Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Décryptage de la trilogie MAtrix et de son inspiration.

Aller en bas 
AuteurMessage
Amon GAIA



Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Décryptage de la trilogie MAtrix et de son inspiration.   Ven 29 Juil 2005 - 15:38

Matrix 1

Ch.1 : l’introduction
Les réalisateurs commencent le film par l’intervention d’un citadin contacté pour être l’élu désigné par une certaine matrice ??? Qui dans les premiers plans sont sous le pouvoir de l’imagination de Trinity, deuxième personnage principal, nous dévoilant les pouvoirs que les humains ont. Une référence à un certains Néo se fait entendre, qui sonne déjà comme une référence christique ou mythologique.
Ce citadin vit une scène surnaturelle, du fait que par un appel téléphonique, on lui annonce qu’il est recherché par des Agents qui finiront tout de même par le capturer pour un interrogatoire un peu spécial.
Ensuite il se réveille avec une interrogation : était-ce un rêve ? Et Trinity cherchera à reprendre contacte avec un nouveau personnage du nom de Morphéus, qui lui explique qu’il pourra comprendre par lui-même cette sensation de vivre constamment dans un monde fictif.
Mais pour cela il devra choisir l’accès a ces Vérités ou renoncer et revenir à son monde habituel. Forcément il chosit de connaître les Vérités et de rejoindre Trinité et Morphéus.

--La réalisation joue sur les mystères de l’existence d’une matrice. Il est déjà intéressant d’associer une critique sociale au mode de vie dans la matrice et dans notre réalité : le formatage des gens !
Des références à « Alice au pays des merveilles » existent par le lapin blanc et la pilule rouge.


Ch. 2 : la renaissance
Renaissance de Néo dans le monde réel et futuriste, de son caisson sensoriel ou couveuse, il se libère, prend conscience, vit et est récupérer par Morphéus et est réadapté physiquement (muscle et sens n’ayant jamais vraiment fonctionné). On lui apprend que la vraie réalité se passe dans le future de ce qu’il a vécu dans la matrice, probablement 2199 dans la réalité pour 1999 dans la matrice. On lui fait prendre conscience que dans le monde virtuel, il est « Lui » tel qu’il aurait envie de se voir, de se montrer.
On lui explique qu’il vit dans un monde de machines, que le cerveau des gens procure de l’électricité. Il apprend que sa vie n’a donc jamais été réelle. Aussi que dans la Matrice, il y eu un autre sauveur, que le destin réveilla pour libérer d’autres humains. Qu‘un certain Oracle prédit l’arrivée d’un autre prophète et ceux qui sont libérés cherche donc un nouveau prophète. On lui apprend aussi l’existence de Zion, dernière ville où l’humanité a trouvé un refuge. On lui apprend les arts martiaux et s’entraîne dans la matrice. On lui apprend à ne plus hésiter et à prendre confiance en lui car tel est son destin ! Que sa psyché est plus forte que la matrice.
Morphéus lui explique que les humains dans la matrice sont susceptible de ne jamais comprendre que la vérité est tronquée, tellement les vies sont formatées et au service de la matrice. Et justement que dans cette dernière, qu’il y avait des agents spéciaux qui peuvent apparaître lorsque les victimes de la matrice ressentent une anomalie, ou lorsque leur cerveau branché prend conscience de Néo. Que tout est répertorié, inscrit de façon informatique, sans doute les sentiments aussi ; que ce soit les rebelles ou les machines, tout est décoder par des informaticiens et des machines.

--Ce qui attire le plus le spectateur, c’est de se retrouver à la place de Néo qui lui aussi reçoit ces informations surréalistes au début. Je crois que c’est la force de Matrix 1, que de se retrouver face à ce nouveau monde et de le découvrir en même temps que Néo. Et que le monde exposé dans cette machine est une réplique de notre époque.
Pourquoi le kung-fu ? par phénomène de mode pour ce revival d’arts martiaux, et de ses cascades, qui pour le scénario était une aubaine pouvoir intégrer dans un monde sans gravité et sans temps des cascades jamais inventées au cinéma poussant les limites sans cesse.
Et la notion d’un être qui sauve le monde est bien introduite.



Ch.3 : rencontre avec le mal !
Une machine attaque le vaisseau dans le monde réel futuriste. Les machines cherchent Zion où la dernière colonie d’humains vit en nombre réduit.
On assiste ensuite à une scène où le traître explique aux agents qu’ils préfèrent vivre où les sensations vraies sont entretenues dans un monde virtuel. D’un point de vue judéo-chrétien, Judas vend le Christ.
La scènes où ils mangent est une remise en cause des notions de la réalité, de ce qui est et de ce que l’on aimerait que ce soit.

Néo fait la rencontre des potentiels mais qui sont-ils ? Des futurs rebelles surdoués ou des futurs agents entraînant la puissance de leur esprit sur de la matière inexistante (artificielle).
Ensuite Néo rencontre l’Oracle.

--Par rapport à l’Oracle, ma propre interprétation est déjà basée sur le fait que l’oracle pourrait être l amère de la matrice, d’une interprétation des machines sur les humains et leurs sensibilités, utilisant des mots représentant une dame de bonne famille préparant des sucrerie.
Pour une machine qui analyserait les humains, le fait de choisir une dame est plutôt « reposant » par rapport à la confiance que l’on a de « l’image de la mère de famille » ; détail subtil pour une machine qui aurait analyser la notion de famille et de la retourner ironiquement aux humains, pour une meilleure manipulation de l’inconscient. De plus elle rassure parce qu’elle ne ment pas, elle contourne la vérité de façon subtile.
Pourquoi l’oracle soutient les rebelles en leur décrivant l’arrivée d’un prophète (cela s’est passé et cela se repassera encore) : si les machines recherchent un nouveau prophète autant faire du contre espionnage et être averties en premier.
Et pourquoi une telle interprétation ? Parce que si Néo reste dans la matrice à enquêter, à faire des missions dans la matrices, c’est pour mieux le cloué dans la matrice, hors de la réalité futuriste où les machines progressent de plus en plus où le vrai élu doit sauver les humains, c.-à-d. Zion. Cette interprétation n’est confirmée qu’avec les autres épisodes. Le 1er étant celui de toutes les probabilités.
Par rapport au vase ; il faut bien se dire que dans la matrice n’est qu’un programme unique avec une conscience de tout le virtuel et le fait que l’oracle n’est donc qu’une représentation d’une femme ; et si la machine prend conscience de l’espace, du comportement humain, Néo recule de façon interrogative et le vase tombe…..Si elle n’avait pas poser de question, le vase ne serait peut-être pas tomber (étude des actions réactions et des probabilités).

Elle lui dit finalement qu’il n’est pas l’élu et lui dit que son pote risque de se sacrifié.- parce que en tant que AI, elle sait qu’il y a un traître- et le traitre qui a pour mission entre autre de faire kidnapper Morphéus dans la matrice, d’officie hors de la matrice à la liquidation des compères de Néo, mais le Destin prouve que Néo doit survivre et ce destin prouve qu’il est l’élu (hors de la matrice).
Ch.4 : Smith
Dans cette partie, la réalisation s’attarde sur l’Agent Smith, AI créée par la matrice pour faire régner l’ordre sur les petits cerveaux en pleines activités. Smith nous explique sa haine contre les humains et leurs faiblesses, qu’ils avaient tenté de construire un paradis, mais qu’il était impossible à créer vu les défauts et les complexes des humains.
Smith est en mission, il doit connaître ses ennemis mais cet agent déteste sa mission qui l’oblige à côtoyer des humains qu’il déteste.

--Cette partie est assez ironique, de savoir qu’une AI aurait essayé de construire un paradis artificiel aux humains mais que ces derniers auraient préféré fuir vers une autodestruction.
Thème de fin du monde qui est chère aux religions.


Morphéus est finalement sauvé…. Mais le choc des Titans s’annonce rude à coup d’art martial anti-gravitationnel poussant toujours plus loin l’imagination des combattants.
En même temps, les sentinelles arrivent dans le vaisseau, Néo dans la matrice lui se fait piéger par Smith et se fait tirer dessus.
Mais il est sauvé par Trinité et l’amour qu’elle a pour lui.
Et Néo annonce à la matrice et aux machines que tous les humains de la matrice vont=être libérer et que leur avenir dans la matrice va changer avec le pouvoir de l’imagination.

--Les réalisateurs reprennent ici le thème de l’Amour. Que fait revivre Néo, cette notion de l’Amour, qui fait que la conscience peut se rendre meilleure et être sauvée grâce à l’amour.
Ici, comme le téléphone, cela n’est qu’une communication entre son sinconscient et la réalité où Trinity et son attention, par un baiser et par son souffle fait revivre et se rend compte par la force de leur imagination qu’il est l’élu.


Fin épisode 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: Décryptage de la trilogie MAtrix et de son inspiration.   Dim 31 Juil 2005 - 11:17

Analyses intéressantes.

Auxquelles je voudrais ajouter les miennes.

La matrice, n'est-ce pas le lieu où le bébé se développe, dont il se nourrit pour grandir et dont il doit sortir pour une nouvelle vie lorsqu'il est confronté au monde extérieur ?

Il y a un parallèle à faire avec la mère nourricière. Pour affronter le monde extérieur, nous devons apprendre à nous passer de ce lien qui nous unit parfois longtemps à notre "mater" !
Il semble à un moment du film que le miracle de l'amour permette de sauver Néo, peut-être justement en montrant qu'il établit un lien plus fort encore...

--5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
 
Décryptage de la trilogie MAtrix et de son inspiration.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Espay: système de cryptage
» Muhammad sur grand écran, par le producteur du Seigneur des Anneaux et matrix
» Bernard Werber, la trilogie des dieux
» Décryptage
» La traduction du dialogue dans la trilogie de Naguib Mahfouz : une déformation ou un parcours créatif ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Art :: Autres Arts-
Sauter vers: