Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Homère ? Par ici .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neopilina



Nombre de messages : 32
Age : 47
Localisation : 54
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Homère ? Par ici .   Sam 20 Juil 2013 - 15:13

Ce n'est pas un hasard si à la fin de l'Odyssée, c'est Athéna qui a le dernier mot, " tranche ", en clair, met fin à l'Hybris, chantée lors de l'Iliade. L'Odyssée est génialement aboutie, dialectiquement, comptablement, dit, et elle n'est donc pas terminée : il y a l'olivier dont est fait le " lit " d'Ulysse et auquel il ne saurait survivre et surtout la prophétie de Tirésias. Homère a fait ce qu'il a pu, c'est criant dans l'Odyssée, lorsqu'il s'agit de quitter la Mer du Couchant ( = en finir de prendre congé de Soi, du départ de chez Calypso à l'arrivée dans la grotte d'Ithaque. ), les difficultés se multiplient, et il faudra finalement des interventions divines et magiques pour se faire, et dix ans chez Calypso n'a rien d'une figure de style, et il a été le premier à le savoir. Homère passe le relais. Il est très clair pour nous, éléates, que la lecture psychanalytique de Kikones à Ithaque est la meilleure, que l'Objectif de l'Odyssée est la Paix a priori, ÊTRE en Paix a priori.
Le déclin des Grecs commence bien plus tôt qu'on ne peut encore l'imaginer. Ils ont regardé leur grandeur inaugurale, éminemment géométrique, leur filé entre les doigts. Pour pouvoir poursuivre efficacement, il fallait procéder au divorce entre Science et Dialectique.
Historiquement, laborieusement, empiriquement, et toujours incomplètement, surtout du coté de la philosophie, ce divorce est grandement effectif faute d'être total. Mais la Dialectique est restée dans les choux. Je vais y remédier.  

Le corpus homérique ( J'entends par là l'Iliade + l'Odyssée. ) est un tout comptable, dialectique remarquable, et, eut égard à ce que j'ai lu sur Homère et ces deux textes, c'est peut être sa seule véritable unité ( Paul Mazon premier président des Belles Lettres et qui collationne le texte de l'Iliade pour celles-ci est intimement convaincu qu'il y a plusieurs mains à l'oeuvre, c'est encore plus vrai pour l'Odyssée, qui est au moins manifestement une compilation, un arrangement de textes, etc. ). Ces problématiques, travaux, étant toujours d'actualité, je me garde bien de prendre position tout en m'informant aux mieux des progrès en la matière. Le dit travail comptable est particulièrement visible dans l'Odyssée, la fin de celle-ci, où l'auteur fait un récapitulatif et manifestement peine comme un fou pour terminer, pour finalement s'en remettre à l'intervention divine. Cette fin est souvent rejetée, là dessus, je suis catégorique, elle, de façon certaine, est l'oeuvre d'un ( ? ) personnage ayant en vue l'Objectif que j'ai dit.

Seul un homme peut par exemple nous " écrire " le massacre des prétendants, cette fureur froide et monstrueuse au creux de l'estomac qui crie à la boucherie.

Ceci dit, je ne privilégie la lecture psychanalytique, onirique, que pour les mésaventures dans la Mer du Couchant, qui commence avec Kikones et se termine quand les Phéaciens, peuple merveilleux de Passeurs, avec pour Dieu tutélaire le Maître de la Terre, déposent Ulysse endormi dans une petite grotte d'Ithaque. Ces péripéties dans la Mer du Couchant ressortent très bien du reste, et donc, selon moi relève de l'En-Soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Homère ? Par ici .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Homère et Shakespeare en banlieue
» Les mythes d'Homère et la pensée grecque :nouveauté aux Belles Lettres
» Ovide + Virgile + Homère ????
» Homère (VIIIe siècle av. J.-C.)
» On ne lit plus Homère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Philosophie-
Sauter vers: