Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 suspens and cie…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: suspens and cie…   Mar 7 Mai 2013 - 20:01

La littérature, en réaiité ça vous dit quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: suspens and cie…   Mar 7 Mai 2013 - 20:19

C'est, et ça a toujours été la question à se poser… clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: suspens and cie…   Mar 7 Mai 2013 - 20:23

May be quelque chose, mais on aimerait que ça s'exprime de temps en temps… les planqués et la grande littérature, ça a toujours fait deux, mes amis ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: suspens and cie…   Mer 8 Mai 2013 - 5:45

ernstrich a écrit:
La littérature, en réaiité ça vous dit quoi ?

Un immense respect comme pour tout ce qui m'est inaccessible.
Une jubilation quand je commence à comprendre un peu de koikikoze l'écrivain et que cela me touche.
Une impatience ou une indifférence totale pour les logorrhées indigestes ...... J'ose à peine avouer que certains classiques me barbent total ...
Un vrai coup de coeur pour quelques rares plumes qui en agaceraient d'autres et un vrai dégoût pour certaines qui accèdent pourtant aux prix les "plus" prestigieux ....
Une tendresse particulières à lire quelques pages d'inconnus lus ici : http://www.inlibroveritas.net/ et qui n'ont souvent recueilli qu'une ou deux lectures.

Et puis il y a lui : http://philosophia.forumactif.com/t212-georges-haldas


(Je passe les 80% de mon temps libre à lire) .... tout le reste n'est qu'accessoire.)


_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: suspens and cie…   Mer 8 Mai 2013 - 18:02

J'aime beaucoup ce texte de Georges Haldas qui exprime en quelques mots le sentiment d'être toujours différent de ce que les autres voient en nous. Nous sommes ainsi ! Irréductibles, à une époque qui veut pourtant et qui s'acharne à réduire l'Homme.
J'ai de la littérature une idée assez sartrienne, pour ma part. L'auteur doit être un homme de son temps, entendons par là, un homme prompt de résister à la bêtise ambiante, et ce faisant capable d'élever un peu l'humanité. Deleuze ne dit rien d'autre quand il affirme, pour sa spécialité, que "la philosophie doit nuire à la bêtise"… J'ai aussi de la littérature l'idée qu'elle peut presque apaiser celui qui la pratique. C'est alors un acte de foi, comme une tension vers un plus haut, qui nous rappelle que nous sommes minuscules et ne faisons que passer…
Pour les classiques, je t'avoue que n'ai jamais pu lire Stendhal pour ma part - qui m'a toujours fait penser à une rangée de médailles ! Même à la fac (où j'ai "bouffé" des classiques à tour de bras !), j'ai biaisé, lorsqu'il m'a fallu faire un exposé sur "Le rouge et le Noir"… Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geo rum phil

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: suspens and cie…   Jeu 9 Mai 2013 - 11:40

ernstrich a écrit:
Deleuze ne dit rien d'autre quand il affirme, pour sa spécialité, que "la philosophie doit nuire à la bêtise"

Si tu mélanges la littérature avec de la philosophie, tu pourras obtenir de la bêtise qui porte le masque de l'érudition, cette érudition qui perde ses plumes pendant tout débat philosophique.

Oui, la philosophie doit nuire à la bêtise. gène

tirade Exemple de bêtise littéraire qui tourne son visage à la langue de bois...

«Tout repos interdit
Et l'absence est un lit de cailloux noirs et blancs
Tout se dissout
On dort harcelé par les vents dans un espace où nul ne pénètre
Où les mots retombent sans écho
Et l'abîme est ici mon chien le plus fidèle
Trop tard pour appeler
Tous les signes s'effacent
Le soupir de la mort lui-même s'est éteint
Nul pardon ne viendra ranimer nos espoirs
Nul ciel ne s'étendra
Dieu lui-même détourne son visage de bois
»
par Georges Haldas
http://www.poemes.co/nul-retour.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: suspens and cie…   Sam 25 Mai 2013 - 13:50

Citation :
Si tu mélanges la littérature avec de la philosophie, tu pourras obtenir de la bêtise qui porte le masque de l'érudition, cette érudition qui perde ses plumes pendant tout débat philosophique.

L'idée selon laquelle la littérature et la philosophie n'interfèrent pas est un point de vue qui mériterait d'être argumenté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: suspens and cie…   

Revenir en haut Aller en bas
 
suspens and cie…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ô temps, suspens (ds?) ton vol?
» Lorsque Discerner revient en fait a tout accepter....
» Joachim Boufflet:Le pere Zovko(Med) est bien suspend a divinis
» récit d'énigme
» Récit à suspense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Art :: Littérature-
Sauter vers: