Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jacques Lacan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
pikaka



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Jacques Lacan   Dim 13 Jan 2013 - 17:22

Bonjour,

je dois préparer un exposé sur les analyses post freudienne , et mon professeur m 'a conseillé d’évoquer Jacques Lacan , seulement je ne comprend pas très bien sa thèse sur l'inconscient (avec le langage et le structuralisme) , pouvez vous m'aider?

merci d'avance clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Dim 13 Jan 2013 - 18:35

Je ne suis pas une spécialiste de Lacan, mais tu peux peut-être te demander ce que veut dire Lacan par cette citation : "L'inconscient est structuré comme un langage" ? Déjà, comment le langage est-il structuré ? Il est structuré par des signes (des mots, des gestes... c'est à dire le signifiant) pour communiquer, c'est à dire donner du sens à un système de signes (le signifié). Mais comment peut-on donner du sens à un système de signes ? Il faut que l'individu éprouve le désir de transmettre ses représentations mentales qu'il associera aux signes...( Enfin, personnellement, je partirais dans cette direction.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Dim 13 Jan 2013 - 22:48

Rien que celà ? Pikaka A mon avis tu dois préparer quelque chose comme ton post doctorat en latrines ou quelque chose comme celà?! Laughing

Sophie a raison en résumant Lacan à cette synthèse "L'inconscient est structuré comme un langage"
Maintenant à propos de Lacan je suis chaque fois vénère quand on se plaint de ne pas le comprendre !!!! C'est comme si on demandait de résumer la dernière théorie en physique quantique concernant une particularité du Boson de Higgs Tout le monde trouverait normal que seul un spécialiste puisse répondre à la question , et du fait que Lacan s'exprime en francais on se croit obligé de pouvoir le comprendre en une seule phrase ?!!!

Lacan est abscons mais pour des raisons bien définie, c'est que l'objet de son étude est le désir humain qu'il a lui même conçu comme une question , Che voi , que veux-tu, à savoir l'obscurité du désir !
Maintenant as-tu seulement déjà une idée de la théorie de Freud seulement , des linéaments? qui l'aurait? Coluche a bien dit: " J'ai tout lu Freud et j'ai rien compris !!" Donc Lacan c'est d'abord un lecteur et un interprète d'un autre auteur qu'il a connu vivant et dont il connait l'oeuvre à fond plus que tout autre de son époque !! Deuxièmement Lacan est médecin et médecin psychiatre !! Tout comme Freud était médecin neurologue. IL y a donc tout un savoir psychiatrique qui est le fond de commerce sous-jacent des écrits de Lacan!! Et certains pensent exiger de devoir comprendre Lacan alors qu'ils n'ont jamais entendu parler de la moindre nosologie psychiatrique. Il faut savoir que Lacan assistait dans sa formation aux présentations de cas de malades devant un auditoire d'étudiants qui étaient des objets d'expérience en public tout comme l'avait connu Freud à son époque : la même époque une génération avant !!! Donc comment sans ces prérequis prétendre un seul instant pouvoir y comprendre quoi que ce soit?!
C'est quoi la différence entre une hystérie d'une névrose obsessionnelle, de l'angoisse névrotique à l'angoisse psychotique? qu'est ce qui différentie la paranoia , de la schizophrénie catatonique , qu'est ce qu'un psychopathe et la topique de la structure psychique d'un être humain "normal" ? etc... etc...

En plus de ce savoir de base là , il se fait que Lacan est quelqu'un d'extrêmement cultivé et à la pointe de la pensée francaise de l'époque , il connait personnellement les travaux de Lévi Strauss, il connait personnellement Martin Heidegger et est versé dans les langues anciennes, connait les théories de la linguistique de de Saussure,les mathématiques , avec présents à ses séminairestoute l'élite intellectuelle d'europe ?! Donc qui veut "résumer" pareille somme de savoir ?!!

Et bien une seule réponse toute simple MOI ! hihi Laughing


Dernière édition par Whynot le Dim 13 Jan 2013 - 23:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Dim 13 Jan 2013 - 23:29

Ce qui caractérise Lacan c'est d'abord l'époque! Lacan est un contemporain de Freud et de la naissance du mouvement psychanalytique! En particulier du mouvement américain !!
Or c'est justement aux états unis que se prépare en grande pompe l'enterrement de toute la vivacité du fondateur, son génie interne, son invention! Les anglo saxons pragmatiques comme ils sont, vont réduire la théorie de Freud à un moïsme, une théorie du moi !! Il faut renforcer le MOI ! Vo!là quel fut le leitmotiv de ce courant contre lequel Lacan va s'élever ! Lacan resitue alors Freud dans une lecture originale en passant par les outils de la linguistique qui vont lui permettre de réarticuler la pensée de Freud .

Freud ne propose pas une théorie constituée, mais bien une théorie en devenir et c'est ce mouvement que Lacan va chercher à traduire, une pensée vivante et non pas une chosification des concepts comme le faisait les américains et tout un courant de base freudien !

A travers l'Interprétation des Rêves, le livre princeps de Freud , Lacan relève que le rêve obéit à des lois telles que l'énonce la théorie linguistique de de Saussure à savoir que le rêve fonctionne par déplacement , la métonymie ,une partie pour le tout , par exemple de dire une voile pour dire un bateau , et par sélection, la métaphore, la substitution d'un élément par un autre qui fait effet de sens, du style "La Nature est un Temple" est une métaphore! Or cette grammaire rejoint la grammaire linguistique de l'axe syntagmatique en opposition à l'axe synallagmatique, l'axe de la chaine des mots à celui de l'axe du choix du lexique.
Lacan a exploré cette analogie jusqu'au moindre détail en réécrivant Freud à travers une compréhension "essentielle" de sa pensée Mais à la différence de la linguistique qui mettait dans sa fonction de base Flux de signifiés/ Flux de signifiants , Lacan va renverser la proposition et mettre le primat sur le signifiant Flux de signifiants/ Flux de signifiés . Le lapsus rend bien cet effet , c'est mettre un mot inexact dans la chaine des mots attendus , le flux est celui des signifiants qui fait sens , qui fait venir au jour le sens , le signifié est second.

Mais Lacan ne va pas rester rivé aux théories linguistiques D'abord Lacan rencontre une vraie problématique de type philosophique à savoir sa question centrale: qui est le sujet?! la position du sujet ?!
Cette question est évidemment posée par le scandale Freudien lui-même , il y a de l'inconscient! Nos motifs conscients sont gouvernés sur une autre scène! Lacan à sa suite repose la question du Sujet Où est le sujet qui est le sujet ?! et du sujet il pose la question de la vérité , de la Vérité , quelle est la Vérité du Désir? quel est le désir du Sujet?!

Le renversement Lacanien devant les Freudiens est donc de placer le Moi, la problématique du Moi comme secondaire par rapport à la problématique du Sujet , du Sujet qui parle dans le CA parle !
Le concept de base inventé par Lacan et qui a reçu son nom est le Stade dit du Miroir IL s'agit du moment où l'infans, le bébé, voit son image dans le miroir et est regardé par sa mère ou substitut et se retourne vers elle qui désigne dans le miroir l'image comme étant lui, le bébé! La jubilation du petit vient que pour la première fois , ce qui était vécu comme épars ( voir l'objet partiel chez Mélanie Klein) devient unifié dans une image collectrice de soi ... mais cette Spaltung devient aussi l'image de l'aliénation fondamentale de nous tous , nous ne nous connaitrons plus que par une image, un extérieur de soi , comme FIGURANT soi
Cette dialectique de l'image où le surgissement spontané de soi disparait devant la représentation de soi, soi comme représenté trouve etre la clé pour comprendre le langage ( c'est moi qui dit celà) Lacan continue en miroir de l'image qui fait désormais fonction d'image de soi à savoir le MOI, existe une image symbolique où l'enfant va naitre dans les mots de sa mère, il va se mettre à parler , à se représenter dans plus tard le mot JE
Ce Je est le langage de sa culture et de sa mère en particulier , il y a dit il une Spaltung lié à la naissance au langage, dans le langage, le sujet est représenté , lui-même n'est là , comme sujet , dans aucun je , il est là dans la parole, l'acte de parler !! Ici Lacan rejoint l'approche herméneutique d'Heidegger L'être est comme il va le dire un parlêtre, un être de parole , toujours représenté jamais lui-même , aliéné à tout jamais au langage
Cette aliénation fondamentale au langage , Lacan va l'appeler le Nom-du-Père. L'enfant reçoit l'accès au signifiant comme tel, la compréhension du bruit de la parole comme signifiant qui fait sens à travers ce moment clé de l'accès au langage ?! Le Nom du père est le nom de famille qui le désigne comme entré dans la culture du langage à tout jamais ... le problème de la folie telle que l'envisage Lacan c'est que cet accès à la symbolisaiton de soi et la perte de soi dans le langage, le psychotique ne le fait pas , ou pas bien et l'accès au signifiant à un moment donné disparait pour le fou , le signifiant n'est plus une représentation de soi, mais devient réel !! et donc le corps et le monde devient la machine terrifiante qu'est la machine signifiante d'où l'angoisse qui va à la clé , terrifiante, morcellement de soi, disparition de soi ...

Lacan est un lecteur assidu de Freud et va réinventer une compréhension pour une structure du désir ...
en reconnaissant d'une manière essentielle le problème de la psyché comme problème de position du Sujet , Lacan va transformer la cure , le traitement Psychanalytique! La notion est celui de l'effet de vérité! La Vérité , le désir Vrai devient la quête de Lacan! Le Sujet dans l'analyse cherche à trouver son désir vrai, désaliéné aux discours de l'autre , désaliéné de son moi qui ne sont que des représentations de soi Quand le Sujet parle il est dans la sphère de sa vérité L'interprétation du symptome est alors seulement efficace à ce moment là et donc la ... guérison !! Les scéances de Lacan pouvait donc ne plus durer les 45 minutes traditionnelles, mais pouvait durer juste le temps du bonjour et il fallait payer la scéance! Cette modification de la cure a suscité énormément de polémique sur les possibilités de "contre-transfert" du psychanalyste envers son patient et d'irrémédiablement compromettre la cure

Bon maintenant ca c'est pour Lacan, ce qu'il faut dire et je terminerai par là Lacan s'est trompé sur une seule chose au moins , c'est que pour lui le but de la cure, faire arriver le "désir vrai" est un leurre total!! et heureusement ! Lacan avait pour projet de "désimaginariser" l'Autre , la désaliénation , c'était tout simplement la voie à la déshumanisation !! Heureusement ce projet n'arrive jamais et que les hommes ont encore à se tromper sur eux mêmes et vivre dans le rêve de l'aliénation, seul lieu vivable !! à mon sens

Et si tu veux plus il te faudra maintenant me payer , c'est trois cent sous pour ta peine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Lun 14 Jan 2013 - 18:27

Après cette "petite" aparté très instructive et complète de Whynot et pour prolonger ma réflexion sur cette citation de Lacan et sur le structuralisme, nos représentations mentales se forment à partir d'observations et des références que l'on a mémorisé (un objet, une image, un mot, un son...) Ces représentations peuvent être réelles, symboliques ou imaginaires. L'objectif est alors de reconstituer l'objet mental (le signifiant) pour le rendre intelligible (le signifié). Par exemple, on pourrait comparer le signifiant linguistique (par exemple un mot) à une trace porteuse de sens dans l'inconscient (par exemple un gâteau), auquel on donnera un sens (par exemple, la prise de poids). Mais ce signifiant n'a pas toujours le même sens (le même signifié)... Donc, c'est la relation entre les différents signifiants, soit l'association de signes, qui nous guide vers le sens. L'inconscient est donc un réservoir complexe et caché qui nous permet d'ordonner un ensemble de signes qui s'entrecroisent pour donner du sens. C'est la combinaison entre ces différentes signes qui forme la structure de l'inconscient et qui nous échappe. Je crois que ce que veut dire Lacan dans cette citation, c'est que la parole n'est que la partie émergée de l'iceberg. Que notre discours suit une organisation logique mais qui est maintenue hors de la conscience. C'est donc l'inconscient qui prédomine sur notre discours. C'est ça le structuralisme, Whynot ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Lun 14 Jan 2013 - 19:04

Sophie Le Structuralisme n'existe à proprement parler pas , tout comme tous les ismes. Lacan se défendait d'être un structuraliste, effectivement il était bien sûr aussi proche du courant herméneutique même si la conscience du sujet se trouve par lui mis en perspective en fonction de l'inconscient! Lacan n'est pas stupide et donc il n'a pas non plus "chosifié" l'inconscient , il garde à l'esprit le mot de Freud à savoir que l'inconscient est une hypothèse qui sera un jour remplacée par la biologie, la neurobiologie!

Lacan met un accent particulier sur l'inconscient en rapport au langage et le rapport est le suivant c'est PARCE QU IL y a du langage qu'il y a de l'inconscient !! Le langage est devenu le lieu où le sujet se perd comme spontanéité pour devenir représenté , l'accès au langage signifie perte irrémédiable de soi, et nécessité de passer par la chaine de signifiants pour tenter de le recouvrer
Dans un certain sens il rejoint Sartre sur la conquête dialectique de la conscience ensoi-poursoi; la conscience est poursoi dans le langage son ensoi est son acte de parole. L'un et l'autre conjoint l'un et l'autre sur deux plans différent, le sujet énonciateur, parlant, désirant et le "moi" qui est représentation du sujet dans l'image, et dans le symbole du langage .

Le structuralisme est indépendant de la psychanalyse, la psychanalyse a utilisé la grille structuraliste pour clarifier certains de ses concepts!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Lun 14 Jan 2013 - 19:33

Le structuralisme c'est d'abord la geste qui se déprend du cocon du sens et de l'interprétation du sujet, le structuralisme est une théorie qui montre comment, ce qui est symbolique, répond à des lois indépendantes du sujet . Le langage "fonctionne" tout seul, il n'a pas besoin d'un apporteur de sens, la structure du langage parle toute seule ! Il part alors d'un principe de base qui est le principe de substitution et le syntagme devient l'unité la plus petite de substitution . L'opposition des syntagmes permet de construire des structures de sens elles mêmes intégrables à des discours plus grands , qui deviennent des textes, qui deviennent des courants, qui deviennent des fleuves, qui deviennent des mers, qui deviennent des océans, heu mais qu'est ce que je raconte moi ici hmm!

Le principe de ce qui "fonctionne" tout seul Lacan va l'utiliser pour le corroborer à la notion d'inconscient que Freud a inventé et Lacan est très clair là-dessus, l'inconscient est né avec Freud Avant il y a autre chose.
L'inconscient est un concept et ce concept est un concept vivant qui doit etre alimenté et inventé pour continuer à exister , ce n'est pas un ensoi donné comme tel ... une chose!

Lacan renverse le signe linguistique car pour la linguistique c'est le signifié, la volonté de signifier et donc le sujet conscient, qui cherche et trouve dans les signifiants les matériaux pour le dire Pour Lacan, c'est le signifiant qui est premier c'est le CA PARLE L'inconscient parle "tout seul" et le sujet devient un effet de l'inconscient, l'inconscient est structuré par l'Autre c'est à dire le désir qui passe dans la langue de la mère, et de la culture Le Sujet est effet du désir de l'Autre , chacun est englué dans son équation posée par d'autres, sa famille, sa fratrie, son environnement actuel et passé!

La chaine des signifiants fait que le désir ne se révèle qu'après coup, qu'après apparu à la conscience , et qui dit alors ce qu'il voulait dire, le désir est alors par définition toujours manqué , n'atteint pas son objet ce qu'il cherche à trouver dans la chaine des signifiants et pour une raison très importante, c'est que sa solution ne relève pas de cette chaine , mais son objet ,est la chose, ce qui n'est plus que "représenté" par le désir
La dialectique du désir peut donc se créer sur le mode du manque , manque qui devient poujr Lacan la traduction de ce que Freud a ppelé le phallus Le phallus c'est ce qui manque Pour Freud chaque position psychique se trouve dans sa position au phallus, pour Lacan ce Phallus est remis à sa place c'est ce qui manque et qui est moteur

Le fameux complexe de castration si mal compris par tous et qui est le centre névralgique à travers le trop mécompris complexe d'Oedipe est retraduit par Lacan en complexe de la langue , du langage
Ce qui est "castré" c'est l'accès hors du signifiant de l'objet du désir par le langage lui-même L'accès au langage, lieu du Père , du symbole, de son Nom est le lieu de la loi dite, celle recue inconsciemment par le langage articulé même et non par aucune énonciation de principe. Le fait de parler nous rend inacessible l'objet symbolique convoité dans ledit complexe ... la folie est une tentative de court circuiter le llangage de réaccéder imaginairement à l'avant du langage l'objet du désir absorbé réellement en soi

Lacan par sa polarisation des concepts Freudien autour de leur articulation imaginaire-symbolique-réelle permet de comprendre les textes et finalement le désir du sujet car il y a soudain un concept pour penser ce qui arrive . Le père imaginaire, le père symbolique et le père réel, son trois pères différents qui génèrent une énonciation du complexe d'Oedipe d'une manière beaucoup plus claire Chaque "raté" sur un de ces plans va engendrer et faire comprendre un type de souffrance psychique en particulier C'est un outil très utile pour les praticiens dans la cure de savoir de quoi ils parlent quand ils écoutent etc...

Maintenant ta compréhension du signifiant et du signifié est assez éloigné de ce qu'on dit que c'est ma chère Sophie, et ne t'en veut pas , on met en général plus ou moins 80 ans et des poussières à comprendre la chose en partant de la première génération hihi

Le signifiant c'est d'abord un son ou plutôt une image de son , c'est un bruit perçu comme un son
An -in - un - a- ks - sont des signifiants ce sont des sons, des bruits, des images de son
Le signifié est un vouloir dire, un concept , une représentation, une idée Ce signifié ne peut se manifester hors du vouloir que, pour les êtres humains, dans du dire

joindre des signifiants va permettre à un signifié de venir au jour , de se matérialiser , dans SSS- Au - FFFF- IIIII- EUUU, émerge un signifié qui est un prénom mais tu remarqueras qu' à son évocation tu n'as pas entendu ton prénom mais tu t'es entendue toi, comme représentée, dans ton sujet et non pas dans le lexique de ce vocabulaire prénomesque ...

L'emergence du signifié par le signifiant fait signe, fait signe à celui ou celle qui veut dire , il fait sens
Le signe est le rapport signifiant / signifié Un mot qui fait sens, un syntagme est un signe Le plus petit syntagme est un signe qui signifie quelque chose . le rapport des signes entre eux dans la phrase en réalité est d'abord un rapport des signifiants , du choc des signifiants, qui fait venir au jour des signifiés du vouloir dire Le sens émerge en fonction de la grandeur du syntagme , le sens évolue avec l'énoncé de la phrase

Miaintenant pour les linguistes, le sens est voulu par le sujet qui représente et se représente dans le langage, le sens et le sujet pour les "structuraliste" est un effet , une surprise de l'articulation du langage

Pour le reste je te renvoie à Lacan ou à Freud lui-même ou à leurs vulgarisateurs, ici s'arrête ma compétence ou plutot mon envie d'étaler ma confiture, et oui, le désir se prend au compte goutte ma petite Sophie une becquée à la fois tchip tchip je ne donne pas tout cui-cui ! pour le reste il faudra coucher Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Mar 15 Jan 2013 - 9:53

Ah oui ! Je comprends mieux ! Le signifiant est porteur de sens mais n'a pas encore de sens (donc mon idée de gâteau était un mauvais exemple puisqu'il a déjà du sens). C'est donc l'enchaînement de signifiants qui donne du sens. Donc le mot "gâteau" est un signe (signifiant/signifié). Je comprends bien que je ne pourrais pas donner de sens à une phrase sans la combinaison des signifiants mais tout de même c'est bien l'enchaînement des signes (signifiant/signifié) qui donne du sens à ma phrase. Non ?

Finalement, peut-on dire que ce qui donne du sens, c'est mon désir inconscient de l'Autre qui se traduit par le langage, langage dans lequel je me représente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Mar 15 Jan 2013 - 13:29

Ouip c'est un truc comme celà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Mar 15 Jan 2013 - 20:46

sophie.h a écrit:
Je ne suis pas une spécialiste de Lacan, mais tu peux peut-être te demander ce que veut dire Lacan par cette citation : "L'inconscient est structuré comme un langage"
Oui, mais il n'a pas dit comment est structuré un langage inconscient ?!

sophie.h a écrit:
Par exemple, on pourrait comparer le signifiant linguistique (par exemple un mot) à une trace porteuse de sens dans l'inconscient (par exemple un gâteau), auquel on donnera un sens (par exemple, la prise de poids).

...un gâteau pour les sujets gâtés !...ceci a plus de sens clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Mar 15 Jan 2013 - 21:00

Ah ! Geo le retour ! ça fait plaisir ! Je vois que tu n'as pas changé !
Ce qui pourrait avoir du sens aussi : un gâteau pour les sujets gâteux ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Mar 15 Jan 2013 - 21:15

sophie.h a écrit:
Ah ! Geo le retour ! ça fait plaisir ! Je vois que tu n'as pas changé !
Ce qui pourrait avoir du sens aussi : un gâteau pour les sujets gâteux ! Rolling Eyes

A la manière de Lacan, je dirais que les sens de gâteux seront plutôt l'avenir des gâtés ! clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Mar 15 Jan 2013 - 21:35


_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Mer 16 Jan 2013 - 7:26

geo rum phil a écrit:
sophie.h a écrit:
Ah ! Geo le retour ! ça fait plaisir ! Je vois que tu n'as pas changé !
Ce qui pourrait avoir du sens aussi : un gâteau pour les sujets gâteux ! Rolling Eyes

A la manière de Lacan, je dirais que les sens de gâteux seront plutôt l'avenir des gâtés ! clin d'oeil

Et on peut dire que les gâtés gâteux, c'est pas du gâteau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 15:14

sophie.h a écrit:
Et on peut dire que les gâtés gâteux, c'est pas du gâteau !

...non, c'est de la tarte aux prunes sauvages ! clin d'oeil


...en échange, Jacques Lacan, il nous aime tous d'une manière intelligible via ses citations ...

Citation :
« L'amour, c'est offrir à quelqu'un qui n'en veut pas quelque chose que l'on n'a pas. »

« Le dialogue paraît en lui-même constituer une renonciation à l'agressivité.»

« Ce que je cherche dans la parole, c'est la réponse de l'autre.»

« Le désir de l'homme trouve son sens dans le désir de l'autre.»

« Aimer, c'est essentiellement vouloir être aimé. »
« La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie. »

« Ne demande que faire, que celui dont le désir s'éteint. »

« Un sujet normal est essentiellement quelqu'un qui se met dans la position de ne pas prendre au sérieux la plus grande part de son discours intérieur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 15:25

geo rum phil a écrit:
sophie.h a écrit:
Et on peut dire que les gâtés gâteux, c'est pas du gâteau !

...non, c'est de la tarte aux prunes sauvages ! clin d'oeil
Very Happy Excellent Geo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 15:37

Sur les citations de Lacan, tu n'as rien à dire ?...c'est le sujet du topic ! hum??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 15:43

Ses citations sont très justes, il me semble. Et toi ? Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 16:05

sophie.h a écrit:
Ses citations sont très justes, il me semble. Et toi ? Qu'en penses-tu ?

C'est ça que tu cherches !

« Ce que je cherche dans la parole, c'est la réponse de l'autre.»

Si tu n'as rien à dire, va manger ta tarte aux prunes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 17:28

Eh ! Cette citation s'applique à toi aussi, Geo ! Mais si tu veux, on peut partager ma tarte aux prunes ? Wink
Ceci dit, j'aime beaucoup celle-là : « Un sujet normal est essentiellement quelqu'un qui se met dans la position de ne pas prendre au sérieux la plus grande part de son discours intérieur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 18:35

sophie.h a écrit:
Eh ! Cette citation s'applique à toi aussi, Geo ! Mais si tu veux, on peut partager ma tarte aux prunes ? Wink
Ceci dit, j'aime beaucoup celle-là : « Un sujet normal est essentiellement quelqu'un qui se met dans la position de ne pas prendre au sérieux la plus grande part de son discours intérieur. »

N'as-tu saisis la subtilité ?!
Il n'a pas dit tout son discours, mais une grande part de son discours intérieur !

Ta tarte aux prunes... tirade as-tu garder les noyaux avec ?
Et, ton discours intérieur a-t-il ou non de noyaux de vérité ou de principes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophie.h

avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 19:15

Oui, Geo... Une tarte aux prunes avec les noyaux, c'est bien meilleur ! fou
Mon discours intérieur, il suit son petit bonhomme de chemin avec ses vérités et ses erreurs... mais qui n'en fait pas, des erreurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 19:27

sophie.h a écrit:

Mon discours intérieur, il suit son petit bonhomme de chemin avec ses vérités et ses erreurs... mais qui n'en fait pas, des erreurs ?

...oui, des erreurs-véridiques...comme une tarte aux prunes avec de prunes en plastique mouaich
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 21:41

Si vous voulez mon avis Lacan etait surtout le roi de la galette ! Il pouvait se gaufrer un max et se sucrer au passage d une maniere plantureuse On ne venait pas chez Lacan pour des prunes. meme si la plupart venaient bien sur pour des problemes d abricots mal secoues ou de bananes qui n' avaient pas la pèche
un veritable usufruitier que ce maquerau la flower


Dernière édition par Whynot le Jeu 17 Jan 2013 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Jacques Lacan   Jeu 17 Jan 2013 - 21:42

atchoum !!

excusez moi je meuble car je ne trouve pas la fonction delete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Lacan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Lacan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gérard Haddad, Manger le Livre
» Jacques LACAN
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Philosophie-
Sauter vers: