Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Être aimé pour pouvoir aimer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Être aimé pour pouvoir aimer   Sam 16 Juil 2005 - 23:56

Je relaie la question d'une connaissance à moi Smile

Citation :
Voilà je me posais une simple question ...

comment être heureux dans sa vie quand on a pas reçu l'affection des siens de manière correcte ? En clair, comment aimer et être aimé quand on l'a pas été ou pas correctement ou pas assez étant jeune... ?
Comment briser le cercle de solitude qui s'est installé autour de soi ... même alors que l'on est entouré par une armée de potes ou même de sa famille ? Comment mettre fin à cela ????

phosphorez SVP cela peut m'aider à progresser ...
Merci,
Nécro.

Faut-il être aimé pour pouvoir aimer, s'aimer ?
Faut-il aimer, s'aimer pour pouvoir être aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Dim 17 Juil 2005 - 18:12

Ben ... je dirai qu'il faut avoir été aimé pour se sentir digne d'être aimé.

On peut aussi aimer une personne car on se sent flatté parcequ'elle vous aime.

Mais en général, quand on dit "je t'aime," ca veut surtout dire "j'ai besoin de me sentir aimé par toi."

En fait, je pense que le vrai amour n'est possible que quand on n'a plus besoin de se sentir aimé.
Sinon ce n'est pas de l'amour mais une sorte de névrose, de peur de l'abandon et de la solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Jeu 21 Juil 2005 - 23:43

Tu parles d'une question facile.

Il y a autant de manière d'aimer qu'il y a d'êtres humains.Comment pourrait-on prétendre qu'il y a un vrai amour ?... qu'il y a un amour plus élevé que d'autre ? Un autre moins noble,un autre rempli de bassesse ?
Dans ce domaine,la comparaison nait de la méprise,mais seulement les qualifier c'est se rapprocher des autres.

Si l'on n'a pas reçu l'amour que l'on voulait.En quoi cela empecherait d'aimer ?
De plus vouloir être aimé c'est une autre histoire.Il faut savoir donner,c'est aussi simple que ça.Et lorsque l'on donne de manière inconditionnelle,sans artifice,la question même de vouloir être aimé disparait.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Ven 22 Juil 2005 - 7:18

Comment peut-on parler le chinois si on n'a jamais appris le chinois ou si on n'a jamais évolué dans un milieu ou l'on parlait le chinois ?

Comment peut-on savoir aimer si on n'a jamais appris à aimer ou si on n'a jamais évolué dans un milieu ou l'on aimait ?

L'amour, le désir, est instinctif et programmé dans notre cerveau. Mais la manière d'aimer est culturelle et s'apprend grace aux autres.

Dans une civilisation ou l'on trouve normal pour les hommes d'acheter des femmes et de les traiter comme des objets que l'on possède, comment un homme peut-il ressentir l'amour comme peut le ressentir un occidental qui passe son temps à lire de la litérature romanesque ?
L'amour ca s'apprend aussi en interragissant avec son entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Ven 22 Juil 2005 - 7:21

Cela dit, pour apprendre à aimer, la seule solution n'est pas seulement d'avoir été aimé. On peut aussi apprendre en voyant les autres s'aimer.

Et si on n'apprend rien, alors on ne connait que l'amour instinctif. Donc on aime de manière brutale et simpliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Mar 2 Aoû 2005 - 11:28

Citation :
Cela dit, pour apprendre à aimer, la seule solution n'est pas seulement d'avoir été aimé. On peut aussi apprendre en voyant les autres s'aimer.

Et si on n'apprend rien, alors on ne connait que l'amour instinctif. Donc on aime de manière brutale et simpliste.

Ca revient alors a apprendre l'amour dans les livres avec des images et du texte ?
Est ce que les films ou au sens large (média) par exemple peuvent être source d'enseignement dans ce domaine ? Bon...non,je pense qu'il y a une grande difference toute de meme entre voir des médias et voir d'autres personnes s'aimer pour apprendre à aimer.
Ou bien alors on apprends a aimer comme dans les films ? J'avais vu un reportage sur des ado qui regardait des films et s'identifiait dedans.Les sociologues disaient que c'est la porte ouverte aux pertes de repère dans l'amour.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Jeu 4 Aoû 2005 - 21:01

Le droit d'aimer, comme on le conçoit de nos jours, n'a pas toujours été préservé. Au XVI siècle encore , les mariages sans le consentement des parents étaient strictement interdist et même punis de mort .. autant dire que l'amour n'était pas considéré comme une raison de se marier.
En ce qui concerne l'amour maternel, c'était de la même eau. Primait l'aîné, l'héritier, qui était volontiers nourri au sein de la famille et celui de sa mère, tandis que les enfants suivants étaient presque systématiquement mis en nourrice. Et selon des études historiques dignes de foi, les parents connaissaient pertinemment les risques encourus par leurs enfants ( la mortalité infantile était considérable parmi les enfants des villes mis en nourrice à la campagne). Ceci relaté sans volonté de porter un quelconque jugement, puisque c'est la société qui l'exigeait.
Puis l'amour et l'affection vinrent prendre la place des liens traditionnels et de l'indifférence, jusqu'à arriver à nos besoins d'aimer de d'être aimés, tout cela en l'espace d' un ou deux siècles. Autant dire que nous sommes encore des adolescents, dans le domaine.
Il y a peu (moins de 70 ans, je ne connais pas les dates exactes), le concubinage était interdit et si cela arrivait, les enfants étaient retirés à leurs parents pour être placés dans une orphelinats, avec toutes les carences affectives que l'ont peut imaginer.
Dans les années 60, des enfants tibétains ont été amenés en Suisse pour être élevés correctement et former une élite dans le but de revenir diriger le Tibet quand les circonstances l'auraient permis. Certains ont été "donnés" par leurs parents dans ce but.
A ces époques, on ne tenait pas beaucoup compte des besoins affectifs des enfants.
Si je raconte tout cela, c'est pour illustrer à quel point l'amour est jeune et expérimenté dans nos consciences, mais surtout comme il n'a pas de racines profondes qui puissent le rendre plus assuré.
Alors, pas étonnant que l'on se pose tellement de questions, que nos repères soient si fragiles et que nous soyons autant attachés aux preuves d'amour et si peu sensibilisés encore à l'Amour (avec A, donc inconditionnel, selon cébé).

C'est une théorie cébéenne, hein .. pas une science exacte! --8

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1diane3

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Ven 5 Aoû 2005 - 7:10

[quote="disciple"]
Citation :
Ca revient alors a apprendre l'amour dans les livres avec des images et du texte ?
Est ce que les films ou au sens large (média) par exemple peuvent être source d'enseignement dans ce domaine ? Bon...non,je pense qu'il y a une grande difference toute de meme entre voir des médias et voir d'autres personnes s'aimer pour apprendre à aimer.
Ou bien alors on apprends a aimer comme dans les films ? J'avais vu un reportage sur des ado qui regardait des films et s'identifiait dedans.Les sociologues disaient que c'est la porte ouverte aux pertes de repère dans l'amour.

Bonjour,
Il est pourtant des cas où on apprend à aimer d'une manière que l'on a ni vue ni connue.
Lorsque mon premier enfant est né, je n'ai pas eu le même comportement que mes parents ont eu avec moi, je n'ai pas agi dutout comme on me l'a dit, montré, fait.
J'ai allaité mes enfants par amour, je ne les ai jamais laissés pleurer lorsqu'ils étaient tout petits sans les accompagner, et ce au grand dam de tout mon entourage qui me voyait là en mère abusive qui allait faire des enfants rois.
Personne ne m'a dit ce que je devais faire. C'était une conviction profonde. Je pense qu'une partie venait de l'instinct, un autre de lectures, une troisième de mon vécu et de mes aspirations. Je n'ai aucun souvenir d'un baiser de mes parents si ce n'est pour dire bonjour ni d'un "je t'aime". Je n'ai jamais vu des acteurs dire à leur enfants tous les jours qu'ils les aiment. Je n'ai jamais lu nulle part qu'il fallait le faire. Alors, ça vient d'où ?
Moi je veux bien que les films fassent pardre les vrais repères de l'amour, mais si les gens ne s'identifient qu'à ça, c'est que des vrais repères, ils n'en ont peut être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   Sam 13 Aoû 2005 - 18:55

Il y a aussi la RESILANCE... Les enfants qui ont connu des souffrances ne deviennent pas nécessairement des parents à faire souffrir leurs enfants, du moins s'ils trouvent la personne avec qui ils peuvent vivre en harmonie.
On peut apprendre à aimer, comme le mentionne Atil...
Encore faut-il vivre avec des personnes qui ont fait un certain travail sur soi évidemment. Je crois que dans un foyer harmonieux il y a moyen de ne pas reproduire les mêmes erreurs que nos parents. On en fera certainement d'autres car personne n'est parfait, mais on aura avancé d'un chouia...
J'ai entendu sur radio ici et maintenant (95.2 en région parisienne, www.radioicietmaintenant.com sur le net) le témoignage boulversant d'un homme qui avait été baffé, qu'on laissait dans ses salissures et qu'on empêchait de sortir qui disait combien il entourait ses enfants d'amour, sa voix se brisait par moments en évoquant son passé, cela prenait à la gorge, mais on sentait combien il était capable d'aimer, il était devenu la douceur incarnée. C'était un simple auditeur qui intervenait à l'occasion d'une émission...
Bonne soirée
Jef
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Être aimé pour pouvoir aimer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Être aimé pour pouvoir aimer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jour où je me suis aimé pour de vrai (texte de Charlie Chaplin)
» Le jour où je me suis aimé pour de vrai...prière pour s'aimer...
» Apprendre à s'aimer
» le jour où je me suis aimé pour de vrai
» S'aimer pour pouvoir aimer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: