. Ou alors seulement quand elle fait des erreurs de calculs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Dim 20 Avr 2008 - 16:50

Ornicar a écrit:
Aucun homme sur terre n’est dépourvu d’émotions, et surtout pas Atil. Ceux qui les maîtrisent le plus mal sont ceux qui prétendent les ignorer. Et quand bien même un homme théorique serait dépourvu d’émotions, il deviendrait un monstre, l’enfer lui-même pour les autres. Par exemple, sans respect ni compassion, il pourrait décider d’enrayer la surpopulation, pragmatiquement, en tuant deux milliards d’individus. Sans émotion, comme un bourreau.

La compassion n'est pas un émotion.
Il ne faut pas la confondre avec la sensiblerie.

D'ailleurs si un homme n'avait pas d'émotion (donc pas de haine), alors il n'aurait aucune raison de tuer deux milliards d'êtres humains.




Citation :
D’autre part vivre avec des émotions ne signifie pas en être esclave et on peut très bien être esclave de la raison pure, mébon.

Si on vit avec ses émotions sans en être l'esclave, alors ca signifie qu'on arrive à les maitriser. Donc ca revient au même que si on n'en avait pas.

Et si on est l'esclave de sa raison, alors c'est qu'on est un sage.

Est-ce si horrible, par exemple,si un homme est soumis aux lois du calcul qui lui disent que 5 x 5 font forcément 25 ?
Que peut-on faire d'autres que se soumettre à ce que la raison démontre ?
savoir que 5 x 5 = 25 mais le refuser au nom de la liberté, cela s'apparente à de la folie.




Citation :
Maintenant, je m’amuse toujours des représentations de l’enfer comme une fournaise pleine de diables où les âmes damnées se tordraient de douleur pour l’éternité. Si on admet (bien que ce soit incohérent) que l’âme est immortelle et le corps périssable, alors seule l’âme va en enfer. Dès lors, l’âme dépourvue des terminaisons nerveuses du corps se rirait des flammes et des piques. Comme le suggère Terry Pratchett dans Erik, pour vraiment torturer les âmes, il faudrait les contraindre à l’ennui éternel d’un emploi administratif au milieu de plantes en plastic, avec une lancinante musique d’ascenseur en fond sonore.

Et si l'enfer était psychologique ?
Comme celui décrit par sartre (l'enfer c'est l'autre).
Imaginons qu'on remache éternellement notre haine envers un ennemi, nos regrets, nos tristesses, nos désirs inassouvis, nous souvenirs honteux, etc ...
Cela serait possible même sans corps avec des organes sensoriels.

C'est d'ailleurs l'enfer auquel se condamnent eux-mêmes certains hommes à l'esprit déséquilibré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Lun 21 Avr 2008 - 1:50

Est-ce si étonnant de constater qu' un clerc (par surcroit un père de l'église) considère des réactions corporelles comme des péchés.

Dans son temps, même se laver était un péché.

Pour ma part, j'aime mieux suivre la voie des psychologues que des pères de l'église.

L'enfer n'existe pas c'est un symbole. Notre propre vision de l'enfer dévoile notre inconscient. En cela c'est intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Lun 21 Avr 2008 - 5:42

Un conte soufi parlait de ca :

Khidr, le guide mystérieux, fait visiter l'au-dela à un soufi.
Il lui montre d'abord l'enfer. C'est une immense salle de banquet ou des convives sont attablés devant des mets somptueux. Mais leurs bras sont tellement courts qu'ils ne peuvent même pas porter leur fourchette jusqu'à leur bouche. Donc ils meurent de faim alors qu'ils sont devant des plats délicieux.
Ensuite il lui montre le paradis. Et le soufis voit la même chose : C'est une immense salle de banquet ou des convives sont attablés devant des mets somptueux. Mais leurs bras sont tellement courts qu'ils ne peuvent même pas porter leur fourchette jusqu'à leur bouche.
Le soufis ne comprend pas.
Alors Khidr lui explique que ce qui différencie le paradis de l'enfer c'est la mentalité des convives : Ceux du paradis s'entraident , chacun portant la nourriture jusqu'à la bouche de son voisin de table. ainsi tous peuvent profiter du merveilleux repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Lun 21 Avr 2008 - 5:58

Quelque soit la nature de l'enfer, il existe.
N'en déplaise à ceux pour qui la mention des dogmes ou des Pères de l'Eglises chatouille désagréablement l'intellect.

la nature Humaine étant A, pour faire dans la démonstration simplifiée, même si je veux forcer la mienne à être O, elle sera toujours soumise à son essence, A.

Si être A fait mal au sac, c'est une question psychologique en effet : l'orgueil entre en jeu pour forcer la nature.

Et l'enfer ?

.... Alors l'enfer c'est de prendre le chemin de force, parce que ce chemin est flatteur pour mon Ego. En toute connaissance de cause, ceci est important de le souligner.

Au départ, je lèverai le menton dans un "hé toc!" légèrement ironique. Un peu surprise du peu de résistance interne ou externe ( de mon "gendarme" intérieur et/ou de Dieu).
Mais ma nature A d'être humain reste et est toujours A. Et de choisir librement O, consciemment, volontairement et sans être trompée ni par moi ni par quiconque ne me satisfera que sur le plan de l'Ego. Il me manquera la plénitude de mon être, A. Ce manque est l'enfer, c'est comme une brûlure contre laquelle je ne peux plus rien, parce que je ne veux plus rien entendre.

Pour moi, oui, l'enfer existe. Ce n'est pas un lieu, mais un état O, dénaturé de mon essence A.
Tous les lieux visités dans cet état O, aussi magnifiques qu'ils soient ne pourraient que blesser mon O puisqu'ils ne sont fait que pour mon A .... d'où le terme de brûlure de l'enfer pour cela.

Pour l'Eglise Catholique, l'enfer existe donc, mais les damnés sont très rares, et même rarissimes. Il faut déjà être théologiens, croyants et tout et tout ...... ET rejeter quand même cet A.

A comme Amour, bien entendu. A selon l'enseignement-même de Dieu, Christ venu en notre chair pour laver les pieds de ses disciples.
..... Et O comme orgueil mal placé : haaaa non alors, Rabbi Jésus, pas TOI qui me lave les pieds à Moaaaa .. ça déchire mon sens de la bienséance, mon Ego en quelque sorte.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Lun 21 Avr 2008 - 22:49

La déchéance humaine existe.L'enfer n'existe pas c'est un symbole, une image qui sert à expliquer quelque chose d'autres et à faire peur. Et selon l"église, l"enfer est un lieu ou vont les âmes mauvaises après la mort du corps. Ce que je considère comme une badinerie cherchant à épouvanter les sots et les enfants.

Heureux les simples d'esprit qu'ils disaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mar 22 Avr 2008 - 5:42

Selon l'Eglise Catholique, l'enfer n'est pas un lieu à proprement parler. Ou alors c'est partout, autant que le Royaume de Dieu. Point. Maintenant si tu penses en savoir plus qu'elle, ok ...

De plus, ce ne sont pas les âmes mauvaises qui y sont poussées, mais un choix de leur part. Je dirais même qu'elles auront ce qu'elles désirent en fin de compte.
.... tiens! ... une comparaison : tu es diabétique et tu sais que tu dois faire un choix de comportement alimentaire pour ton bien-être. Tu ne veux pas te priver de quoi que ce soit ... et il t'arrive des bricoles. Diras-tu que c'est le médecin qui est fautif, ou Dieu qui a fait la santé ce qu'elle est ? Est-ce que les mises en garde étaient destinées à faire peur ?
Tout le reste est du blabla pour s'accommoder de son propre désir, de son orgueil avant tout .....

A l'occasion je placerai les raisons de la chute dans le feu de l'enfeeeeeeer , selon l'Eglise toujours ... si je veux Wink

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mar 22 Avr 2008 - 8:50

Remarquez, ces temps-ci ce n'est ni l'église ni les religieux qui parlent l'enfer. À peu près tout le monde dont les médias, et Demars, évoque l'enfer assez régulièrement. L'église parle plutôt de paix ces temps-ci. Tant mieux, cela nous change de la haine propagée par l'Islam.

Cela dit je suggère à Demars d'éviter des sujets aussi épineux. Ce n'est pas bon pour lui, et visiblement ça l'énerve trop pour tenir un discours parfaitement cohérent. Et la cohérence manque énormément par les temps qui courent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mar 22 Avr 2008 - 9:07

bah ! ... tant que qu'une discussion reste cohérente (voir la charte) et ne part pas dans des directions extravagantes et volontairement fausses, il n'y a pas de sujet épineux .....

Petit rappel : nous sommes dans la rubrique Croyances, mais ce sujet pourrait être qualifié de simple bon sens.

PS : je ne crois pas non plus à un enfer rempli de feu et de tourments à la pique, à la pelle ou à la pioche par des démons ricaneurs, rempli de cris de peur et de douleur physique ...

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mar 22 Avr 2008 - 21:55

Volontairement fausses, genre : l'église manipule les gens par la peur afin d'assurer leur dévotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mar 22 Avr 2008 - 23:53

Pizzaman, le titre est enfer et damnation. C'est normal d'en parler. Toi, si tu veux, tu peux toujours visionner quelques trucs porno sur un autre site.

Si selon l'église, le paradis et l'enfer ne sont pas des destination de l'âme... Ils ne sert à rien de parler de résurrection et d'aller rejoindre Dieu au paradis. En plus, on dit que nous allons au ciel ou nous allons en enfer... si nous y allons, cela doit être un lieu.

Cébé, peux-tu au moins me diriger vers une source qui me renseignerait sur ce qu'est l'enfer et le paradis pour un chrétien. Parce que je trouve ta définition trop psychologique pour être la version officielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolmar



Nombre de messages : 673
Age : 35
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mer 23 Avr 2008 - 0:19

Atil a écrit:
La compassion n'est pas une émotion.
Com-passion, pâtir avec, souffrir avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mer 23 Avr 2008 - 0:21

J'oubliais...

Est-ce que quelqu'un pourrait nous dire ce qu'est l'enfer version Saint-Augustin. Moi, les pères de l'église ça me chatouille (C'est Cébé qui le dit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mer 23 Avr 2008 - 5:46

D'accord, DeMars, je m'y colle aussitôt que possible. Je ferai un résumé plus lecturable rires
... avec des renvois sur des textes autorisés.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Mer 23 Avr 2008 - 22:49

Merci à l'avance pour le temps que tu prendras pour nous instruire. Je vais patienter alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Jeu 24 Avr 2008 - 5:51

Des textes autorisés ... par qui ? rires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
DeMars



Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Jeu 24 Avr 2008 - 23:43

Est-ce que la cité de Dieu de Saint-Augustin est "autorisée".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Sam 26 Avr 2008 - 9:10

Sur certains points j'ai une approche relativement critique de St Augustin qui vécu au Haut Moyen-âge, Père de l'Eglise mais non infaillible.
Les dogmes de l'Eglise Catholique sont issus de siècles et de siècles d'études et de réflexions théologiques. Les premiers Pères n'avaient pas encore une lecture telle que nous en avons maintenant des Ecritures. Cela ne veut pas dire qu'ils nous ont trompés, mais qu'ils n'avaient pas toutes les armes en mains. Aujourd'hui, les théologiens s'appuient sur eux mais aussi sur tout ce qui a été réfléchi pendant 2 millénaires. En fait et pour faire court, l'Eglise Catholique n'énonce rien qui n'ait pas été passé au filtre des Ecritures, du Magistère et de la Tradition. Ce sont les trois piliers incontournables.
Il est même sûr et certain qu'il y a encore qui choses (dogmes y compris) qui sauteront aux yeux des théologiens du futur. L'Eglise Catholique n'est pas immuable ...
Par exemple, le dogme de l'immaculée conception n'était pas "pensable" dans les premiers siècles. Il a fallu attendre le XIX ème siècle pour son énonciation et les décennies suivantes pour son explication. Encore maintenant, on le peaufine.
Dernièrement, l'Eglise s'est prononcée sur l'inexistence des limbes que St Thomas d'Aquin lui-même présentait comme avérées.




En ce qui concerne l'enfer, voici quelques versets sur lesquels se fonde le dogme y relatif ( dogme dont je n'ai pas retrouvé l'énoncé par un Pape ... Grégoire ou Benoît II, je ne sais plus retrouver l'info) :

Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, escorté de tous les anges, alors il prendra place sur son trône de gloire. Devant lui seront rassemblées toutes les nations, et il séparera les gens les uns des autres, tout comme le berger sépare les brebis des boucs. Il placera les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le Roi dira à ceux de droite : Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde...... Alors il dira encore à ceux de gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges..... Et ils s'en iront, ceux-ci à une peine éternelle, et les justes à une vie éternelle." (Matthieu 25, 31-46)

"Que si ton oeil droit est pour toi une occasion de péché, arrache-le et jette-le loin de toi : car mieux vaut pour toi que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne soit pas jeté dans la géhenne." (Matthieu 5, 29)


"Ne craignez rien de ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt Celui qui peut perdre dans la géhenne à la fois l'âme et le corps." (Matthieu 10, 2)

"Alors, le diable, leur séducteur, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, y rejoignant la Bête et le faux prophète, et leur supplice durera jour et nuit, pour les siècles des siècles." (Apocalypse 20, 10)

"et celui qui ne se trouva pas inscrit dans le livre de vie, on le jeta dans l'étang de feu. "(Apocalypse 20, 15)

"Laissez l'un et l'autre (bon grain et ivraie) croître ensemble jusqu'à la moisson; et au moment de la moisson je dirai aux moissonneurs : Ramassez d'abord l'ivraie et liez-la en bottes que l'on fera brûler; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier...... "Explique-nous la parabole de l'ivraie dans le champ."... le champ, c'est le monde; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume; l'ivraie, ce sont les sujets du Mauvais; l'ennemi qui la sème, c'est le Diable; la moisson, c'est la fin du monde; et les moissonneurs, ce sont les anges. De même donc qu'on enlève l'ivraie et qu'on la consume au feu, de même en sera-t-il à la fin du monde le Fils de l'homme enverra ses anges, qui ramasseront de son Royaume tous les scandales et tous les fauteurs d'iniquité, et les jetteront dans la fournaise ardente : là seront les pleurs et les grincements de dents. (Matthieu 13, 30-42)


Puis ici les articles du Catéchisme Catholique, daté de 2002, à l'élaboration duquel Mgr Ratzinger a contribué :

Citation :
1033 Nous ne pouvons pas être unis à Dieu à moins de choisir librement de l’aimer. Mais nous ne pouvons pas aimer Dieu si nous péchons gravement contre Lui, contre notre prochain ou contre nous-mêmes : " Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque hait son frère est un homicide ; or vous savez qu’aucun homicide n’a la vie éternelle demeurant en lui " (1 Jn 3, 15). Notre Seigneur nous avertit que nous serons séparés de Lui si nous omettons de rencontrer les besoins graves des pauvres et des petits qui sont ses frères (cf. Mt 25, 31-46). Mourir en péché mortel sans s’en être repenti et sans accueillir l’amour miséricordieux de Dieu, signifie demeurer séparé de Lui pour toujours par notre propre choix libre. Et c’est cet état d’auto-exclusion définitive de la communion avec Dieu et avec les bienheureux qu’on désigne par le mot " enfer ".

1034 Jésus parle souvent de la " géhenne " du " feu qui ne s’éteint pas " (cf. Mt 5, 22. 29 ; 13, 42. 50 ; Mc 9, 43-48 ), réservé à ceux qui refusent jusqu’à la fin de leur vie de croire et de se convertir , et où peuvent être perdus à la fois l’âme et le corps (cf. Mt 10, 28 ). Jésus annonce en termes graves qu’il " enverra ses anges, qui ramasseront tous les fauteurs d’iniquité (...), et les jetteront dans la fournaise ardente " (Mt 13, 41-42), et qu’il prononcera la condamnation : " Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel ! " (Mt 25, 41).

1035 L’enseignement de l’Église affirme l’existence de l’enfer et son éternité. Les âmes de ceux qui meurent en état de péché mortel descendent immédiatement après la mort dans les enfers, où elles souffrent les peines de l’enfer, " le feu éternel " (cf. DS 76 ; 409 ; 411 ; 801 ; 858 ; 1002 ; 1351 ; 1575 ; SPF 12). La peine principale de l’enfer consiste en la séparation éternelle d’avec Dieu en qui seul l’homme peut avoir la vie et le bonheur pour lesquels il a été crée et auxquels il aspire.

1036 Les affirmations de la Sainte Écriture et les enseignements de l’Église au sujet de l’enfer sont un appel à la responsabilité avec laquelle l’homme doit user de sa liberté en vue de son destin éternel. Elles constituent en même temps un appel pressant à la conversion : " Entrez par la porte étroite. Car large et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui le prennent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent " (Mt 7, 13-14) :

Ignorants du jour et de l’heure, il faut que, suivant l’avertissement du Seigneur, nous restions constamment vigilants pour mériter, quand s’achèvera le cours unique de notre vie terrestre, d’être admis avec lui aux noces et comptés parmi les bénis de Dieu, au lieu d’être, comme de mauvais et paresseux serviteurs, écartés par l’ordre de Dieu vers le feu éternel, vers ces ténèbres du dehors où seront les pleurs et les grincements de dents (LG 48 ).

1037 Dieu ne prédestine personne à aller en enfer (cf. DS 397 ; 1567) ; il faut pour cela une aversion volontaire de Dieu (un péché mortel), et y persister jusqu’à la fin.Dans la liturgie eucharistique et dans les prières quotidiennes de ses fidèles, l’Église implore la miséricorde de Dieu, qui veut " que personne ne périsse, mais que tous arrivent au repentir " (2 P 3, 9) :

Voici l’offrande que nous présentons devant toi, nous, tes serviteurs, et ta famille entière : dans ta bienveillance, accepte-la. Assure toi-même la paix de notre vie, arrache-nous à la damnation et reçois-nous parmi tes élus (MR, Canon Romain 88 ).

Cela étant dit, il reste à savoir quels sont les péchés qui sont la carte d'embarquement direct pour l'enfer :
Tous les péchés sont pardonnés sauf les péchés contre l'Esprit Saint.
Hééé oui! ... les péchés contre le Fils sont des péchés d'ignorance et ceux contre le Père des péchés de faiblesse, mais ceux contre l'Esprit-Saint sont voulus, réfléchis, conscients et choisis. Les péchés contre l'Esprit ne sont pas impardonnables en tant que tels, mais parce que la personne qui s'y adonne le fait en connaissance de cause et sans faiblesse. Disons, pour comparer et mieux comprendre, que c'est comme un grand blessé qui refuse l'amputation d'un membre et qui meurt de gangrène.

Comment peut-on pécher contre l'Esprit ?
C'est Thomas d'Aquin qui nous en fait la "liste" :

refus de l'évidence . Le Christ glorieux se présente à nous pendant notre séjour sur terre ou à l'heure de notre mort ... Pour ceux qui ne le connaissent pas durant leur vie terrestre, ce ne sera plus un problème de foi mais d'évidence, lors du passage, lors de la mort qui dure ... un certain temps.
Pour exemple, lorsque Mrg Cauchon devant l'évidence de la pureté de Jeanne d'Arc la piégea pour l'abattre, il fit un péché contre l'Esprit. Les Pharisien, Prêtres et Grand Prêtre savaient que Jésus était innocent de ce qu'ils lui reprochaient, etc .... L'obstination dans ce péché ou le regret est une autre histoire.

la présomption, la prétention, l'outrecuidance . C'est Lucifer qui voit Dieu face à face et exige d'être son égal, de profiter de la vision béatifique sans accepter l'Amour et l'Humilité qui va avec. Petite parenthèse : Dieu s'est fait humble parmi les humbles ( les conditions de son incarnation, le message et les faits pendant sa vie terrestre dans la chair humaine) et Lucifer ne l'accepte pas.

la désespérance . C'est la fierté, l'orgueil qui pousse la personne à voir Dieu comme ridicule d'aimer et de pardonner quand même . Elle s'arroge le droit de mettre des limites à la dignité divine.

l'envie et la jalousie Par exemple, si Hitler, en arrivant de l'autre côté s'enrage de voir les petits, les non-aryens, les humbles en bonne place au paradis, pour lui ça pourrait être trop ... il ne voudrait pas de ce paradis-là où il se retrouverait plus "petits" que ses propres victimes.

l'impénitence de dire : j'ai vécu ainsi, il n'est pas question que je me repente et demande pardon d'avoir mal agi ( ne pas oublier que tout est mis à plat, tout est compris et éclairé en vérité, tous les critères et les enjeux sont compris lors du fameux "passage" ... )

l'obstination, le refus pur et simple de céder.

Les personnes qui pèchent contre l'Esprit peuvent changer mais elle ne le veulent pas.

Connaissant le Royaume de Dieu par le Christ lui-même ( par ses paraboles, entre autre), il est relativement facile de se faire un idée de son contraire, de l'enfer.
Chacun ressuscitera dans sa chair ( c'est le message du Christ). On ne sait pas quelles seront les conditions de cette Vie dans notre chair ressuscitée, mais on peut imaginer que l'univers est assez vaste pour accueillir tout le monde rires
... ceux qui jouiront de la vision béatifique et les damnés, tous au "même endroit". Avec ceci de différent, que les damnés ne supporteront pas la Joie ( manifestée par ceux qui ont la vision béatifique) et qu'ils la fuiront ..... Ne leur restera que les "lieus" moches et insalubres tels qu'on en connaît sur terre et qu'on peut les imaginer dans l'univers. Si les fleurs leur rappellent cette Joie , ils n'auront de cesse de les fuir .. etc ...


Comme DeMars parlait de la la Cité de Dieu de St Augustin, en voici le livre qui en parle:

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/augustin/citededieu/livre21.htm


Amusons-nous bien ! clin d'oeil

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfer et damnation   Aujourd'hui à 6:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfer et damnation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Irons-nous majoritairement tous en Enfer?
» La punition éternelle et la "damnation éternelle existent-elles ?
» ENFER ET DAMNATION....
» L'enfer existe éternellement...Benoît XVI
» peintures sur damnation éternelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Croyances-
Sauter vers: