Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Inde et la religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akiles



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: L'Inde et la religion   Sam 18 Avr 2015 - 20:15

Bizarre, j'ai tapé Inde dans Rechercher et je n'ai rien trouvé, sauf un sujet qui finit en queue de poisson.
Je viens de terminer, aujourd'hui, ma critique d'un livre sur la philosophie dans lequel Malek Chebel, anthropologue
et psychanalyste, se propose de parler des religions dans le monde, sans jamais mentionner l'Inde et les
nombreuses spitualités ou religions qu'on y trouve. C'est vraiment un tour de force dont sont dignes les gens
de chez nous, occidentaux. (Chebel est algérien, comme moi.)



En tout cas, comme il ne semble pas y avoir grand chose qui se passe sur ce site, je vous laisse avec la conclusion
de ma critique sur lui.

Et il termine la fin de son article avec une citation de son idole, Karl Marx : « La religion est la théorie générale
de ce monde, son compendium encyclopédique, sa logique sous une forme populaire, son point d'honneur
spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa raison générale de consolation
et de justification. C'est la réalisation fantastique de l'essence humaine, parce que l'essence humaine n'a pas de
réalité véritable. »

Il a arrêté la citation avant la fin. Elle se terminait par cette phrase plutôt inattendue de la part de Marx : « La
lutte contre la religion est donc par ricochet la lutte contre ce monde, dont la religion est l’arôme spirituel. » C’est
à n’y rien comprendre venant d’un athée qui nous a laissé la fameuse expression : « La religion est l’opium de peuple. »

« Quel meilleur hommage que la religion puisse espérer, écrit-il, de celui qui passe, à tort ou à raison, pour l’un des plus
célèbres pourfendeurs… »


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroudiji.over-blog.fr/#
Shankara



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: L'Inde et la religion   Mer 22 Avr 2015 - 0:01

Bonjour Akiles,

Vous avez tout à fait raison, et êtes très fin de l'avoir constaté, les occidentaux, juifs, athées, chrétiens, et musulmans, quand ils écrivent des ouvrages critiques sur la religion, font exprès "d'oublier" l'Inde (hindouisme, bouddhisme), mais aussi le Tibet (Bouddhisme), et la Chine (Taoisme). Et ce fait montre parfaitement, à mon avis, que ces auteurs sont des usurpateurs faux philosophes de très mauvaise foi, et, pour être franc, ils apparaissent comme assez malhonnêtes, et primaires.

La raison est très simple, bien que subtile :

C'est que tout l'Occident baigne la religion dans beaucoup trop d'intellect, sans comprendre que la religion, c'est "religare", se relier à Dieu et au monde par le Coeur, dans un état de transcendance pratique (et non dans le turbinage du mental, des pensées, croyances et opinions, qui sont du vent en extrême-orient).
Les religions occidentales sont ainsi le plus souvent présentées comme des dualités infantiles, qui ont des notions de Dieu relativement critiquables, car réduites à des concepts intellectuels contradictoires. Par exemple, ces religions disent que Dieu est tout-puissant, et après, disent que Dieu n'est pas dans l'homme, ou que le prince du monde est le diable, etc, alors qu'un Dieu qui n'est pas partout, un Dieu auquel un seul endroit échappe, n'est pas tout puissant, donc ce n'est pas un vrai Dieu, mais une entité limitée et faible !
Idem, ces religions s'empêtrent dans des contradictions en voulant trop s'attacher, par faiblesse, à des notions intellectuelles et matérialistes de bien et de mal, notions qui engendrent aussi des contradictions féroces, où les gens se permettent de juger autrui, en condamnant durement, donc en fermant le coeur.
Les juifs et musulmans disent que nous ne sommes pas le corps physique, mais s'attachent à des pratiques matérialistes comme la circoncision (donc Dieu n'aurait pas créé un corps humain parfait ? donc, Dieu ferait des erreurs ? C'est contradictoire et même un blasphème lourd, qui ne gêne personne...), et les chrétiens parlent d'amour, mais tuent les bêtes en élevage industriel inhumain, cherchez l'erreur, etc etc, le nombre de contradictions dû à un manque de sincérité et de coeur, par excès d'intellectualisme, est très élevé.

Ainsi, il est très facile pour des auteurs comme Marx, Nietzsche, Michel Onfray (traité d'athéologie), etc, de venir relever ces contradictions considérables, c'est facile et immédiat, un jeu d'enfant, je pourrais faire ces critiques tout seul, sans avoir besoin d'eux. (surtout qu'ils font des grosses erreurs et n'ont rien compris à la vrai religion).

Mais tous ces auteurs ne se risquent effectivement pas à mettre leur nez dans la Chine Taoiste et dans l'Inde Hindoue et Bouddhiste, car là-bas, les conceptions spirituelles ont été très travaillées durant des millénaires, et n'offrent pas des contradictions aussi énormes, car la pensée et l'opinion sont reléguées au second plan en extrême orient. Il ne faut pas tant penser que faire silence et méditer ! L'élan vers Dieu est réussi si la tête est en silence total, sans aucun opinion, sans aucun jugement, en état d'abandon total, ce qui ouvre le centre du Coeur et laisse passer la Lumière.
Dieu est omniprésent-omnipotent-omniscient, donc réellement tout-puissant, et la non-violence, totale, même envers les bêtes.
Cette vue authentique basée sur la foi du coeur enlève toute prise à ces pseudo-philosophes immatures qui comptaient penser et réfuter la religion par la seule pensée, alors que la religion est par définition transcendante et au-delà de la pensée.
L'extrême-orient leur fait donc une gigantesque queue de poisson, les renvoie à leurs propres contradictions de matérialistes athées, donc ils font, lâchement, exprès de ne pas en parler.

En outre, ils ne connaissent pas les religions d'ici, qui regorgent quand même, et fondamentalement, de gens très sincères et lumineux, identiques aux Sages d'extrême orient, car le Soufisme musulman, par exemple, possède des auteurs sublimes, très certainement des Eveillés, dans les personnes de Djalal al Din Rumi, Ibn Arabi, Bahram Elahi, etc etc etc, n'oublions pas non plus les Saints chrétiens, de même envergure, ainsi que certains mystiques juifs.
Mais bon, on ne peut pas demander à des intellos matérialistes athées de comprendre la vrai religion et la voie du coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankara



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: L'Inde et la religion   Mer 22 Avr 2015 - 1:09

Akiles a écrit:
Et il termine la fin de son article avec une citation de son idole, Karl Marx : « La religion est la théorie générale
de ce monde, son compendium encyclopédique, sa logique sous une forme populaire, son point d'honneur
spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa raison générale de consolation
et de justification. C'est la réalisation fantastique de l'essence humaine, parce que l'essence humaine n'a pas de
réalité véritable. »

Il a arrêté la citation avant la fin. Elle se terminait par cette phrase plutôt inattendue de la part de Marx : « La
lutte contre la religion est donc par ricochet la lutte contre ce monde, dont la religion est l’arôme spirituel. » C’est
à n’y rien comprendre venant d’un athée qui nous a laissé la fameuse expression : « La religion est l’opium de peuple. »

« Quel meilleur hommage que la religion puisse espérer, écrit-il, de celui qui passe, à tort ou à raison, pour l’un des plus
célèbres pourfendeurs… »


==> En revanche, là, Akiles, je crois que vous n'avez pas bien saisi la citation de Marx, qui n'est pas positive envers la religion, mais négative !
Marx n'aime pas la morale, ni la logique populaire, ni la consolation (il dit que la religion est créée par peur de la mort, donc toute consolation et justification est absurde pour lui), et quand il dit que "la religion est la réalisation fantastique de l'essence humaine, alors que l'essence humaine n'a aucune réalité", ça veut dire que la religion ne se base sur aucune réalité, qu'elle est une faribole, le mot "fantastique" étant là pour marquer que c'est absurde et irrationnel, ainsi, là aussi, la critique est négative.
Donc, sa lutte contre CE monde-là, c'est-à-dire ce monde de fantasmes irrationnels et de fausses consolations, est la lutte contre la religion, pour lui, c'est logique vu son point de vue athée, et je ne vois pas en quoi ces phrases seraient inattendues de sa part ??? Tout y est critique négative, et ça colle aussi parfaitement avec sa phrase athée "la religion est l'opium du peuple."

Du coup, je ne suis pas sûr que Malek Chebel ait bien compris Marx, lui aussi...


Nota Bene :
Bien entendu, Marx, comme Onfray, raconte littéralement n'importe quoi, la religion n'est pas créée par peur de la mort, mais parce qu'il existe réellement une transcendance spirituelle à ce monde matériel, qui est complètement vérifiable par soi-même, sans croyance. Il suffit de faire silence par la méditation, au lieu de penser, palabrer et inventer des croyances athées farfelues, et ce silence sans opinions, sans jugements, sans croyances, ouvrira le Coeur, qui est un centre énergétique, et fera percevoir alors la dimension énergétique où se trouvent les défunts par exemple, ce qui permettra aussi de voir passé et futur (à proportion de notre détachement envers la matière), etc etc, et une foule de visions spirituelles vérifiables personnellement.
Mais les intellectuels, beaucoup trop attachés, puérilement et de façon aberrante et pathologique, à la pensée et à l'opinion, n'ouvrent donc pas le centre du coeur par le silence et ne comprennent pas toutes ces choses, qu'ils croient être des croyances.... C'est pathétique, ce sont eux qui s'accrochent à la matière, par attachement immature, ce sont eux qui ont peur de la mort, on le voit dans nos sociétés matérialistes athées qui refoulent complètement la mort. (alors que l'ascète religieux n'a pas très peur de la mort, car s'il a une pratique sincère, il voit les morts, entre autres choses).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiles



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: L'Inde et la religion   Mer 22 Avr 2015 - 10:33

Bonjour Shankara, merci pour ces explications. Je vous lis ce matin avec plaisir. Je vous reviendrai après mes affaires accomplies. À bientôt, Akiles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroudiji.over-blog.fr/#
Akiles



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: L'Inde et la religion   Mer 22 Avr 2015 - 16:21

Shankara a écrit:
Mais bon, on ne peut pas demander à des intellos matérialistes athées de comprendre la vrai religion et la voie du coeur...
Rebonjour,
Je vous ai lu attentivement et je suis assez d'accord avec vous. Je ne discuterai pas de spiritualité sur la pointe d'une aiguille par conséquent.
Pour la simple raison que je ne suis pas religieux -spiritualiste à la rigueur, dit cependant sur le bout des lèvres- mais quelqu'un qui aime les choses justes.
Et à partir de cette position rationnelle, accessible à tous, pour peu qu'on se penche avec sincérité sur le problème à l'étude, j'entreprends ma critique.

Je vous donne un exemple. Puisque votre nom est Shankara, comme le grand philosophe hindou, il sera facile de m'expliquer. Shankara a fait un remarquable
travail en démontrant la futilité de la philosophie bouddhiste qui prétendait surpasser celle des Védas. Ce faisant, il a choisi de présenter la vérité ultime
sous un aspect moniste en s'exprimant, par ailleurs, sur des textes vaishnavas telle la Bhagavad-gita. Mais la Gita est une Upanishad qui se veut théiste par
excellence: Vishnou ou Krishna est Dieu. Je n'ai pas besoin de pratiquer le yoga, de jeuner ou de prendre l'initiation d'un gourou pour comprendre ce qui est souligné
pratiquement à chaque page. Je me fis simplement au contenu des livres traduits pour nous du sanskrit par de nombreux érudits.

Pour ce qui est de la citation de Marx, je l'ai choisie non pas parce que je crois que Marx avait un faible pour le religieux, comme vous semblez me le reprocher
mais parce que l'anthropologue Malek Chebel, qui est musulman, a jugé bon de l'intégrer à la fin de son texte. Je suis sarcastique à ce moment-là mais pour le
comprendre, il faut peut-être lire toute la critique cinglante que j'ai écrit à ce sujet.

Ce qui est intéressant et qui va dans le sens de votre intervention, c'est que j'ai envoyé mon texte à plusieurs personnalités ayant participé à cet ouvrage et
je l'ai même publié sur des sites culturels qui abordent la philosophie, comme ici, mais vous êtes le seul à avoir bien voulu dire quelques mots à ce sujet. Mais à
la lumière de ce que vous écrivez, je comprends que nous puissions avoir des atomes crochus sur ces questions. En tout cas, je vous remercie beaucoup pour
avoir pris du temps pour exposer votre avis.

Laziz (Akiles)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroudiji.over-blog.fr/#
Akiles



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: L'Inde et la religion   Mer 22 Avr 2015 - 16:26

Akiles a écrit:
Bizarre, j'ai tapé Inde dans Rechercher et je n'ai rien trouvé, sauf un sujet qui finit en queue de poisson.

Ah, j'ai oublié de dire, que la première phase dans le premier texte de ce fil, faisait allusion à une recherche.
En fait je parlais du moteur de recherche de ce site. Je m'étais mal exprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroudiji.over-blog.fr/#
Shankara



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: L'Inde et la religion   Lun 27 Avr 2015 - 14:45

Bonjour,

Au sujet de Shankara, je pense qu'il s'est basé sur la Bhagavad Gita en l'interprétant de façon métaphorique et moniste, comme l'ont fait d'autres auteurs, y compris de nos jours.
Il existe la même chose dans le christianisme : bien que les Evangiles soient le livre sacré de base chez tous les chrétiens, certains les interprètent comme l'Eglise catholique le fait, et d'autres les interprètent dans un sens totalement différent et opposé, gnostique et moniste.
De toute façon, un pseudo de forum ne veut rien dire, j'aurais pu choisir Arjuna, ou autre chose.... Smile

Je ne vous reprochais rien au sujet de Marx, je disais juste que son texte n'était pas favorable à la religion, c'est tout.

Merci à vous, pour avoir partagé tout cela. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Inde et la religion   Aujourd'hui à 21:56

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Inde et la religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» etat et religion en inde au cours de l'histoire
» L'hindouisme hors de l'Inde
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Hindouisme un Dieu où plusieurs Dieux?
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Religion-
Sauter vers: