Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Le stalinisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
manu



Nombre de messages: 133
Date d'inscription: 28/01/2005

MessageSujet: Le stalinisme   Mar 9 Aoû 2005 - 15:28

J'ignore totalement si je suis dans la bonne rubrique (si les modérateurs la juge mal placé prière de la mettre au bon endroit, merci beaucoup), mais je voudrais et ce sans faire aucune propagande marxiste (ce n'est pas vraiment le lieu pour ça) discuter et argumenter pouquoi le stanilisme n'est pas du marxisme léninisme. Pourquoi staline à caricturer une idéologie ? Pourquoi la terreur staliniste est en complet décalage avec le marxisme ? etc

Il aurait peut être d'ailleurs fallu créer une rubrique "histoire", non ? --31

bon je me lance en faisant un copier/coller d'une formation que j'ai eu et qui explique (d'un point de vue plus historique) ce qu'est le stalinisme.


LE STALINISME:

* le "stalinisme" a profondément marqué le mouvement ouvrier
international pendant des décennies,
* 1' effondrement du système qu'il avait créé a eu des conséquences
contradictoires :
- en supprimant un frein considérable à l'action révolutionnaire
- mais également en entraînant une effroyable confusion sur la
plan des idées
I - QU'EST-CE QUE LE STALINISME ?
A- L'explication la plus répandue est psycho-idéologique
il s'agirait d'une dictature totalitaire liée aux idées et à la
psychologie de ses promoteurs :
- pour Khrouchtchev (au XXè Congrès du PCUS en 1956) : le
"culte de la personnalité" qu'exigeait la paranoïa de Staline;
- pour beaucoup d'historiens occidentaux et la quasi-totalité des
ex-soviétiques : la volonté de pouvoir et la conception du parti unique
centralisé de Lénine, Trotski, Staline (cf. les livres de Furet, Volkogonov,
Courtois, etc...).
B - L'explication trotskiste
1- le stalinisme correspond à une contre-révolution politique en
rapport avec des bouleversements sociaux : la couche bureaucratique issue
de l'isolement de la révolution d'octobre est parvenue à confisquer le
pouvoir et à régner par la terreur
2- le stalinisme est également un phénomène mondial : c'est la
subordination des intérêts du prolétariat mondial aux intérêts de
la bureaucratie soviétique.
II - QU'EST-CE QUE LA BUREAUCRATIE SOVIETIQUE ?
A- Les tendances à la bureaucratisation dans le mouvement
ouvrier
1- les permanents
2- leur tendance à se bureaucratiser
3- comment s'y opposer ?
B- Genèse de la bureaucratie soviétique
- son origine
- les conditions favorables à son éclosion : situation de la Russie
en 1917-1923 avec décimation du prolétariat pendant la guerre
civile et isolement de la révolution russe
- certaines erreurs des bolcheviks relevées par Rosa
Luxembourg favorisé sa montée
- la dégénérescence bureaucratique était-elle obligatoire ?
C- Consolidation de la bureaucratie soviétique
1) par sa lutte contre l'Opposition
- promotion Lénine
- exclusions, arrestations, déportations, etc
2) par son extension internationale
- mise au pas de l'Internationale Communiste dont chaque
section n'aura pour objectif que de faciliter la politique
étrangère du Kremlin
D- Nature de la bureaucratie soviétique
longtemps pomme de "discorde" dans l'extrême-gauche
1- ce n'est pas une classe sociale
2- elle a un caractère bonapartiste
3- sa nature contradictoire
E- Son extension internationale
- par l'intermédiaire de la IIIè Internationale (Komintern) et des
services de Sécurité (l'ouverture des archives soviétiques
n'apprend rien de fondamentalement nouveau aux
trotskistes)
- un parti stalinien exemplaire : le PCF
III - LES GRANDES ETAPES DE LA BUREAUCRATISATION
- elles se déroulent sur un fond de reflux révolutionnaire (1923-
1943) situé entre deux périodes de montée (1917-1923), (1943-1950)
- elles vont alterner des tournants droitiers et gauchistes
qu'explique le "centrisme bureaucratique" (nature double de la
bureaucratie)
A- 1er cours droitier (1924-1928)
1- sur le plan intérieur
- soutien au koulak et au "nepman" (rôle de Boukharine)
- élimination de l'Opposition de gauche (exil de Trotski)
2- sur le plan extérieur
- collaboration avec les syndicats réactionnaires anglais
- capitulation devant le Kuomintang en Chine
B- 1er cours gauchiste (1928-1934)
ultra-sectaire (la "3è période")
1-sur le plan intérieur
- collectivisation forcée
- industrialisation à outrance
- déploiement de l'éventail des salaires

- la formation d'un groupe social original : les "apparatchiks"
(membres de l'appareil) que la direction stalinienne va de plus
en plus "plébéianiser".
2- sur le plan extérieur
- lutte sectaire contre la social-démocratie (le "social-
fascisme"), qui permet à Hitler de prendre le pouvoir en
1933
C- 2è cours droitier (1935- 1939)
1-sur le plan intérieur
- la mascarade sanglante des procès de Moscou
- la Constitution de 1936, "la plus démocratique du monde"
2- sur le plan extérieur
- les Fronts populaires en Espagne et en France
D - 2è cours gauchiste (1939-1941)
- le pacte germano-soviétique (août 1939)
- le "défaitisme révolutionnaire" dans les pays occupés par les
nazis
E - 3è cours droitier (1941- 1947)
- la "Grande Guerre Patriotique" (1941-1945)
- l'alliance avec l'impérialisme anglo-saxon
- le partage du monde à Téhéran (nov.43), Yalta (fév.45),
Potsdam (juil. 45) avec respect des zones d'influence et du statu quo.
F- 3è cours gauchiste (1947- 1953)
c'est la "guerre froide" qui durera jusqu'à la mort de Staline
(mars 1953). Commence alors le "post-stalinisme" de "coexistence
pacifique".
IV - LA SOCIÉTÉ STALINIENNE-TYPE
1) dictature, répression et terreur
2) une société inégalitaire
3) réaction morale et idéologique
4) nationalisme
V - LA CRISE ET L'EFFONDREMENT DU STALINISME
* ce qui expliquait la passivité de la classe ouvrière dans les
pays du "socialisme réel"
* les révoltes ouvrières après la mort de Staline
- Berlin (1953), Varsovie et Budapest (1956), Prague (1968),
Roumanie (1977), Pologne (1971,1980)
* l'effondrement du camp dit "socialiste" en 1989
de façon aussi imprévue pour les penseurs bourgeois que pour
les trotskistes (où était la fameuse "révolution politique" tant espérée qui
s'opposerait au retour du capitalisme ?)
* la désintégration du mouvement communiste mondial
BIBLIOGRAPHIE
elle est immense.... Nous citerons seulement quelques titres :
1- l'ouvrage de base est La révolution trahie de L.Trotski (1936) - Ed.
de Minuit
2- la contre-révolution stalinienne est racontée de façon passionnante par
L. Trotski dans Ma vie (1930) - Ed. Folio
3- une description magistrale et prophétique des "dangers professionnels du
pouvoir" a été faite par K.Rakovski, l'ami de Trotski, dans sa Lettre
à Valentinov (1928) - in Cahiers Léon Trotski n°18 - juin 1984
4- sur la terreur policière lire Victor Serge et notamment 16 fusillés à
Moscou (Zinoviev, Kamenev, Smirnov....) Ed. Spartacus
5- sur le Komintern est paru en 1993 d'Arkadi Vaksberg : Hôtel Lux
(l'hôtel de Moscou où logeaient une partie de ses cadres) - Ed. Fayard
6- sur l'activité des services secrets on lira avec intérêt les souvenirs de
celui qui fut chargé par Staline d'organiser l'assassinat de Trotski :
Missions spéciales de P. Soudoplatov (1994) Ed. Seuil
7- pour terminer, nous citerons un petit livre fort bien conçu de Marc
Ferro - Naissance et effondrement du régime communiste en
Russie (1997) - Livre de poche

-----------------------------------------------------------------------------------

Finalement la seule théorie originale que staline ait élaboré c'est la théorie qu'on puisse construire le socialisme dans un seul pays. Et ceci constitue un reniement absolu de la pensée de Marx, qui très vite affirme que la révolution ne peut etre que mondiale à une époque ou le capitalisme est répandu sur toute la planète. Il faut également rappelé que le stalinisme a été une des dictatures les plus violentes à l'encontre des militants communistes.

Petites différences qui ont sacrément une importance, dans les pays comme la corée du nord, la chine etc, il n'y a pas eu de révolution prolétarienne, mais une invasion militaire ou une insurection nationaliste (ce qui n'est pas mieux d'ailleurs).

Ensuite ce que sera exactement le communisme personne ne le sait puisque qu'aucun pays ne l'a encore connu.

La pensée de Marx n'est en rien une utopie et ce n'est pas non plus la définition d'une société idéale. IL donne juste des pistes de réflexion, et c'est en premier un lieu une pratique en vue d'une fin. Marx :"les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe maintenant c'est de le transformer".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Re: Le stalinisme   Jeu 1 Déc 2005 - 1:31

manu a écrit:
Marx : "les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe maintenant c'est de le transformer".
Les surréalistes disaient aussi : Changer le monde. Malheureusement, ce sont les grandes industries, les groupes médiatiques et les financiers qui réussissent à le changer (par rapport au monde traditionnel d'avant-guerre). Et pas pour le mieux, à mon avis. Je ne sais pas si c'est une fatalité où une faiblesse de la nature humaine, mais ceux qui proposent de belles idées n'ont jamais le pouvoir de les réaliser.
 
Revenir en haut Aller en bas
Atil



Nombre de messages: 6106
Localisation: Frontière franco-belge
Date d'inscription: 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le stalinisme   Ven 2 Déc 2005 - 22:12

Je pene au contraire que le marxisme EST une utopie.
et pour qu'il ne conduise pas le peuple à l'anarchie et à la désorganisation totale, il est nécessaire à un moment que des homme simposent de l'ordre par la force .... et ca se termine en dictature.
Mais cela n'est pas le fait du seul marxisme mais de tous les systèmes politiques utopiques, qu'ils soient de gauche comme de droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Gilles
Invité



MessageSujet: Re: Le stalinisme   Ven 2 Déc 2005 - 23:41

Atil a écrit:
[…] il est nécessaire à un moment que des hommes simposent de l'ordre par la force… et ça se termine en dictature.
Je ne sais pas trop… L'ordre au sens où l'entendent les gouvernements n'est pas identique à l'équilibre entre les différents groupes sociaux, les intérêts divers, etc. Peut-être est-ce aussi une question de nombre ? Il y a une étude célèbre qui montre que tout groupe se désorganise (n'est plus "organique"), au-delà d'un certains nombre d'individus. Alors les "autorités" tentent d'imposer l'ordre, par la force comme tu dis, et c'est la fin.
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Le stalinisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Djamel Bourras et l'islamophobie : Qu'en pensez-vous?
» Staline et Hitler
» Le procès de Staline
» La religion sous Staline
» Staline, continuateur de Lénine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia ::  :: -