Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bolivie : Referendum Revocatorio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bolivie : Referendum Revocatorio   Jeu 24 Juil 2008 - 23:38

Ici, en Bolivie, nous auront droit au Revocatorio le 10 août :


Grosso modo, Evo joue sa place. Il s'agit d'un vote qui confirmera ou non son exercice présidentiel pour les années a venir : s'il obtient 50% des voix une, il reste, sinon il gicle. Les prefets et le vice-président (Alvaro Garcia Linera, mon chouchou) sont, seront dans la même situation.

Mais quand on sait que Castro et Chavez offrent un appui armé à l'Evo, on peut craindre, dans le cas d'une défaite du MAS, une guerre. Des locaux le creignent, j'ai eu leur témoignage.

Ici, les choses fonctionnent comme ça : lorsque le département de Béni allait instituer un referendum en faveur de l'autonomie conjointement a Pando, le vice président (Alvaro Garcia Linera, mon chouchou) est allé à Trinidad, ville-capitale de Béni, pour les acheter, "je vous offre mon soutient financier !", et ça a foiré, le vote a eu lieu, et l'autonomie a été votée avec 79% de Oui. Cuba tente aussi l'achat de Santa Crùz en leur offrant des centres médicaux et des soins ; parallèlement, c'est des armes qu'ils passent aux campesinos massistes.


Bon, pour introduire un minimum au principe du Revocatorio : avant Evo, avec Sanchez, Carlos Gisbert, etc. les prefets avaient beaucoup plus de pouvoir et s'articulaient significativement autour de la présidence. Depuis l'entrée d'Evo au pouvoir, cette grande famille de prefets s'est vue démettre de cette influence. Du coup, ils réclament l'autonomie de leurs département dans l'optique d'exercer leur pouvoir dans les départements en question sans dépendre de la Plaza Murillo à la Paz, ou trône l'Evo.

D'autant qu'avec la nationalisation de l'exploitation du Gaz, les prefets ne peuvent plus esperer les pots de vins chiliens, toussa, toussa.

Et s'est formée une telle opposition à Evo, chez les prefets et mairs, que Morales "doit" confirmer sa place. C'est une dynamique complexe, un dialogue muet, une intrication d'obligation et d'initiative, et du machisme "je veux vous montrer que j'en ai un plus gros que vous parce que le peuple va voter pour moi UNE SECONDE FOIS !"


Attention, chérie, ça va ... péter !
Revenir en haut Aller en bas
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Bolivie : Referendum Revocatorio   Ven 25 Juil 2008 - 7:18

ça va péter ? .. hmmm .. serait-ce un point de vue très occidental ou bien l'immersion sur-américaine fait-elle son effet au point que nous devons dorénavant te considérer comme boliviano et craindre le grand boum en Bolivie ?
.... J'aime à penser que le bon sens terrien des autochtones parlera .... Ou leur instinct de conservation .... Mais cette pensée est sûrement encore trop ... suisse honoo


Merci de cette analyse, Angelo ! sunny

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bolivie : Referendum Revocatorio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À LA POURSUITE DES PIERRES PRÉCIEUSES : L''Amétrine de Bolivie
» La Bolivie et les animaux dans les cirques
» Photographie : Cultures et élevage dans l'altiplano a la frontière entre Bolivie et Pérou, à proximité de Puno - Lac Titicaca
» Le referendum d'initiative populaire
» les lignes de Sajama (bolivie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Actualité et Histoire :: Actualité-
Sauter vers: