Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les lois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Les lois   Mer 25 Juin 2008 - 13:07

Etant donné que nul n'est censé ignorer la loi, comment être sûr de ne pas être en infraction pour chaque chose faite ... ou pas faite ?


Vous vous y retrouvez, vous ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolmar

avatar

Nombre de messages : 673
Age : 36
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les lois   Mer 25 Juin 2008 - 14:21

Je pense que cette phrase est moins d'ordre juridique que moral. Voilà d'ailleurs un texte officiel allant dans ce sens
http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/citoyennete/definition/devoirs-definition/que-signifie-nul-n-est-cense-ignorer-loi.html
C'est une phrase hautement kantienne ; selon Kant, chacun possède en lui les préceptes universels moraux pour guider sa conduite.
"Nul n'est censé ignorer la loi" : nous avons en chacun des ressources morales qui, si on les consulte avec bonne foi et attention, nous disent ce qu'il convient de faire et de ne pas faire.
"Il n'y a donc qu'un impératif catégorique, et c'est celui-ci : Agis uniquement d'après la maxime qui fait que tu peux vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle.

Or, si de ce seul impératif tous les impératifs du devoir peuvent être dérivés comme de leur principe, quoique nous laissions non résolue la question de savoir si ce qu'on appelle le devoir n'est pas en somme un concept vide, nous pourrons cependant tout au moins montrer ce que nous entendons par là et ce que ce concept veut dire.

Puisque l'universalité de la loi d'après laquelle des effets se produisent constitue ce qu'on appelle proprement nature dans le sens le plus général (quant à la forme), c'est-à-dire l'existence des objets en tant qu'elle est déterminée selon des lois universelles, l'impératif universel du devoir pourrait encore être énoncé en ces termes : Agis comme si la maxime de ton action devait être érigée par ta volonté en LOI UNIVERSELLE DE LA NATURE."
Fondements de la métaphysique des mœurs
Kant
Deuxième partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les lois   Mer 25 Juin 2008 - 19:12

La loi est culturelle alors que la notion de justice est un idéal qui se veut universel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Les lois   Mer 25 Juin 2008 - 20:38

Attention, le veilleur veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolmar

avatar

Nombre de messages : 673
Age : 36
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les lois   Mer 25 Juin 2008 - 20:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Les lois   Mer 25 Juin 2008 - 21:22

Citation :
... l’accessibilité et l’intelligibilité de la loi.

... c'est un voeu pieux !

Ce qui reste en fin de compte c'est qu' interpréter et prêter riment mais ne font pas bourse commune classe

Les 90% de la population n'a pas les moyens de comprendre, et les 10 autres % sont soit avocat et/ou notaire, soit retraité — avec pas mal de temps devant lui, donc — ou assez obstiné et intellectuel pour fouiller dans les textes ....



Petit clinDieu que je ne peux m'empêcher de faire : l'essentiel réside dans 10 petites lignes, 10 petites règles de vie, contre les 8 000 lois et plus de 110 000 décrets en vigueur issus du cerveau humain ...
... et ce n'est pas Kant qui me contredit dans le passage cité par Wolmar — LOI UNIVERSELLE DE LA NATURE — rires

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolmar

avatar

Nombre de messages : 673
Age : 36
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les lois   Mer 25 Juin 2008 - 21:41

Nietzsche a écrit:
Et maintenant ne me parle pas de l'impératif catégorique, mon ami! - ce mot chatouille mon oreille et me fait rire malgré ta présence si sérieuse : il me fait songer au vieux Kant qui, comme punition pour s'être emparé subrepticement de la « chose en soi » - encore quelque chose de bien risible! - fut saisi subrepticement par P« impératif catégorique » pour s'éga­rer de nouveau avec lui, au fond de son cœur, vers « Dieu », « l'âme », « la liberté » et « l'immortalité », pareil à un renard qui, croyant s'échapper, s'égare de nouveau dans sa cage; - et c'avait été sa force et sa sagesse qui avaient brisé les barreaux de cette cage! - Comment? Tu admires l'impératif catégorique en toi? Cette fermeté de ce que tu appelles ton jugement moral? Ce sentiment « absolu » que « tout le monde porte en ce cas le même jugement que toi »? Admire plutôt ton égoïsmel Et l'aveuglement, la petitesse et la modestie de ton égoïsme! Car c'est de l'égoïsme de considérer son propre jugement comme une loi générale; un égoïsme aveugle, mesquin et modeste, d'autre part, puisqu'il révèle que tu ne t'es pas encore découvert toi-même, que tu n'as pas encore créé, à ton usage, un idéal propre, qui n'appartiendrait qu'à toi seul : - car cet idéal ne pourrait jamais être celui d'un autre, et, encore moins celui de tous! — Celui qui juge encore : « Dans ce cas chacun devrait agir ainsi », n'est pas avancé de cinq pas dans la connaissance de soi : autrement il saurait qu'il n'y a pas d'actions semblables et qu'il ne peut pas y en avoir; - que toute action qui a été exécutée l'a été d'une façon tout à fait unique et irréparable, qu'il en sera ainsi de toute action future, et que tous les préceptes ne se rapportent qu'au grossier côté extérieur des actions (de même que les préceptes les plus ésotériques et les plus subtils de toutes les morales jusqu'à aujourd'hui), - qu'avec ces préceptes on peut atteindre, il est vrai, une apparence d'égalité, mais rien qu'une appa­rence - que toute action, par rapport à eux, est et demeure une chose impénétrable, - que nos opinions sur ce qui est « bon », « noble », « grand » ne peuvent jamais être démontrées par nos actes, puisque tout acte est inconnaissable, - que certainement nos opinions, nos appréciations et nos tables de valeurs, font partie des leviers les plus puissants dans les rouages de nos actions, mais que pour chaque action particulière la loi de leur mécanique est indémontrable. Restreignons-nous donc à l'épuration de nos opinions et de nos appréciations et à la création de nouvelles tables de valeurs qui nous soient propres : - mais nous ne voulons plus faire de réflexions minutieuses sur «la valeur de nos actions»! Oui, mes amis, il est temps de montrer son dégoût pour ce qui concerne tout le bavardage moral des uns sur les autres. Rendre des sentences morales doit nous être contraire.
Gai savoir, IV, 335.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lois d'échantillonnage
» Le contrôle de constitutionalité des lois et la démocratie
» Les gouverneurs qui ne juge pas avec les Lois d’Allah
» Différents textes de Lois
» Lois de Bioéthique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Actualité et Histoire :: Actualité-
Sauter vers: