Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La dette grecque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naaran

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 27
Localisation : Perdu... dans ses pensées....
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: La dette grecque   Lun 7 Nov 2011 - 23:00

Parlons peu, parlons bien....parlons sujet qui fâche: la dette Grecque (on peut s'amuser a élargir à l'ensemble des "dettes souveraines"). Pensez vous qu'il y aura une issue positive et laquelle? La Grèce doit elle quitter l'euro, l'euro doit t il être abandonné? Quelle solution a ces dettes étatiques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: La dette grecque   Mar 8 Nov 2011 - 14:24

Lorsqu'un simple péquin est embourbé dans des dettes, les banques lui prennent jusqu'à la chemise surtout s'il lui en restait une en soie ... Puis elles lui font signer un plan de redressement. A lui, sur son salaire, si salaire il y a, de payer régulièrement mais sûrement pendant le reste de sa vie souvent ..... Ne gardant pour lui que de quoi se nourrir, mal, se loger, mal et se vêtir, mal ......

Quand il s'agit d'un pays entier qui a vécu sur des deniers qui n'étaient pas les siens, vient aussi le temps de payer la dette. Sortir de l'Euro n'éteindra pas ces dernières. Sous nos latitudes, pour un pays, il est impossible de dire : j'ai pris votre fric, chères chères banques, maintenant je me casse et je ne rembourse pas ....

Dans les temps très anciens (quoi que ...), l'histoire nous le rappelle, quand un monarque européen n'avait plus de tune, il jetait les Juifs hors de ses frontières (c'étaient les banquiers de l'époques si lointaines, puisqu'il était interdit à des Chrétiens de prêter de l'argent donc d'être banquiers), mettant sur leur dos toute la responsabilité des ennuis d'argent du moment. Ces Juifs devaient partir les mains vides, bien sûr, et même parfois très très morts et au monarque du coin le pactole banquaire!


Je suggère de mettre tous les banquiers aux fers et de leur piquer toute leur tune ....

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La dette grecque   Mer 9 Nov 2011 - 11:22

Ou, à peu près la même chose :
Redonner aux états le droit de fabriquer eux-mêmes leur monnaie au lieu de l'acheter" aux banques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: La dette grecque   Sam 12 Nov 2011 - 12:59

l'Avare, de Molière


Acte I , scène 1

( Cléante maudit l'avarice d'Harpagon .)

Cléante
Car enfin peut−on rien voir de plus cruel que cette rigoureuse épargne qu'on exerce sur nous, que cette sécheresse étrange où l'on nous fait languir ? Et que nous servira d'avoir du bien, s'il ne nous vient que dans le temps que nous ne serons plus dans le bel âge d'en jouir(...)



Acte II , scène 2

( Cléante se rend compte que l'usurier à qui il veut emprunter de l'argent n'est autre que son propre père . )

Maître Simon
Monsieur est la personne qui veut vous emprunter les quinze mille livres dont je vous ai parlé.

Harpagon
Comment, pendard ? c'est toi qui t'abandonnes à ces coupables extrémités ?

Cléante
Comment, mon père ? c'est vous qui vous portez à ces honteuses actions ?

Harpagon
C'est toi qui te veux ruiner par des emprunts si condamnables ?

Cléante
C'est vous qui cherchez à vous enrichir par des usures si criminelles ?

Harpagon
Oses−tu bien, après cela, paroître devant moi !

Cléante
Osez−vous bien, après cela, vous présenter aux yeux du monde ?

Harpagon
N'as−tu point de honte, dis−moi, d'en venir à ces débauches−là ? de te précipiter dans des dépenses effroyables ? et de faire une honteuse dissipation du bien que tes parents t'ont amassé avec tant de sueurs ?

Cléante
Ne rougissez−vous point de déshonorer votre condition par les commerces que vous faites ? de sacrifier gloire et réputation au désir insatiable d'entasser écu sur écu, et de renchérir, en fait d'intérêts, sur les plus infâmes subtilités qu'aient jamais inventées les plus célèbres usuriers ?

Harpagon
Ote−toi de mes yeux, coquin ! ôte−toi de mes yeux !

Cléante
Qui est plus criminel, à votre avis, ou celui qui achète un argent dont il a besoin, ou bien celui qui vole un argent dont il n'a que faire ?



_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naaran

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 27
Localisation : Perdu... dans ses pensées....
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: La dette grecque   Sam 19 Nov 2011 - 16:57

Bon extrait, je ne m'en rappelais plus ! Comme quoi, peu importe le siècle dans lequel on vit, les sujets restent d'actualité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dette grecque   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dette grecque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La dette de la grèce...
» Crise Européenne et crise Grecque : la véritable situation
» repas / fête mythologie grecque
» Les mythes d'Homère et la pensée grecque :nouveauté aux Belles Lettres
» La véritable dette extérieure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Sociologie-
Sauter vers: