Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Jeu 20 Déc 2012 - 21:11

Parce que je désire en mon for intérieur du chocolat plutôt que de la fraise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Jeu 20 Déc 2012 - 22:06

A tu en viens à du for intérieur

Choisir du chocolat parce qu'en ton for intérieur tu le désires c'est une décision ce n'est pas un choix quoi qu'en une certaine manière quelque chose s'en approche mais très clairement choisir parce que l'on désire en son for intérieur quelque chose n'est pas un choix ... trouves une autre expression à ton choix et réponds à la question

" Fraise ou Chocolat?" et pourquoi ton choix ?!
Un indice , le choix repose sur une grande force , une grande intensité , il s'agit d'un choix très fort .... alors " Fraise ou Chocolat ?" et pourquoi ton choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Jeu 20 Déc 2012 - 22:11

Par amour du chocolat !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Jeu 20 Déc 2012 - 22:24

A c'est bien vu mais choisir par amour ce n'est pas choisir , c'est choisir par amour ce qui est une décision, une motivation et non pas un choix

Rebelote arrive la question : "Fraise ou Chocolat? " et pourquoi ton choix ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Jeu 20 Déc 2012 - 23:06

Je choisis chocolat, c'est instinctif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Jeu 20 Déc 2012 - 23:50

C'est bien sophie tu fais confiance à ton instinct mais saches que ton instinct n'est pas ton potentiel de choix, ta puissance de choix comme tel
Choisir instinctivement, c'est en réalité décider de suivre ce que son instinct dicte ce n'est en aucun cas choisir ...

Nous nous retrouvons devant la même porte quoiqu'enrichit de tout ce que nous savons de ce que le choix en tant que choix n'est pas

que lisons nous à nouveau : " Fraise ou Chocolat?" et pourquoi celà ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Ven 21 Déc 2012 - 9:36

Bon, je choisis chocolat. C'est ma volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Ven 21 Déc 2012 - 19:18

Qu'est ce que tu veux dire par je choisis chocolat c'est ma volonté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Ven 21 Déc 2012 - 20:52

C'est ma raison, le fruit de mon raisonnement qui me pousse à choisir chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misty dog

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 12/12/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Sam 22 Déc 2012 - 8:42

Whynot a écrit:
La joie n'est dans aucuns mots et pourtant nous sommes tous confrontés à son exercice , comment laisser être plus de joie en soi ?

J'ai voulu avancer plus vite et être déjà dans les chemins du plaisir de la puissance de la joie , partager avec toi est une source de joie , toi qui m'est si peu matériel...

Pour moi la question de la joie se pose avec la question du mal, de tout ce que nous faisons et qui amoindrit en nous l'espace de la joie ; mal dont nous avons à peine conscience et qui pourtant est une prison

Il y a de la libération et la joie est le signe aussi de la libération, d'une libération de soi

Quand on n'a pas pu tenir une parole , voilà ce qui amoindrit la joie en soi Je viendrai tout à l'heure ma chérie ou mon chéri et ne pas venir Poser un lapin est un exemple d'amoindrissement de la joie en soi ...

Comment augmenter en soi la puissance de la joie quand on n'a pas pu répondre à une parole que l'on a soi-même dite, par exemple ?! La joie a à voir avec quelque chose comme restaurer la croyance en sa propre parole , en son être

Le matériel bien sûr s'ensuit , la parole reste .... non?!


Hum. Je pencherais pour l'adage qui dit que nous sommes nos actes.

Je vais te paraître terre à terre, mais t'as l'habitude et moi aussi.

Je pense qu'il y a la réparation de la faute, via les excuses, si cela est possible, cela te permet, à toi d'avoir une meilleure image de toi, par le fait que tu t'es pardonné, puis l'image que te renvoie la personne puisqu'elle te pardonne.
Ensuite il y a la possibilité de se montrer déterminé réparer la faute directement, c'est à dire que si tu avais omis quelque chose, revenir et le faire, mieux vaut tard...

Pour restaurer ta croyance en ta propre parole, il me semble, que le seul moyen est de te pardonner. Car c'est toi qui t'en veux, c'est toi qui te déprécies.



Permets-moi, ici, pour cet exemple que tu m'as donné, d'appeler cette joie, l'estime de soi. Car c'est un espace et on pourrait aussi le considérer comme une variable.

Pour faire augmenter cette variable, il y a effectivement un facteur qui est l'appréciation d'autrui et le facteur que tu as qui est ta propre appréciation.

Si ce n'est pas par rapport à une situation précise, mais pour démarche philosophique.
Mon matérialisme me fait penser qu'il n'y a réellement aucun autre choix que des actes.

La création, et non pas la création de concepts, la création manuelle, ou si elle est intellectuel qu'elle apparaissent dans la réalité, que sous tes yeux, et non plus dans ta tête tu ais le fruit d'une production qui va de ton imaginaire jusque dans ta conscience, puis dans tes mains, tes doigts, tes yeux, tes oreilles, ta bouche.

Nous parlions de technique dans un autre sujets. L'homme étant un singe, on peut observer que les singes joues beaucoup, ils ne font que ça à part dormir, manger, épouiller.

Notre technique c'est notre jeu à nous, homo sapiens, nous imaginons, mais cet imaginaire doit, à un moment ou un autre se retrouver dans la réalité, puisque nous prenons nos images sur la réalité, nous les analysons, elles doivent ressortir, d'une manière ou d'une autre, sinon nous n'aurions pas d'yeux.
J'en reviens à mon cycle.

Les lendemains de fins du monde ça m'a toujours fatigué, pas toi?

Dis moi, si cela te paraît être une piste.

Je vois beaucoup de phénomènes différents dans ce que tu entends comme joie, donc oui les mots peuvent être une barrière.

Et la production apporte l'apprentissage, la transmission, le contact aux autres, la jouissance de la réussite, la persévération, l'humilité, l'appréciation d'autrui.
Que de bienfait pour ton for intérieur. Donc ta joie, non?
La production de quelque chose est une source de joie, mais parlons nous de la même?
Notre cerveau doit enfanter quelque chose, comme les muscles doivent évacuer leurs toxines en s'étirant, je pense.


Oui... Chimie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Sam 22 Déc 2012 - 13:19

Sophie mais zut alors tu étais tout près tout près à un saut de puce

Si tu choisis Chocolat parce que c'est ta raison ou le fruit de ton raisonnement ben tout simplos tu ne choisis pas ! Ceci n'a rien à voir avec quoique ce soit qui ait rapport avec du choix ... bon tu patines Sophie je vais essayer de t'aider un peu, malheureusement c'est toi seule qui pourra pousser sur tes jambes pour lâcher prise dans le saut

Repart déjà de "c'est ma volonté" t'es pas loin tout comme mars est proche de la terre encore faut il l'atteindre

D'abord une première remarque tu as un choix double et tu me choisis toujours chocolat , sois ivre des profondeurs ose peut-être même faire un autre choix et peut-être que le choix comme tel t'apparaitra peut-être , peut-être

Bon allez zou " Fraise ou Chocolat?" et pourquoi ton choix?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Sam 22 Déc 2012 - 14:32

Alors là Mysti Schmouk schmouk , là tu m'as fait sortir d'un coup de mes pantoufles aussi sec , venez ici que je vous embrasse aussi sec

Et oui je pense que ce dont tu parles , le pardon, et l'action est la bonne mesure de l'augmentation de la puissance de la joie en soi!!

Citation :
Pour restaurer ta croyance en ta propre parole,
il me semble, que le seul moyen est de te pardonner. Car c'est toi qui
t'en veux, c'est toi qui te déprécie

Restaurer la croyance en ta propre parole , le seul moyen est le pardon Ca c'est du fortiche concernant la joie en soi ABSOLUMENT !!

Je pensais en parler plus tard mais là tu viens avec ca , c'est du tout beau

Restaurer la croyance en sa propre parole est ce que l'on appelle restaurer l'espace de la parole en soi Et tu as raison celà est bien une action à faire
Cette action restaure de la joie qui est aussi l'estime de soi

L'estime de soi, c'est ce que d'autres ont appelé l'honneur Le pardon restaure l'honneur en soi, c'est à dire le vivre à nouveau debout de soi Je te le dis PARCE QUE je te le dis c'est à dire parce que dire chez moi signifie m'engager pour moi et le faire !!

La plus grande joie parmi toutes est de se faire pardonner Nous sommes liés à nos "fautes" c'est à dire nos manquements qui abaissent la joie en nous même et un jour on ne sait même plus pourquoi on est d'humeur maussade, que l'on a perdu le goût des choses et l'estime profonde de soi

Nous pouvons restaurer l'image de nous-même c'est à dire notre puissance à dire , en nous pardonnant et aussi en pardonnant La joie trouve aussi sa libération dans l'espace du pardon

L'autre espace qu'il faudra mentionner et qui est sa soeur jumelle est l'espace du merci Le merci , le merci à l'autre est l'autre espace pour augmenter la puissance de la joie en soi Nous ne remercions ni ne pardonnons assez

Mais pour bien comprendre la puissance du pardon et du merci on peut l'augmenter en comprenant , ce que signifie l'espace du choix en soi ,
La source du choix en nous vient intensifier faire un effet de levier gigantesque sur la puissance du pardon et la puissance du merci comme libérateur en nous de la joie

Mysti tu es un dieu, à tout le moins un King et je n'ai pas dit Kong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Sam 22 Déc 2012 - 14:34

Bon ben continuons que faire quand j'ai une habitude comme par exemple me lever tard le matin ou anciennement fumer et que cette habitude amoindrit en moi l'espace de la joie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Sam 22 Déc 2012 - 14:42

Bon finalement je choisis "fraise" parce que c'est ma liberté, ma liberté de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misty dog

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 12/12/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Sam 22 Déc 2012 - 17:41

Whynot a écrit:
Bon ben continuons que faire quand j'ai une habitude comme par exemple me lever tard le matin ou anciennement fumer et que cette habitude amoindrit en moi l'espace de la joie?

Il y aurait deux choix alors.

Changer ses habitudes, mais il faudrait considérer que ses habitudes sont le fait de notre choix, mais comme j'ai fait le choix de ces habitudes, pourquoi faire le choix d'en adopter d'autres.
Donc si me changer n'est pas réellement un choix, j'en viens au deuxième.

Ne pas culpabiliser.

Se serait donc les préjugés que nous avons sur le regard de l'autre et de ses possibles préjugés qui seraient la cause de cette culpabilité.


Cela signifierait alors que pour augmenter l'estime de soi, il faut réduire l'impact de la considération du jugement d'autrui.

Sachant qu'en plus de cela, le jugement d'autrui n'est pas une réalité, mais l'idée que nous nous en faisons, donc en somme c'est le reflet de l'estime que nous avons de nous même.

Et c'est sans doute pour cela que c'est un engrenage insoluble, puisque, s'ajoute à cela, l'idée que, en société, se soucier du regard de l'autre apporte une certaine dépréciation de la part de l'autre.

Donc la solution serait bien un stoïcisme.





Pour l'espace du choix, il serait donc réduit par nos appréhensions sur le regard de l'autre.

Donc s'extraire de soi, serait en somme s'extirper de l'habit que nous nous sommes fait de nous même, tricoté avec les regards des autres.

Ôter de notre esprit ce point de vue subjectif que nous pensons être celui du monde extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Dim 23 Déc 2012 - 18:02

sophie.h a écrit:
Bon finalement je choisis "fraise" parce que c'est ma liberté, ma liberté de changer.

Bon Sophie c'est bien on avance un peu mais qu'il est encore long le chemin des amériques . Ok tu choisis fraise maintenant , parce que c'est ta liberté de changer de chocolat , choisir pour le plaisir de changer n'est malheureusement pas choisir Celà s'en rapproche un tout petit peu mais c'est comme le Canada Dry celà a la couleur de l'alcool, le goût de l'alcool mais ce n'est pas de l'alcool .... tu étais à quatre mots du jackpot , il ne s'agit ceci dit pas de mots mais d'une nouvelle conviction ... à trouver

Donc la question revient avec plus de force encore : " Fraise ou Chocolat?" et pourquoi ton choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Dim 23 Déc 2012 - 18:19

Mysti y a du bon banana dans ce que tu me racontes là mais je n'achète pas tout !! malheureusement Je suis un mec qui a vraiment difficile avec les matins et c'est ma plainte récurrente

Je pense que j'ai tout essayé pour finalement me conforter avec le fait que voilà ok celà fait partie de moi ... une sorte de coma dépassé de la bonne résolution que je ne tiens à mon corps défendant ... jamais sauf si bien sûr une exigence particulière du matin l'exige... mais j'arriverais quand même 9,9 fois sur 10 en retard alors là oui le regard de l'autre

Je voulais le prendre dans l'autre sens, le comprendre comme vouloir exister en dehors des convenances de l'être-à-l'-heure comme il faut dans les relations sociales mais bon au bout d'un moment on se lasse sauf que chez moi c'est recta celà ne loupe pas ... je suis fâché avec l'horloge et celà ne me rend pas joyeux ...

Je reviens sur le se pardonner et j'ai découvert il y a fort longtemps une superbe définition qui englobe la résolution de la culpabilité dans le pardon
Pardonner c'est renoncer à punir Se pardonner c'est renoncer à se punir , j'aime beaucoup cette définition puisqu'elle rend le pardon accessible à l'action

Pardonner serait du style ce que tu m'as fait est impardonnable mais toi qui l'as fait toi je te pardonne
Pour soi même celà donnerait quelque chose du style : aimes-toi avec ton problème insoluble et promets toi de le changer Encore faut-il savoir ce que promesse veut dire à savoir la valeur d'une parole , l'intégrité l'honneur de soi pour soi qui à soi veuille dire quelque chose . Si c'est plus fort que moi alors il faut renforcer le moi comme disait quelqu'un ...

Peut-on changer seul?, peut-on nettoyer l'intégrité de son espace de parole en reconstruisant une nouvelle première promesse? Tous ces retards tant de fois répétés sont inexcusables , donc je les regrette et en demande pardon, mais dorénavant je m'engage à me lever et à arriver à l'heure pour toi x ou y . Restaurer l'espace de la parole en moi mais moi vais-je y adhérer? vais-je y croire? ou alors il faudrait que je le dise ou l'écrive à quelqu'un ... le problème c'est que mes retards n'ont jamais fait de torts mortels , c'est une moins value de moi zut alors une moindre joie

Sans doute il faut que je trouve un chemin pour restaurer en moi l'espace du se lever à l'heure comme honneur de moi pour moi ... scratch encore faut il que je veuille y croire et ceci pose problème ... peut-etre que je ne veux pas me départir de ce "problème là " sorry de mon auto analyse mais c'était juste pour me défouler un peu avant la noêl histoire d'avoir quelque chose à mettre sous le sapin... mais je crois que je ne suis pas trop loin du thème de l'augmentation de la joie en soi de ce fil ci je pense...
Que ferais-je si je me levais tôt tous les jours ... mince je devrais en assumer d'autres choses... vite vite sous la couètte I don't want that et après moi les mouches ah la joie tant désirable, tant redoutée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Dim 23 Déc 2012 - 19:22

Bon mais en fait, au plus profond de moi, je veux du chocolat. Donc ce sera chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Dim 23 Déc 2012 - 19:52

Rien à faire Sophie tu reviens au plus profond de toi qui veut du chocolat, ce plus profond de toi malheureusement n'est pas un choix c'est une motivation , une décision issue du plus profond de toi, c'est tout sauf un choix

Le fait d'aller et venir de fraise pour le plaisir de ne pas dire chocolat à chocolat, n'indique rien sur le choix sauf que l'un semble très motivé et l'autre plus une facétie , ce qui ni dans un cas ni dans l'autre n'ouvre sur ce que peut être l'espace du choix en toi

Que faire ma pauvre Sophie avec cette aporie?! Choisi l'un ou l'autre maintenant pour autre chose qu'une motivation ou un gout et pour autre chose que pour le seul plaisir de changer , choisit pour autre chose que celà Tu avais deux pistes ... c'est ma volonté, c'est ma liberté as-tu rajouté ma liberté de changer et dont je te dis que changer n'éclaire rien du tout concernant un choix

Revient sur ta phrase et inventes une autre raison pour motiver ton choix et intègre l'idée de volonté et de liberté dans une phrase qui ait la forme : " je choisis x ou y parce que je ... ( saches que moins de trois mots suffisent à expliciter ce choix en tant que choix )
Donc voilà le retour de l'horrible question "Fraise ou Chocolat?" et pourquoi ton choix ? et je veux entendre tout sauf je donne ma langue au choix miaouw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Lun 24 Déc 2012 - 8:50

Si tu aimes autant la fraise que le chocolat et si tu es obligé de choisir, le choix suppose de sacrifier l'un pour l'autre. Donc dans l'ideal, il faudrait pouvoir se dire : je renonce au plaisir de la fraise et j'assume mon choix, cela pour apprécier entièrement le plaisir du chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Lun 24 Déc 2012 - 8:57

Chocolat... C'est mon choix et pas celui de tonton Whynot. Et y a pas à discuter... Un point c'est tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Lun 24 Déc 2012 - 12:31

Ernstrich bien venue dans ce jeu mais choisir ce n'est pas sacrifier on peut choisir de sacrifier ou etre obligé de sacrifier , ce qui n'est pas choisir, choisir n'a rien à voir avec sacrifier .... donc comme tu sais retour à la case question Fraise ou Chocolat? et pourquoi ce choix?

Bon Sophie tu as fait un bond en avant maintenant il faudra que tu t'expliques sérieusement
Si tu as fais le choix parce que ce n'est pas le mien alors tu n'as tout simplement rien choisi du tout

Qu'il n'y ait pas à discuter du choix que tu as fait ne rajoute pas grand chose au choix tu es tout près mais ce n'est pas encore tout à fait ça !!
Que signifie c'est mon choix ? et traduit celà dans une phrase qui ait l'allure

Je choisis Chocolat parce que ... et reprends ce que tu me dis dessus d'une manière convaincante on avance sinon fait la variante dans l'autre fil

Allez te tracasses pas penses au gateau à la buche qui je l'espère ne sera ni de fraise ni de chocolat mais qui serait plutot une bûche au moka en tout cas c'est ce que moi je choisirais si j'étais à ta place ! Laughing rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Lun 24 Déc 2012 - 16:23

Oui mais t'es pas à ma place, justement... J'aime pas les bûches et j'aime pas le moka... Moi j'aime les fondants au chocolat ! Je choisis Chocolat parce que ce choix dépend de moi et non de toi et je suis libre de choisir "fondant au chocolat" plutôt que "bûche au moka"... A moins que tu m'imposes une bûche au moka... Mais alors là, j'ai encore le choix de la manger par politesse, de la donner discrètement à Rex, de me rouler sous la table jusqu'à ce qu'on me donne un fondant au chocolat, etc. Mais enfin ce choix dépendra toujours de moi et non de toi. Donc quand je dis un point c'est tout, un point c'est tout.

Bonne bûche quand même ! ( puker Berk ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Mer 26 Déc 2012 - 20:39

Bon ben Sophie ceci est donc ton choix ... certes mais ton choix ne rejoint pas tout à fait le choix en tant que choix, ceci resteras toujours TON choix et tu ne sais pas encore et pourquoi il est bien ainsi un CHOIX !!

Mais c'est bien sûr de ton bon droit de laisser là l'exercice et pour ta récompense voici un petit dessert

Comme le chocolat était à l'origine une boisson , le xocoatl, boisson épicée des Aztèques aux Mexique, tu vois bien qu'aimer le chocolat ne signifie pas la fin du monde CQFD Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    Mer 26 Déc 2012 - 22:04

Mmmm... Arrête, tu me donnes envie de manger un bon mole mexicain... fou
Bon, je veux du chocolat, épicé, sucré, aromatisé... mais du chocolat. C'est comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie    

Revenir en haut Aller en bas
 
Prolégomène à une compréhension du sentiment de la joie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» DS la critique sociale compréhension de texte
» difficulté de compréhension
» Une meilleure compréhension du système immunitaire.
» Mauvaise compréhension
» Le Coeur de la Compréhension parfaite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Philosophie-
Sauter vers: