Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le détachement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 3 Mar 2006 - 20:26

Citation :
Car sans réincarnation le bouddhisme s'effondre! En effet un individu est l'assemblage de 2 choses: son corps qui est la fusion de cellules et son esprit qui est de nature mentale et qui pénètre dans l'embryon au moment de la conception, venant d'un être animé. Pour un bouddhiste, il n'y a pas de commencement, pas de début c'est une continuité....à la mort, l'esprit continue et passe dans une autre vie, donc sans réincarnation....il n'y a plus de bouddhisme!

Mais le Bouddha n'a jamais raconté tout ca.
Ce ne sont la que des spéculations métaphysiques élaborées par ses continuateurs au cours des siècles.
Le Bouddha se désintéressait de ce que pouvait être l'individu et même s'il pouvait survivre. Son enseignement était essentiellement pratique et visait à "guérir" l'homme et non pas à comprendre comment il était constitué.
Pratiquer le bouddhisme permet d'équilibrer son mental, que notre vie s'arrète à la mort ou qu'elle continue aprés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Péma



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Sam 4 Mar 2006 - 14:21

Atil,
Je ne suis pas là pour te convaincre de quoi que ce soit, chacun croit ce qu'il veut et s'épanouit comme il peut!

Je te parle de ma religion et de la façon dont nous, on perçoit les choses dans le bouddhisme tibétain. Cela peut te sembler irréaliste, complètement faux, pour moi ça n'a aucune importance , chacun choisi son chemin le principal c'est d'y trouver la sérénité!

Nous sommes sur le fil qui parlait du détachement j'ais dit ce que j'avais à dire la dessus, maintenant tes propos n'engagent que toi.....à toi de voir si tu veux les développer mais ce sera sans moi car je ne suis pas assez qualifiée pour te suivre sur ce point!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Le détachement   Sam 4 Mar 2006 - 16:22

Péma, je suis prête à te suivre sur le fil qui parle de la réincarnation et à y lire ce que tu as à en dire.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le détachement   Sam 4 Mar 2006 - 16:29

Moi non plus je ne suis guère qualifié pour tout ca. Je ne fais que dire ce que j'ai lu sur l'histoire du bouddhisme.
Il y a une différence entre ce qu'à dit originellement le bouddha et ce que dit le bouddhisme thibétain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Le détachement   Sam 4 Mar 2006 - 18:20

Péma a écrit:
Car sans réincarnation le bouddhisme s'effondre! En effet un individu est l'assemblage de 2 choses: son corps qui est la fusion de cellules et son esprit qui est de nature mentale et qui pénètre dans l'embryon au moment de la conception, venant d'un être animé. Pour un bouddhiste, il n'y a pas de commencement, pas de début c'est une continuité....à la mort, l'esprit continue et passe dans une autre vie, donc sans réincarnation....il n'y a plus de bouddhisme!

Seul les croyants d'effrondront.Bouddha nous à jamais enseigner d'y croire, ni même en la reincarnation qui est une croyance des brahmans et de la religion des indous.
La reincarnation en tant qu'une "ame","esprit","chose", "entité permanente" qui subirait des transmigrations d'un corps à l'autre n'existe pas dans le bouddhisme, d'ailleur à ce sujet Bouddha nie toute notion de permanence et du soi " l'Atman".

Un esprit qui "pénêtre l'embryon" est une vue fausse et erronée dans l'optique bouddhiste.

Pour realiser cela, la compréhension de la 2ième noble vérité suffit.
(Dukkhasamudaya-ariyasacca)

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Péma



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 16 Mar 2006 - 21:53

Disciple,

Rappelons donc la 2ème noble vérité pour ceux qui ne la connaisse pas, mais peut être serait il bon de citer entièrement les 4 Nobles Vérités, pour Atil qui tient sa connaissance du bouddhisme dans ce qu'il l'a lu.....sur l'histoire du bouddhisme!

Ce soutra comporte 3 strophes de quatre vers chacun, soit 12 au total:

- O Bhiksu! ceci est le noble vérité de la souffrance
Ceci est la noble vérité de l'origine (de la souffrance)
Ceci est la noble vérité de la cessation (de la souffrance)
Ceci est la noble vérité de la voie (qui permet la cessation de la souffrance).

-O Bhiksu! Reconnaissez la souffrance.
Rejetez l'origine de la souffrance.
Réalisez la cessation.
Pratiquez (méditez) la voie de la cessation.

Reconnaissez la souffrance, mais il n'y a rien à connaitre.
Rejetez l'origine, mais il n'y a rien à rejeter.
Réalisez la cessation mais il n'y a rien à réaliser.
pratiquez la voie de la cessation, mais il n'y a rien à pratiquer.

Dans ce soutra, le Bouddha expose la nature des 4 nobles vérités dans la 1re strophe, dans la 2ème il exprime la même chose mais sous un angle différent et dans la 3ème il montre les implications de ses propos....

Je ne met pas la traduction de tous les vers...je ne pense pas que cela apportera quelque chose à nos amis! --9

Tu as une approche intellectuelle du bouddhisme Disciple...la mienne est spirituelle, là où tu vois une philosophie...je vois une religion!

Je n'apprends pas dans les livres...j'apprends par l'enseignement, là est la différence!

Je crois que c'est sur un autre fil tu dis que les enseignements du Bouddha sont contenus dans le tripitaka, oui mais pas seulement.
La doctrine, c'est à dire les mots qu'il a prononcés et qui sont porteurs du sens à transmettre est subdivisée de plusieurs façons:
- les 12 sections des Discours
- les 9 sections des Discours
- les 3 roues du Dharma
- le Tripitaka (les 3 corbeilles)

Libre à toi de considérer mes propos comme faux et erronnés dans l'optique bouddhiste, quand je parle de quelque chose je ne le tire pas d'un copié collé du net ou d'un livre acheté en librairie, mais d'heures d'études à écouter et à travailler sur les enseignements.

Comme je l'ai déjà dit je ne parle que de ce que je connais....mais est ce que toi disciple, tu connais le bouddhisme tibétain?
On pourrait en parler un peu ça permettrait peut être d'éclaicir certaines idées reçues............et ça m'éviterait peut être de lire:
Citation :
La reincarnation en tant qu'une "ame","esprit","chose", "entité permanente" qui subirait des transmigrations d'un corps à l'autre n'existe pas dans le bouddhisme, d'ailleur à ce sujet Bouddha nie toute notion de permanence et du soi " l'Atman".

--20 --20 --20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 16 Mar 2006 - 21:56

Moi, là où je vois de la religion, j'y vois surtout du conditionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Péma



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 16 Mar 2006 - 22:06

Bonjour Pizza Man, je ne te connaissais pas encore!

Tu es tout à fait libre de penser ce que tu veux.....je suis trés tolérante mais explique au moins ton point de vue!

Connais tu quelque chose au bouddhiste, car pour donner son opinion il faut connaitre? --9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 17 Mar 2006 - 7:43

Je ne vois rien dans ce texte bouddhiste qui accrédite la croyance en l'existance d'une âme personnelle et persistante.
Bouddha enseigne la libération mais il ne dit rien sur la structure du "moi".
Tout ce que les bouddhistes (ou écoles bouddhistes) ont dit la-dessus ne s'est développé que'au cours du temps.
D'ou l'intérèt d'interroger l'histoire pour voir comment la (les ?) philosophie bouddhiste s'est enrichie et modifiée au cours des siècles

Notre libératioin selon la méthode de Bouddha peut être expérimentée.
Par contre les dogmes sur la structure de l'esprit humain sont plus proches de simples croyances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Péma



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 17 Mar 2006 - 9:05

Atil ,

Disciple cite la 2ème noble vérité que tout le monde n'est pas obligé de connaitre.....je la situe simplement dans son contexte et je lui dis qu'il a d'ailleurs tout comme toi une approche intellectuelle du bouddhisme alors que j'ai une approche plus spirituelle! --29

J'ai déjà dit sur ce fil que je ne parlerai pas ici de la réincarnation puisque on parle du détachement.....nous en avons déjà parlé plus haut tous les deux.....et je ne cherche à convaincre personne, donc je ne réfute pas ce qu'à dit disciple....... --11

C'est toujours l'éternel problème entre ceux qui ose dire qu'ils croient en quelque chose et ceux qui conteste parce qu'ils ont lu quelque part ou entendu dire....le contraire!

Je ne veux convertir personne, j'ai été athée assez longtemps pour le comprendre , simplement j'estime que chacun est libre de la voie qu'il veut suivre..............c'est comme Pizza Man qui est tout à fait libre de voir du conditionnement dans la religion, mais qu'il s'explique et donne des arguments en ce qui concerne le bouddhisme puisque c'est de cela qu'on parle! --14

Atil, petite précision quand même, dans le bouddhisme il n'y a pas d'âme --20 et je peux te dire comment le bouddhisme est arrivé au Tibet au point de vie historique, ce n'est pas un problème pour moi.....reste à savoir exactement de quoi on parle parce que dés qu'il s'agit du bouddhisme on part dans tous les sens et on s'éloigne du sujet du départ..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 17 Mar 2006 - 17:12

Bonjour Péma, ou bonsoir...selon, --27

Citation :
Tu as une approche intellectuelle du bouddhisme Disciple...la mienne est spirituelle, là où tu vois une philosophie...je vois une religion!

Non tu n'y es pas du tout en ce qui me concerne.Comment peux tu prétendre connaitre mon approche du bouddhisme sans me connaitre ? Je peux en parler un peu.Mon approche du bouddhisme est multidisciplinaire elle est à la fois scientifique/rationnel/intellectuel/spirituel/philosophique et métaphysique.Je pratique le vipassana et la méditation depuis l'age de 5 ou 6 ans.

Les strophes que tu as présenté en vue de rappeler la 2ieme noble vérité (et les autres d'ailleurs) ne sont qu'une présentation superficielle et elle très incomplète au niveau traduction.En fait c'est incomplet tout court, puisque le contexte justement n'est pas précisé ce qui dénature l'enseignement.
D'ailleurs, je ne me base non pas sur des textes tibétins mais du pali,langue comtemporaine de Bouddha.Enfin bon, tu as dis ne pas mettre la traduction du reste sous pretexe que cela ne servira à rien pour les autres...erreur ! Pourquoi penser pour les autres ?

De plus mettre des cloisons là où il n'y en a pas est tout de même ridicule je trouve.
On ne peut pas se prétendre spirituel pur dans une optique bouddhiste sans accompagner cette démarche par un minimun de reflexion et de critique intellectuelle.
De même l'inverse, on ne peut faire une approche profonde du bouddhisme que par l'intellect pur sans la pratique spirituelle.Ce n'est pas tout ou rien,noir ou blanc, l'un OU l'autre.

Pour ma part lorsqu'on explique ce genre de chose il faut préciser un peu, sinon je préfère garder le silence.Quand je faisais référence à la 2ieme noble vérité, je m'adressais directement à toi pas au autres membres.Je pensais que tu allais comprendre, l'acheminement de la pensée via cette indication (la 2ieme noble vérité) que tout bouddhistes à au moins entendu ça une fois.Quand à l'assimiler je vois que c'est une autre histoire finalement.

Pour préciser cet acheminement :

La 2ième noble vérité : DukkhaSamudaya-ariyasacca

Cette " 2ieme noble vérité" concerne l'apparition ou encore l'origine de Dukkha (dont l'un des sens signifie souffrance).
Quel est l'origine de cette souffrance ? C'est la soif,le désir (tanha) qui donne naissance à toutes les formes de souffrances.

Bien sur il ne faut pas prendre le désir pour la cause première, et il n'est pas possible d'avoir une cause premiere puisque selon le bouddhisme, tout est relatif et interdépendant.Même cette soif, ce désir, qui est considéré comme l'origine de Dukkha, dépend pour son apparition (samudaya), d'une autre chose qui est la sensation (vedana).Et l'apparition de la sensation dépend du contact (phassa).Cela va ainsi de suite,formant le cercle que l'on nomme la production conditionné (Patticca-samuppada).
On parle parfois de co-production.

Le "Tanha", la soif n'est ni la premiere ni l'unique cause de l'apparition de dukkha.Mais c'est la cause à la plus palpable et la plus immédiate.Cette soif a pour centre l'idée erroné de l'existence d'un "soi" qui provient de l'ignorance.
Il faut préciser aussi que cette soif comprend non seulement le désir et l'attachement aux idées,aux ideaux, aux opinions,aux theories,aux conceptions et aux croyances : C'est une des bases même de l'enseignement de Bouddha.

à ce propos, ce que j'ai écris :

Citation :
La reincarnation en tant qu'une "ame","esprit","chose", "entité permanente" qui subirait des transmigrations d'un corps à l'autre n'existe pas dans le bouddhisme,
d'ailleur à ce sujet Bouddha nie toute notion de permanence et du soi " l'Atman".

Ceci n'est pas une idée reçue.Je suis désolé d'ébranler tes croyances au sujet de cette fameuse "ame" qui pénètre l'embryon.

De l'étude de la 2ieme noble vérité (tu devrais en fait deja le savoir), on arrive à l'enseignement sur la production conditionnée :

Imasmim sati idam hoti
Imassuppada idam uppajjati
Imasmim asati idam na hoti
imassa nirodha idam nirujajjhati

ce qui signifie :

Quand ceci est,cela est
Ceci apparaissant,cela apparait
Quand ceci n'est pas,cela n'est pas
Ceci cessant, cela cesse.

Sur ce principe de conditionalité,relativité et interdépendance,l'existence toute entière, la continuité de la vie et sa cessation sont décrite dans le Paticca-samuppada que je ne détaille pas.

Ainsi pourquoi des gens même ceux qui se disent bouddhistes entretiennent cette vue erroné d'un soi, d'une ame ?
Parcequ'ils sont ignorants et plongés de surcroit dans des croyances populaires diverses qui les arrangent.C'est tout l'inverse de la démarche proposé par Bouddha : apprendre à désapprendre, observer les choses telles qu'elles sont.
La croyance d'une ame, d'un atman ou d'un soi c'est tout l'héritage du brahmanisme,or l'enseignement de Bouddha à l'époque était contre le courant des croyances de l'époque.
Pire même : il encourage à ne plus croire pour finalement de pas croire.Quant à son enseignement, lui même le dit lors de son discours à Kamala.(d'où le Kamala Sutta par la suite).

Citation :
Je n'apprends pas dans les livres...j'apprends par l'enseignement, là est la différence!

Là,c'est un propos que je trouve inconsistant : Que signifie "apprendre par enseignement" ?
Car par exemple, écouter bêtement un tel reviendrait au même titre que lire bêtement ce que un tel à écrit.Ce qui est important du moins pour moi, ce n'est pas la forme exclusive de l'enseignement (oral ou écrit), mais la dynamique de l'esprit qui s'opère dans la compréhension graduelle du Dharma.Je ne m'attache pas particulierement à ce genre de difference.

D'ailleur à ce sujet, vois tu , je ne place pas l'enseignement de Bouddha dans une catégorie donnée religion ou philosophie ou autre.
De plus ce genre de considération m'importe peu.J'appelle cela le Dharma car en toute humilité, je ne puis mettre dans une quelconque catégorie l'enseignement de Bouddha.

En ce qui me concerne, j'ai la chance de connaitre bien plus que le bouddhisme tibétin, qui est le bouddhisme communement accessible aux occidentaux.(ainsi que le Zen en passant).
Plus simplement, je suis dans l'enseignement de Bouddha dont la forme du bouddhisme théravadin est la plus proche en ce qui concerne le noyau des enseignements originels.Et je me base sur les textes anciens en Pali.

Lorsqu'on dit qu'une chose est une idée reçu, la moindre des choses est d'argumenter pourquoi au lieu de mettre des smiley. Croire en l'existence d'un atman, d'une ame, ou d'une entité propre qui existerait de façon intrinsèque dans l'optique bouddhisme c'est en realité ne pas comprendre l'essence même de l'enseignement de Bouddha.

Je t'invite, puisque tu sembles avoir un "maitre", de lui poser la question dessu.

Citation :

Libre à toi de considérer mes propos comme faux et erronnés dans l'optique bouddhiste, quand je parle de quelque chose je ne le tire pas d'un copié collé du net ou d'un livre acheté en librairie, mais d'heures d'études à écouter et à travailler sur les enseignements.

D'une, ce n'est pas de mon bon vouloir,de considérer tes propos comme erroné dans l'optique bouddhiste : Ca l'est.
Et pour te dire franchement, je n'aime pas ce genre de discours irresponsable,déculpabilisant et d'indifference : on se permet d'énoncer quelque chose puis de dire à la fin "penser donc comme vous le voulez" ? Non.Ca ne marche pas ainsi.Il n'y a que les gourous et les sectaires qui parlent ainsi, histoire de se donner une once de crédibilité, un pseudo argument de non prosélitisme.
Deux, si tes propos proviennent d'enseignement dont tu fais référence, c'est tout l'effet que cela te fait ? Tu ne t'interroge pas sur son contenu, voire sur ton maitre ? Tu ne t'interroge pas si ton interpretation est erroné ?

Je te signale que dans le Dharma, il n'y a aucun enseignement qui nous apprend à croire en une entité doué d'existence autonome qui se suffit à elle même.

Que tu le veuilles ou non.Que je le veuille ou non.Les choses sont ainsi.

Avec Metta.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Péma



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 17 Mar 2006 - 18:40

Bonsoir disciple,

Je te remercie de cette grande leçon de bouddhisme et devant une telle connaissance je ne peux que m'incliner et retourner à mes aiguilles à tricoter....

Je suis trop vieille pour discuter sur les forums.....je suis tellement ignare que je m'en vais tout reprendre à zéro mais j'en ais pour tellement de temps pour arriver à dire quelque chose qui soit à la hauteur de tes propos que je ne serais pas prête pour intervenir avant...trés longtemps, et à ce moment là j'ai bien peur d'être gâteuse!

Excuse la présentation superficielle des 4 Nobles vérités, je voulais simplement qu'elle soit accessible à tous...c'est vrai que ton savoir est bien au dessus du mien, je n'ai pas eu la chance comme toi de baigner si jeune dans le bouddhisme!

C'est une découverte de la fin de ma vie......mais c'est une belle découverte, même si je n'arrive jamais à ton niveau!

Je vous laisse donc, et retourne vers des personnes qui sont intellectuellement plus à ma portée.....et je vais aller parler tricotage et petits points de croix! --20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 17 Mar 2006 - 18:51

Je suis à 100 % d'accord avec Disciple. Je n'ai rien à ajouter, sinon que le bouddhisme m'inspire en surface depuis plusieurs années et que c'est loin d'être une religion. C'est plutôt un travail philosophique de longue haleine où je commence à peine d'en ressentir les effets.

Apprendre à désapprendre, c'est géant ! Parce que ma philosophie personnelle a toujours consisté à tout remettre en question, sans m'imposer le lourd fardeau de l'accomplissement. Pas comme ces faux sages qui prétendent avoir atteint quelque chose, alors qu'on ne peut être jamais sûrs de rien.

Alors je dis bravo à Disciple pour ses arguments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Le détachement   Lun 20 Mar 2006 - 11:23

Citation :
Je te remercie de cette grande leçon de bouddhisme et devant une telle connaissance je ne peux que m'incliner et retourner à mes aiguilles à tricoter....

Je te trouve bien renfermé et toujours sur la défensive.
Je vois aussi que ta reaction est conditionnée au jugement que tu te fais sur les autres.

Tel ton avatar,
lorsqu'un nénuphar atteind la surface.
Les autres font de même.Tel est leur nature.

Citation :
C'est une découverte de la fin de ma vie......mais c'est une belle découverte, même si je n'arrive jamais à ton niveau!

Je ne peux que t'encourager dans cette voie, dénuée de croyances et de préjugés.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Péma



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Lun 20 Mar 2006 - 13:01

Citation :
Je te trouve bien renfermé et toujours sur la défensive.
Je vois aussi que ta reaction est conditionnée au jugement que tu te fais sur les autres.

Tel ton avatar,
lorsqu'un nénuphar atteind la surface.
Les autres font de même.Tel est leur nature.


Je me moque totalement du jugement des autres et de ce qu'on peut penser de moi et cela c'est un des avantages de vieillir............. simplement je ne vois pas l'intérêt de poursuivre avec toi la discussion, tu es tellement ancré dans tes convictions que ça frise l'intolérance!
Je l'aurais fait il y a quelques années,peut être encore dans la fleur de l'âge, mais là je préfère continuer ma route qui est déjà parsemée de beaucoup d'obstacles sans m'en créer de supplémentaires, je n'ai plus le temps....

Quand à mon avatar, c'est beaucoup plus simple....c'est tout simplement une fleur de lotus et péma veut dire lotus en tibétain...côté jardinage je suis aussi complètement ignare( tu vois j'ai beaucoup moins de certitudes que toi) et je ne sais pas si le lotus fait comme le nénuphar quand il atteind la surface....

Bonne route disciple mais tu risques de manquer d'interlocuteur sur le bouddhisme si tu considères que ta vision des choses et la seule valable!

A vouloir toujours tout analyser et avoir le dernier mot, il arrive que l'on se trompe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nat

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Mer 5 Avr 2006 - 20:36

Quelle oraison, splendide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 6 Avr 2006 - 13:54

Une oraison est une prière, nat ... une prière mentale sous forme de méditation ou une prière liturgique récitée par un officiant ( selon le dico).
J'avoue ne pas comprendre ton intervention. Pourrais-tu expliquer avec plus de précision ce que tu prends pour une prière, ou ce que tu trouves splendide ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nat

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 6 Avr 2006 - 19:13

L'intervention de disciple Posté le: Ven 17 Mar à 19:12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 7 Avr 2006 - 12:32

D'accord ... merci de cette précision, nat.
As-tu toi-même une approche bouddhiste de la vie ou est-ce une "simple" sympathie pour cette sensibilité, à travers l'intervention lue ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nat

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Ven 7 Avr 2006 - 19:53

Hélas, je n'y connais pas grand chose, et le peu de chose connue que je pensais venir du bouddhisme (la réincarnation) est a priori faux.
J'ai simplement été très impressionné par cette intervention car je la trouve parfaitement construite. Tant dans la connaissance du sujet, que dans l'argumentation dévéloppée, ou dans la logique. Je ne pourrais en dire plus mais cela m'a plu.
Ca m' a même donné envie d'aller voir un peu ce qu'est le bouddhisme. Mais c'est un sujet tellement vaste que je ne sais où mettre le nez sans avoir a y passer des journées entieres. C'est peut-être stupide comme question mais il n'existerait pas un site ou ouvrage du style "Que sais-je" dessus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Le détachement   Mer 12 Avr 2006 - 5:13

Bonjour Nat,

Il existe bien entendu des sites traitant du bouddhisme.Ce qui est dangereux sur le net c'est que l'on y trouve de tout et aussi du n'importe quoi.Il y a ce site que je me permet de te le soumettre à titre d'information :

http://dhammasukha.free.fr/

Ce site est une "porte" ouverte et sûre à mon humble avis, dans le bouddhisme.

Cela dit je t'inviterai toujours à la reflexion ,c'est à dire d'être vigilant : il ne s'agira pas de lire ou d'écouter simplement , puis d'y croire, d'y adhérer,ou voire même d'être impressionné par un quelconque discours,par un personnage ou autre.Il n'y aura pas de mots de complaisances.Il n'y aura pas de croyances à adhérer ou à remplacer par une autre.La vigilance est à tous les niveaux, même sur nos propres pensées.Sans celle ci, on peut interpreter des choses dans des vues completement erronées, voire entrer dans des délires.
L'enseignement de bouddha est une reflexion sur les choses... à commencer même par son enseignement lui même.C'est pour cela qu'il y a la méditation ainsi que ses differentes formes.Son enseignement est également un enseignement basé essentiellement sur la pratique qui consiste à entrer dans la vision directe des choses telles qu'elles sont.(le Vippassana).

Je tiens à dire aussi que la solution de facilité n'existe pas : Comprendre réellement le Dharma,se realiser, est un travail de longue haleine et une discipline d'esprit s'impose.Et ce n'est surement pas avec un bouquin ou sur une simple lecture sur un site,voire couter une personne qui permet la realisation profonde de la nature des phénomènes.De même l'inverse, rester assis pendant des heures en position de lotus et attendre que le temps passe ne mène à rien.

Avec ces quelques conseils, je te souhaite une bonne recherche.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nat

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Lun 17 Avr 2006 - 9:29

Bonjour,

Je partage ton avis sur l'attitude a adopter et te remercie pour le lien.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
désirade

avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 20 Avr 2006 - 14:05

pas de l'indifférence non car bouddhiste par exemple nous ne sommes surtout pas indifférents.

le détachement, c'est respirer avant de parler ou de penser.
se questionner avant d'agir ou de vouloir.
savoir que j'ai des émotions mais que je ne suis pas ces émotions.

tout est plus simple alors.
pourquoi ?
à cause du travail que ça demande afin d'y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
désirade

avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 20 Avr 2006 - 14:07

attention le détaché a un ego, il juste normal par surdimenssionné !!!

bin y manquerait plus que ça !
moi sans EGO ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Le détachement   Jeu 20 Avr 2006 - 14:55

On A un Ego.

Donc on n'EST pas un Ego.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le détachement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le détachement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Voie du détachement
» demandez un détachement à Monaco, l'élève y est roi!
» le détachement
» Bouddhisme et détachement
» Détachement pour enseigner au Ministère de la Défense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Spiritualité-
Sauter vers: