Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: .   Mer 10 Aoû 2005 - 12:20

.


Dernière édition par le Mer 20 Juin 2007 - 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
Gilles
Invité



MessageSujet: Re: .   Mer 10 Aoû 2005 - 17:04

Ah… Parce qu'il est écrit à l'encre bleue sur fond gris, je ne peux pas lire ton poème… Il y a un sujet spécifique pour ce problème sur le forum, donc ici parlons poésie.

     S’amarrer à ce monde éloigne la douleur

La prosodie et le rythme sont très harmonieux, mais j'ai l'impression que tu as négligé la logique des choses, que les images entrent en conflit les unes avec les autres… Je sais qu'un poème possède sa propre logique, mais finalement, j'ai eu l'impression d'une belle musique… sans signification identifiable. Le monde comme refuge contre la douleur est une affirmation frappante, cependant, c'est celle que je retiens.
 
Revenir en haut Aller en bas
quarkenciel



Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: .   Mer 10 Aoû 2005 - 19:19

Merci pour la lecture tout d'abord...

Ce poème est plein de contradiction parce que la nostalgie est pleine de contradiction, on se souvient de moments heureux, on peut s'emplir de bonheur à l'évocation de ces moments et subitement souffrir du vide du présent, et ces temps sont perdus, l'espérance saigne... Un baiser de Judas en somme, ils viennent là pour nous trahir.
Je rêve de brûler ces moments dans un feu intérieur et faire reculer ces pas du passé en moi et fermer la porte...

Il y a des "étés radieux" emplis de silence quand on vit SEUL, aussi incroyable que cela puisse paraître, mais peut-être avez-vous la chance de ne pas connaître la solitude et peut-être donc que tous ces mots ne peuvent vous parler d'aucune manière.
Sur le forum de poésie où je poste le plus souvent, je n'ai eu que des appréciations positives et aucune remarque sur le fait "d'entre-choquer" des idées, puisqu'elles s'entre-choquent naturellement lorsqu'on éprouve de la nostalgie...
Mais je respecte votre façon de voir. On ne peut pas aimer tous les genres de poésies ! Je suis personnellement réfractaire à certaines poésies où les émotions sont absentes, à chaqun selon sa sensibilité !

Bonne soirée, amicalement
Jean-François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quarkenciel.skynetblogs.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .   

Revenir en haut Aller en bas
 
.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Art :: Littérature-
Sauter vers: