Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'orthographe du point de vue psychologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gilles
Invité



MessageSujet: L'orthographe du point de vue psychologique   Mar 15 Mar 2005 - 18:51

Ce qui me déconcerte, au sujet de l'orthographe, c'est le refus obstiné et parfois agressif, chez plusieurs personnes (quel que soit leur âge), de cette convention. Et qu'est-ce qu'une convention ? C'est la mise en commun de quelque chose, un lien que nous entretenons avec nos semblables. Une sorte de solidarité. Mais l'orthographe est ressentie comme une atteinte à la liberté individuelle ! Sur un forum de poésie, donc un endroit où la connaissance de la langue devrait aller de soi, un membre a préféré quitter plutôt que de respecter l'orthographe !

Je propose ce sujet dans le forum psychologie, car il me semble que la résistance à l'orthographe dépasse la difficulté intrinsèque de cet art (et aussi la difficulté à bien maîtriser son clavier) ; et je sais aussi qu'il n'est plus enseigné dans les écoles comme il l'était à mon époque. Mais on peut l'acquérir par soi-même… Et surtout, ne prétextez pas que Proust a fait quelques fautes d'orthographe ! Je le sais, et il n'était pas opposé à l'orthographe, et ce n'est pas sur cela que porte ce sujet.
 
Revenir en haut Aller en bas
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mar 15 Mar 2005 - 22:13

Est-ce que le fait de faire de nombreuses fautes d'orthographe vient de l'enseignement de la lecture? la méthode globale est-elle en cause?
Mes filles ont préparé des auto-dictées tous les mercredis à l'école primaire, ça ne les empêche pas de faire des fautes.
On dit que c'est la "science des ânes"! mais une faute peut changer tout le sens d'une phrase.
Ce n'est pas la mode des SMS qui va leur apprendre à écrire correctement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mar 15 Mar 2005 - 22:40

Il y a peu, j'ai lu un paragraphe de philosophie et pour le comprendre j'ai dû m'accrocher parce je ne suis pas rompue à la chose et surtout qu'il y avait quelques fautes qui pouvaient changer le sens des phrases. C'est là une des raisons pour laquelle l'orthographe me paraît importante.
Si je vois écrit : Dieu qui nous invites à suivre ... etc .... je vois tout de suite que cela s'adresse à Dieu ...
... mais si dans la phrase suivante il est écrit "Dieu qui a donné le livre ... ", là on parle de Dieu et le texte s'embrouille.


Ensuite, il est une vertu capitale à mes yeux, l'attention ..... et l'orthographe est une discipline qui excerce bien cette vertu.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Affects   Mer 16 Mar 2005 - 1:28

Doumik a écrit:
Est-ce que le fait de faire de nombreuses fautes d'orthographe vient de l'enseignement de la lecture ?
Je pense que oui. Et les enfants n'apprennent plus les catégories grammaticales. Plusieurs écrivent « Ses bientôt les vacances » pour « C'est bientôt les vacances », par exemple.

cébé a écrit:
[…] il est une vertu capitale à mes yeux, l'attention […]
Les déficits de l'attention ont sans doute des incidences sur toutes les formes d'apprentissage.

Je pense que j'ai mal expliqué le sujet que je voulais discuter. Ce n'est pas tant les difficultés que les gens éprouvent à maîtriser l'orthographe, que leur attitude devant l'orthographe. Par exemple, on me répond souvent « L'orthographe n'est pas importante, si le texte est génial » ou « L'orthographe symbolise la tyrannie des classes dominantes sur le peuple » (sic) ou encore « J'écris comme je parle ». Personne ne songerait à affirmer des chose semblables sur les autres formes de notations que nous utilisons dans la vie moderne, les chiffres, le code HTML, les notes de musique, etc. Autrement dit, ne pas posséder l'orthographe est une chose, mais être contre en est une autre. Sans doute que le lien à la langue écrite touche des domaines affectifs insoupçonnés…
 
Revenir en haut Aller en bas
1diane3

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mer 16 Mar 2005 - 7:22

Bonjour !

En ce qui concerne l'apprntissage de l'orthographe, je ne pense pas que les méthodes d'apprentissage de la lecture soient responsables.
Je pense plutôt que c'est un tout.
Pout les homonymes types ses/c'est --> Ca tient surtout du fait qu'on essaie trop d'expliquer aux enfants le pourquoi du comment en jetant le bescherelle et ses exercices.
L'école aujourd'hui cherche tellement à diversifier les sujets et à être "intéressante" pour les élèves que les exercices d'orthographe et de grammaire (bêtes et méchants mais méthodiques) sont relégués. Sans compter que les enfants lisent très peu et que les écrits les plus souvent lus par les enfants (prix des bonbons, infos sur les vitrines) sont truffés de fautes !!!!!
Pour terminer, auparavant, la société entière voulait une écriture et une ortho
graphe irréprochables, car il faut le dire : on écrit surtout pour être lu, donc compris.

Je ne comprends pas vraiment ceux qui sont contre l'orthographe en ce sens que s'ils font trop d'échanges orthographiques, ils ne seront plus compris. (A quoi bon écrire sur un forum si personne ne veut plus passer une heure à vous déchiffrer !)

Enfin, bien que la langue et son écriture soient des codes communs, tout ceci évolue.
Il me semble qu'il est difficile aujourd"hui pour les enfants de comprendre les raisons de l'orthographe des mots, de la présence des "ne" avec les "pas" dans l'écrit et des régularités orthographiques assujéties de leurs exceptions (les mots en ou, en té/tié)...
Ces dernières années, la langue va vers la simplification (fut une époque, on doublait les "f" pour faire joli - le double "f" n'a aucune raison d'être ; les mots compte - conte - comte ont été orthographiés différenmment lors d'une réforme pour être mieux distingués).
Il serait temps que les règles d'orthographes se simplifient pour suivre le mouvement, car enfin, si une langue n'est plus adaptée à son peuple, alors que devient elle ? Une langue morte ?

Diane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Réforme de l'orthographe   Mer 16 Mar 2005 - 9:14

1diane3 a écrit:
Il serait temps que les règles d'orthographes se simplifient […]
Tout à fait d'accord ! Mais, il y a huit ans, je crois, le Conseil supérieur de la langue française a tenté encore une fois de simplifier l'orthographe. Le "symbole" de la réforme était le mot "nénuphar", si je me souviens bien. On proposait de l'écrire "nénufar". Évidemment, les conservateurs (dont plusieurs écrivains — et pour une fois, l'Académie appuyait la réforme, puis a reculé) de tous bords ont protesté, et quelques "rectifications" ont été promulguées. Vous les trouverez ici. Je ne suis pas certain qu'elles soient vraiment appliqués.
 
Revenir en haut Aller en bas
Faith
Invité



MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mer 16 Mar 2005 - 12:02

1diane3 a écrit:
Il serait temps que les règles d'orthographes se simplifient pour suivre le mouvement, car enfin, si une langue n'est plus adaptée à son peuple, alors que devient elle ?

Et qu'apportera concrétement une simplification de la langue ?
Je peux au moins citer 1 inconvénient: une langue changeante entraine une grosse perte de connaissance potentielle. L'un d'entre vous a-t-il essayé de lire la chanson de Roland ou le roman de Renard ?
Existe-t-il des avantages à la "simplification" de la langue ?
Revenir en haut Aller en bas
1diane3

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mer 16 Mar 2005 - 12:58

Faith a écrit:
Et qu'apportera concrétement une simplification de la langue ?
Je peux au moins citer 1 inconvénient: une langue changeante entraine une grosse perte de connaissance potentielle. L'un d'entre vous a-t-il essayé de lire la chanson de Roland ou le roman de Renard ?
Existe-t-il des avantages à la "simplification" de la langue ?

Le fait que la chanson de Roland, les textes de Rabelais et autres écrits du heut Moyen-Age (je crois) sont difficiles à comprendre est dû au fait qu'ils sont écrits en ancien français. Toute langue évolue avec la société. Rabelais a aussi inventé des mots encore utilisés aujourd'hui. De nouveaux mots on été inventés. Nous ne parlons aujourd"hui plus le latin mais pouvons encore le traduire !
Nous apprenons encore le passé simple à l'école pour comprendre les écrits usuels, mais un jour ce ne sera plus nécessaire, le passé simple rejoindra le subjonctif imparfait pendant que le verlan entrera dans le dictionnaire.
Personnellement, je préfère ça à la complexification de l'orthographe comme il y en a déjà eu auparavant, le tout pour permettre à quelques érudits de passage de se la jouer en trouvant des solutions "gargantuesques" !
Il n'y a pas d'avantage à la simplification de la langue. La langue est le reflet de la société.
Si on veut que la langue soit riche, il faut encourager la lecture, l'écriture et parler à ses enfants avec un vocabulaire riche.
La langue n'est pas une cause mais une conséquence...

Diane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mer 16 Mar 2005 - 13:46

Cela fait par deux fois, Diane, que tu fais allusion à la langue qui est le reflet de la société. En un sens je suis d'accord avec toi, mais pas totalement. Nous ne pouvons pas revenir au patois et c'est un peu ce qui se passe avec les différentes façons de parler des adolescents depuis quelques années. Tu imagines si notre vocabulaire d'ado avait été cristalisé, lui qui n'a maintenant plus cours, et était remplacé par celui de nos enfants et presque celui de nos petits-enfants?


Le thème principal du fil est repris par Gilles :

Gilles a écrit:
Je pense que j'ai mal expliqué le sujet que je voulais discuter. Ce n'est pas tant les difficultés que les gens éprouvent à maîtriser l'orthographe, que leur attitude devant l'orthographe. Par exemple, on me répond souvent « L'orthographe n'est pas importante, si le texte est génial » ou « L'orthographe symbolise la tyrannie des classes dominantes sur le peuple » (sic) ou encore « J'écris comme je parle ». Personne ne songerait à affirmer des chose semblables sur les autres formes de notations que nous utilisons dans la vie moderne, les chiffres, le code HTML, les notes de musique, etc. Autrement dit, ne pas posséder l'orthographe est une chose, mais être contre en est une autre. Sans doute que le lien à la langue écrite touche des domaines affectifs insoupçonnés…
 

Est-ce que l'orthographe est vraiment réservé à une élite?
... parce que dans un ouvrage dit sérieux, on s'attend à ne pas rencontrer de faute d'orthographe et les ouvrages sérieux sont réservés à une élite, n'est-ce pas?

Sauf Tintin --3

Je me demande si celui qui est contre l'orthographe est justement celui qui a des difficultés avec ça et qui se dédouane ainsi de ses manques.

Et le lien à la langue écrite touche des domaines affectifs insoupçonnés ...
.... c'est vrai, et vrai aussi en ce qui concerne la langue orale. Pour preuve, il y a toute la résistance que l'on peut constater face à l'Esperanto.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée des Arts!



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Jeu 17 Mar 2005 - 3:59

Impossible d'être parfait...même les meilleurs font des erreurs et des fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Jeu 17 Mar 2005 - 6:26

Nobody is perfect!
Il ne s'agit pas de ne pas faire de faute, la dictée de Bernard Pivot est quasiment impossible à réaliser sans faute, à part pour quelques stakhanovistes du dictionnaire, mais de ne pas se laisser aller à la facilité dansla vie courante.
Une lettre de motivation avec des fautes d'orthographe indispose un employeur, surtout si c'est pour un emploi de secrétaire! C'est aussi une forme de politesse, on n'a pas l'airde se moquer de son correspondant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Politesse   Jeu 17 Mar 2005 - 18:36

Doumik a écrit:
Il ne s'agit pas de ne pas faire de faute […] C'est aussi une forme de politesse […]
J'aime bien cette idée. Une anecdote : les Chinois de l'Antiquité se déplaçaient périodiquement, quand ils parlaient avec une autre personne, dehors, par exemple sur une place. Pourquoi ? Ils considéraient très impoli de marcher sur l'ombre de son interlocuteur. Pour revenir à l'orthographe, un lettré savait peindre au moins 9000 idéogrammes, je pense ; et chaque petit trait de pinceau a un sens. Que c'est donc compliqué, de mettre un accent sur un « é ». Snif. Je plaisante.
 
Revenir en haut Aller en bas
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 10:39

Bizarrement, je trouve que le nénuphar est une plus jolie fleur que le nénufar.
Et le cygne est plus beau que le cigne.

C'est drôle les effets psychologiques !

Peut-être que les phylles seraient plus belles que les filles ? Smile


A noter que les pays européens ou les jeunes maitrisent le plus tardivement (et le moins bien) l'écriture sont la France et le Royaume uni.
c'est à dire les pays ou la langue écrite s'écarte le + de la phonétique.
que de temps inutile perdu à l'école pour apprendre une ortographe illogique, alors que ce temps pourrait être utilisé pour apprendre des choses plus utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 10:43

A propos de l'écriture chinoise ..

Prenons ce poème écrit à la fin du 20 ème siècle par Chao Yuen-Ren :

" Un poète appelé Shih vivait dans une maison de pierre et était friand de lion.
Il s'était juré d"en manger dix.
Il avait l'habitude d'aller au marché à 10 heures pour chercher des lions.
C'était ce momment lorsque soudain dix lions arrivèrent sur le marché.
Et Shih arriva sur le marché aussi et vit ces dix lions.
Grace à ses flêches, Shih a alors tué les lions.
Et il a ramené leurs corps dans sa maison de pierre.
Sa maison était humide alors il a chargé ses domestiques de l'essuyer.
Quand la maison de pierre fut nettoyée,
Shih essaya alors de manger les corps des dix lions.
Et il s'est rendu compte que ces dix cadavres de lions étaient dix lions de pierre.
Alors il essaya de s'en débarasser" .

Si on le prononce en chinois, alors il est parfaitement incompréhensible. En effet il se prononce ainsi :

shi shi shi shi shi shi shi shi. shi shi shi shi. shi shi shi shi shi shi shi shi shi. shi shi shi shi shi shi shi. shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi. shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shishi. shi shi shi shi shi shi. shi shi shi shi shi shi shi shi shi. shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi. shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi shi

Avec les tons (indiqués par des chiffres), cela donne :

shi2 shi4 shi1 shi4 shi1 shi4 shi4 shi1. shi4 shi2 shi2 shi1. shi4 shi2 shi2 shi4 shi4 shi4 shi1 shi2 shi2. shi4 shi2 shi1 shi4 shi4 shi4 shi2. shi4 shi1 shi4 shi4 shi4 shi4 shi4 shi4 shi2 shi1. shi4 shi3 shi4 shi3 shi4 shi2 shi1 shi4 shi4 shi4 shi2 shi4 shi2 shi1shi1. shi4 shi2 shi4 shi2 shi4 shi1. shi4 shi3 shi4 shi4 shi2 shi4 shi2 shi4 shi4. shi4 shi3 shi4 shi2 shi4 shi2 shi1 shi1 shi2 shi2. shi3 shi4 shi3 shi2 shi1 shi1 shi2 shi2 shi2 shi1 shi1 shi4 shi4 shi4 shi4

Pour entendre le texte prononcé, c'est ici :

http://www.fa-kuan.de/audio/shishi.rm
http://www.fa-kuan.de/audio/shishim.rm


... Mais en idéogramme tout devient clair :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 10:57

Je trouve que "phylles" serait très joli, ça me rappelle la Belle Phyllis de Théophile de Viau:
http://www.florilege.free.fr/florilege/viau/jesongea.htm

En ce temps-là, on appelait un chat un chat! pas de langue de bois!
notre vocabulaire est devenu très chaste par certains côtés alors que des "phylles" nues couvrent les murs de nos villes.

Les Allemands font moins de fautes d'orthographe, toutes les lettres se prononcent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 12:03

Et pensons un peu aux économies de papier et d'encre si on n'écrivait que les lettres qui se prononcent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 12:11

é penson un peu o économi de papié é d'encr si on écrivè ke lè lètr ki se prononce?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith
Invité



MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 15:35

Atil a écrit:
A noter que les pays européens ou les jeunes maitrisent le plus tardivement (et le moins bien) l'écriture sont la France et le Royaume uni.
c'est à dire les pays ou la langue écrite s'écarte le + de la phonétique.
que de temps inutile perdu à l'école pour apprendre une ortographe illogique, alors que ce temps pourrait être utilisé pour apprendre des choses plus utiles.

Si les gosses sont incapables de maîtriser leur langue maternelle, je ne vois pas ce qu'il seraient capables d'apprendre correctement.
Mis à part les quelques rares enfants qui voudraient mais qui ne peuvent pas maîtriser la langue, les autres ne maîtrisent pas la langue parce qu'ils sont trop glandeurs pour s'y mettre.
Et qu'on ne me dise pas que si on leur simplifiait la langue, ils se mettraient à apprendre mieux leurs maths ou leur anglais !
Revenir en haut Aller en bas
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 20:34

C'est pourtanr ce qu'on voit dans les autres pays : on n'y perd pas tout ce temps à apprendre l'ortographe ... puisqu'elle n'y existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Faith
Invité



MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Sam 19 Mar 2005 - 23:34

Atil a écrit:
C'est pourtanr ce qu'on voit dans les autres pays : on n'y perd pas tout ce temps à apprendre l'ortographe ... puisqu'elle n'y existe pas.

Qui ça "on" ?
Perso, je ne connais pas d'enfants scolarisés hors-France...

De plus, comment sais-tu que ces enfants ne profitent pas de ce temps "perdu" pour jouer au ballon ?
N'as-tu jamais considéré que l'apprentissage de la langue et de l'orthographe en particulier fasse partie d'un processus apprennant à de jeunes enfants la rigueur ?

Enfin, penses-tu que les japonais soient ralentis par l'apprentissage de leur écriture ?

L'idée de simplification de l'orthographe est dans la continuité de la télécommande ou la voiture pour aller à 300m de sa maison: Inutile pourtant tout le monde finit par le pratiquer...
Ce "progrès" n'est pas encore tout à fait arrivé chez nous... je ferai mon possible pour qu'il n'atteigne jamais mes enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Gilles
Invité



MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Lun 21 Mar 2005 - 3:23

Doumik a écrit:
é pãsõ un pø o zéconomi de papié é dãcr si õ nécrivè ke lé [sons] kis pronõs ?
J'ai modifié un peu ta notation, pour donner une idée d'une graphie véritablement simplifiée…

Atil a écrit:
C'est pourtant ce qu'on voit dans les autres pays : on n'y perd pas tout ce temps à apprendre l'orthographe... puisqu'elle n'y existe pas.
L'orthographe existe dans tout système de notation, elle note une prononciation idéale seulement, puisque chaque individu possède des particularités physiques, une intonation, des habitudes régionales, etc. qui entraînent une variation assez grande, dans la langue parlée. Par exemple, à Paris on ne distingue plus /patte/ et /pâte/, /aurai/ et /aurais/, /lé/ et /lait/, etc. Alors, comment noter [J'aurai du lait] ? /3oré du lé/ ou /3orè du lè/ ? Donc impossible de distinguer [J'aurai faim] de [J'aurais faim] !
 
Revenir en haut Aller en bas
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Lun 21 Mar 2005 - 19:22

Citation :
De plus, comment sais-tu que ces enfants ne profitent pas de ce temps "perdu" pour jouer au ballon ?

Ce serait également que de perdre du temps à apprendre des choses artificielles.



Citation :
N'as-tu jamais considéré que l'apprentissage de la langue et de l'orthographe en particulier fasse partie d'un processus apprennant à de jeunes enfants la rigueur ?

Pourquoi apprendre la rigueur avec des choses artificielles ?

Ca me fait penser aux maris en retraite qui font de la musculation pour ne pas s'avachir ... pendant que leur femme se crêvent au travail.
S'ils veulent rester actifs, pourquoi ne le font-ils pas de manière utile, en aidant leur épouse ?

On pourrait aussi apprendre aux enfants à faire des sauts périlleux en avant quand ils parlent au futur et à faire des sauts périlleux en arrière quand ils parlent au passé. Ca compliquerait encore plus la communcation ... mais ca leurs apprendrait la rigueur et l'équilibre Very Happy


Citation :
Enfin, penses-tu que les japonais soient ralentis par l'apprentissage de leur écriture ?

Bien sûr qu'ils sont ralentis par l'apprentissage d'une écriture compliquée.
Mais heureusement que les asiatiques étudient comme des dingues pour compenser.
Et les chinois perdent encore plus de temps avec leur écriture tout aussi compliquée ... mais ils se rattrapent par le fait que cette écriture leurs permet de se faire comprendre partout en Chine sans avoir besoin d'apprendre les dialectes locaux.



Citation :
L'idée de simplification de l'orthographe est dans la continuité de la télécommande ou la voiture pour aller à 300m de sa maison: Inutile pourtant tout le monde finit par le pratiquer...

>>>>>>Ce n'est pas vraiment la même chose.
Imposer une ortographe inutilement compliquée correspondrait plutôt à obliger les enfants à traverser une rivière à la nage, grimper plusieurs murs et suivre un labyrinthe pour aller jouer avec leurs copains à 300m de leur maison.
Et ceux qui voudraient supprimer cet inutile "parcours du combattant" seraient accusés de transformer les enfants en paresseux.

Le problème n'est pas de vouloir aller plus vite que la manière normale mais plutôt de lutter contre tout les obstacles artificiels qui empèchent d'aller à une vitesse normale.



Citation :
Ce "progrès" n'est pas encore tout à fait arrivé chez nous... je ferai mon possible pour qu'il n'atteigne jamais mes enfants !

Ce "progrés" n'est en fait que la situation normale dans la majorité des pays du monde.


------------------------------------------------------------------------


Citation :
L'orthographe existe dans tout système de notation, elle note une prononciation idéale seulement, puisque chaque individu possède des particularités physiques, une intonation, des habitudes régionales, etc. qui entraînent une variation assez grande, dans la langue parlée. Par exemple, à Paris on ne distingue plus /patte/ et /pâte/, /aurai/ et /aurais/, /lé/ et /lait/, etc. Alors, comment noter [J'aurai du lait] ? /3oré du lé/ ou /3orè du lè/ ? Donc impossible de distinguer [J'aurai faim] de [J'aurais faim] !

L'orthographe francaise ne correspond pas à une prononciation idéale puisqu'elle note des lettres qui ne sont prononcées par personne.
Si on estime que c'est bien car ca permet de n'avantager aucune prononciation régionale sur une autre, alors c'est comme si on considérait le francais écrit comme une langué idéographique comme le chinois, sans aucun lien avec la prononciation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
1diane3

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mer 23 Mar 2005 - 7:54

Les anglais et les français sont les plus lents à savoir orthographier correctement.
> Forcément, car il y a une grande différence entre l'écrit et l'oral.

Pour les allemands, c'est plus facile, leurs mots s'écrivent de manière phonétique.
< Oui, mais les allemands ont de gros problèmes de grammaire car ils n'ont pas les mêmes déclinaisons ni les mêmes cas dans leurs dialectes (au moins un par Länder).
Ils sont contraints d'apprendre le Hochdeutsch pour se comprendre et ne l'apprennent qu'à partir de 14 ans !
Bizarrement, le cas le plus utilisé est l'accusatif (comme nous l'avons fait : la plupart des mots français d'origine latine sont des évolutions de mots latins utilisés à l'accusatif...)
La grammaire de cette langue multipls tend à se simplifier.
Et pourtant, je suis sûre que beaucoup de personnes de ce pays sont contre cette évolution.

Ce que je veux dire, c'est que les langues évoluent avec la société, qu'on le veuille ou non.
Les tendances de vocabulaire des jeunes ne sont pas si dangereuses, elles passent de mode, comme le verlan et le parler des précieuses ridicules...
A mon avis, faire de la résistance n'est pas forcément utile. L'évolution d'une langue est autant une richesse que son histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Évolution des langues   Mer 23 Mar 2005 - 8:48

1diane3 a écrit:
[…] les langues évoluent avec la société, qu'on le veuille ou non. […] L'évolution d'une langue est autant une richesse que son histoire...
Bien d'accord, les langues évoluent. Si je puis prendre un exemple autour de moi, les gens, au Québec, ne parlent pas comme ils parlaient il y a trente ans ; ils abandonnent le parler régional au profit du français dit international. C'est une sorte d'évolution. Mais les langues évoluent sur de très longues périodes (par exemple le passage du latin au français ou à l'italien) et de façon imperceptible, je crois. Ce phénomène est à distinguer des modes, comme tu le dis. Je parle bien sûr de la langue, et non pas du lexique, qui change beaucoup plus vite.
 
Revenir en haut Aller en bas
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   Mer 23 Mar 2005 - 9:16

Citation :
Oui, mais les allemands ont de gros problèmes de grammaire car ils n'ont pas les mêmes déclinaisons ni les mêmes cas dans leurs dialectes (au moins un par Länder).

Mais cela est un problème grammatical : il apparait aussi bien à l'oral qu'à l'écrit.
Alors que les problèmes d'orthographe n'apparaissent qu'à l'écrit.



Citation :
Ils sont contraints d'apprendre le Hochdeutsch pour se comprendre et ne l'apprennent qu'à partir de 14 ans !

C'est comme si les francais n'abandonnaient le patois régional pour la langue nationale qu'à 14 ans !



Citation :
La grammaire de cette langue multipls tend à se simplifier.
Et pourtant, je suis sûre que beaucoup de personnes de ce pays sont contre cette évolution.

Comme enfrance ou l'on essaie de maintenir l'usage de l'imparfait du subjonctif de manière artificielle ... alors que, dans la langue parlée courante, pratiquement plus personne ne l'utilise.
Les langues évoluent et se simplifient. C'est la vie. C'est l'écriture écrite qui maintient les archaïsmes dans la langue et créent ainsi deux niveaux de langage : la langue parlée et la langue écrite.




Citation :
Les tendances de vocabulaire des jeunes ne sont pas si dangereuses, elles passent de mode, comme le verlan et le parler des précieuses ridicules...

Le langage spécial des jeunes ne les conduit-il pas à se séparer du reste de la population ?



Citation :
A mon avis, faire de la résistance n'est pas forcément utile. L'évolution d'une langue est autant une richesse que son histoire...

Mais cela pose aussi le problème de la compréhensibilité des textes anciens : doit-on la préserver ou pas ?
C'est un choix : soit on va vers l'avant, soit on essaie de conserver le passé.


------------------------------------------------------------------------

Citation :
Si je puis prendre un exemple autour de moi, les gens, au Québec, ne parlent pas comme ils parlaient il y a trente ans ; ils abandonnent le parler régional au profit du français dit international. C'est une sorte d'évolution. Mais les langues évoluent sur de très longues périodes (par exemple le passage du latin au français ou à l'italien) et de façon imperceptible, je crois.

Ces deux exemples vont en sens contraire :
Pour les québécois, on assiste à une uniformisation internationale du francais.
Pour le latin on a assisté à une division.

D'un point de vue pratique, l'uniformisation est préférable à la division ... Mais cela entraine que les parlers locaux devraient disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'orthographe du point de vue psychologique   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'orthographe du point de vue psychologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le samsara d'un point de vue psychologique
» Orthographe et mise en page des posts - A LIRE
» (2nde) Récitation écrite: que faire pour les fautes d'orthographe?
» orthographe dans les expressions écrites
» Question orthographe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: