Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Auto-Analyses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 7:26

Smile


Bonjour à tous Smile


J'aimerais votre opinion, à cette citation de PIZZA à savoir :

Pizza a écrit:
"Quelqu'un qui souffre n'est pas en mesure de comprendre lui-même sa propre douleur."


De mon coté, je pense que c'est faux... C'est une force du caractère, et je penses que quelqu'un d'honnete a suffisement de sincérité pour pouvoir le faire.


Et Vous ... Qu'en pensez-vous ??......





Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 9:09

Citation :
"Quelqu'un qui souffre n'est pas en mesure de comprendre lui-même sa propre douleur."
Je pense que c'est une phrase dite surtout par ceux qui dépendent maladivement des autres pour avoir leur bonheur. Dès qu'ils ont un bobo, hop hop ils agitent les bras dans l'espoir de s'accrocher à quelqu'un. Et puis, c'est un peu ridicule de dire qu'un enfant normal comprend mieux le fait d'être orphelin, qu'un orphelin lui-même ... (exemple au hasard).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 10:43

Je crois, moi, que Pizza Man a en partie raison. La souffrance vécue ne peut s'appréhender, se comprendre, s'analyser et être dépassée que lorsque l'on a retrouvé un certain équilibre, une certaine sérénité.
Comprendre la douleur ce n'est pas la même chose qu'avoir la force de la vaincre, ce sont deux choses différentes. On peut vaincre sans comprendre, simplement parce que l'instinct de survie est fort et qu'il nous guide.
Je ne vois pas très bien, GrosRat Noir, le sens que tu donnes à ton exemple. Comprendre que l'on est orphelin ne signifie pas qu'on l'accepte et que l'on a la force de le vivre sereinement. La compréhension c'est une opération de l'esprit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 11:33

Citation :
Je pense que c'est une phrase dite surtout par ceux qui dépendent maladivement des autres pour avoir leur bonheur. Dès qu'ils ont un bobo, hop hop ils agitent les bras dans l'espoir de s'accrocher à quelqu'un.


<o> DING ! Et non, mauvaise réponse, vous perdez encore 5 points, mon cher Benoît de Namur... Décidément, il vous faudra rattraper ce cher Philippe de Paris qui vous dépasse de 40 points, mon cher Benoît de Namur ! (C'est de l'humour pour détendre l'atmosphère, don't panique)

Il sagit plutôt d'une phrase dite par un mec qui a de la difficulté à accepter de l'aide quand les choses vont mal. Mais je ne parlais pas de petits «bobos», entendons-nous.
Comme quoi, les turlupinades de notre jeunesse de Belgique qui croit avoir systématiquement réponse à tout...

Cela dit, il faudrait aller dire ça aux schyzophrènes ou aux maniaco-dépressifs, je suis sûr que cette prodigieuse remarque leur sera d'une grande utilité : vous avez un «bobo», alors démerdez-vous tout seul !

Au passage, une personne s'isolant en elle-même à un tel degré de souffrance psycho-physique afin de soigner elle-même, c'est loin d'être une démonstration de «force de caractère». Ça ressemble plus à de l'orgueil mal plaçé : moi, je suis assez grande pour comprendre pourquoi je souffre pendant que je souffre. Moi j'ai toujours raison, les autres se trompent, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 11:51

Smile


La phrase de Pizza a été sortie d'un texte... Alors, il est vrai, qu'il n'est pas évident de pouvoir y donner un avis.

Donc, je vais l'a replace dans son contexte Smile

Pour Pizza, quelqu'un ne peux pas "Seul" s'auto- Analyser pour pouvoir s'auto-rééquilibré. Il pense qu'obligatoirement, il faille en passer par un spécialiste "Psy" et ses médicaments "chimique"

Hors ces auto-analyses sont des réactions à des souffrances " répétitive" , des accumulations d'épreuves autant physique , que psychologique.

Et, je pense ( parcque j'y suis passée) que la force de caractère, est comme un instinct de survie qui ce manifeste en soi.

Quant différentes souffrances submergent en peu de temps, ont se noie.
Alors la force intérieure ce manifeste, et suivant nos forces, soit arriver au fond, ont met un grand coup de pied pour remonter et pouvoir respirer, soit ont survie en apné ....

S'auto- analyser est possible pour quelqu'un d'honnête, car ses sincérités lui permettent de se reconnaitre... De là aprés les compréhensions d'erreurs,donc des causes, soit ont est maso, soit ont fait en sorte pour se rééduqué, donc de s'auto-rééquilibré dans les continuités.

Donc... Avez-vous besoin de "spécialistes" pour pouvoir vous voir, et vous reconnaitres tel que vous êtes ??...





Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 12:20

Citation :
Donc... Avez-vous besoin de "spécialistes" pour pouvoir vous voir, et vous reconnaitres tel que vous êtes ??


<o> Tu ne parles plus de la même chose. C'est comme si tu tentais de noyer le poisson à nouveau. Faudrait savoir là... Parle-t-on de voir un spécialiste quand on souffre, ou d'aller voir un spécialiste pour se connaître soi-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 12:21

Il me semble assez sain en cas de souffrance d'explorer toutes les possibilités pour en sortir. Et pourquoi pas le spécialiste après tout ? On peut très bien suivre une psychothérapie, par exemple, sans avoir de traitement chimique à ingurgiter.
Par ailleurs, il faut savoir dans quel état on veut s'en sortir ! Ca c'est une vraie question d'honnêteté… Se reconnaître juste humain, et pas devin ou illuminé, c'est la seule force qui tienne et qui relève.
Je ne crois pas qu'on puisse survivre en apnée ! Il n'y a que des souffrances dont on se relève, ou dont on crève !
Vouloir s'auto-analyser ce n'est pas juste une affaire de sincérité, c'est une lamentable c… rie. Qui connaît son inconscient, hein ? Qui est près à regarder en face cet immense mystère de soi ? Franchement, c'est une bêtise que de croire possible le grand voyage intérieur, sans guide. Ou alors on n'en ressort jamais complètement sain et sauf ! On se met à avoir des visions du futur et à être un peu "déphasé".
Je respecte ton parcours Dalaha et j'apprécie la façon que tu as de te mettre à nu mais je ne vois pas les choses comme toi. Je suis tombée, j'ai touché mes limites et je me suis relevée, sans trop de casse ! je sais que mon auto-analyse, celle que j'ai vraiment alors été capable de faire toute seule, ça a été de comprendre que j'avais peut-être besoin d'aide.
Valéry disait : "il faut entrer en soi armé jusqu'aux dents" et Valéry avait raison ! Combien s'y plonge sans arme et n'en ressorte jamais tout à fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 13:00

Smile


Lubie a écrit:
je ne vois pas les choses comme toi. Je suis tombée, j'ai touché mes limites et je me suis relevée, sans trop de casse ! je sais que mon auto-analyse, celle que j'ai vraiment alors été capable de faire toute seule, ça a été de comprendre que j'avais peut-être besoin d'aide.


Nous n'avons pas tous les mêmes épreuves de vie... Rolling Eyes

Les miennes sont en " trés" grande partie de ma faute, et en plus, j'étais maso, parceque dans ma vie, avant de vraiment vouloir comprendre, je suis tombée 2 fois, et me suis relevée,seule mais suis restée en apné, dans une forme d'inconscience .

A la troisième fois, il m'a fallut me reconnaitre... Parceque dans mes rébellions, je ne me suis pas dit " qu'est ce que j'ai fait au bon dieu, pour mériter celà"... Je me suis dit " Qu'est-ce-que je n'ai pas compris ?... Nous sommes là pour être heureux.. Alors qu'est-ce-que je n'ai pas fait !? "

En remise en question approfondie, j'ai compris ; Parceque je réagissais, sur ce que j'avais envie de voir.Je recherchais le "Grand" amour, sans en avoir compris ses valeurs. On me disait trop gentille... Et bin non ; J'étais faible et lâche, etc.


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 13:08

Smile

Pizza Man a écrit:
Citation :
Donc... Avez-vous besoin de "spécialistes" pour pouvoir vous voir, et vous reconnaitres tel que vous êtes ??


<o> Tu ne parles plus de la même chose. C'est comme si tu tentais de noyer le poisson à nouveau. Faudrait savoir là... Parle-t-on de voir un spécialiste quand on souffre, ou d'aller voir un spécialiste pour se connaître soi-même ?

Se reconnaitre enlêve les souffrances.

Et je ne tentes aucunement de noyer le poisson, je suit une logique.

Pour toi, lorsque l'ont touche le fond dans les "souffrances", il faut être aidé ... Alors que pour mon idée, lorsqu'ont touche le fond dans les "Souffrances", c'est un travail d'auto-analyse qui peut permettre de les faires disparaitres.

As-tu compris ??...

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 13:12

Pizza Man a écrit:
Au passage, une personne s'isolant en elle-même à un tel degré de souffrance psycho-physique afin de soigner elle-même, c'est loin d'être une démonstration de «force de caractère».
Comme prévu, on voit le passage hâtif entre le stade de la "compréhension" et celui de la "guérison".

Pour soigner un quelconque malade, il faut d'abord comprendre son mal et, très souvent, tenter de le cerner à travers le point de vue du malade lui-même. Il faut savoir le mieux possible ce qu'il ressent. Ça, c'est la compréhension et c'est le malade qui est le meilleur témoin de la douleur ressentie.

La guérison ne vient qu'après cette première étape. On procède généralement à une analyse des douleurs ressenties afin d'en trouver une solution. Selon les situations, la guérison vient surtout du malade lui-même, ou bien d'une aide extérieure. Il serait naïf de généraliser un type de guérison à tous les cas, comme dans la citation ci-dessus.

Par contre, la compréhension de la douleur, la victime est souvent la première à l'avoir. Sauf évidemment les cas particuliers évidents (prisés par les argumentations adolescentes) comme un coma où là, forcément, la victime ne sait pas trop ce dont elle est atteinte. La schizophrénie (avec un i) aussi, je pense que le patient ignore qu'il est schizophrène. Mais ce sont des exceptions, il y en a partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 13:40

Smile


Je pense que lorsqu'ont touche le fond, dans un premier temps, on est submergé par la douleurs.... Celà devient "dépression" donc maladie, si la force intérieure n'est pas suffisante.

Mais avant d'être dans un stade dépressif, il y a d'autres possibilités.

S'enfermer en soi, pour s'auto-analyser, n'est pas un acte de dépression, bien au contraire... C'est un passage de recadrement.

Je connais 2 personnes "dépressive" en répétition.. Il y en a une qui ne veux absolument pas, ce voir tel qu'elle est, donc pour elle, de voir un Psy est une perte de temps... Et l'autre, qui a baissée les bras face à la vie, et qui attend une motivation extérieure pour immerger.... Et sans être psy, il est logique de penser, que si en soi ont ne trouve pas les forces, personnes ne peut nous les donner... Où alors celà ne dure pas, car une fois que la béquille s'en va, ont retombe.


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 15:25

Citation :
Pour toi, lorsque l'ont touche le fond dans les "souffrances", il faut être aidé ... Alors que pour mon idée, lorsqu'ont touche le fond dans les "Souffrances", c'est un travail d'auto-analyse qui peut permettre de les faires disparaitres.


<o> Si tu as très mal aux dents, tu vas voir un dentiste. Tu ne possèdes pas la formation en dentisterie, ni le matériel adéquat, donc tu ne peux pas te soigner toi-même. Même un dentiste doit être soigné par un autre dentiste.

Si tu as mal psychiquement et physiquement, tu vas voir un spécialiste. Tu n'as aucune formation en psychologie, ni en psychiatrie, donc tu ne peux ni te soulager, ni t'analyser toi-même puisque tu souffres trop.

Il faut donc quelqu'un qui ne souffre pas, pour qu'il puisse t'aider à ne plus souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 16:31

Smile

Pizza Man a écrit:
Citation :
Pour toi, lorsque l'ont touche le fond dans les "souffrances", il faut être aidé ... Alors que pour mon idée, lorsqu'ont touche le fond dans les "Souffrances", c'est un travail d'auto-analyse qui peut permettre de les faires disparaitres.


<o> Si tu as très mal aux dents, tu vas voir un dentiste. Tu ne possèdes pas la formation en dentisterie, ni le matériel adéquat, donc tu ne peux pas te soigner toi-même. Même un dentiste doit être soigné par un autre dentiste.

Si tu as mal psychiquement et physiquement, tu vas voir un spécialiste. Tu n'as aucune formation en psychologie, ni en psychiatrie, donc tu ne peux ni te soulager, ni t'analyser toi-même puisque tu souffres trop.

Il faut donc quelqu'un qui ne souffre pas, pour qu'il puisse t'aider à ne plus souffrir.

Lorsque c'est une douleur physique, il est normal que tu consultes "un médecin"... Lorsque c'est psychologique.... Tu peux le gérer à partir du moment, ou tu fais un travail sur toi même... Je ne prétend pas, que tout le monde le peux, car, c'est à la base une force intérieure... Seulement c'est POSSIBLE.


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 16:54

Sans formation académique sérieuse, c'est impossible.

C'est pourquoi il y a des gens qui étudient longuement, qui investissent de nombreuses années afin d'aider des gens en difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 17:03

Je trouve aussi qu'il est possible de trouver en soi des forces pour se sortir d'une souffrance de l'âme. Mais pour cela il ne faut pas être isolé.
Seule, je crois que la personne aurait tendance à se noyer dans son propre jus. Par contre, si elle est accompagnée, même ( et peut-être surtout) par une personne qui ne dit rien mais qui écoute, il y aura un travail possible qui s'accomplit.

Je me méfie terriblement de camisoles chimiques, qui souvent ne sont là que pour rassurer les autres, ceux qui ont peur et qui ne savent pas que faire. En somme, c'est trop souvent un confort pour la société.
Bien entendu je ne parle pas de ceux qui sont obligés de se faire accompagner par un professionnel ou aidés par des produit pharmaceutiques, parce que leur cas relève d'une détérioration durable dans le cerveau. Mais je parle d'un accident de parcours, d'une souffrance "accidentelle" .. exogène, disons.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 17:34

Il y a une sacrée différence entre «trouver des forces en soi» et se faire sa propre analyse jusqu'à sa propre thérapie, le tout en état de souffrance avancée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nat

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 18:56

Il n'y a pas tant de différence que cela, c'est juste différentes étapes.
D'abord et quoiqu'il en soit, trouver les forces en soi, puis faire son analyse. Le psy permet de cadrer, de diriger, d'entourer, d'aider et de soulager. Il permet surtout d'éviter aux gens qui souffrent de se suicider. Mais en aucun cas il ne trouvera notre solution. Si l'on a décidé, y compris dans la souffrance, de s'auto-analyser, cela n'est pas impossible, ce sera juste plus dur car il y a risque de dérapage.
C'est à mon sens une question de caractère et de choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 19:26

Citation :
(...) ce sera juste plus dur car il y a risque de dérapage.


<o> Ce ne sera pas «juste plus dur», ce sera surtout pénible et risqué.

D'où justement l'importance du rôle d'un spécialiste pour ne pas sombrer dans un tel risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nat

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 20:30

Pas forcément plus pénible.

Et puis c'est un peu comme autodidacte et diplômé. Les deux ont inconvénients et avantages --31
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Mer 19 Avr 2006 - 23:40

Citation :
Je me méfie terriblement de camisoles chimiques, qui souvent ne sont là que pour rassurer les autres, ceux qui ont peur et qui ne savent pas que faire. En somme, c'est trop souvent un confort pour la société.


<o> Je ne comprends pas cette allusion «confort pour la société»... Parle-t-on plutôt de «sécurité pour la société» ? Il y a une nuance, il me semble. J'ai voyagé dans des endroits où les institutions sortent les malades pour les laisser à eux-mêmes, sans «camisoles chimiques», faute de moyens pour les garder internés.

Heureuses conséquences : ces régions dénombrent un taux de criminalité en recrudescence dont les viols, pédophilie, meurtres, agressions dans les rues, etc.

Le père de mon pote est psychiatre en chef d'un asile à Santa Monica pour différents cas de maladies mentales. Avant les produits chimiques, on entendait des hurlements à longueur de journées dans les corridors, ils étaient tous anxieux, délirants... Maintenant il semble qu'on ne les entends plus, et ils font même des activités à l'extérieur en société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Jeu 20 Avr 2006 - 7:10

Smile


Pizza Man a écrit:
Il y a une sacrée différence entre «trouver des forces en soi» et se faire sa propre analyse jusqu'à sa propre thérapie, le tout en état de souffrance avancée.


Sans faire état d'une souffrace avancée, car celle-ci s'estompe lorsqu'ont se concentre suffisement sur d'autres choses, ce concept ce nomme "Analyses Transpersonnel".

Apparement aprés recherche, il s'avère que Pythagore le pratiquait dans son école, aux environs de 600 AV JC.

Hier en recherchant des infos sur Pythagore, j'ai eut la surprise de constatée les similitudes qui existaient entre ses enseignements, et mes théories.... Et étrangement, son principe transpersonnel, revient au même dans les profondeurs, que mes découvertes.... Pourtant, je ne l' ai jamais étudié avant de le découvrir hier.


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Jeu 20 Avr 2006 - 9:09

Dalaha a écrit:
Hier en recherchant des infos sur Pythagore, j'ai eut la surprise de constatée les similitudes qui existaient entre ses enseignements, et mes théories.... Et étrangement, son principe transpersonnel, revient au même dans les profondeurs, que mes découvertes....
Peux-tu détailler les enseignements de Pythagore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Jeu 20 Avr 2006 - 10:56




Vu que mon language "ennui" le mieux c'est ce lien : Alors bonne ! lecture....


http://membres.multimania.fr/dea/Hermes/pythago.htm


PS : Apparement l'ésotérisme et la philo, il associait --9 --8


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Jeu 20 Avr 2006 - 13:01

Citation :
Sans faire état d'une souffrace avancée, car celle-ci s'estompe lorsqu'ont se concentre suffisement sur d'autres choses, ce concept ce nomme "Analyses Transpersonnel"

<o> Tiens, encore un terme que tu as piqué sur le Net pour nous faire avaler tes propos...

La souffrance se calme quand on occupe l'esprit à autre chose que sa propre souffrance, effectivement.
Mais ne cherche pas à tromper qui que ce soit comme d'habitude. Tu as spécifiquement précisé que tu t'es isolée en toi-même afin de t'auto-analyser à une période où tu souffrais. Donc tu n'étais pas concentrée sur «d'autres choses» que ta souffrance.

De plus, «L'analyse transpersonnelle» c'est juste un truc que tu viens de découvrir pour te justifier, dans le but de nous faire croire que l'ésotérisme est une bonne chose. Ainsi, ça t'arrange.





Citation :
PS : Apparement l'ésotérisme et la philo, il associait


<o> Effectivement comme je disais, ça t'arrange...

Mais je serais curieux que tu puisses démontrer en quoi Pythagore associait l'ésotérisme à la philo. D'autant plus que l'ésotérisme n'existait pas à son époque.





Citation :
Hier en recherchant des infos sur Pythagore, j'ai eut la surprise de constatée les similitudes qui existaient entre ses enseignements, et mes théories.... Et étrangement, son principe transpersonnel, revient au même dans les profondeurs, que mes découvertes.... Pourtant, je ne l' ai jamais étudié avant de le découvrir hier.


<o> Tu as découvert Pythagore hier, et tu prétends avoir déjà compris son concept d'analyse au point de voir des similitudes avec tes découvertes. Ça ne manque pas de sel. Mais revenons-en au sujet pour ne pas noyer le poisson :

Qu'est-ce qui ta permis de croire que tu avais les compétences nécessaires afin de te diagnostiquer toi-même, à un moment où tu souffrais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Auto-Analyses   Jeu 20 Avr 2006 - 13:12

Il me semble qu'il y a des incohérences dans ce texte.

La psychologie transpersonnelle est donc définie par l'acceptation de 7 postulats (présentés au début). J'aimerais m'attarder sur 4 d'entre eux :
    A) À partir de certains états de conscience modifiées, il est possible d’obtenir des éléments fondamentaux de connaissance de l’homme et de l’univers.

    B) Il existe dans l’univers une structure et un dynamisme organisateur qui ont procédé (et procèdent encore) avec "finalité" et "intelligence".

    E) Les informations provenant du monde sont accessibles, dans certaines circonstances, à des modes "extrasensoriels" qu’il y a lieu d’aborder d’une manière positive et rationnelle.

    F) La science, dans une perspective transpersonnelle, doit pouvoir s’appuyer sur l’intuition et la méditation préalables et essentielles à toute approche rationnelle analytique. Les deux phases, méditative et analytique rigoureuse sont nécessaires à la pensée transpersonnelle.
L'auteur détaille le 1er postulat :
    Les structures essentielles liées à la constitution de l’univers sont immédiatement accessibles à l’esprit humain, grâce à l’existence dans sa psychê d’archétypes préalables à toute expérience personnelle, dynamisant son corps et sa pensée, reflets synchroniques des lois fondamentales physico-chimiques. Mais pour que ces structures lui soient accessibles mentalement, il faut qu’il parvienne à se placer dans un état de conscience qui le dégage à la fois de ses problèmes personnels et des préalables issus de savoirs et d’analyse rationnelle.
Selon cette description, il faut donc se dégager de ses analyses rationnelles pour pouvoir appréhender l'univers. Or, il me semble qu'il y a une contradiction avec les postulats E) et F) qui disent, au contraire, que l'analyse rationnelle est fondamentale. Il y a donc un problème. De plus, Pythagore mettait l'analyse rationnelle (mathématique) au centre de son enseignement. La philosophie pythagoricienne est donc opposée au 1er postulat de la psychologie transpersonnelle, ce qui est un comble lorsqu'on regarde le titre même du document.

Je m'attarde aussi sur le 2e postulat qui affirme que l'univers est organisé suivant une certaine structure intelligente.

Chez Pythagore, cette structure était les Nombres et leurs propriétés. Pythagore considérait que toute harmonie dans la nature (notamment l'harmonie musicale ...) provient d'un rapport entre des nombres entiers (c.-à-d. une fraction entière). Par exemple, la gamme musicale dite "de Pythagore" s'obtient en grattant des cordes telles que les rapports entre leurs longueurs donnent des fractions entières. On dit que 2 nombres sont commensurables si leur rapport est une fraction entière. La philosophie de Pythagore considérait que tous les nombres étaient commensurables.

Or, Hippase de Métaponte, un disciple de Pythagore (et pas n'importe lequel : un des meilleurs et celui qui était en charge de plus de la moitié des élèves), a démontré par la suite qu'il existait des nombres incommensurables, ce qui a posé un problème fondamental dans la philosophie de Pythagore. Ce problème n'a jamais été résolu. On raconte même qu'Hippase aurait été renié de la secte des pythagoriciens à cause de cette découverte "inacceptable".

La philosophie de Pythagore est donc problématique, et l'utiliser pour présenter la psychologie transpersonnelle, c'est rendre celle-ci douteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auto-Analyses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auto-Analyses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: