Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: La foi   Mar 18 Aoû 2009 - 18:31

Qu'est-ce exactement que la foi ?

En existe-t-il une définition unique et non à géométrie variable ?

Ce mot a-t-il un sens différent selon les philosophies et religions ?

Combien de sens distincts ce mot possède-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
ronald



Nombre de messages : 158
Localisation : France
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: La foi   Mer 19 Aoû 2009 - 14:01

Avoir la foi, avoir la foi en quelque chose ou quelqu'un: c'est se fier, ne pas se méfier, avoir confiance.

Pour faire confiance il ne faut pas douter.

Pour ne pas douter il faut savoir, il faut analyser les éléments afin de déterminer ceux qui sont dignes de confiance.

Ou bien on tue le doute en faisant taire sa suspiscion, en accordant sa confiance " à la légère".

Ou bien on juge que ce qu'on nous propose est suffisamment agréable pour ne pas avoir à nous préoccuper de fiabilité.

Je vois ça comme ça. Et c'est discutable, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Jeu 20 Aoû 2009 - 17:40

Donc : "FOi" = "CONFIANCE"

C'est tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: La foi   Jeu 20 Aoû 2009 - 19:31

La Foi est indissociable de l'Espérance en ce sens qu'elle n'est pas uniquement une tension vers un Bien qui va venir, mais aussi parce qu'elle donne déjà ce Bien. Ce qui existe déjà et qui nous assure le bien-être matériel peut disparaître et nous mettre dans la dèche, mais ces biens matériels sont éphémères et par là même la preuve qu'un Bien plus grand existe, la sécurité habituelle devenant relative.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Ven 21 Aoû 2009 - 17:56

Espérer c'est se tourner vers un futur imaginaire au lieu d'agir concrètement dans le présent.
C'est donc une attitude passive, attentiste.
Espérer ne peut avoir de sens que si on s'imagine connaitre le futur. C'est à dire que si on a des croyances à ce sujet.
On en revient alors au sens de la FOI = CROYANCE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Ven 21 Aoû 2009 - 17:58

je me suis amusé à demander dans un autre forum comment on définissait la foi.

Voila quelques réponses :


- La foi (...) c'est croire en quelque chose.

- La foi est un sentiment que l'on éprouve lorsqu'on passe de la maladie a la guérison.

- La foi est ce sentiment de bien-être que l'on reçoit qui ne nous fait plus douter de l'existence d'une réalité supérieure.

- Le concept de foi (...) désigne la certitude en l'ensemble des croyances intrinsèques à une religion particulière ou, par extension, cette religion elle-même. Dans le langage courant, le mot peut aussi désigner, plus simplement, une très forte confiance.

- Dans ses écrits Saint Paul ne laisse pas paraître la foi comme un objet de croyance mais comme un sentiment réel et non subjectif inhérent à l'être même. Le mot grec employé dans les évangiles est le terme pistis qui renvoit à une connaissance intérieure.



La définition semble tourner autour de la croyance, de la certitude, la confiance, etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Ven 21 Aoû 2009 - 17:59

Autres recherches dans les dictionnaires en ligne :


Le classement des premiers synonymes du mot "FOi" (http://www.crisco.unicaen.fr) :
croyance
conviction
vérité
religion
honnêteté
certitude
dogme
credo
espérance
fidélité




Le mot latin FIDES (FOI) retranscrit le mot grec PISTIS, lequel sert à retranscrire l'araméen "HYMNWT'" ou l'hébreu "'EMÛNAH" qui signifient à la fois "certitude", "confiance" et "vérité".

De même MA'AMIN signifie "celui qui fait confiance" et non pas un simple "croyant".

HE'EMÎN signifie "faire confiance" ou "être certain d'une vérité" et non pas "croire".

Et 'AMEN signifie "c'est certain".

A l'origine, la foi devait donc être non pas une "croyance" mais une "certitude".
Une certitude ne peut s'appuyer que sur des preuves, elle est alors un savoir.
Si elle ne s'appuie que sur un sentiment interne alors elle est une croyance.





Foi (Wikipedia) :

Le concept de foi est le plus souvent rattaché aux religions où il désigne la certitude en l'ensemble des croyances intrinsèques à une religion particulière ou, par extension, cette religion elle-même. Dans le langage courant, le mot peut aussi désigner, plus simplement, une très forte confiance.

Étymologiquement, "foi" provient du latin fides et se rattache à une racine indo-européenne bheidh "avoir confiance"

C'est la Bible qui l'utilise, dans ses traductions latines, pour traduire le mot hébreu emunah qui désigne l'attitude de l'homme devant Dieu et le mot grec pistis, qui ayant la même racine indo-européenne, a le même champs sémantique que fides.

Pour les auteurs latins classique, le mot fides n'a aucune connotation religieuse ; il provient du vocabulaire profane, et évoque la simple confiance que l'on peut avoir en quelqu'un ...





Foi (Trésor de La Langue Française) :

- Assurance donnée de tenir un engagement (sens ancien, actuellement assez vieilli). Violer, trahir sa foi; être fidèle à la foi donnée. (…)
En particulier : Confiance.

- Adhésion ferme et entière de l'esprit à quelque chose.
En particulier : croyance assurée à la vérité de quelque chose.
Foi politique, philosophique, religieuse; ardeur d'une foi démocratique, patriotique.




Foi (portail lexical du CNRTL) :

-A . L'idée dominante est celle d'engagement] (sens ancien, actuellement assez vieilli) :
1. Assurance donnée de tenir un engagement.
2. Assurance, garantie résultant d'un engagement. (...) Fidélité aux exigences de l'honnêteté.

- B. L'idée dominante est celle d'assentiment :
1. Confiance assurée en quelqu'un ou en quelque chose. Mettre toute sa foi en/dans qqc.
2. Adhésion ferme et entière de l'esprit à quelque chose; (...) croyance assurée à la vérité de quelque chose.




Foi (Dictionnaire de la langue française, E. Littré :

- Fidélité, exactitude à remplir ses engagements (…)

- Croyance aux dogmes de la religion (…)




Foi (Dictionnaire Encyclopédique d’A. Westphal) :

- ... sens objectif : confiance que mérite une chose, par ex. la foi des traités, ou une personne, par ex. un homme de bonne foi, ...

-... sens subjectif : croyance à un objet, par ex. la foi à la liberté, ou en une personne, par ex. la foi en Dieu. ... adhésion à une vérité, confiance en une personne.

... Les théologiens ont naturellement opéré la distinction logique entre les deux sens objectif et subjectif; le Moyen âge l’a exprimée dans les formules traditionnelles : fides quoe creditur, la foi à laquelle on croit; fides qua creditur, la foi par laquelle on croit.




La "foi" et la "fidélité" viennent de la même racine latine. Donc regardons ce que signifie "fidèlité" ...

Fidèlité (Dictionnaire Encyclopédique de la Bible, Alexandre Westphal) : Le nom de cette vertu en hébreu exprime la fermeté (racine aman); en grec comme en latin et en français, elle est rattachée à la foi (grec pistos et pistis; latin fidelis et fides). Elle consiste à garder la foi donnée à une personne ou à une cause.




Synthèse :

Le mot "Foi" peut donc signifier :

- Sens subjectif :
Adhésion ferme et entière de l'esprit à un dogme, croyance assurée à une vérité.
Confiance accordée à une chose ou à une personne.

- Sens ancien objectif :
Fidélité, exactitude et fermeté à tenir un engagement.
Confiance méritée par une chose ou une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé



Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: La foi   Ven 21 Aoû 2009 - 18:42

Extraits de l'encyclique Spe Salvi de Benoît XVI:


Citation :
Introduction

1. « SPE SALVI facti sumus » – dans l'espérance nous avons été sauvés, dit saint Paul aux Romains et à nous aussi (Rm 8, 24). Selon la foi chrétienne, la « rédemption », le salut n'est pas un simple donné de fait. La rédemption nous est offerte en ce sens que nous a été donnée l'espérance, une espérance fiable, en vertu de laquelle nous pouvons affronter notre présent: le présent, même un présent pénible, peut être vécu et accepté s'il conduit vers un terme et si nous pouvons être sûrs de ce terme, si ce terme est si grand qu'il peut justifier les efforts du chemin. Maintenant, une question s'impose immédiatement: mais de quel genre d'espérance s'agit-il pour pouvoir justifier l'affirmation selon laquelle, à partir d'elle, et simplement parce qu'elle existe, nous sommes rachetés? Et de quel genre de certitude est-il question?

La foi est espérance

2. Avant de nous consacrer à ces questions, aujourd'hui particulièrement fréquentes, nous devons écouter encore un peu plus attentivement le témoignage de la Bible sur l'espérance. De fait « espérance » est un mot central de la foi biblique – au point que, dans certains passages, les mots « foi » et « espérance » semblent interchangeables. Ainsi, la Lettre aux Hébreux lie étroitement à la « plénitude de la foi » (10, 22) « l'indéfectible profession de l'espérance » (10, 23). De même, lorsque la Première Épître de Pierre exhorte les chrétiens à être toujours prêts à rendre une réponse à propos du logos – le sens et la raison – de leur espérance (cf. 3, 15), « espérance » est équivalent de « foi ». Ce qui a été déterminant pour la conscience des premiers chrétiens, à savoir le fait d'avoir reçu comme don une espérance crédible, se manifeste aussi là où est mise en regard l'existence chrétienne avec la vie avant la foi, ou avec la situation des membres des autres religions. Paul rappelle aux Éphésiens que, avant leur rencontre avec le Christ, ils étaient « sans espérance et sans Dieu dans le monde » (cf. Ep 2, 12). Naturellement, il sait qu'ils avaient eu des dieux, qu'ils avaient eu une religion, mais leurs dieux s'étaient révélés discutables et, de leurs mythes contradictoires, n'émanait aucune espérance. Malgré les dieux, ils étaient « sans Dieu » et, par conséquent, ils se trouvaient dans un monde obscur, devant un avenir sombre. « In nihil ab nihilo quam cito recidimus » (Du néant dans le néant, combien rapidement nous retombons),[1] dit une épitaphe de l'époque – paroles dans lesquelles apparaît sans ambiguïté ce à quoi Paul fait référence. C'est dans le même sens qu'il dit aux Thessaloniciens: vous ne devez pas être « abattus comme les autres, qui n'ont pas d'espérance » (1 Th 4, 13). Ici aussi, apparaît comme élément caractéristique des chrétiens le fait qu'ils ont un avenir: ce n'est pas qu'ils sachent dans les détails ce qui les attend, mais ils savent de manière générale que leur vie ne finit pas dans le néant. C'est seulement lorsque l'avenir est assuré en tant que réalité positive que le présent devient aussi vivable. Ainsi, nous pouvons maintenant dire: le christianisme n'était pas seulement une « bonne nouvelle » – la communication d'un contenu jusqu'à présent ignoré. Dans notre langage, nous dirions: le message chrétien n'était pas seulement « informatif », mais « performatif ». Cela signifie que l'Évangile n'est pas uniquement une communication d'éléments que l'on peut connaître, mais une communication qui produit des faits et qui change la vie. La porte obscure du temps, de l'avenir, a été ouverte toute grande.


Ce qui est dit ci-dessus explique clairement que l'Espérance n'a rien à voir avec l'espoir — de trouver un meilleur travail, d'avoir une augmentation, de trouver l'âme soeur, de ne pas attraper la grippe H1N1, etc ... —

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob



Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: La foi   Ven 21 Aoû 2009 - 22:47

Citation :
Naturellement, il sait qu'ils avaient eu des dieux, qu'ils avaient eu une religion, mais leurs dieux s'étaient révélés discutables et, de leurs mythes contradictoires, n'émanait aucune espérance. Malgré les dieux, ils étaient « sans Dieu » et, par conséquent, ils se trouvaient dans un monde obscur, devant un avenir sombre. « In nihil ab nihilo quam cito recidimus » (Du néant dans le néant, combien rapidement nous retombons),[1] dit une épitaphe de l'époque – paroles dans lesquelles apparaît sans ambiguïté ce à quoi Paul fait référence.
Que veut dire Paul? Qu'une religion discutable, n'est qu'un mythe? Et que les contradictions en sont une preuve de plus?
Mais que la sienne est parfaite et amènera amours et prospérités, quand les autres retomberons dans le néant...

En faite, comme disait Ronald. La foi est la confiance, se qui en premier lieu rassure et sécurise. Puis, il en découle immédiatement une aisance arrogante et un zèle tout autant confiant. Oui sa motive et sa peut changer l'avenir, mais pas forcement en mieux... Comme dit Atil l'espérance n'est que de l'imagination.
Et l'efficacité vient de l'unification et non de la foi en elle même. Si j'avais foi tout seul en ma propre religion je retomberai vite fait bien fait dans mon néant.

Citation :
Ce qui est dit ci-dessus explique clairement que l'Espérance n'a rien à voir avec l'espoir — de trouver un meilleur travail, d'avoir une augmentation, de trouver l'âme soeur, de ne pas attraper la grippe H1N1, etc ... —
Non, c'est voir clair, voir vrai, donc se croire supérieur, et tous sa sans fondement...

Citation :
C'est dans le même sens qu'il dit aux Thessaloniciens: vous ne devez pas être « abattus comme les autres, qui n'ont pas d'espérance » (1 Th 4, 13). Ici aussi, apparaît comme élément caractéristique des chrétiens le fait qu'ils ont un avenir: ce n'est pas qu'ils sachent dans les détails ce qui les attend, mais ils savent de manière générale que leur vie ne finit pas dans le néant.
Qu'est ce que sa veut dire, si se n'est pas: « Nous somme mieux que les autres! »?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain



Nombre de messages : 192
Localisation : Les sucs d'Auvergne
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: La foi   Sam 22 Aoû 2009 - 7:19

Citation :
Dans ses écrits Saint Paul ne laisse pas
paraître la foi comme un objet de croyance mais comme un sentiment réel
et non subjectif inhérent à l'être même. Le mot grec employé dans les
évangiles est le terme pistis qui renvoit à une connaissance intérieure.

Tu vois, je te l'avais dit: la foi vient d'une expérience (ce qui est appelé ici connaissance intérieure)
Le foi est elle-même la manifestation de son objet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Sam 22 Aoû 2009 - 18:16

cébé a écrit:
Ce qui est dit ci-dessus explique clairement que l'Espérance n'a rien à voir avec l'espoir — de trouver un meilleur travail, d'avoir une augmentation, de trouver l'âme soeur, de ne pas attraper la grippe H1N1, etc ... —

Tu en avais déja parlé, je me souviens.

Mais je n'ai toujours pas compris quelle était la différence entre l'espoir et l'espérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Sam 22 Aoû 2009 - 18:21

Citation :
Tu vois, je te l'avais dit: la foi vient d'une expérience (ce qui est appelé ici connaissance intérieure)
Le foi est elle-même la manifestation de son objet.

Si la foi est une expérience alors elle n'apporte pas de vérité si elle ne passe pas l'épreuve de la raison.
Exemple
: La vue est une expérience, et elle ne nous dit pas forcément la
vérité. Ainsi, si je vois un lac dans le désert, je ne dois pas me
baser directement sur cette expérience pour affirmer qu'il y a un lac
dans le désert. Car, par l'exercice de la raison je peux très bien
comprendre que ce n'était qu'un mirage.
Toutes expérience peut déboucher sur un mirage si on ne la teste pas par la raison. Idem pour la foi.
Ce
n'est pas parcequ'on est sûr de soi qu'on connait la vérité. Les gens
du moyen age avaient bien la certitude que la terre est plate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Sylvain



Nombre de messages : 192
Localisation : Les sucs d'Auvergne
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: La foi   Sam 22 Aoû 2009 - 21:02

Citation :
Si la foi est une expérience alors elle n'apporte pas de vérité si elle ne passe pas l'épreuve de la raison.
C'est l'inverse. Tôt ou tard la raison bute sur ses limites, qui sont les possibilités de l'intellect (avec le désordre causé par tous ses traumas)
On arrive vite devant des apories.
Alors je juge de la raison sur ses fruits (résultats).
Sur worldometer, le chiffre le plus long est celui de la consommation de drogues illégales. j'en déduis que la raison ne suffit visiblement pas aux gens pour répondre à leurs questions, et qu'ils préfèrent compenser ce silence assourdissant du sens par des ivresses obscurcissantes.

Citation :
Si la foi est une expérience alors elle n'apporte pas de vérité si elle ne passe pas l'épreuve de la raison.
J'ajoute que cette précision n'apporte rien, sauf peut-être de ta part le désir bien humain de garder le contrôle...Le fait qu'il existe tant de livres écrit par des croyants, cela démontre le fait qu'ils pensent leur foi, qu'ils en explorent le contenu, les tenants et aboutissants. Ça ne pose pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Dim 23 Aoû 2009 - 15:39

Sylvain a écrit:
j'en déduis que la raison ne suffit visiblement pas aux gens pour répondre à leurs questions, et qu'ils préfèrent compenser ce silence assourdissant du sens par des ivresses obscurcissantes.

Tu en déduis par la raison ?
Comment arrives-tu à la conclusion que ces gens ont bien essayé d'utiliser la raison pour répondre à leurs questions ?
Comment arrives-tu à la conclusion que ces gens sont malheureux parcequ'ils se posent des questions ?


Citation :
J'ajoute que cette précision n'apporte rien, sauf peut-être de ta part le désir bien humain de garder le contrôle...

Ca n'a strictrement rien à voir avec la précision :
Il s'agit de savoir si ce qu'on percoit est la vérité ou une illusion.
ca ne t'intéresse pas de le savoir ?



Citation :
.Le fait qu'il existe tant de livres écrit par des croyants, cela démontre le fait qu'ils pensent leur foi, qu'ils en explorent le contenu, les tenants et aboutissants. Ça ne pose pas de problème.

Certains ont écrit des tas de livres pour explorer le contenu, les tenants et aboutissants du fait que la terre est ronde, ou que les astres sont composé d'une matière différente de la terre, ou que les anges soient composé de feu, etc ...
Un monde de délires artificiels peut aussi bien être exploré que le monde objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Sylvain



Nombre de messages : 192
Localisation : Les sucs d'Auvergne
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: La foi   Dim 23 Aoû 2009 - 15:57

Citation :
Comment arrives-tu à la conclusion que ces gens sont malheureux parce qu'ils se posent des questions ?
Le système répond à leur place. L'argent qui est son dieu répond à leur place, et cela les tue.
Citation :
Ça ne t'intéresse pas de le savoir ?
Mais je le sais.
Citation :
le monde objectif.
Celui où deux photons communiquent entre eux plus vite que la vitesse de la lumière ? Ce qui inverse la cause et la fin ? Un univers dont on pensait qu'il allait dans le sens passé/présent/futur, et dont on découvre qu'il marche aussi dans le sens futur/présent/passé ?
L'univers OBJECTIF n'existe pas. Et s'il existe, nul ne le connait ! Tu crois comme tout le monde. Mais le tout n'est pas de croire, mais de savoir en quoi (ou qui) tu mets ta foi...
Tout ce que nous avons du monde "objectif" est une interprétation transitoire...
http://webinet.blogspot.com/2009/08/photon-ou-vraie-prise-de-tete.html
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Dim 23 Aoû 2009 - 20:31

Sylvain a écrit:
Le système répond à leur place. L'argent qui est son dieu répond à leur place, et cela les tue.

Mais l'amour de l'argent n'a rien à voir avec la raison.
La bonheur par l'argent est une croyance, un dogme irrationnel.
Tu confonds "rationnalisme" et "matérialisme".




Citation :
lCelui où deux photons communiquent entre eux plus vite que la vitesse de la lumière ? Ce qui inverse la cause et la fin ? Un univers dont on pensait qu'il allait dans le sens passé/présent/futur, et dont on découvre qu'il marche aussi dans le sens futur/présent/passé ?

Rien ne va plus vite que la lumière.
De même qu'aucun angle ne peut faire plus de 360°.



Citation :
L'univers OBJECTIF n'existe pas.

C'est ce que disent souvent les faux-gourous qui espèrent dominer les gens en manipulant leurs croyances.
L'objectivité est leur pire ennemie.



Citation :
Et s'il existe, nul ne le connait ! Tu crois comme tout le monde. Mais le tout n'est pas de croire, mais de savoir en quoi (ou qui) tu mets ta foi...
Tout ce que nous avons du monde "objectif" est une interprétation transitoire...

Mais ca, on le SAIT.
Contrairement aux dogmatiques qui s'imaginnet que tout est contenu dans leurs croyances pour l'éternité.
La science sait évoluer en se remettant en cause.
Les dogmes ne le peuvent pas puisqu'ils refusent toute recherche de preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Sylvain



Nombre de messages : 192
Localisation : Les sucs d'Auvergne
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: La foi   Lun 24 Aoû 2009 - 7:12

Tu n'as pas lu le lien...



Shéma vitesse supra luminique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Lun 24 Aoû 2009 - 7:19

Le lien ne parle pas de photons allant plus vite que la lumière.
Il parle de la non-localité.

Rien ne va plus vite que la lumière.
De même qu'aucun angle ne peut faire plus de 360°.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Sylvain



Nombre de messages : 192
Localisation : Les sucs d'Auvergne
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: La foi   Lun 24 Aoû 2009 - 7:43

Citation :
Le lien ne parle pas de photons allant plus vite que la lumière.

Non, il parle de relation entre les photons, relation plus rapide que la lumière. Ce qui ne change pas grand-chose.

Citation :
Rien ne va plus vite que la lumière.
L'humilité serait d'ajouter, "en l'état actuel de nos connaissances."
Sans quoi, ce n'est qu'un dogme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La foi   Lun 24 Aoû 2009 - 18:43

Sylvain a écrit:
Non, il parle de relation entre les photons, relation plus rapide que la lumière. Ce qui ne change pas grand-chose.

Ce n'est pas une relation allant plus vite que la lumière. C'est de la non-localité.
C'est à dire que les deux particules n'ont pas besoin de s'échanger des informations, car elles ne sont pas séparées. Même si elles se trouvaient à des milliards de KM l'une de l'autres, leur séparation n'est qu'une illusion : en fait elles ne font qu'un.





Citation :
L'humilité serait d'ajouter, "en l'état actuel de nos connaissances."
Sans quoi, ce n'est qu'un dogme...

Non, c'est une question de définition.
C'est pourquoi je dis "De même qu'aucun angle ne peut faire plus de 360°."
Un angle de plus de 360°, ca n'a pas de sens dans notre monde. Et ce n'est pas une question de connaissances actuelles imparfaites.
De même qu'un angle qui serait plus droit qu'un angle de 90°.
De même qu'une température qui serait en dessous du zéro absolu.
Et de même pour la vitesse de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La foi   Aujourd'hui à 10:12

Revenir en haut Aller en bas
 
La foi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Croyances-
Sauter vers: