Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La souffrance, un moteur de la création

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: La souffrance, un moteur de la création   Mer 31 Oct 2012 - 19:07

L'autre jour, en regardant l'émission "Empreintes" sur Amélie Nothomb, je me disais que la souffrance peut être un formidable moteur à la création. La mise en péril du corps et/ou de l'esprit suscite parfois le besoin d'évacuer un trop plein, une énergie émotionnelle qui s'exprime sous une forme authentique et sincère et qui s'incarne dans l'art. La création artistique est l'unique témoignage d'une souffrance qui ne peut s'exprimer autrement qu'à travers elle. C'est en quelque sorte confier une souffrance ineffable. Elle livre ainsi une part de nos peines au monde comme un cri, une plainte voilée derrière l'imagination. Et puis en se reconnaissant à travers la charge émotionnelle qu'elles suscitent, les créations artistiques ont aussi le pouvoir de consoler nos peines, justement parce qu'elles sont pures émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Sam 3 Nov 2012 - 14:38

sophie.h a écrit:
L'autre jour, en regardant l'émission "Empreintes" sur Amélie Nothomb, je me disais que la souffrance peut être un formidable moteur à la création.

tirade Tiens, ni Harry Potter, ni Amélie Nothomb n'a pas répondu à son message...ça alors !

Dis sophie, dans l'émission "Empreintes", pourquoi n'ont-ils fait aussi la distinction entre la souffrance d'une fille gâtée d'ambasadeur et les souffrances des autres ? Pourquoi donc ? Il faut que même savoir de quel sort de moteur on parle ! clin d'oeil

Sénepse a dit que Dieu n’est pas un “moteur”, mais un frein. Cela veut dire que ce "moteur" au pejoratif (antonyme de Dieu) a ses propres caprices créatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleuthère

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: La souffrance, un moteur de la création?   Dim 4 Nov 2012 - 11:56

Sophie a écrit:

[La mise en péril du corps et/ou de l'esprit suscite parfois le besoin
d'évacuer un trop plein, une énergie émotionnelle qui s'exprime sous une
forme authentique et sincère et qui s'incarne dans l'art. La création
artistique est l'unique témoignage d'une souffrance qui ne peut
s'exprimer autrement qu'à travers elle.]

Sophie, il y a des souffrances authentiques qui ne peuvent pas s'exprimer dans et par l'art. Qu'est-ce qui fait que pour certains, "ça" passe par ce canal là? Les artistes en savent-ils d'ailleurs eux-mêmes quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mer 7 Nov 2012 - 8:11

Geo, je ne vois pas la différence entre la souffrance d'une fille d'ambassadeur et les souffrances des autres. On ne souffre pas tous de la même manière mais c'est une expérience que tout le monde vit un jour. Et puis il n'y a pas que le fric dans la vie !

Effectivement Eleuthère, la souffrance peut s'exprimer de mille manières. Mais la souffrance est nécessaire à la vie car elle permet de se dépasser et dans le présent sujet, Amélie Nothomb a su transformer sa souffrance en création. Sans souffrance, serait-elle devenue ce qu'elle est aujourd'hui ? Il est donc essentiel de faire confiance et d'accepter sa destinée ("Amor fati") même si celle-ci nous semble parfois difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleuthère

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mer 7 Nov 2012 - 8:36

La souffrance offre en effet dans certains cas et sous certaines conditions la possibilité de transformation d'anciennes modalités d'être au monde. Dans le meilleur des cas elle ouvre à la créativité.

Sophie a écrit:

Citation :
Il est donc essentiel de faire confiance et d'accepter sa destinée ("Amor fati") même si celle-ci nous semble parfois difficile.

Sophie, il me semble que nous avons à participer au mouvement, vers une direction de sens qui se construit d'instant en instant, de mettre la patte à la construction de notre destinée.

Familièrement on dit: "Aide-toi, le ciel t'aidera!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mer 7 Nov 2012 - 9:36

"Deviens ce que tu es", c'est comme ça que je comprends l'"Amor fati". C'est à dire devenir l'être cohérent que l'on est au plus profond de soi-même soit retrouver son état initial, ou plus précisément instinctif, qui nous guide et nous protège naturellement. Ce n'est pas vivre passivement mais au contraire se réaliser sans jamais renoncer à soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleuthère

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Dim 18 Nov 2012 - 13:21

La difficulté, c'est de tenter de trouver sa propre cohérence d'instant en instant, confronté au monde, vivant parmi et avec les autres humains et se laissant affecté par eux ou autrement dit, en restant dans l'ouverture de la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Ven 23 Nov 2012 - 18:16

Nous pouvons aimer la souffrance, et souffrir d'aimer Oh meine Schubert so lieb Ich du so sehr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Ven 23 Nov 2012 - 19:17

J'aime ces phrases courtes qui en disent long !
Je ne connais pas vraiment l'oeuvre de Schubert mais je vous comprends... La musique est une joie immense qui parle à nos blessures intérieures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleuthère

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Ven 23 Nov 2012 - 20:11

Whynot, pourquoi le féminin pour Schubert? et la suite, devons-nous lire....so liebe ich dich so sehr?

Par ailleurs,
Citation :
aimer la souffrance....
? Je préfère "être douce" avec elle, ou l'accepter, avec le projet de la transformer par la créativité par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Ven 23 Nov 2012 - 23:00

Bonjour à tous,

Eleuthère la souffrance transit , elle t’attrape et te pourfends avant que tu n'aies eu le temps de la voir venir, en elle du cri, en elle du chagrin, en elle de la douleur, en elle de l'amour, en elle du repos et de la paix Jamais pour moi, toujours redoutable , jamais espérée , source de salut

Voici un extrait de la lettre de Schubert à Schober, qui décrit l'essence même de son art, lui qui mêla le premier le mineur dans les tons majeurs et vice versa, une telle atmosphère de nostalgie
Ecoutez le quatuor, la jeune fille et la mort et soyez d'accord avec Stravinsky quand j'écoute du Schubert je m'endors toujours ... pour me réveiller au Paradis . Schubert après plus de 600 oeuvres écrites meurt à quasi pas 31 ans , il est mort de l'amour, il est mort de la Syphilis et nous a laissé un tel legs d'amour
Voici l'extrait ... sicher Mein Eleuthère man muss "dich" besser sagen für dieser Mann, tschuldigung ;-)


"Un jour, le père nous conduisit à un joyeux banquet. Mes frères étaient gais. Moi seul, j'étais triste. Mon père s'approcha de moi et m'invita à goûter de ces mets savoureux. Mais je ne pouvais pas. Il se mit en colère et me chassa de sa vue. Le coeur plein d'un amour infini pour ceux qui en faisaient fi, je portai mes pas ailleurs. J'errai dans une contrée lointaine. Des années durant, la plus grande douleur et le plus grand amour se mêlèrent en moi. Alors me parvint la nouvelle de la mort de ma mère. Je revins en hâte pour la voir et mon père, attendri par le chagrin, ne m'empêcha pas d'entrer. Lorsque je vis sa dépouille, les larmes coulèrent de mes yeux. Elle nous avait recommandés par un voeu de lui survivre comme au bon vieux temps, ainsi qu'elle avait vécu elle-même, et ainsi que je la voyais reposer.
Dans le deuil, nous suivîmes sa dépouille jusqu'à ce que le cercueil soit enceveli. A compter de ce jour, je repris place dans la maison. Mon père me reconduisit comme par le passé dans son jardin favori. Il me demanda s'il me plaisait. Mais ce jardin me répugnait tout à fait et je n'osai rien dire. Alors, mon père s'emporta et me demanda pour la deuxième fois si le jardin me plaisait. Je répondis non, en tremblant. Mon père me battit et je m'enfuis. Et, le coeur plein d'un amour infini pour ceux qui en faisaient fi, je portai mes pas ailleurs une deuxième fois. J'errai dans une contrée lointaine. Je chantai des lieder durant de longues, longues années. Voulais-je chanter l'amour, celui-ci se changeait pour moi en douleur. Et voulais-je rechanter la douleur, celle-ci se changeait pour moi en amour.
Amour et douleur se mêlaient en moi."


Dernière édition par Whynot le Sam 24 Nov 2012 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k.ludd

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Sam 24 Nov 2012 - 9:55

Amour et douleur sont mêlés. L'Amour c'est la mort de l'individualité, l'accouchement de l'altérité, un déchirement intérieur, une tension indicible vers l'Autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/kludd
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Sam 24 Nov 2012 - 17:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Sam 24 Nov 2012 - 19:16

Merci Sophie de le croire ...

Ludd Oui je crois que celà est une bonne piste, maintenant tu m'excuses mais je me méfie des mots et je fais souvent plus confiance à la musique ;-)

Peux-tu en faire un poème ? ou un dyptique ? merci

Voici le mien ...

Pensée triste , je pense à ma vie, mon sari flotte insouciant dans le vent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleuthère

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Lun 26 Nov 2012 - 8:03


Pour Whynot

Légère, subtile elle marchait et nous accompagnait...
Levant son voile dans des éclairs de sens
Elle m'offrait d'entrevoir le cristal.

Je continuais à marcher....
Etayé par son souvenir
A jamais présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Lun 26 Nov 2012 - 12:54

Ses yeux parlent de tant de bonheurs et tant de drames que le silence pleure des larmes de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Lun 26 Nov 2012 - 21:02

Il y en a pour qui la poésie est une vraie souffrance ... rance

Et si la poésie finissait dans le silence ... osons














VOS GUEULES J ECOUTE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Lun 26 Nov 2012 - 21:20

Merci pour ta grande bonté... Ça ne fait aucun doute, ma poésie est incontestablement pourrie... et la tienne sans doute l'oeuvre de la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k.ludd

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Lun 26 Nov 2012 - 21:56

Leurs détresses demain,

Sera mienne.

Souvenir de misère, ma conscience s’inquiète.

Nouvelle vision de souffrance, tristesse, Tristesse.

Consciences amputées, amours assassinés,

Absurdités éternelles, mon âme se consume.

Silhouette de Dieu ou ombre de bourreau,

Impuissance de Dieu ?

Ma souffrance, conscience fragmentée, notre souffrance.

Accouchement, l’univers est une douleur.

Je suis un cri touchant l’infini, un point impossible

Qui ne peut pas disparaître.

Puis, un nouveau né appelant sa mère.

Enfin, caresse de l’Amour.

Alors viens ce qui ne s’écrit pas avec des mots,

Alors je comprends le prix de l’Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/kludd
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Lun 26 Nov 2012 - 22:38

Sophie

J'aime bien quand tu sors de toi-même, de la beauté magazine dont tu te pares et que tu deviens vérité
Crache , crache et deviens ma bien-aimée

euh c'était de la poésie ma mie , euh mon miel zut alors Sophie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mar 27 Nov 2012 - 8:08

Ce venin qui me touche et me blesse
D'une lame tranchante comme un couperet
Dans mon coeur à jamais me transperce
Et dévoile la blessure cachée

Crache, crache ce poison qui t'obsède
Celui dont tu ne peux parler
Il est ce secret qui te possède
Il n'est que vérité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleuthère

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mar 27 Nov 2012 - 8:54

Etre à la frontière et se laisser affecté afin de contacter les zones tumultueuses qui ne demandent qu'à être mise en représentations et si possible dans des formes les plus esthétiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mar 27 Nov 2012 - 10:06

Avis de tempête
Mon coeur est meurtri
Ne sois pas inquiète
Car l'amour fleurit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleuthère

avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mar 27 Nov 2012 - 10:40


Quand la synchronicité s'en mêle.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   Mar 27 Nov 2012 - 13:28

ah bon dieu Sophie mais c'est pas possible je jouis .... bon dieu que la vie est belle quand elle tire du lit, du fond vaseux qui nous obsède la beauté ébauchée d'une obsidienne quasi pure

Superbe !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La souffrance, un moteur de la création   

Revenir en haut Aller en bas
 
La souffrance, un moteur de la création
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Freinage moteur
» Capbreton (Landes): un léger bruit comme celui d'un petit moteur deux-temps
» Premier moteur-fusée brûlant du méthane
» La création de l'homme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Philosophie-
Sauter vers: