Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 pseudo science musicale et amusement exégétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: pseudo science musicale et amusement exégétique    Mar 9 Nov 2010 - 6:56

« Savez-vous qui a composé la « Symphonie Héroïque » ?

- Mais bien sûr, c’est Beethoven, en 1803.- O innocent !

Si ce Beethoven a vraiment existé (car rien n’est moins sûr), il en a fait, peut-être ! une infime partie, bien que les érudits soient loin de s’accorder pour décider laquelle exactement.

Le véritable auteur en est un musicien anonyme et médiocre que nous appellerons l’éditeur, celui qui a fait paraître cette symphonie dans sa forme actuelle, au début de notre siècle, et qui a réussi la prouesse, à force de plagiats, de l’attribuer à un génie tel que Beethoven, à moins qu’il n’ait, l’infâme, purement et simplement inventé Beethoven (c’est une hypothèse, en tout cas, qu’on ne peut écarter du revers de la main).
Car, voyons : les deux formidables accords du début, représentant à eux seuls une introduction à part entière, sont de Haydn.
Le fameux thème héroïque qui suit a été volé de Mozart : pour corroborer notre affirmation, voyez d’ailleurs si ce thème ne ressemble pas, justement, à celui de l’entrée de « Bastien et Bastienne » de Mozart.
Puis l’exposition avec ses longs crescendo et decrescendo si typiques d’un Rossini ont sûrement été conçus par ce dernier, voyons !
Et le développement qui suivra, avec ses longs accords sur les cuivres, là c’est sûrement l’œuvre de Richard Wagner.
Première accalmie après cette débauche d’énergie, et le deuxième thème lyrique avec l’inégalable chaleur sur le contrepoint des violoncelles, c’est Brahms qui est passé par là ; et ainsi de suite jusqu’à la fin du premier mouvement, qui sera de nouveau bouclé par Haydn sur les deux mêmes accords du début.
Le deuxième mouvement est-il intitulé « Marche funèbre » ? Qu’à cela ne tienne ! C’est Chopin, grand spécialiste de cette forme, qui en a conçu le thème musical.
Plus loin, la longue fugue qui exprimera toute la tristesse universelle, c’est Bach. C’est une fugue, donc c’est Bach ! C.Q.F.D.
Passons sur ce qui suit, qui doit être plein d’interpolations de cet inqualifiable éditeur (que nous appellerons, faute de la connaître, E), qui d’ailleurs en a infecté toute la symphonie, ainsi que de ses suppressions, gloses, altérations, répétitions… Car seuls les imbéciles voient dans cette symphonie un chef-d’œuvre de l’esprit humain, d’une prodigieuse beauté et unité : une étude plus attentive montrera clairement toutes les incohérences de cet éditeur peu inspiré qui, malgré ses prouesses dans l’art du plagiat, n’arrive pas à camoufler ses rapiéçages, voire ses rafistolages et ses contradictions.
Venons en au dernier mouvement.
Là, il y a une cavalcade sûrement écrite par Von Suppé, célèbre protagoniste de la chose.

Meyerbeer a sans doute composé la partie andante majestueuse qui suit (ah ! ces cors !). Et le sublime passage où l’on veut nous faire croire que Beethoven rappelle l’être mortel à plus de modestie (long dialogue en croches, entre les violons et les bois, précédant l’explosion finale), qui croyez-vous l’a écrit ? (Question à 25 euros !)
Réponse :
« Albinoni le mélancolique ».
Vous avez gagné ! »
- Qu’est-ce qui vous prend ? me dira-t-on.

Suite et auteur de ces élucubration:
Spoiler:
 

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizanie

avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: pseudo science musicale et amusement exégétique    Mer 15 Juin 2011 - 14:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
pseudo science musicale et amusement exégétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Organisation Musicale
» Humour et insolite version pseudo !
» Un propulseur électro-magnétique
» la maladie génétique de ma fille !
» Quand un prêtre devient hérétique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Art :: Musique-
Sauter vers: