Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Périples de l'Orcque Damné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mastergift



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Les Périples de l'Orcque Damné   Sam 10 Déc 2005 - 2:12

"Tôme 1"

«La naissance d'un Héro»

L'Histoire débute il y a près de 5 millénaires ... Dans ce temps, toutes les créatures sur les Terres du royaume de Thessalie étaient en guerre. Aucun être mythique rôdait dans les régions. Aucun Anathois osait sortir de son royaume. Il y avait seulement les pions, ce qu'on appellait aussi des guerriers, faisaient la guerre pour les seigneurs qui salivait devant le pouvoir qu'ils pouvaient parfois possèder. Les alliances n'existaient pas vraiment car la confiance ne règnait pas. Tous avait peur que leurs voisins les trahissent pour une simple question de pouvoir ou de "sécurité". Chaque fois qu'un grand royaume réussissait à en détruire un plus petit, celui-ci affirmait qu'il s'agissait d'une question de prudence. Bref, la loi du plus fort règnait.

Toujours la routine, les Elfes et les Humains tentaient de faire disparaître les races que eux qualifiait de monstre sanguinaire n'étant que de vulgaire erreur de la nature. Cependant, les races visées étaient toujours les mêmes. Les bons vieux Elfes Noirs, les Morts-Vivants et bien entendu les races la plus immonde de ces Terres, les Orcques. Les Nains ne prennaient pas part de ces combats puisqu'ils étaient trop occuper avec leur marchandise qu'ils vendaient aux peuples des royaumes tout près de leurs cités enfouies sous les montagnes.

Quelques années plus tard, dans la cité humaine d'Irusul, on découvrit un enfant que certain moine appellait l'élu. Ces gens affirmaient que ce nouveau née était celui qui ferait arriver les "Anthois" sur cette planète. D'après eux, si personne ne tuait cet enfant, la prophétie se réaliserait et les Souverains ne règneraient plus sur Thessalie car ce qu'ils appellèrent des Anathois, prendraient le pouvoir aux mains des Seigneurs. Bien entendu, personne ne les croyaient et tout le monde les prenaient pour des fous. Pour eux, un être ayant de grand pouvoir qui changerait la monarchie était tout simplement impossible.
Les citoyens d'Irusul profitaient de la nuit pour dormir ne craignant rien comme d'habitude puisqu'il s'agissait de la plus grande cité de Thessalie. Les gardes faisaient leur bonne vieile patrouille. Cependant, un groupe de 5 humanoïdes aux toges brunâtres se dirigeaient vers la maison qui gardait le jeune "élu". Après avoir pénètré, en ce lieu, ils tuèrent l'enfant avec une dague servant pour les sacrifices.
La semaine après cette tuerie, les 5 moins du Monastère fûrent porté disparû en même temps que l'apparition de 3 statues qui désignait 3 êtres mythiques différent. Un Séraphin, un Balrog et Solaris.
À quelques endroits différent sur les Terres de Thessalie, on apprennait que des enfants avec des pouvoirs mystérieux naissaient peu à peu. Les Anathois commencait à naître sur les Terres de Thessalie. Les moines avaient en fait accomplie la prophétie en tuant l'élu...

La race Orcque était fort présente dans chaque région mais elle se faisait exterminer petit à petit par les alliances que commencait à former les minables Humains avec leur nouvels alliés, les Elfes des Bois. Ils étaient dirigés par les nouveaux Seigneurs, les Anathois. Aucun était encore née parmis la race des Orcques. Enfin, aucun qui serait déclaré. Un grand village de la "Ancient Forest" avait cependant repoussé toute les attaques hostile de ceux-ci. Les guerriers du clan Bloodskull était de fier combattant qui guerroyait avec fougue et férocité. Aucun ennemi ne pourrait entré dans le village tant qu'il resterait un membre du clan sur ses deux jambes. Habituellement, les Orcques étaient reconnu pour leur lacheté et leur peur face du surnombre d'ennemis devant eux mais le chef du clan, Boer'Gnar le Bourrin, savait comment motivé ses guerriers pour qu'ils soient prêt à donner leur vie au combat.

Parmis ses guerriers, il y en avait un qui se démarquait des autres. On disait de lui qu'il avait massacré plus d'ennemis que n'importe quelle être vivant. Les cicatrices sur son corps étaient les seuls souvenirs de ses batailles sanglantes. Cet homme ce nommait Trogor. Il était surment le plus grand et le plus fort guerrier du clan Bloodskull. Il se battait toujours en première ligne et était toujours le premier à porté le premier coup sur l'ennemis. Il avait cependant une concubine, Irma. C'était ce qu'on pourrait dire une beauté quand il s'agissait de parlé d'orcque. Marhonak était forte pour une orcque. Elle semblait être parmis l'une des plus puissantes du clan.

Jamais la guerrière n'annonça à Trogor l'enfant quelle portait. Elle ne voulait pas distraire celui-ci qui se battait corps et âme pour défendre son clan. Cependant, durant la nuit où elle accoucha, Trogor fût assaillit par une centaine d'archer Elfe et Humain qui s'étaient cachés parmis les arbres et le décor naturel de la la "Ancient Forest". Au même moment, l'Orcque qui était suposé naître apparû enfin mais la mère ne pût survivre à cela puisque elle avait demander auparavant Shar'Na, le Sorcier, de lié son destin avec celui de Trogor. Le vieil Orcque qu'était Shar'Na, prit le jeune bébé au bout de ses mains le soulevant dans les airs le regardant. Un grand pouvoir émmana de celui-ci et ses yeux étaient d'un blanc profond. C'était nouveau pour le sorcier qui habituellement n'avait jamais vu cela sur un enfant. Il s'agissait d'un Anathois ... Cependant, le vieil Orcque garderait cela pour lui puisque aucun Orcques ne savaient leur existence sauf lui qui en avait appris assez sur eux en étudiant les livres. Serait-il celui qui sauverait la race Orcque des Nouvelles Alliances ennemis qui les confrontaient..? Shar'Na espérait que oui car la force du clan Bloodskull commencait à faiblir car leurs grands guerriers mourraient peu à peu sur le champ de bataille.
Quelques jours plus tard, le Sorcier dût abandonner son Clan qui sombrait dans une défaite certain. Il s'enfuit avec le nouveau-né et puis il alla se réfugier au sommet de la colline du Rham, qui autrefois avait servit lors d'un raid d'un petit bataillon d'orcque qui eux avait sortient victorieux d'une bataille sanglante contre une armée d'humain.
Shar'Na leva donc le petit Orcque et puis il dit quelque chose que jamais il aurait penser dire dans toute son existence.

- Tu auras deux chemin quand tu seras fort et puissant. Prend celui qui te conviendras ... Choisi maintenant Cestor pendant que tu as encore un esprit petit et nouveau ... Tel sera ton avenir ensuite ...

"Fin du Tôme 1"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Périples de l'Orcque Damné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1919) "Le livre des damnés" Charles Fort
» l'intégralité du film : le village des damnés
» Priez pour les âmes des damnés qui ne survivront pas à l'Avertissement.
» Lettre d'une âme damné
» La situation des damnés par le pere Garrigues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Art :: Littérature-
Sauter vers: