Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La liberté selon Sartre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philomania



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: La liberté selon Sartre.   Mer 13 Fév 2013 - 18:09

Bonjour à tous,
La semaine dernière, j'ai eu un texte sur le thème de la liberté de Sartre: L’Etre et le Néant (je dois faire une explication de texte sur celui-ci)
Voici le texte:


"Ainsi nous pouvons saisir au départ le défaut de ces discussions fastidieuses entre déterministes et partisans de la liberté d'indifférence. Ces derniers se préoccupent de trouver des cas de décisions pour lesquelles il n'existe aucun motif antérieur, ou des délibérations concernant deux actes opposés, également possibles, et dont les motifs (et les mobiles) sont rigoureusement de même poids. A quoi les déterministes ont beau jeu de répondre qu'il n'y a pas d'action sans motif et que le geste le plus insignifiant renvoie à des motifs et à des mobiles qui lui confèrent sa signification. Il ne saurait en être autrement, puisque toute action doit être intentionnelle : elle doit, en effet, avoir une fin, et la fin à son tour se réfère à un motif. [...] Mais les déterministes, à leur tour, se font la partie trop belle en arrêtant leur recherche à la pure désignation du motif et du mobile. [...] Nous devons, en effet, nous demander comment un motif ( ou un mobile)peut être constitué comme tel. Or, nous venons de voir que, s'il n'est pas d'acte sans motif, ce n'est nullement au sens où l'on peut dire qu'il n'y a pas de phénomène sans cause. [...] Le mobile en effet ne se comprend que par la fin [...]. Si j'accepte un salaire de misère, c'est sans doute par peur - et la peur est un mobile. Mais c'est la peur "de mourir de faim" ; c'est à dire que cette peur n'a de sens que par une fin posée idéalement, qui est la conservation d'une vie que je saisi comme "en danger". Et cette peur ne se comprend à son tour que par rapport à la valeur que je donne implicitement à cette vie. [...] C'est donc l'ensemble de mes projets qui revient en arrière pour conférer au mobile sa structure de mobile. [...] Il en résulte qu'il est impossible, en effet, de trouver un acte sans mobile, mais il ne faut pas en conclure que le mobile est en cause de l'acte : il en est partie intégrante. [...] C'est en un seul surgissement que se constituent le mobile, l'acte et la fin, et ce surgissement ne fait qu'un avec la liberté."
Sartre, L'Etre et le Néant.



Je sais l'importance des notions de motif ( raison qui nous provoque à agir, c'est un objectif rationnelle) et la notion de mobile ( renvoi à des passions, des sentiments)
Or ici, cette distinction est peu importante dans le texte.

Cela fait une semaine que je cherche et je ne trouve toujours pas la thèse de Sartre dans ce texte, ni les idée qu'il pourrait énuméré.
Je sais juste qu'il répète souvent motif et mobile

Je demande alors votre aide pour la thèse et les idées s'il vous plait.

merci.(et désolée pour les fautes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Ven 15 Fév 2013 - 6:25

Effectivement ce texte n'est pas simple !!
Sartre essaye ici de mettre en scène la pensée des adeptes de la détermination de toutes choses: rien n'est sans cause , tout est déterminé
Toute action est motivée par une motivation et donc toute action est déterminée, pas d'espace de liberté chez l'homme car on peut chaque fois trouver une motivation qui la justifie
Sartre réagit alors sur la notion même de motivation Un mobile comment celà est il constitué comme tel
En quelle mesure un mobile apparait justement comme tel : un mobile ?
Ce que Sartre montre ici c'est que le mobile n'est jamais sur le même plan que l'action, le mobile repose sur la liberté. Il n'y a de mobile que parce qu'il y a un projet final , une fin en vue de laquelle l'action est réalisée
L'homme n'est pas le jouet de cause qui donnerait des effets sans que ces causes ne soient inscrite en réalité dans quelque chose qui le dépasse et qui est le projet global , la visée dans laquelle l'action prend sa place
Sartre dit si j'accepte un salaire de misère c'est pour pouvoir bouffer et il faut manger si l'on veut rester en vie MAIS se pose aussi alors la question pour quelle vie dois-je rester en vie au bout de toute motivation il y a la question de la vie , ou de la mort ?! le mobile ne vient qu'après coup et prend sa fonction de mobile que quand on découvre la visée

Dans le passe moi le sel ?! à table qu'y a t il J'attends le sel car le plat est insipide et le gout insipide me pousse à demander du sel, Celà veut dire déjà que le gout salé me rend la vie plus agréable que le gout non salé
La valeur du salé est de poursuivre le plaisir à être un maximum possible , ce plaisir m'aide à lutter contre les tracas de la journée auxquels je ne veux pas rajouter de la frustration inutile d'insipidité et cette lutte est importante pour moi car elle me permet de nourrir mes deux enfants tout à l'heure en rentrant à la maison et de les aider à grandir ... au bout de n'importe quelle action humaine il y a un horizon un projet de vie qui détermine les mobiles comme mobile en vue de et non pas action présente là au hasard du jeu des vagues que j'incarnerais ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Sam 16 Fév 2013 - 7:30

Plus simplement, Sartre rend compte ici de l’opposition entre les déterministes et les partisans de la liberté d’indifférence (c’est à dire les défenseurs d’une liberté qui pourrait conduire l’individu à choisir d’accomplir tel ou tel acte, de manière indifférente, sans véritable raison donc).
Or, Sartre ne défend ni l’une, ni l’autre de ces deux positions.
Il dit que tout acte suppose un mobile, autrement dit une raison d’agir, mais là où il s’oppose aux déterministes c’est à propos de la nature même du mobile. Il défend bien l’idée que l’individu n’agit pas sans raison, mais contrairement aux déterministes, il ne pose pas le mobile comme antérieur à l’acte. Le mobile, autrement dit la cause de l’acte, peut succéder à l’acte lui-même voire se confondre avec lui.
Si j’accepte un salaire de misère, par exemple, ce n’est pas sans raison. Mais la cause (contrairement à ce que diraient les déterministes) ne précède pas mon choix. La cause c’est le risque de mourir de faim, donc la projection de mon être dans l’avenir : il s’agit d’un mobile conscient et idéal qui succède à l’acte, voire est indissociable de l’acte lui-même.
Sartre en conclut que le motif ne prend tout son sens que dans l'accomplissement conscient de l'acte et pose ainsi sa propre définition de la Liberté.
Pour Sartre, « l’existence précède l’essence » : j’existe, puis je projette ce que je serai ou ce que je peux devenir, puis j’agis et seulement enfin je me définis en fonction de mes actes, en étant conscient et responsable de leur choix et non soumis aux lois de la causalité. C’est la définition de l’existentialisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Sam 16 Fév 2013 - 13:39

ernstrich a écrit:
(...)Le mobile, autrement dit la cause de l’acte, peut succéder à l’acte lui-même voire se confondre avec lui.
Si j’accepte un salaire de misère, par exemple, ce n’est pas sans raison. (...)

La question est de savoir, quel sera le mobil-fallacieux de Sartre en utilisant ce contexte social qui était si différent du sien ?! mouaich
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Sam 16 Fév 2013 - 20:47

Sartre avait un problème avec "l'inconscient" freudien. I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Sam 23 Fév 2013 - 7:39

Anormal aussi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yacine



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Sam 23 Fév 2013 - 14:39

Je suis d'accord ici, avec le judicieux commentaire de ernstrich. Mais je suis un peu déçu du caractère de la preuve de Sartre pour faire passer l'acte et son mobile hors de la sphère des déterministes. En effet, la peur est un cas particulier, souvent voire totalement irrationnelle, elle se porte pourtant réellement au monde. Comme par un acte dont les valeurs ( la morale ) n'existeraient pas, justifiant alors sa thèse selon laquelle nous sommes des êtres "par qui les valeurs existent". L'être devance alors l'acte lui-même. Le mobile, dans ce texte n'est qu'un outil pour arriver à la conclusion que, d'après lui, l'homme existe d'abord et ensuite il est ceci ou cela.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Dim 24 Fév 2013 - 13:02

yacine a écrit:
Le mobile, dans ce texte n'est qu'un outil pour arriver à la conclusion que, d'après lui, l'homme existe d'abord et ensuite il est ceci ou cela.

Le proverbe dit qu'on ne naît pas homme, on le devient.

Donc, il est ceci(animal social) et cela (naïf ou rusé) en attendant qu'il devient homme; si il a envie en devenir !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Dim 24 Fév 2013 - 13:49

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Dim 24 Fév 2013 - 14:09

ernstrich a écrit:
Et vous, qu'en pensez-vous ?

Moi, je viens dire ce que je pense, et toi, que penses-tu de chaque animal social qui s'imagine qu'il est un homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Dim 24 Fév 2013 - 14:10

Non, tu n'as pas dit ce que tu en penses, tu as cité Erasme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Lun 25 Fév 2013 - 15:44

ernstrich a écrit:
Non, tu n'as pas dit ce que tu en penses, tu as cité Erasme !

Ce n'est pas Erasme qui a dit ce que j'avais dit par la suite...tu as (selon toi) la liberté d'être distrait par faute d'être attentif ! mouaich

Erasme a dit qu'on ne naît pas homme, on le devient.

GeoRumPhil a répondu:
Donc, il est ceci(animal social) et cela (naïf ou rusé) en attendant qu'il devient homme; si il a envie en devenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yacine



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   Ven 3 Oct 2014 - 23:44

Le telos aristotélicien explique par ailleurs ce soucis de sens que soulève ce qui appartient à la réalisation. De l accomplissement des choses alors réalisées vient le véritable motif. L étranger de Camus parle de ça aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La liberté selon Sartre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La liberté selon Sartre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté selon l'Evangile ! "liberté que le Christ nous a procurée."
» La liberté selon (Galate:5)
» La liberté religieuse est-elle le début de l`apostasie......
» Quelle liberté veux-tu ? St Marc, chapitre 5, 1-20
» DE LA LIBERTÉ de Khalil Gibran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Philosophie-
Sauter vers: