Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: de la mort   Lun 14 Mar 2005 - 17:18

Nous vivons dans une société qui n'en finit plus de discuter de la vie et pourtant elle fait tout pour repousser la mort, préférant nettement s'occuper et fêter une seule de ses extrémités , la naissance. Pourtant, assistant à l'une et l'autre de ces extrémités, nous constatons que la plus violente des deux expériences n'est pas celle que l'on pense. L'une est un spectacle tout de cris et de sang et l'autre est beaucoup plus paisible.
Bien évidemment, je parle là dans la plus grande majorité des cas, lorsqu'il n'y a pas mort violente, mais naturelle.

Mais en fait, en savons-nous plus sur la naissance que sur la mort, dans leurs effets et déroulement?

Nous croyons savoir, pour la naissance, mais nous ne savons que ce que nous voyons de notre point de vue de "mettant au monde", mère, père ou personnel soignant. Mais qu'est-ce que naître du point de vue du "naissant" ?
Par contre, pour ce qui est de la mort, nous ne savons rien, nous avons des croyances en la matière et elles diffèrent d'une personne à l'autre, d'un groupe de personnes à un autre.

Malgré son long préambule, ce topic est initié pour parler de nos croyances au sujet de la mort dans ses effets et son déroulement. D'où la question : comment la mort se passe-t-elle du point de vue personnelle , selon vous ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l-@nge



Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: de la mort   Lun 14 Mar 2005 - 17:56

Pour certains, la mort est tout simplement une délivrance face aux contraintes de la vie.
Je crois que, si l’on regarde la nature, tout se transforme avec les saisons et les années. Il en est donc de même avec l’humain. La mort c’est une forme de continuum, une transformation vers autre chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: de la mort   Lun 14 Mar 2005 - 18:00

Il y a beaucoup de témoignages là-dessus...
Il semblerait que certains se recoupent, et d'autres noms.
Il n'y a pas une mais DES morts... Des morts en douceur et des morts violentes, et de la façon dont elle se déroule dépend ce que l'on vit.
Alors que certaines personnes qui sont "revenues" à la vie n'ont pas "vu" grand chose.
A moins qu'elles n'aient oublié, évidemment, on peut toujours opposer cela.
En tous cas les croyances sont nombreuses. Et l'on pourra toujours objecter que les personnes "revenues" ne sont pas réellement mortes...
C'est affaire de conviction personnelle finalement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
Gilles
Invité



MessageSujet: Re: de la mort   Lun 14 Mar 2005 - 18:57

cébé a écrit:
[…] pour ce qui est de la mort, nous ne savons rien […] comment la mort se passe-t-elle du point de vue personnel, selon vous ?
Je suis d'accord que nous n'en savons rien. Et je manque d'expérience. Je suppose que c'est comme lorsque nous nous endormons, le soir… Et peut-être que nous rêverons, aussi.
 
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: de la mort   Lun 14 Mar 2005 - 20:07

Tu manques d'expérience, Gilles --6
... heureusement --9

allez, je plaisante!


Cet après-midi en repensant à ces deux extrémités de la vie, je me disais qu'en naissant, il y avait une inspiration qui se prenait lorsqu'il s'agit de quitter le milieu liquide ... et à la mort, cette respiration s'inverse. D'ailleurs on dit bien que l'on expire!
La naissance est un passage depuis un milieu qui nous est confortable, sûr et chaleureux, que nous devons absolument quitter et auquel nous devons renoncer pour aller vers celui qui nous est familier maintenant, ici et présentement.
Alors, pour moi, la mort est tout naturellement un passage vers un autre milieu (où la respiration n'a plus lieu d'être) dont nous ne savons rien. C'est là que nos croyances entrent en jeu.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: de la mort   Sam 19 Mar 2005 - 10:30

Le tout est de savoir si la conscience peut exister sans un support physique.

Et si la réponse est oui, la conscience existe-t-elle alors dans un monde hallucinatoire (ou elle construit elle-même les images qui l'entourent, poar projection) ?
Ou alors existe-t-elle dans un monde objectif ? Si oui, alors ce monde est-il le monde habituel des vivants ... ou un autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
disciple



Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: de la mort   Mer 20 Avr 2005 - 14:32

ha j'aime bien Atil avec ses questions sans réponses possibles Razz

En ce qui concerne la mort,il y a la mort non pas physique (et toutes ses variantes) mais aussi la "mort" lié a un état mental donné.Chacunes de nos pensées naissent et meurent ainsi de suite dans un continuum sans fin.Une succesion de processus mentaux suivant une loi de cause a effet.D'une maniere imagée ca serait comme une bougie allumant la suivante,la précedente s'éteint et ainsi de suite.C'est ainsi qu'on meurt et renait plusieurs fois par jour sans le savoir.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: de la mort   Mer 20 Avr 2005 - 17:41

Sauf que nous ne sommes pas nos pensées.
Elle sne font que transiter ar nous.

De même que nous ne sommes pas les molécules d'air qui entrent puis sortent de nos poumons.

Tout change sans cesse en nous ... à moins que nous n'ayons un noyeau stable quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: de la mort   Mer 20 Avr 2005 - 21:37

Atil, et si oui, pourquoi ce monde de la conscience ne pourrait-il pas être encore tout autre et insaisissable pour nous?
allez hop! .. essaie de comprendre ce raccourci tordu : comme pourrait être si incompréhensible le monde des humains à vue et "intelligence" des amibes.
Et si nous ne sommes pas nos pensées, que sont-elles, elles? ... puisque tu dis qu'elles ne font que transiter par nous, elles ont donc une vie propre?

Disciple, j'aime bien cette idée de renaissance perpétuelle, celle qui n'a rien à voir avec la matière à proprement parler.
Ainsi, pourquoi m'obstiner sur une pensée .. elle est déjà passée et la suivante peut être tout autre.


Faudrait aller plus loin que nos sabots, plus loin que les "je t'aime", faudrait aller où les larmes s'en vont ..... pour commencer à saisir le premier brin de sagesse et de "savoir", et ce brin sera plus de laine que de soie. --21

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: de la mort   Ven 22 Avr 2005 - 6:24

Citation :
Et si nous ne sommes pas nos pensées, que sont-elles, elles? ... puisque tu dis qu'elles ne font que transiter par nous, elles ont donc une vie propre?

Les idées sont décrites par la théories des "mêmes" ou "minêmes".
Selon cette théories les idées se comortent comme des sortes de gènes viraux qui se propagent de cerveau en cerveau par copie.

Ainsi une personne invente une nouvelle chanson, une nouvelle mode vestimentaire, un nouveau mot "branché", une nouvelle théorie philosophique, etc ... et tout le monde la reprend et la retransmet.

Parmi nos idées, combien viennent vraiment de nous et ne sont pas des copies de celles des autres ?

Et si un certain pourcentage de nos idées sont bien fabriquées par nous, alors nous ne somme spas elles non plus.
Le fabriquant ne s'identifie pas à ce qu'il fabrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: de la mort   Ven 22 Avr 2005 - 6:43

Cela expliquerait-il le phénomène des coïncidences ou même celui des découvertes et inventions qui se font simultanément dans le monde à des endroits très éloignés les uns des autres ?
... ou celui des redécouvertes ou réinventions ...

Cela me fait penser à cette théorie sur la mémoire de l'eau. Si elle existe vraiment, on pourrait imaginer qu'en coulant dans le corps d'un grand savant, puis en venant arroser le pastis d'un autre savant, des années plus tard selon le très connu cycle de l'eau, une molécule d'eau pourrait apporter un petit plus ...
--1 ... cette idée subite qui est la mienne pourrait venir de mon café bu ce matin .... va savoir chez quel plaisantin les molécules de mon eau ont transité!


M'enfin, cela ne répond quand même pas à la question au sujet de l'idée qui vient pour la première fois, tu sais, celle qui nait sous les doigts d'un Mozart ...

.... ou alors dans le coeur d'un grand personnage, comme Bouddha ou Jésus ...

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: de la mort   Sam 23 Avr 2005 - 19:47

Citation :
Cela expliquerait-il le phénomène des coïncidences ou même celui des découvertes et inventions qui se font simultanément dans le monde à des endroits très éloignés les uns des autres ?

Non car les mêmes se propagent par les échanges d'informations : paroles, médias, et autres lectures....

La, il faut utiliser d'autres théories plus exotiques.



Citation :
Cela me fait penser à cette théorie sur la mémoire de l'eau.

Mais on ne peut pas dire qu'elle soit trés crédible.
Si chaque goutte d'eau mémorisait les propriétés des milliers de molécules qu'elle a rencontré , alors elle aurait toutes les propriérés chimiques en même temps.



Citation :
M'enfin, cela ne répond quand même pas à la question au sujet de l'idée qui vient pour la première fois, tu sais, celle qui nait sous les doigts d'un Mozart ...
.... ou alors dans le coeur d'un grand personnage, comme Bouddha ou Jésus ...

>>>>>>A moins que .. le souvenirs des choses apprises dans une autre incarnation ....

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: de la mort   Aujourd'hui à 6:01

Revenir en haut Aller en bas
 
de la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y a t-il un lien entre le niveau spirituel de l'âme (le degré de la foi) et la peur de la mort?
» Natuzza Evolo et l'heure de la mort
» Homélie sur l'heure de la mort ?
» Qu'est-ce que cette seconde mort dont parle l'Apocalypse ?
» Mort brutale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Croyances-
Sauter vers: