Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La profession de foi: un impératif existentiel?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suomidal



Nombre de messages : 31
Age : 47
Localisation : Dans l'amour d'un blues ténébreux
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mer 1 Juin 2011 - 12:01

Selon Nietzsche, une profession de foi est nécessaire à toute existence humaine : « Qu’il faille une certaine quantité de croyances ; qu’il soit permis de juger ; qu’il n’y ait point de doute possible eu égard à toutes les valeurs essentielles – voilà la condition préalable à tout être vivant et à sa vie ». Je crois qu'il faille d'abord considérer que l’homme est voué à l’utile mais qu’il faut en effet en retirer ce qui est excessif c’est-à-dire le superflu et ensuite croire en une humanité qui ne se gonflerait pas d’orgueil en disant : « charité bien ordonné commence par soi-même », donc un égoïsme spontané et encore moins lié au ressentiment, s’ouvrant ainsi des « perspectives de liberté » et ainsi tendre sa fierté vers un « devenir » toujours et encore « inconsistant ». Et ce devenir est à l’essence même de ce qu’il y a de plus intime en l’homme c’est-à-dire « l’authenticité » puisqu’il la domine dans ses élans de spontanéité ; qu’ils soient délibératifs ou non, peu lui importe et ce d’autant plus qu’il surgit et l’entraîne avec lui pour qu’elle s’accommode de sa « virtualité intrinsèque » dans ce « monde-apparence » où elle déploie son énergie dans « l’adversité » où il n’est jamais commode de s’adonner à ce qui est le plus irrémissible à sa vitalité profonde. Donc dès le moment où celui qui est acteur de sa vie fait abstraction de l’instantanéité de ses implications intuitives il s’ouvre ainsi des perspectives de liberté dans une soif d’absolu qu'il faudrait à d'autres égards définir. Est-ce à dire que toute forme d’hermétisme dont l’opacité « apparaît » comme une virtualité indifférenciée qu’elle embrasse devrait être reclassée au rang d’une distraction qui, tout en étant subjuguée par le désir d’autrui veut le confondre et veut le faire vivre selon un mode unilatéral de ce qui est pourtant sujet à ambivalence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Ven 3 Juin 2011 - 9:41

Un animal arrive à vivre sans toutes ces complications.

Pourquoi l'homme devrait-il se prendre la tête ainsi pour vivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Lun 6 Juin 2011 - 12:41

L'homme est animal verbal et culturel, la complication est son domaine!
"Pourquoi faire simple alors qu'il est si simple à l'homme de faire compliqué!"
L'homme préhistorique ne supportant pas l'idée de la mort de ses congénères a inventé une vie après la mort. C'est plus compliqué et irrationnel que d'accepter la mort telle qu'elle est, c'est à dire le néant de la conscience et le retour à l'état inanimé. Seulement, cette idée d'une vie après la mort est comme le reflet du souvenir de l'être disparu que l'on porte en soi et cette vie irrationnelle rassure celui qui y croit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mar 7 Juin 2011 - 7:53

L'homme est pourtant sensé être l'être qui a le plus développé son aspect rationnel.
Alors pourquoi, en même temps, développe-t-il aussi un aspect totalement irrationnel ?

Les animaux n'ont pas l'aspect hyper-rationnel de l'homme ... mais en même tempsw ils n'ont pas son aspect hyper-irrationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mar 7 Juin 2011 - 14:36

L'homme a un cortex avec deux hémisphères, il peut donc autant développer le rationnel que l'irrationnel.
La logique et la mathématique est l'essence même de l'invention rationnelle mais tout logicien ou tout mathématicien vous dira que les grandes avancées se sont faites avec des intuitions somme toutes irrationnelles par principe.
A l'inverse, l'imaginaire et l'art sont le fruit de l'irrationnel mais s’accommodent d'une dose de rationalité pour fournir une vision cohérente de l'objet artistique ou du sujet imaginé.

Le rationnel et irrationnel sont les deux faces d'une même pièce (de monnaie) tel le yin et le yang des chinois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suomidal



Nombre de messages : 31
Age : 47
Localisation : Dans l'amour d'un blues ténébreux
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mar 7 Juin 2011 - 19:58

Atil a écrit:
Un animal arrive à vivre sans toutes ces complications.

Pourquoi l'homme devrait-il se prendre la tête ainsi pour vivre ?

Pour comprendre le cheminement de ma pensée, je désire juste mettre, soit en exergue soit en filigrane, toutes les perspectives du conditionnement humain comme dans mon extrait, où j'analyse une 'opacité tellement formaliste qu'elle en devient presque pénétrante et prête ainsi à la confusion dans l'interprétation qui se laisse alors distraire par son aspect qui prête alors à l'inhibition. Mais il faut prendre ces analyses comme de pures distractions, fort justement, puisque un texte opaque n'a rien d'utile en lui-même comme avez pu le constater dans ma description.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mer 8 Juin 2011 - 7:40

Nietzsche est-il hermétique ou ce sont ses traducteurs qui le sont?
(je ne suis pas germanophone)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mer 8 Juin 2011 - 8:44

zizanie a écrit:
L'homme a un cortex avec deux hémisphères, il peut donc autant développer le rationnel que l'irrationnel.

Mais il serait faux de dire qu'un émisphère est rationnel et l'autre irrationnel.
L'un est rationnel / analytique alors que l'autre est synthétique.


Citation :
La logique et la mathématique est l'essence même de l'invention rationnelle mais tout logicien ou tout mathématicien vous dira que les grandes avancées se sont faites avec des intuitions somme toutes irrationnelles par principe.

Le mot "intuition" n'est qu'un fourre-tout désignant plein de choses trés diverses.
L'irrationnel dont nous parlions est plutôt un gros délire émotif ou des croyances naïves et certainement pas une pensée intuitive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mer 8 Juin 2011 - 8:46

zizanie a écrit:
Le rationnel et irrationnel sont les deux faces d'une même pièce (de monnaie) tel le yin et le yang des chinois.

Autant dire que la vérité et le mensonge sont les deux faces de la réalité.

L'irrationnel n'est pas le complémentaire du rationnel mais sa négation.
"1+1=5" est irrationnel et n'apporte rien à "1+1=2".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Mer 8 Juin 2011 - 8:50

zizanie a écrit:
Nietzsche est-il hermétique ou ce sont ses traducteurs qui le sont?
(je ne suis pas germanophone)

Ce qui se comprend clairement s'énonce clairement.

L'opacité est le cancer actuel de la philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Jeu 9 Juin 2011 - 10:14

Atil a écrit:

Autant dire que la vérité et le mensonge sont les deux faces de la réalité.
Exactement! L'humanité est ainsi faite!
Vous connaissez beaucoup de personnes ne disant que la vérité en toutes circonstances ou d'autres mentant en permanence?
Non, l'individu honnête et droit, sera parfois amené à mentir dans certaines circonstances. Le menteur le plus invétéré sera parfois sincère.
Ainsi va la vie, ce ne sont pas des mathématiques ...
Et encore en mathématiques, il n'y a pas que des vérités à commencer par les axiomes, les postulats... dont on ne sais s'il sont vrais ou faux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Jeu 9 Juin 2011 - 10:36

Atil a écrit:
zizanie a écrit:
L'homme a un cortex avec deux hémisphères, il peut donc autant développer le rationnel que l'irrationnel.

Mais il serait faux de dire qu'un émisphère est rationnel et l'autre irrationnel.
L'un est rationnel / analytique alors que l'autre est synthétique.

C'est surtout le mélange analytique / synthétique + les émotions + l'imagination, etc ... qui "fabrique" de l'irrationnel
Alors qu'au contraire, le cortex tente de rationaliser nos rêves (irrationnels par nature) sans vraiment y parvenir.

Atil a écrit:
zizanie a écrit:
La logique et la mathématique est l'essence même de l'invention rationnelle mais tout logicien ou tout mathématicien vous dira que les grandes avancées se sont faites avec des intuitions somme toutes irrationnelles par principe.

Le mot "intuition" n'est qu'un fourre-tout désignant plein de choses trés diverses.
L'irrationnel dont nous parlions est plutôt un gros délire émotif ou des croyances naïves et certainement pas une pensée intuitive.

Avez-vous déjà essayé de rationaliser une pensée intuitive? L'irrationnel est aussi un fourre-tout puisqu'il désigne tout ce qui n'est pas rationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Jeu 9 Juin 2011 - 10:45

zizanie a écrit:
Exactement! L'humanité est ainsi faite!

Mais la réalité du monde (la nature) ne se résume pas à l'humanité (la culture).
Ce qui est existe indépendamment de nos croyances subjectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Jeu 9 Juin 2011 - 10:47

zizanie a écrit:
Avez-vous déjà essayé de rationaliser une pensée intuitive?

J'ignore ce que désigne exactement l'expression "pensée intuitive".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Jeu 9 Juin 2011 - 22:27

Atil a écrit:
zizanie a écrit:
Exactement! L'humanité est ainsi faite!

Mais la réalité du monde (la nature) ne se résume pas à l'humanité (la culture).
Ce qui est existe indépendamment de nos croyances subjectives.
La culture animale est un vaste sujet encore à peine défriché par les ethologues, donc difficile d'en parler mais il ne semble pas impossible d'admettre une certaine forme de culture animale. Des expériences ont été faites en ce sens sur des corneilles de Nouvelle Zélande il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Jeu 9 Juin 2011 - 22:31

Atil a écrit:
zizanie a écrit:
Avez-vous déjà essayé de rationaliser une pensée intuitive?

J'ignore ce que désigne exactement l'expression "pensée intuitive".
Une pensée intuitive consiste en une sorte de fulgurance qu'on pourrait qualifier de révélation qui est validé à postériori par le raisonnement.
Comme le "eureka" d'Archimède pour faire simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Ven 10 Juin 2011 - 8:01

zizanie a écrit:
Une pensée intuitive consiste en une sorte de fulgurance qu'on pourrait qualifier de révélation qui est validé à postériori par le raisonnement.
Comme le "eureka" d'Archimède pour faire simple.

Ce n'est la qu'un mythe new-age.

En fait le mot "intuition" recouvre bien des réalités différentes :
une vision globale (pour ceux qui étudient le cerveau), une sorte de voyance (pour les new-ages), une appréhension concrète des choses (pour les scientifiques et mathématiciens), etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
zizanie



Nombre de messages : 166
Localisation : Ici et là au gré du vent
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Ven 10 Juin 2011 - 9:49

Je l'entendais plutôt comme "vision globale et appréhension concrète ou abstraction des choses"
Il en reste de toute façon ce caractère irrationnel à rationaliser (ou non) après coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil



Nombre de messages : 6108
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Sam 11 Juin 2011 - 9:33

zizanie a écrit:
Je l'entendais plutôt comme "vision globale et appréhension concrète ou abstraction des choses"

C'est la un mélange de deux sens différents de ce mot.

En outre il faut savoir ce qu'on veut : C'est concret ou c'est abstrait. Ca ne peut poas être les deux à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La profession de foi: un impératif existentiel?   Aujourd'hui à 6:02

Revenir en haut Aller en bas
 
La profession de foi: un impératif existentiel?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le présent de l' Impératif ( + quiz )
» Impératif
» dictée et impératif
» Conjugaison passé de l'impératif !
» Besoin impératif de faire une sieste malgré nuits complètes!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Croyances-
Sauter vers: