Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

CPE, pour ou contre
POUR
8%
 8% [ 1 ]
CONTRE
58%
 58% [ 7 ]
sans avis
33%
 33% [ 4 ]
Total des votes : 12
 

AuteurMessage
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: CPE   Jeu 16 Mar 2006 - 17:17

Quels sont les avantages et les inconvénients du CPE, selon vous ?


question subsidiaire: Vaut-il mieux un tel contrat que pas de travail du tout ?



PS si vous répondez au sondage, vous pouvez développer aussi.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Jeu 16 Mar 2006 - 17:34

Je n'en sais rien, mais c'est déjà ça. Tu as un gouvernement qui entreprend de poser une action, quand les mêmes qui critiquent habituellement son inaction, s'insurgent et vocifèrent.

Non franchement, je ne sais pas si les CPE vont donner quelque chose, mais l'avantage c'est qu'il semble que ça permet à tout le monde d'enfin voir à quel point la gauche est ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Jeu 16 Mar 2006 - 22:40

Personnellement, j'avoue que je n'ai pas encore vue comment la gauche était ridicule. Tu veux dire trop mollasse ? --23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Ven 17 Mar 2006 - 10:15

Bonjour,

Soit, compte tenu du décalage horaire, ou du désintérêt, il n’est pas nécessaire de ma part de remettre la question dans le contexte. Bien !

. . .Quels sont les avantages et les inconvénients du CPE, selon vous ? . . .


- Les Avantages :Uniquement liés à l’entreprise.

Qui peut par l’application de cette loi avoir en permanence, un fond de roulement de « collaborateurs » en situation précaire. Ce fond pourra être gonflé ou dégonflé en fonction de l’intelligence de la seule entreprise à tenir sa place de marché, à la différence près que le chef d’entreprise ou l’encadrement incompétent ne sera pas remis en cause.

L’entreprise grâce à cette « épée », pourra de façon insidieuse demander des services de temps ou de type d’activité « complémentaire » ou « supplémentaire » sachant qu’elle a un noyau « esclaves » corvéables à merci

L’entreprise se garantit de tout « mouvement contestataire » en cas de conflit, soit de rapports humains, soit de qualité de travail, le CPE voyant toujours le doigt pointé en direction de « La porte ».

- Les Inconvénients

-Pour l’entreprise : Le risque est grand pour beaucoup de PME de ce complaire dans une médiocrité ôtant toute ambition d’évolution vers le haut, de n’être que des suiveurs et plus des créateurs.


-Pour le CPE : En tenant compte de ce qui précède, une formation aléatoire si non nulle, l’entreprise utilisant momentanément le « Savoir de base » du CPE, et ce quel que soit son niveau de connaissances .
En cas de licenciement au bout d’un temps (au – delà de 3 mois, durée maximum d’observation contractuelle au niveau d’un cadre), le CPE risque d’avoir dès sa nouvelle recherche un préjugé défavorable auprès d’un employeur potentiel, celui – ci pouvant estimer que « s’il n’a pas fait l’affaire. . . là », le candidat n’est pas très fiable.
Le CPE, n’a aucune garantie qu’après son contrat dûment exécuté, l’entreprise le « garde ». Devenu « Ex – CPE Formé », ce dernier, grâce à sa nouvelle qualification est en droit de négocier une catégorie supérieure de rémunération. Là encore devant cette possibilité de charges supplémentaires pour l’entreprise, la solution de facilité, toujours légale sera dans bien des cas de proposer un CDT ( Contrat d’Embauche Temporaire) qui permettra à l’entreprise de se garder en fonction légale du « nombre de fois permise » de ce type de contrat, un collaborateur performant, mais soumis au « bon vouloir » de l’entreprise qui en » exprimera le jus » et pourra se débarrasser « du zeste » facilement.
Enfin, être « titulaire » d’un CPE totalement réalisé, n’oblige en rien une entreprise recherchant un collaborateur, le faire un CDI ( Contrat à Durée Indéterminée)


. . . question subsidiaire: Vaut-il mieux un tel contrat que pas de travail du tout ?. . .


Réponse : Préférez – vous la Peste ou le Choléra ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
désirade

avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: CPE   Sam 18 Mar 2006 - 15:01

ta dernière phrase me rappelle le débat d'hier soir sur Canal+.
l'émission de Denisot est décidemment pas mal.

sauf que ...
c'est toujours les mêmes qui trinquent et les mêmes qui récupèrent les profits.
--14
je ne fais donc plus et (probablement plus jamais) parti de cette bande de b........ qui appartient à notre gouvernement et à ceux qui votent pour eux.
j'avais déjà une entreprise que je n'ai pas réussi à sauver.
je n'ai pas retrouvé de travail ensuite.
bilan: femme au foyer qui permet aux autres mères de travailler.

--25
quant à la droite ou la gauche ... même combat mais Chirac, c'est pas moi qui l'ait élu --8 faut pas exagérer ! tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Sam 18 Mar 2006 - 16:02

En politique c'est souvent pareil, on cherche à plaire au plus grand nombre. Ainsi un gouvernement de gauche gouverne au centre, et un gouvernement de droite gouverne également au centre. C'est ce qui résulte une situation qui perdure.

Mais surtout, surtout à cause du peuple qui n'est jamais content. À la moindre action de la part du gouvernement, ainsi le peuple ou une partie du peuple se fout en rogne, et il entrave systématiquement chaque tentative du gouvernement qi tente d'améliorer la situation.

On est vraiment un peuple d'enfoirés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Sam 18 Mar 2006 - 17:29

Créer une entreprise n’est pas chose aisée, il faut beaucoup de courage et de volonté. La réussite n’est pas toujours assurée, je n’en disconviens pas.
Quand je parle de l’entreprise, je parle du discourt, pas de la lettre. La lettre de ce contrat CPE est beaucoup plus insidieuse. Volontairement je ne vais pas développer, pour premièrement ne pas déroger à la Charte, ce site n’est pas une tribune politique et j’ai bien peur si non la certitude, que les « intervenants » éventuels n’ont en aucun cas ni le recul ni la culture nécessaire pour mener un débat sensé. Deuxièmement, la question posée est nette et précise et c’est à la question qu’il faut répondre.
Les Réponses « états d’âme de pseudo- sociaux- philosophico- politicos », soit je m’en « tamponne le coquillard », soit ils ont l’aval des modérateurs du site, ce qui voudra dire qu’explicitement j’aurais aussi le droit de réponse. Je me situe à Gauche.
Ce qui veut dire en clair que celui /celle qui veut intervenir dans le sens « politique » devra bien maîtriser le problème qui a son début en 1982 et exposer ici comment il va gérer une population de près de 100 000 habitants pour les dix ans à venir. C’est depuis Le Président De Gaule qu’à été instauré ce type de Contrat/Plan, ce n’est donc pas une invention de ma part !

Pour éviter aussi toute dérive d’exalté du « trou de balle ». Je tiens à vous rappeler que le gouvernement actuel est OBLIGE de faire passer l’article 49 / 3 de la Constitution, et que donc, seule « la rue », peut faire reculer le gouvernement. C’est comme çà que mai 68 est né !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: CPE   Sam 18 Mar 2006 - 19:30

Ce qui peut être intéressant, Digoyo, c’est de se demander quels avantages le gouvernement octroie au CPE et quels inconvénients ses détracteurs lui attribuent.
Il me semble en effet judicieux de considérer que pour faire passer, dans l’opinion publique, ce contrat de « déstructuration du travail », le gouvernement présente le CPE comme source d’innombrables avantages pour n’importe quel jeune de moins de 26 ans. Je retiendrai notamment trois points, contestables bien sûr :
- Le gouvernement dit par exemple que les banques, sous son intervention, ne refuseront pas de prêt aux jeunes en CPE. Gérard Filoche, inspecteur du travail et homme de gauche, répond que les banquiers ne sont pas des philanthropes… Une personne qui peut du jour au lendemain être licenciée n’intéresse pas les banques… loin s’en faut.
- Il met également en valeur le LOCOPASS qui devrait garantir à n’importe quel jeune en CPE le droit au logement. Le problème étant alors pour ce jeune de ne plus pouvoir payer son loyer du jour au lendemain.
- Le gouvernement insiste aussi sur le fait qu’un jeune en CPE licencié touchera quand même, en indemnités, 8 % de son salaire brut. N’oublions pas que c’est moins que lors d’une rupture de CDD où les indemnités s’élèvent à 10 %.
- Gérard Filoche montre aussi que l’enchaînement des CDD aboutit à la « requalification » du contrat de travail en CDI. Les CPE peuvent quant à eux se succéder ad vitam eternam, laissant le jeune, plusieurs années, dans une précarité insupportable.

Tu as raison Digoyo, les acquis sociaux se gagnent dans la rue et c’est le peuple, informé, qui doit trouver la force de se battre !!!!!
Encore faut-il vouloir s'informer et se montrer prêt à se battre. Se réveiller un peu, donc !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: CPE   Sam 18 Mar 2006 - 22:53

J'ai eu une info comme quoi ce sont les jeunes étudiants universitaires qui sont contre, mais pas tant les non bacheliers ( rupture d'étude? ) ou ceux qui sont en apprentissage qui eux seraient un peu plus favorables au CPE.

CPE .... Contrat de Première Embauche ....

est-ce à dire que le jeune de 20 ans, disons, qui après une année se fait licencier n'aura plus le droit de "bénéficier" encore d'un tel contrat ? ... puisque ce serait une deuxième place qu'il solliciterait ....

Je réfléchissais aussi à cette possibilité de CPL, Contrat de Première Location, avec l'aide de l'état qui se porterait garant --9 des jeunes qui prendrait un logement pour la première fois .
Ou d'un CPP, Contrat Premier Prêt que les banques seraient sommées --9 --9 de ne pas refuser à un taux préférentiel ....
... tant qu'à faire!

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohie

avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 0:41

Perso, j'ai vraiment du mal à avoir un avis sur le CPE, pourtant j'ai essayé de suivre les débats... En fait, j'aimerai ajouter quelques modifications pour ce contrat:
- le réserver aux jeunes qui n'ont pas de qualifications
- passer de 2 ans à 1 an
- baisser de 26 ans à 24 ans
- obliger les banques à accepter les crédits
- bien considéder le CPE comme un CDI pour les locations

voilà, ça n'a plus rien à voir --20

Il serait intéressant de faire un test.

cébé => je suis presque sûre que tu peux faire un 2ème CPE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 9:40

C'est marrant comme on a tendance, parmi les aventages, à occulter le fait que le CPE sert avant tout à parmettre aux jeunes de trouver un 1er travail. Alors que d'habitude il est trés difficile de trouver un emploi quand on n'a pas d'expérience.
Si je regarde les 1ers emplois que j'ai trouvés lorsque je suis entré dans la vie active, voila la liste de leurs durées successives : 3 mois, une semaine, un jour, un mois.
C'est pas de la précarité ca ????
Et cetet période de précarité, dans mon cas, a duré pendant trois ans !

Comme on le dit "Un tien vaut mieux que deux tu l'auras".
J'aurai préféré un emploi précaire pendant 2 ans à plein de petits boulots ultra-précaires pendant 3 ans.

Mais c'est vrai que tout ca c'est encore un coups des méchants capitalistes pour prendre les jeunes à la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 11:48

. . . C'est marrant comme on a tendance, parmi les avantages, à occulter le fait que le CPE sert avant tout à permettre aux jeunes de trouver un 1er travail. . .



Si tu voulais bien nous éclairer de quelques exemples


. . . J'aurai préféré un emploi précaire pendant 2 ans à plein de petits boulots ultra-précaires pendant 3 ans. . .


Il ne s’agit pas de faire des jeux de mots


. . . Mais c'est vrai que tout ca c'est encore un coups des méchants capitalistes pour prendre les jeunes à la gorge.

Je ne crois pas que la question posée implique un constat idéologique Capital/Travail


. . . Si je regarde les 1ers emplois que j'ai trouvés lorsque je suis entré dans la vie active, voila la liste de leurs durées successives : 3 mois, une semaine, un jour, un mois
. . .



Dans quel créneau, à quel âge ? Si après 18 ans, pourquoi éventuellement ne pas avoir fait une Formation Professionnelle Adulte ? TOUTES ces formations sont sanctionnées par un CAP ou un BTS.

Ah oui mai . . . . .


. . . J'ai eu une info comme quoi ce sont les jeunes étudiants universitaires qui sont contre . . .



Çà me paraît tout à fait évident. Bac -> 18 Ans – BTS ( brevet de Technicien Supérieur), donc APTE IMMEDIATEMENT, puisque formé SPECIFIQUEMENT dans une discipline -> 20 ans. Licence. 21ans Maîtrise à 22, 23 ans.

Bon, j’ai un BTS de Mesures Physiques en poche, allez encore une fois en vacances et en septembre Au boulot.
Septembre. Super, j’ai mon CPE, une boite crée un nouveau produit et je dois faire les études de tenues mécaniques, tenues au feu . . . Etc. Janvier, les essais sont fini, on vient de me dire qu’on n’aura plus besoin de moi à la fin de la semaine.
Youpi !!!!!!!!!!!!! J’ai ma licence de Droit depuis à peine 15 jours et déjà un CPE ! Je rentre dans un Cabinet de Contentieux pour faire une étude sur les baux de location immobiliers
Merde, j’ai fini le cahier des charges et on n’a plus rien à me confier. Je parts demain, après 6 mois. Putain je fais comment maintenant pour payer mon loyer ?



. . . cébé => je suis presque sûre que tu peux faire un 2ème CPE . . .



Rien n’est clairement défini à ce sujet



. . . ceux qui sont en apprentissage qui eux seraient un peu plus favorables au CPE . . .

S’ils sont en apprentissage ils reçoivent un formation elle aussi spécifique. Cette formation est sanctionnée par un CAP ( Certificat d’ APTITUDE Professionnelle). D’office il est classé OQ1 ( Ouvrier Qualifié 1 èr échelon). Hiérarchie qui compte : OQ1 – OQ2 – OQ3 – OHQ ( Ouvrier Hautement Qualifié). Ces qualifications s’acquièrent au fil DES ANNEES. Où est l’intérêt du CPE là – dedans ?

Une enquête à été menée auprès des Banques, elles peuvent « prêter » de l’argent même dans le contexte du CPE, sauf que le prêt est assujetti à l’accord d’un Organisme de Cautionnement TOUS ces Organismes sont fermés à cautionner les « précaires »

Exemple personnel. J’ai un jeune couple qui habite notre village. Ils sont arrivé en décembre. Lui 23 ans Boulanger, embauché avec le contrat jeune ( idem au CPE au « poil près »). Licencié après le coup de feu des fêtes de fin d’année. Dans un mois, le RMI ne leur permettra même pas de payer leur loyer.

Tu m’expliques Atil : « le fait que le CPE sert avant tout à permettre aux jeunes de trouver un 1er travail. . .

et le GARDER ? Je ne crois pas que le Patron / boulanger en question soit un CAPITALISTE. Un sacré F. . . de P . . . oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 13:16

Digoyo a écrit:
Personnellement, j'avoue que je n'ai pas encore vue comment la gauche était ridicule. Tu veux dire trop mollasse ? --23


<o> Fastoche... On ouvre la TV, et on mate plus de 200 jeunes sur la Place de la Nation, la nuit, le feu, les vitrines, et plus loin 500 jeunes déchainés sur la Place de la Bastille. Et jeudi dernier, il y a même eu des victimes. La gauche a donné un joli spectacle en présentant ses meilleurs arguments pour nous convaincre que les CPE ont du «bon».

Ce n'était pas assez visible au goût de Digoyo, ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 13:51

Non Pizza, non,

L'argument est tendencieux. 170 jeunes parmi ceux que tu cites, arrêtés. Tous des "casseurs", de simples délinquants primaires, des voyoux. Parmi eux plus de 70 % d'extrème droite ! comme quoi !!!!!!!!!!!!!!

Je ne critique pas ton point de vue si tu veux RELLEMENT répondre à la QUESTION.
Si tu prends en fonction de ce que tu dis être TA REUSSITE, elle n'est qu'individuelle. Certainement à admirer, je n'en disconvients pas. Mais pour moi ce n'est pas le débat !

On ne peut pas à mon avis se donner en exemple, j'ai un parcours aussi assez motivant. Mais tout le monde ne peut faire des parcours similaires au tien ou au mien. C'est donc au niveau global de la socièté qu'il faut tenter de mesurer.

Il exite des formations qui sont "santionnées" par un diplôme et une qualification. Sans aller au "débat"idéologique" imbécile, c'est pour ne pas aller au delà une remise en cause tout simplement de la validité de ces diplômes.

Ainsi, un garçon qui a un CAP de PLOMBIER, ne serait pas PLOMBIER ?
UN (e) etudiant (e) titulaire d'une licence, ne vaudrait rien ?

Le fond du problème à la base est celui là, pas le clivage Gauche / Doite, ou Capital / Travail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 14:31

Des membres de l'extrême droite ont bien participé aux manifestations anti-CPE de jeudi 16 mars, et leur rôle est, pour le moins, trouble.

Ainsi, une source policière a affirmé vendredi 17 mars que des responsables du Front national de la jeunesse (FNJ) et de groupes ou groupuscules d'extrême-droite, dont des "identitaires", figurent parmi les 187 personnes interpellées jeudi à Paris pour leur implication supposée dans les incidents après la manifestation anti-CPE.

Certains d'entre eux figuraient parmi les 77 personnes qui étaient en garde à vue vendredi matin, a précisé la même source, sans donner d'autres précisions. Parmi les interpellés figurait le responsable du FNJ, Alexandre Ayroulet, selon cette source, qui n'a pas été en mesure de préciser si ce dernier était ou non en garde à vue vendredi matin".

Ce qui est formidable avec les médias, c'est qu'ils ne se lassent pas de prendre les gens pour des cons, mon cher Digoyo. Ou sinon vous êtes bien naïf.

Vous me direz, cela ne semble déranger personne, alors pourquoi se priveraient-ils... Parmi les 187 casseurs interpellés se trouvent des "membres de l'extrême-droite" dont le patron du FNJ. Alors, ça, c'est du scoop !

Déjà mardi, les fachos étaient venus casser du gaucho. Ils sont revenus hier.
Les évènements que nous vivons attirent toujours beaucoup de cons, aussi je ne vois pas ce qu'il y a d'étonnant à trouver des gauchos et des fachos parmi les interpellés. Les journalistes, eux, ont l'air sous le choc. Ce qui devrait pourtant les choquer bien plus, c'est le caractère dérisoire de cette information. Que représentent Alexandre Ayroulet et ses dix crânes rasés dans le nombre total d'interpellés (187) ? Rien. Encore mieux, on apprend que "certains d'entre eux figuraient parmi les 77 personnes qui étaient en garde à vue" ce matin. Houlàlà, le fascisme est à nos portes... Le journaliste a gentiment identifié les fachos, c'est bien, mais les autres, qui sont-ils ? Qui sont les autres gardés à vue ? Des gauchistes ? Je n'ose le croire. Le journaliste non plus apparemment.

Dans quelques jours, les médias nous annonceront que les violences qui ont été commises en marge de la manifestation anti-CPE étaient l'oeuvre d'horribles nazillons qui s'étaient mêlé aux manifestants afin de les discréditer.

Evidemment, qui peut croire un seul instant que des hommes de gauche - humanistes par définition - peuvent faire le Mal ? Le Mal, c'est l'apanage de la droite et de l'extrême-droite.

Heureusement que les journalistes sont là pour nous rappeler cette criante Vérité, mon cher Digoyo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 15:05

Voilà Pizza, c'est bien de ce genre de chose dont il faut totalement se défaire dans l'analyse. Les médias ont besoin de "faire du papier" ou des" télé".

C'est pourquoi, je t'ai un peu interpellé ainsi que Atil, je ne crois pas que le problème soit dans les "casseurs", de quelque bords qu'ils soient, et il y en a toujours quelque que soit la revendication en masse.

Il reste donc la réflexion "posée et calme" avec dans la mesure du possible des questions ou des réponses capables d'éclairer le débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 15:12

Voilà pourquoi il faut aller au delà des médias, afin de constater que la gauche n'est pas aussi gentille qu'on aime le croire, afin de constater que la gauche se tire dans les pieds, afin de constater que la gauche se ridiculise...

En zappant hier soir, je suis tombé via satellite sur l'émission de Stéphane Bern sur Canal Plus, la chaîne des anti-CPE. Etaient invités, Alain Afflelou, Renaud Dutreuil, Disiz la Peste et Clémentine Autain. Mon attention s'est surtout portée sur cette dernière. Toutes ses interventions - heureusement peu nombreuses - étaient ponctuées de platitudes, de mensonges, d'approximations, de lieux communs, de bêtise et d'arrogance. Elle est apparentée communiste et adjoint à la mairie de Paris.

La démagogie a encore un bel avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 15:31

Voici pour recadrer un peu ce débat qui part sérieusement en vrille, les analyses de Gérard Filoche, inspecteur du travail.
Cela permettra à chaque intervenant d'éviter le ridicule d'être à côté de la plaque et de parler de tout sauf du CPE !!!!
Il suffit de demander à Google quand on ne sait pas… c'est tellement facile !!!

16 Arguments : avantages et inconvénients CDD et CPE comparés
par Gérard Filoche
vendredi 24 février 2006.

On nous vend n’importe quoi pour défendre le CPE, ce contrat sans droit imposé de façon discriminatoire à tous les jeunes de moins de 26 ans...

1°) On vous dit que le gouvernement va intervenir auprès des banques pour qu’elles ne refusent pas un prêt à un jeune en CPE... Qui croit cela ? Les banques, elles font et feront ce qu’elles veulent ! Un banquier n’est pas un philanthrope.

En général un banquier vous fait un prêt si vous arrivez à lui démontrer que vous n’en avez pas besoin. Le banquier, c’est quelqu’un qui vous prête un parapluie quand il fait beau mais qui vous le reprend dés qu’il pleut ! Tout jeune à la merci du licenciement du jour au lendemain, n’a pas seulement peur du refus d’un prêt par un banquier, il a surtout peur de ne pas pouvoir le rembourser !

2°) Locapass ? Il paraît qu’on va en “faciliter l’accès” et le nombre pour les jeunes Mais la crainte avec un CPE, n’est pas seulement de ne pas trouver un logement, elle est de ne pas pouvoir payer son loyer du jour au lendemain Tout jeune a la merci d’être mis à la porte sans motif, n’a pas seulement peur de ne pas avoir un logement, il a peur de ne pas pouvoir le payer.
Si le gouvernement fait mine de garantir un « prêt » et un « locapass », c’est qu’il sent la faiblesse de son « Cpe » !

3°) La peur de chaque jour qui vient Au moins, un « CDD de six mois » à termes précis, c’est garanti six mois. Mais un « CPE de deux ans » c’est pas garanti du tout : chaque jour on se couche sans savoir si on travaille encore le lendemain. Lorsqu’il ne comporte pas de terme précis, le CDD est conclu obligatoirement pour une durée minimale, pas le CPE.

4°) Même les entreprises multinationales du Cac 40 vont pouvoir « faire du CPE »...
Le CPE, à la différence du CNE n’est pas réservé aux entreprises de moins de 20 salariés, mais ouvert à toutes : ainsi Axa, AGF, Gan, Vivendi, Thalès, le Crédit Lyonnais, etc... les 100 premiers entreprises du Cac 40, (qui ont gagné 57 milliards d’euros en 2004, et davantage en 2005) pourront prendre des « CPE » : mais en quoi ces entreprises qui font des bénéfices extraordinaires ont-elles besoin de cela pour embaucher ?

5°) Des sous en plus pour les grosses entreprises qui font déjà d’énormes bénéfices.
Villepin prévoit une exonération totale de charges patronales pendant trois ans à tous les contrats à durée indéterminée (CDI, CNE, CPE) signés au profit de jeunes de moins de 26 ans au chômage depuis plus de six mois.

Les 1000 entreprises de plus de 1000 salariés qui emploient déjà 3,5 millions de salariés et produisent 45 % du Pib vont donc engranger encore plus de bénéfices pour leurs actionnaires avec cet argent donné généreusement par l’état avec les impôts... des salariés.

Au début, en août dernier, prétendument, le “CNE” était réservé aux “petites entreprises” de moins de 20 salariés qui auraient eu “besoin de davantage de souplesse” pour embaucher, mais voilà que pour les moins de 26 ans, il n’y a eu plus cette pudeur : la mesure concerne tous les jeunes et toutes les entreprises.

6°) Aumône Unedic pour le CPE viré.
Dans l’accord UNEDIC signé en décembre 2005 la filière « A » concerne les salariés ayant travaillé 6 mois dans les 22 mois précédant leur perte d’emploi ; elle ouvre droit à 7 mois d’indemnisation. 17 % des chômeurs indemnisés relèvent actuellement de cette filière.
Une nouvelle filière (A +) a été créée. Elle est ouverte aux salariés ayant travaillé 12 mois au cours des 20 mois précédant la perte d’emploi. Elle permet une indemnisation de 12 mois.

Dans le cadre du Cpe, s’il a travaillé au moins quatre mois, chaque jeune n’aura droit qu’à une allocation forfaitaire de 16,40 euros par jour soit 460 euros pendant seulement 2 mois...

7°) 6 à 8 ans de super précarité pour tous les jeunes...
et bientôt quel que soit l’âge... ? Si le jeune est soumis à plusieurs CDD consécutifs, ils sont « requalifiables » en un CDI. Mais avec le « CPE », en cas de rupture du contrat durant les deux premières années, un nouveau CNE entre l’employeur et salarié pourra être conclu après trois mois.

Le syndicat peut aller en justice à la place du salarié pour faire qualifier des CDD successifs en CPI (L 122-3- 16) : dans le CPE pas de recours ! Les CPE peuvent se succéder sans motif, sans recours, sans contrôle : un jeune pourra en faire trois de suite, et être viré chaque fois au bout de deux ans, puis passé 26 ans, il pourra encore faire un contrat CNE de deux ans.
Cela fait des années de précarité, toute la jeunesse. (Les CDD sont limités à 18 mois maxi)

8°) Un enchaînement sans fin de contrats précaires Lorsqu’un CDD prend fin, il n’est pas possible d’avoir recours sur le même poste à un nouveau CDD avant l’expiration d’un "délai de carence", égal au tiers de la durée du contrat précédent. Pour le CPE, oui.

9°) Un CDD ou un stage avant un CPE comptera dans l’ancienneté ? On nous dit « oui, mais les stages, CDD, etc... seront pris en compte dans le CPE pour calculer l’ancienneté » C’est déjà le cas pour les CDD lorsqu’il y a embauche consécutive... (L 122-3-10 al 3) Quand aux « stages » il serait prévu qu’après trois mois, ils soient obligatoirement payés : ils devraient l’être du premier au dernier jour ! Soit on est salarié soit on est un stagiaire de la formation professionnelle et dans ce dernier cas, on doit aussi avoir un salaire ! C’est déjà un principe qu’un salarié en CDD soit embauché avec l’ancienneté de son premier contrat... mais au fait le « contrat première embauche » peut donc être précédé d’une autre « première embauche » ?

10°) Un CDD, doit être payé jusqu’au terme.
Si l’employeur rompt un CDD sans motif, il doit payer le jeune salarié jusqu’au terme prévu pour son CDD.

11°) Virer un salarié et le remplacer par un CPE sera possible, par un CDD non.
Un CDD ne peut être conclu pour accroissement temporaire d’activité là où l’entreprise a procédé à un licenciement économique. Un CPE pourra remplacer un salarié licencié.

12°) Un CDD ne peut pas servir à occuper un poste permanent de l’entreprise sinon c’est un CDI Une succession de CPE sur des postes en CDI sera possible.

13°) Pour signer un CDD, il faut un motif exceptionnel : - soit « surcroît exceptionnel de travail » - soit « remplacement d’un salarié absent » Pour signer un CPE, c’est le seul choix de l’employeur : qu’est-ce qui le guidera sinon la possibilité de pouvoir le mettre dehors sans motif ?

14°) Préavis pour un CPE : rien de nouveau.
Le gouvernement nous assure que le jeune CPE, présent depuis au moins un mois, bénéficiera d’un préavis de deux semaines pour un contrat de moins de six mois et d’un mois pour un contrat plus long. C’était déjà le cas pour le CDI, (art L122-5 et 6) sauf dispositions conventionnelles plus favorables.

15°) Le gouvernement précise que le jeune en Cpe recevra 8 % de son salaire brut en guise d’indemnités à la fin de son contrat. Pour un Cdd, c’était 10 % d’indemnité de précarité d’emploi sur le salaire brut (tout pour baisser le salaire, vrai motif de toutes ces mesures).

16°) Mais le pire : - La rupture d’un Cdd doit être motivée pas celle du Cpe ! L’absence de motif, c’est la soumission totale à l’arbitraire, c’est une forme de barbarie juridique, c’est l’absence de recours, c’est le déni de droit, un recul d’un siècle de droit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 15:50

Non, il faut aussi parler des éléments qui animent le contexte entourant les CPE, et parmi ceux-là, les éléments les plus actifs, les plus démonstratifs représentés principalement par la gauche qui ne donne définitivement pas le meilleur exemple pour démontrer que la droite se trompe.

Certains feraient mieux d'y réfléchir, ça ne les tuera certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 15:54

houla! .. et moi qui attendais depuis l'ouverture du sujet que quelqu'un donne ici les avantages d'un CPE pour l'employé!

... après ça, peut-on conclure qu'il n'y en a aucun?

Auquel cas. on peut dire que par ce CPE, le gouvernement donne un signal clair : le pays s'enfonce tout entier dans la précarité, il y a un véritablement changement social revu à la baisse à envisager.
Parti de ce constat, tous les contrats de travail sont susceptibles devenir des contrats sur le modèle des CPE.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 16:01

Si, il y a un avantage avec le CPE. Un énorme, en plus.

D'un côté, voici un gouvernement de droite qui présente enfin un projet social où un jeune a désormais la chance de travailler plus de 6 mois, sans expérience professionnelle, et puis d'avoir au moins une chance sur 2 de dégoter un nouveau contrat au bout de 2 ans, parce que 2 ans d'expérience sur un CV, ça ne passe pas inapperçu quand même.

Outre le fait, que ce n'est pas la solution parfait, les CPE sont à coup sûr un projet qui manifeste délibérément une volonté de la part du gouvernement à travailler ensemble.

Cessons donc de lui mettre des bâtons dans les roues, et laissons le temps faire son oeuvre au lieu de contester systématiquement parce que c'est un gouvernement de droite qui est soit-disant l'incarnation du Mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 16:17

oui Pizza Man, je saisis bien cette chance .. mais il y a juste ce gros bémol :

L'employeur peut licencier sans motif un employé en CPE. C'est une mesure unilatérale et surtout indéfendable. C'est une mesure qui met l'employé à la merci de n'importe quoi.

De plus, si j'ai bien compris, les CDD offraient aussi ce genre de chance.

Hmmm .. en suivant une émission à la télé, un jour, j'ai vu le cas d'une dame qui était depuis 19 ans (dix-neuf) dans la même place, de CDD en CDD ...
... soit elle n'a pas su se défendre, soit son employeur a profité d'elle. Mais alors si un CDD "permet" ce genre de situation, que permettra un CPE ? .. en plus de n'avoir pas droit à être souligné comme abusif ....

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 16:25

Décidément Pizza Man, je vais finir par croire que tu es borné et que tu ne te laisses pas la possibilité de changer de point de vue.
Qui te parle de gauche ou de droite, là ? Qui prétend ici que la droite est l'incarnation du mal ? C'est toi qui fais de la gauche la bêtise des bêtises et tu construis ton argumentation autour de la défense de la droite. Mais on s'en fout ! Ce dont il est question avec le CPE c'est de travail, de droits et de société. Quelle société voulons-nous construire exactement, dans quel objectif, en se donnant quel moyen ? Il s'agit d'avenir et non pas d'un clivage politique à propos duquel chacun a le droit d'avoir ses idées.
Il s'avère que le CPE constitue une formidable avancée vers la régression sociale et que c'est un gouvernement de droite qui le propose. Bon, et alors ?
Le libéralisme économique est un rouleau compresseur mondial, non ? Et le seul moyen de lui mettre un frein c'est de le mettre en question.
Le CPE est un symptome selon moi de la grande connerie libérale. Mais on a le droit d'être libéral… on a le droit de croire que tout va pour le mieux quand tout va bien chez soi… on a le droit de voir les choses à sa façon !

Le CPE, un projet social ??? Arrête, tu me fais rigoler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 16:32

La société française me donnerait toutes les bonnes raisons de me tirer une balle dans la tête, si j'y étais encore.

Qu'un employeur puisse se permettre de congédier un employé sans motifs valables, n'est pas distinct des CPE. On le voit également régulièrement en dehors des CPE. Et de toute façon, ça ne constitue pas non plus un argument valable pour rejeter tout en bloc le projet de CPE, parce qu'un projet ça se paufine aussi.

Allons-y simplement par le bon sens. Sans les CPE, quelles sont les chances d'un jeune pour trouver et conserver un emploi au delà de 2 ans ?

Et outre la possibilité d'être congédié par un simple caprice de l'employeur, quelles sont les possibilités d'un jeune qui a rempli à terme son contrat de 2 ans, et de convaincre un nouvel employeur de la pertinence de ces 2 années ?

Que l'on donne une réponse ou une autre, ça ne change rien au fait qu'on se retrouve à la case de départ, si le gouvernement se rétracte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: CPE   Dim 19 Mar 2006 - 16:41

Citation :
Allons-y simplement par le bon sens. Sans les CPE, quelles sont les chances d'un jeune pour trouver et conserver un emploi au delà de 2 ans ?

Et bien voilà une question pleine de bon sens qui rappelle celle posée par Digoyo plus haut : que choisir entre la peste et le choléras ?
Souvent il est bon de choisir la réflexion, la mise en question, l'audace et de ne pas tomber dans le piège de la pensée unique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CPE   

Revenir en haut Aller en bas
 
CPE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: Actualité et Histoire :: Actualité-
Sauter vers: