Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'expérience de Milgram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: L'expérience de Milgram   Mar 31 Jan 2006 - 17:09

Voici une expérience effectuée dans les années 60 par le psychologue Stanley Milgram pour évaluer la soumission du citoyen lambda à l'autorité. Les résultats sont effarants et nous invitent à réinvestir le champ de la libre pensée! Je vous laisse juger par vous-même : c'est absolument édifiant ! !

1 - L'expérience
Des personnes choisies au hasard sont invitées à participer à une étude sur la mémorisation. Un comédien (les personnes choisies ne savent évidemment pas qu'il s'agit d'un comédien) doit répéter des mots puis des séries de mots de plus en plus complexes sans se tromper. En cas d'erreur, le citoyen Lamba est invité, par le docteur qui représente l'autorité médicale, à administrer des décharges électriques d'abord faibles, puis au fur et à mesure des erreurs, de plus en plus fortes. Tandis que le comédien finit par se tordre de douleur, par implorer le docteur d'arrêter l'expérience, celui-ci dit à la personne qui administre les décharges électriques que ce qu'il fait "se fait dans le cadre d'un hôpital" et que c'est "dans l'intérêt de la science".
A votre avis, comment ont pu réagir les citoyens lamba face à l'autorité ?
2 - Les résultats
10 % de la population s'est montrée hostile à cette expérience et ne s'est pas soumise à l'autorité.
PAR CONTRE
65 % des sujets sont allés jusqu'au bout de l'expérience, en administrant 450 volts à la victime ce qui devait provoquer sa mort.
Cette expérience a été menée dans d'autres pays et a présenté des résultats similaires !
3 - L'interpétation de S. Milgram.
Les résultats sont, pour ce psychologue, inquiétants et inattendus. Ils montrent que les structures sociales sur lesquelles se fonde toute société dictatoriale (fascime, nazisme…) n'ont pas disparu !
Il en conclut que l'apprentissage et le développement du libre arbitre sont absolument indispensables sur le plan intellectuel et plus généralement humain !

Que vous inspire cette expérience ? Pensez-vous que vous auriez refusé de vous soumettre à l'autorité ?
Merci de faire part de toutes vos impressions !

Lubie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Mar 31 Jan 2006 - 18:17

petite parenthèse : La quantité de voltage (on parle bien de volt) n'est pas un critère absolu pour dire qu'une personne puisse en mourir s'il subit ce courant.Ce qui est important c'est l'intensité du courant.(les ampères)

Bref , ma question vis à vis de cette expérience est : est ce les sujets savaient qu'en administrant une certaine "dose d'electricité" au comédien (ils ne savaient pas qu'il en était un), cela pourrait (selon eux) lui être mortel ?

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Mar 31 Jan 2006 - 18:28

OUPS ! Ma spécialité à moi ce sont les Lettres (le français) ce n'est pas la physique… Mea culpa !--27

Dans tous les cas, il me semble que les citoyens n'en savaient pas plus que moi et qu'en voyant le comédien se tordre, ils pensaient être en mesure de lui donner la mort ! Mais le problème n'est pas là, à mon avis puisqu'à partir du moment où il y a "conscience de faire souffrir un Homme", on devrait moralement renoncer, non ?
C'est mon avis en tout cas…

Ceci étant, ça pose quand même un sacré problème sur les rapports que nous entretenons avec l'autorité, non ?

Lubie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Mar 31 Jan 2006 - 18:36

Citation :
on devrait moralement renoncer, non ?

Oui on devrait ! Mais en fait, je ne vois pas bien le lien avec ladite autorité.
Cela voudrait dire que ces sujets sont allés au bout (presque) parcequ'ils étaient autorisés à le faire par une autorité représenté par le corps médical ?

Ils devaient je pense, savoir que l'experience était sans risque puisqu'elle est faite dans un cadre hospitalier.(humour : et de toute façon il y a les chambres de rea à coté...)

Je vois cette experience sous un autre angle plutot, celui de la compassion.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Mar 31 Jan 2006 - 18:56

Milgram n'a fait cette expérience que pour mesurer le rapport que nous entretenons avec l'autorité et étudier notre soumission.
La compassion nous ferait passer, je pense, du plan scientifique au plan éthique et ce n'était pas son objectif !

Dans une tout autre mesure, la question à laquelle cette expérience nous renvoie c'est aussi la question que nous pose la Shoah ! Comment des Hommes ont-ils pu accepter de contribuer au massacre de 6 millions d'innocents ? (Il serait absurde de croire que tous les nazis étaient de terribles sadiques !) Beaucoup d'entre les criminels nazis qui figuraient au tribunal de Nuremberg, ont justifié leurs actes en disant qu'ils avaient reçu l'ordre et qu'ils respectaient simplement l'ordre.
C'est à partir de là que l'on a conçu la notion de "crime contre l'humanité" qui sous entend que l'Homme doit, et ce quelques soient les ordres, demeurer consciemment et moralement responsable de ce qu'il fait.

Si ça t'intéresse, Costa Gravas a fait un film à partir de l'expérience de Milgram : I comme Icare.
Et Gandhi a écrit de fameux textes sur la désobéissance civile.

Lubie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Mer 1 Fév 2006 - 11:35

Citation :
Milgram n'a fait cette expérience que pour mesurer le rapport que nous entretenons avec l'autorité et étudier notre soumission.
La compassion nous ferait passer, je pense, du plan scientifique au plan éthique et ce n'était pas son objectif !

Ta réponse me plait beaucoup dans le sens où je la trouve rigoureuse.Cela dit, malgré le contexte de cette expérience
*** cadre scientifique donc *** , l'homme est un être scientifique certe, mais il ne peut se résumer qu'a cela : il est tout que qu'on peut le qualifier d'autre dont les substantifs "irrationnel", "peurreux","lache" en font partie.

mais je reviendrais sur ce sujet,j'ai un chat à fouetter là maintenant. --20

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Mer 1 Fév 2006 - 12:44

Je pense que la rigueur est, en effet, un moyen de transmettre des idées, des concepts sans faire intervenir de considérations affectives. Il ne s'agit pas de dire "moi j'aime ou j'aime pas" ( tout le monde s'en fout et ça n'a aucun intérêt ! ) il s'agit d'analyser les faits, avec distance et je dirais même (mais ce mot m'est insupportable !) froideur.

Ce n'est qu'à partir de là, que l'on peut selon moi passer de la sphère scientifique et objective à la sphère morale et éthique.
Alors oui, l'expérience de Milgram nous dit que l'homme est aussi un être qui a le pouvoir moral de compatir mais qui, dans le cadre d'une autorité supérieure, consent à renoncer à la compassion si on lui ordonne d'y renoncer.
D'où la nécessité, affirmée par Milgram, de développer chez les citoyens le jugement critique !

J'ajoute que Milgram a noté que parmi ceux qui refusaient de mener l'expérience, il y avait une majorité de personnes instruites. Je ne crois pas que l'instruction fasse l'intelligence, mais a priori, elle peut ouvrir quelques voies.

Ne fouette pas trop de chats, Disciple ! C'est gentil, les chats… --19

Lubie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Dim 5 Fév 2006 - 6:38

je me permet de coller ceci :

Citation :
LA SOUMISSION LIBREMENT CONSENTIE
Débat au Cnam

En 1963, à l'université de Yale, Stanley Milgram organise une des premières expériences de psychologie sociale sur le concept de soumission à l'autorité. Ses conclusions sont édifiantes...Posez vous la question, en qui reconnaissez vous l'autorité ?
Cette expérience historique de psychologie sociale date de 1963 et a été mise en image dans le film " I comme Icare " avec Yves Montand. On peut aussi la retrouver dans le "petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens" de Beauvois et Joule.

Tout commence par une petite annonce publiée par voie de presse :
" Laboratoire de l'université X recherche volontaires pour participer à une expérience sur la mémoire . Rémunération 50 Francs de l'heure " Lorsqu'un volontaire se présente au laboratoire, on lui explique qu'il tombe bien car un autre volontaire est déjà arrivé juste avant lui . Le laboratoire a justement besoin de deux personnes , une pour jouer le rôle du professeur et l'autre pour jouer le rôle de l'élève. Les deux volontaires font rapidement connaissance en attendant d'être convoqués par Milgram, le psychologue qui organise l'expérience. Celui ci leur explique qu'ils vont participer une expérience destinée à vérifier les effets de la punition sur l'apprentissage et la mémoire. Le rôle du professeur est simple . Il suffit de lire à l'élève une liste de 50 paires de mots du genre : Le ciel gris, Le chien jaune, Le chat vert etc...

L'élève devra mémoriser les associations de mots et ensuite répondre correctement aux questions du professeur. Si le professeur dit " le nuage ", l'élève devra répondre " noir " En cas d'erreur , le professeur devra administrer à l'élève , une punition sous la forme d'une petite décharge électrique. le voltage des décharges augmentant avec le nombre d'erreurs.
Il est procédé à un faux tirage au sort et l'on demande à la personne qui s'est présentée de jouer le rôle du professeur.

En fait , celui qui doit jouer le rôle de l'élève est un complice de Milgram car le but réel de l'expérience est d'étudier la soumission à l'autorité (soumission librement consentie chez Beauvois et Joule) et non les effets de la punition sur la mémoire. On installe donc "l'élève" sur une fausse chaise électrique mais le "professeur" n'en sait rien. Il pense que tout est réel . "L'élève" qui est un acteur spécialement choisi pour son aptitude à faire semblant de recevoir de vraies décharges électriques fait mine de s'inquiéter quand on l'attache sur la chaise et demande si les chocs électriques risquent de lui faire mal. On lui répond que la douleur sera supportable mais que c'est nécessaire pour le bon déroulement de l'expérience et l'on fait passer le professeur derrière un pupitre comportant des curseurs gradués de 25 volts en 25 Volts. Des petits panneaux sont inscrits au dessus des séries de curseurs :" choc léger ", " choc moyen ", " choc violent ", " choc extrêmement violent " , " choc dangereux " , " choc très dangereux " , " mort ! "
Milgram qui représente l'autorité scientifique en blouse blanche demande alors au professeur de commencer la lecture des associations de mots. Une fois que la liste a été mémorisée par l'élève , le professeur commence à poser les questions.

A partir d'un moment , l'élève se trompe obligatoirement car mémoriser 50 associations de mots en une seule lecture est quasiment impossible.
Milgram qui supervise l'expérience demande donc au professeur d'administrer la punition à l'élève, au départ 25 volts mais au fur et à mesure des nombreuses erreurs de l'élève, les décharges qui deviennent de plus en plus fortes commencent à faire crier l'élève de douleur.
Il veut savoir jusqu'où celui qui joue le rôle du professeur va accepter de torturer un inconnu sous prétexte qu'une autorité scientifique lui en donne l'ordre . L'élève va supplier le professeur d'arrêter l'expérience tandis que l'expérimentateur va lui ordonner de continuer . Même lorsque l'élève simulera le coma ! Milgram ordonnera d'assimiler cela à une mauvaise réponse et demandera au professeur de continuer l'expérience.
Le professeur devra faire un choix .. désobéir à l'autorité ou continuer jusqu'à la mort de l'élève. Les résultats sont effrayants ! Sur 40 personnes testées tout niveau social confondu , 67% des professeurs ont étés jusqu'à la mort de l'élève.
Le reste a abandonné l'expérience vers 300 volts quand l'élève simulait le coma !

Aucun d'eux n'a abandonné quand l'élève hurlait de douleur . Bien sur , ce n'est pas de bon cœur qu'ils ont poussés les curseurs jusqu'à la mort simulée de l'élève attaché sur la chaise électrique . Milgram le dit lui même " J'observai un homme d'affaires équilibré et sur de lui entrer dans le laboratoire le sourire aux lèvres . En l'espace de 20 minutes , il était réduit à l'état de loque parcourue de tics, au bord de la crise de nerfs . Il tirait sans cesse sur le lobe de ses oreilles et se tordait les mains. A un moment il posa sa tête sur son poing et murmura "Oh mon dieu , qu'on arrête !" Et pourtant il continua à exécuter toutes les instructions de l'expérience et obéit jusqu'à la fin." Trois semaines plus tard , quand les professeurs était convoqués pour s'expliquer sur leurs comportements sadiques , il rejetaient immanquablement la faute sur l'autorité scientifique .
Ils n'avaient fait qu'obéir aux ordres et rien de plus ! Ils n'avaient rien à se reprocher.

Phyl d'Arian
P.S. Document Original. Copyright © 2002 vulgum.org. Vous pouvez redistribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la GNU/Free

Le lien d'origine http://vulgum.org/libre/imprimer.php3?id_article=304

Pour moi c'est incroyable de voir qu'il y a tant de faiblesse d'esprit !

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Dim 5 Fév 2006 - 12:33

D'autres expériences de ce genre ont été faites et on a remarqué ceci :

Si le donneur d'ordres s'absentait brièvement, les gens en profitaient souvent pour baisser le voltage.

Les gens étaient seulement 30% à aller jusqu'au bout si la victime était en contact avec eux.
40% si elle était seulement dans la même pièce.
60% s'ils entendaient sa voix sans la voir.
70% s'ils ne voyaient pas leur victime ni ne l'entendait.
40% si le donneur d'ordre était absent et ne donnait les ordres que par téléphone.

Donc plus la victime semble éloignée et plus on peut la torturer sans compassion.
L'expérience semble alors abstraite.
Il est donc plus facile d'appuyer sur un bouton pour tuer des milliers de gens à l'autre bout de la planète que de tuer soi-même un homme qui se tient en face de soi.

Notre compassion n'est donc en fait que de la sensiblerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Lun 6 Fév 2006 - 4:56

Oui il y a cet aspect déshumanisant peut être.Cette couche d'abstraction qui fait que nous avons à faire à des intermédiaires matériels qui empêche de ressentir l'enjeu.

Des oeillères en somme.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgile



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   Dim 26 Fév 2006 - 14:48

preuve que quand c'est les autres mais pas soi même qui souffrons on est assez détaché regardez vous donc les infos le soir arrivez vous a manger en regardant des horreurs de la guerre ou des victimes de divers évènements?

- oui? non?

serions nous tous si ... froid ? ce test le prouve en tout cas!

enfin! cela porte a réfléchir et c'est déjà un pas en avant dans le domaine de la prise de conscience! --14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'expérience de Milgram   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'expérience de Milgram
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 40 ans après Milgram... "Le jeu de la mort".
» Étude du petit monde ou paradoxe de Milgram

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Sciences-
Sauter vers: