Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 d'une découverte au brevet/la noosphère en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Dim 20 Mar 2005 - 18:29

Au point où nous en sommes, au niveau des sciences, des recherches et des divers travaux de laboratoire ou de fond de garage, est-ce que l'on peut encore dire qu'un découvreur est seul maître de sa découverte?
Comment une personne peut-elle bloquer la recherche de tous les autres en brevetant "sa" découverte, sous prétexte qu'elle est tombée sur LA réponse, alors qu'elle a bénéficié des travaux de ces "tous les autres" ?

J'aimerais aussi débattre de cette globalisation de l'intelligence et des connaissances, issue de l'énorme progrès en matière de communication que représente internet.
Teilhard de Chardin avait eu une espèce de prémonition à ce niveau, et il parlait déjà il y a plus d'un demi-siècle (il est mort en 1955) de la noosphère, couche pensante qui entoure la terre, ce qui, je crois, explique en partie pourquoi des découvertes se font en parallèle à des points très éloignés les uns des autres sur la terre.

Teilhard prophète de l'internet

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Lun 21 Mar 2005 - 3:29

cébé a écrit:
[…] J'aimerais aussi débattre de cette globalisation de l'intelligence et des connaissances, issue de l'énorme progrès en matière de communication que représente internet. […]
Globalisation de la crédulité et de la bêtise aussi ! Mais sur l'aspect positif de la question, je suis d'accord jusqu'à un certain point. Là où j'aurais une question, c'est sur le partage des connaissances ; elle ne peut se faire qu'entre les chercheurs véritables (diplômés ou non) et selon la méthode scientifique.
 
Revenir en haut Aller en bas
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Lun 21 Mar 2005 - 17:04

C'est une façon élégante de voir, la noosphère...
On peut effectivement voir les hommes comme des "cellules" qui communiquent entre elles et qui participent d'un "corps qui les dépasse"...
Les connaissances ne sont pas détenues par une seule personne, il y a bien un "melting pot" de l'intelligence.
De là à dire que l'être supérieur qui entoure toute la planète existe réellement, je n'irais pas jusque là... Mais après tout nous ne pouvons en avoir la preuve, sauf indirectement lorsque des découvertes se font simultanément en différents points de la planète, mais ce n'est encore qu'une façon d'interpréter...
Ceci dit, on peut mettre l'existence de notre propre "moi" en doute, puisque chaque neuronne participe à ce moi... Donc on peut douter de l'existence d'un "moi" global... Et pourtant nous avons bien la sensation que ce "moi" global existe à notre niveau.
Par extension, on pourrait dire que les hommes n'aurait pas conscience individuellement de la noosphère...
Moui, élégante façon de parler d'un genre de Dieu... On pourrait l'appeler Gaïa aussi n'est-ce pas...
Pour revenir au partage d'information, il ne faut pas se leurrer, toutes les informations ne sont pas partagées sur Internet. Pour les scientifiques à la recherche d'information, il faut souvent passer par des réseaux payants. L'information existe, mais elle est soit dissimulée, soit chère à obtenir... --2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Lun 21 Mar 2005 - 18:58

Tout ca ca revient aussi à demander si une personne qui a dépensé beaucoups d'énergie, de temps et d'argent pour inventer une chose doit renoncer à en tirer du bénéfice.
Imaginons un peu un boulanger qui travaille toute la nuit pour faire des pains, et à qui on dirait au matin : Nous allons distribuer gratuitement tes pains car tout le monde à le droit de manger.

Ou alors les créatifs devraient être payés par l'état comme des fonctionnaires et leurs inventions appartiendraient à tout le monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Mer 20 Avr 2005 - 14:43

Oui mais le probleme ne se pose pas dans la fabrication du pain.
Si le pain était breveté,tu n'aurais pas le droit de faire du pain par toi même même si tu avais tout le savoir faire et et les ingredients necssaires.

Un copain avait fait un stage en microbiologie,il travaillait pour un truc de levure.Et bien il y avait une technique (un procédé) qui etait breveté et du coup il ne pouvait pratiquer ce geste et recourrais aux methodes traditionnelles ce qui lui pris beaucoup plus de temps.

Ca me fait penser a ces medicaments contre le sida breveté et vendu a des prix exhorbitant en Afrique.Alors dans ce cas protege t-on la creativité ou plutot les interets( (en terme de fric bien sur) ?

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Mer 20 Avr 2005 - 17:45

J'ai entendu dire qu'il y avait des pays qui ne respectaient pas les brevets (le Japon par exemple).
Est-ce toujours le cas ?
Et si tous le monde décidait, en même temps, de se révolter et de dire "merde" aux brevets ?

D'ailleurs, n'est-ce pas un peu ce que font les millions d'internautes qui s'échangent des logiciels piratés et les bidouillent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Lun 25 Avr 2005 - 10:51

C'est sur qu'il y a des brevets qui sont controversés,du style des séquences d'ADN sur lesquelles personne d'autre n'aurait le droit d'y toucher.On s'approprie le vivant à des fins commerciales ce qui discutable...
Pour les brevets de tout genre,il existe des coventions internationales donc les pays signataires ont interets plutot interet à respecter le contrat.Pour les logiciels,le droit sur les nouvelles technologies est assez compliqué.Comme par exemple la notion de copyright n'existe pas dans le droit francais mais on parle plutot du droit d'auteur.
Il s'agit de 2 approches completement differente.Dans le 1er on protége la creation elle même dans le 2ieme on protege le droit de la personne creatrice.Mais bon en pratique ca revient à peu prés à la meme chose.

Quand au piratage,c'est une question de philosophie aussi,pour certains c'est vrai que c'est vraiment pas drole de voir son propre logiciel piraté comme ca,apres avoir ecrit des milliers lignes de code.Pour d'autres c'est le partage qui prime et le logiciel est en partage "libre" mais encore sous une certaine legislation (freeware,licence GPL/GNU...et autres)

Maintenant pour revenir à la noosphere et des inventions qui decouvertes en 2 points eloignés.Comment l'expliquer ? voici un exemple --9

Saviez vous que Newton et Leidniz ont inventé en même temps le calcul infinitésimal ?

Et pour l'expliquer,Newton accuse Leibniz tout simplement de copiage !
Voila une forme historique d'accusation de piratage ! --8

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon GAIA



Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   Lun 9 Mai 2005 - 15:38

Alors Cebe, en route vers l'eveil ????
A propos de la noosphère, ben oui nous laissons des traces de nos comportements dans l'espace....des substances invisibles représentants nos émotions et nos sentiments...La terre tourne et d'autres en profitent ? Oui et non dans ce sens ou l'on mouve dans l'espace et et que nous ne restons pas sur place....mais il y a de cela....

Revenons au 11septembre, ou un climat de parano est entretenu aux USA, imaginez les traces laissées dans l'espace....mais bon il y a eu détournement ! La Nature le sait. --3
Donc ils décident de laisser des traces de peur et de haine pour qu'un jour, des répercussions resurgissent !!!! Mais dans quelle sens, gnacgnacgnac!!!

Sur l'accumulation de savoir, ben oui on rend hommage aux vérité trouvée par d'autres et on évolue tout le temps, donc on trouve toujours une complémentaire. --27


Maintenant j'ajoute ma petite touche personnelle sur le destin....


Savez comment se construit le destin, le votre et celui de vos enfants...
C'est assez simple...

Ce que vous laissez comme procréation psychologique laisse une emprunte dans l'espace : vos volontés, vos pensées, vos paroles et vos actions !!!
Si vous êtes tentés d'avoir de mauvaises volontés sur une personne, cette volonté vous reviendra à vous ou à vos enfants (ou à votre mémoire)une génération après....
Tout influe...Le positif et le négatif....
Si vous faites du mal à un innocent, quelqu'un vous fera du mal avec plus ou moins le même contexte...et le plus sale dans l'histoire, c'est que le destin risque de s'en prendre a vos enfants selon certaines appartenances...
Vous léguez des substances avec votre corps qui reviennent pour faire "justice divine" une ou quelque génération plus tard, créant votre destin !
C'est un peu comme des écailles de poissons, qui se mettent les unes sur les autres, souvent avec les problèmes, les écailles se confondent et l'écaille préceédente refait surface avec sa structure !!!

Pas moyen de tricher avec la nature !!!

Souvent un enfant battu recommet les mêmes actes que ses bourreaux,
est-ce parce qu'enfant, il considère que c'est "normal" et qu'adulte l'image du père est toujours présent et l'acte est encore commis....
OU est-ce qu'à l'adolescence, il aura maudit son père, ne lui aurait jamais dit et se serait donc torturé l'esprit sur un acte de vengeance pendant des années...Des années passent, et la situation, le destin fait que l'ado devenu adulte se retrouve devant une crise de nerf et recommette l'acte obscur.....
Le bourreaux je crois aussi subira les troubles, il n'aura plus l'amour de son fils, et le destin risque de lui tomber dessus une génération après !

DONC régler vos problèmes dès que vous pouvez et ne donner pas naissance à ce sentiment obscur !!!
Ce schéma est valable avec tous les actes que vous faites ou que subissez....
Ne vous en prenez pas à des innocents...faites justice pour que le mal ne se reproduise plus....------------------------------Le Verbe !

Attention aux mensonges, c'est aussi le viol d'une confiance accordée !
Attention aussi à l'ignorance, c'est moins grave car la volonté n'y est pas, mais...

Je crois que c'est assez simple à comprendre, trop au début que cela complique sa compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: d'une découverte au brevet/la noosphère en question   

Revenir en haut Aller en bas
 
d'une découverte au brevet/la noosphère en question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» évaluation finale de fin de chapitre : étude de texte sans questions de grammaire
» Brevet 2010
» Etrange découverte à Paimpont
» Les confessions de Jean-Jacques ROUSSEAU.
» Kaguya : découverte de la première "caverne" lunaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Sciences-
Sauter vers: