Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE MANUSCRIT FONDATEUR DE LA NOUVELLE-FRANCE RETROUVÉ

Aller en bas 
AuteurMessage
claude paquet



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 17/07/2009

MessageSujet: LE MANUSCRIT FONDATEUR DE LA NOUVELLE-FRANCE RETROUVÉ   Sam 11 Aoû 2018 - 17:07

Le manuscrit fondateur de la Nouvelle France retrouvé en France
Un mystérieux manuscrit de 1602 qui détaille, au bénéfice du roi, les contours d’une future colonie française en Amérique aurait-été écrit de la main même de Samuel de Champlain, fondateur de Québec. Ce document inédit d’une trentaine de pages a été retrouvé par l’historien français Éric Thierry dans les archives de la Bibliothèque nationale de France. Il s’agirait d’un des plus anciens documents écrit de la main de Champlain, l’autre étant une carte de la Nouvelle-France qui date de 1607 conservée à la Bibliothèque du Congrès à Washington.

La Bibliothèque nationale de France possède un curieux manuscrit anonyme d’une trentaine de pages qui présente au roi Henri IV un projet d’établissement colonial sur la côte nord-est du continent américain. Après avoir appartenu à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés et à l’influente famille de parlementaires parisiens Harlay, le document a fini par aboutir à la Bibliothèque lors de la Révolution française. Les historiens n’y ont guère attaché d’importance, croyant avoir affaire à une fantaisie géographique. L’analyse de ce manuscrit révèle qu’il date de 1602 ou de 1603 et qu’il émane de l’entourage d’Aymar de Chaste, gouverneur de Dieppe. S’il n’est pas signé, l’écriture ressemble beaucoup à celle de la carte manuscrite de Champlain qui se trouve à la Bibliothèque du Congrès à Washington, et de multiples éléments rappellent des épisodes de la vie du fondateur de Québec. La recherche de la route de la Chine à travers l’Amérique du Nord n’est pas le moindre… Se pourrait-il que Samuel de Champlain en soit l’auteur ? C’est ce que pense Éric Thierry, docteur de l’Université de Paris-Sorbonne qui a notamment édité les œuvres de Champlain en français moderne.

Ce mystérieux document nous offre un aperçu inédit des démarches qui ont mené à la colonisation française en Amérique du Nord. Cette lettre manuscrite de Champlain adressée au roi Henry IV en 1602-03 précède son premier voyage dans le fleuve Saint-Laurent. Selon l’historien Éric Thierry : « À cette époque, Champlain vit à la cour du roi Henry IV à Paris. Le roi l’a chargé de collecter et archiver toutes les informations disponibles dur l’Amérique, parce qu’en 1602, on criant une reprise d’une guerre entre la France et l’Espagne. Henry IV aimerait bien créer une colonie en Amérique du Nord de laquelle les Français pourraient attaquer les colonies espagnoles d’où viennent l’or et l’argent qui rendent l’Espagne particulièrement puissante. »

À la cour, Champlain a accès aux cartes anglaises et hollandaises qui s’y trouvent mais surtout il fréquente les ports normands et recueillent les récits des pêcheurs et des navigateurs qui lui fournissent de précieux renseignements. C’est ainsi que dans sa lettre au roi il mentionne quatre lieux possibles pour l’établissement d’une colonie française : la baie de Chesapeake, l’embouchure de la rivière Kennebec ou celle de la rivière Penobscot dans le Maine et finalement la baie de Fundy. Curieusement le fleuve Saint-Laurent ne fait pas partie des options pour le peuplement mais l’explorateur suggère plutôt que ce fleuve pourrait offrir à la France le passage tant convoité vers la Chine. Si le peuplement français en Amérique est le grand projet du Roi, l’accès à la Chine est celui de Champlain. Il est persuadé que la source du fleuve se trouve dans le lac Zubgara, un plan d’eau situé plus à l’ouest que l’on retrouvait sur les cartes de la fin du XVIe siècle. Finalement, ce sont les renseignements fournis par les Amérindiens sur l’existence d’une immense mer intérieure (Les grands Lacs) qui vont le décider à fonder une colonie française à Québec. Le nom de « Québec » vient d’un mot algonquin signifiant « passage étroit », désignant le rétrécissement du fleuve Saint-Laurent en face de l’actuelle ville de Québec. Convaincue que le fleuve Saint-Laurent donne accès non seulement aux Grands Lacs mais également à un autre fleuve qui allait se jeter dans le golfe de Californie, il comprit qu’en contrôlant Québec et en la fortifiant, la France contrôlait non seulement une grande partie du continent mais en plus, le passage vers la Chine. En fondant à Québec en 1608 la première colonie française en Amérique, Champlain satisfait aux vœux du Roi tout en maintenant vivace son projet de découvrir ce fameux passage vers la Chine. Il va croire à cette hypothèse toute sa vie.

Source : Béland Gabriel, Un mystérieux manuscrit de Champlain refait surface, La Presse/Le Soleil, 06-08-2018, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE MANUSCRIT FONDATEUR DE LA NOUVELLE-FRANCE RETROUVÉ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le manuscrit retrouvé
» Manuscrit retrouvé sur St François
» Saint François d'Assise Fondateur et commentaire du jour "Va, et toi aussi, fais de même"
» LE MANUSCRIT DE L'ENFER - MGR L. CRITIANI
» Saint Jérôme Emilien Fondateur d'Ordre, Saint Jean de Matha Prêtre et fondateur des Trinitaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Actualité et Histoire :: Histoire-
Sauter vers: