Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Salomé

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Ego   Lun 1 Mai 2006 - 21:44

bonjour,

Je reprends la question que j'ai posé dans un nouveau sujet, histoire de ne pas tout mélanger (et obtenir peut être ainsi plus de réponses --9 ).
http://philosophia.forumactif.com/viewtopic.forum?p=7338#7338

Comment définissez-vous l'Ego ?
Quelle attitude adopter par rapport à lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ego   Mar 2 Mai 2006 - 15:54

On pourrait remplacer le mot "Ego" par "l'égoïsme" et les phrases resteraient compréhensibles.

Que faire envers l'Ego ? Etre patient et ne pas le prendre au sérieux.
Lutter directement contre lui ne fait que le renforcer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Ven 5 Mai 2006 - 11:28

Smile

Salomé a écrit:
bonjour,

Je reprends la question que j'ai posé dans un nouveau sujet, histoire de ne pas tout mélanger (et obtenir peut être ainsi plus de réponses --9 ).
http://philosophia.forumactif.com/viewtopic.forum?p=7338#7338

Comment définissez-vous l'Ego ?
Quelle attitude adopter par rapport à lui ?

L'ego est dans mon idée : une mentalité de superficialité et d'égoïsme.

L'attitude a adopter est d'ouvrir son coeur sur des valeurs ayant des profondeurs.


Smile flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ego   Ven 5 Mai 2006 - 11:43

Il me semble que l'égo est cette partie de soi facilement blessée. C'est l'orgueil, la résistance et la vanité, le besoin de reconnaissance et l'égoisme. Toutes ces petites choses qui nous empêchent de lacher prise et de se laisser porter doucement, dans le sens du courant.
Je crois que l'égo c'est ça ! Quand on atteint la paix intérieure, un état de quiétude et de sérénité il me semble que l'égo disparaît pour laisser place au vrai MOI. Enfin, je crois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ego   Ven 5 Mai 2006 - 15:47

Quand on est blessé par un objet matériel : c'est le corps.

Quand on est blessé par une simple parole : c'est l'Ego.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Salomé

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Ven 5 Mai 2006 - 19:32

Merci à tous pour vos réponses.

Citation :
Quand on est blessé par une simple parole : c'est l'Ego.
Peut-on donc parler de la personnalité ? J'ai l'impression que c'est l'attachement à la personnalité qui fait que l'on peut être blessé par une parole.

Citation :
Je crois que l'égo c'est ça ! Quand on atteint la paix intérieure, un état de quiétude et de sérénité il me semble que l'égo disparaît pour laisser place au vrai MOI. Enfin, je crois…
Tu penses donc qu'il est possible de ne plus avoir d'ego ?


On ne parle en général d'ego que lors de blessures, colère, et autres sentiments négatifs. Or j'ai l'impression que l'ego nous influence et conditionne nos actions à chaque instant, que de là résultent désirs, préférences, qui nous empêchent d'être libres. Cette notion est tellement utilisée, et si peu définie clairement que je me perd dans les termes.

Citation :
On pourrait remplacer le mot "Ego" par "l'égoïsme" et les phrases resteraient compréhensibles.
Penses-tu que l'on puisse dire que tous les actes sont egoistes ?[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ego   Ven 5 Mai 2006 - 21:00

Tout acte est égoïste.

Tout ce que je fais je le fais car ca me fait plaisir ... ou que ca fait plaisir aux gens de mon groupe ... hors ca me fait plaisir de faire plaisir aux gens de mon groupe.
Mon intérèt personnel peut aussi englober l'intéret des personnes du groupe auquel je m'identifie.
En quelques sorte on a un Ego personnel ainsi qu'un (ou des) Egos de groupes (familiaux, amicaux, politiques, etc...)

Plus on s'identifie à un vaste groupe et plus notre égoïsme se dilue dans l'intéret général.
Finalement quant on s'identifie à la totalité des êtres vivants, l' Ego n'a plus de signification : l'intérieur et l'extérieur se confondent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Ven 5 Mai 2006 - 22:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digoyo

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Ven 5 Mai 2006 - 22:22

Bon, comme je n’ai aucune culture philosophique ( aucune autre d’ailleurs), je vous demande de m’enseigner !

J’ai tiré cette phrase de l’ensemble des réponses . Ce n’est qu’une phrase et il n’y a aucune « attaque » d’accord ?

L'ego est dans mon idée : une mentalité de superficialité et d'égoïsme.

C’est il me semble en effet ce que la médiocrité des gens entendent par ce mot.

L’ ego, pour le moins depuis Kant, et l’unité transcendantale du moi.

Ce qui veut dire en Clair qu’un C…n est un C…n, mais que çà n’a rien à voir avec le sens que l’on veut bien donner plébeiennement à l’ego.

J’ai le sens de MON MOI, donc de mon ego, et je me plais beaucoup. Que les autres me trouvent C …, qu’ils en apportent la preuve. J’ai labouré un carré, voir s’ils sont capable de le semer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 5:54

Smile


Je ne pas assez développé. ma phrase parlait des excés de l'ego. Smile. Car les démonstrations d'un excés d'ego ce manifestent dans des mentalités de superficialité et d'égoïsme.

Et je pense que l'ego doit être éduqué, donc équilibré vis à vis du NOUS et non suprimé.

Bien sure, mon avis est issue d'observations répétés, et non d'une culture par lectures Wink


Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 7:01

Smile


En rajout, je pense qu'un excés d'ego, nous feras réagir par pulsions et non par raison. Donc ce coté pulsion peut s'apparenter plus vers l'animal que l'être humain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 8:07

Citation :
Tu penses donc qu'il est possible de ne plus avoir d'ego ?


On ne parle en général d'ego que lors de blessures, colère, et autres sentiments négatifs. Or j'ai l'impression que l'ego nous influence et conditionne nos actions à chaque instant, que de là résultent désirs, préférences, qui nous empêchent d'être libres. Cette notion est tellement utilisée, et si peu définie clairement que je me perd dans les termes.


Je ne pense pas qu'il soit possible de ne plus avoir d'égo ou alors il faut atteindre l'état de bouddhéité, peut-être. "Siddhartha" d'Hermann Hesse nous donne à comprendre ce que cela peut signifier. Quand brahman (l'univers intérieur) vit en totale harmonie avec Atman (le cosmos) je crois que l'égo disparait. Mais ce n'est pas l'être qui disparaît, c'est ce qui le fait souffrir, ce qui le retient, ce qui l'empêche de lacher prise. Je ne suis pas (ou plus) dans cette quête idéale car elle suppose des choix de vie que je n'ai pas fait. Donc j'ai conservé mon petit égo ; je tente de faire avec et surtout de trouver l'équilibre, l'harmonie et la paix. Je tente en clair d'assumer mes "contradictions ontologiques" !!!!

Citation :
En quelques sorte on a un Ego personnel ainsi qu'un (ou des) Egos de groupes (familiaux, amicaux, politiques, etc...)

Atil tu arranges toujours les choses à ta sauce, hein ? Je n'ai jamais entendu parler des "égos de groupe" pour la simple raison que l'égo c'est le JE, individuel. Mais bon, il me manque sans doute quelques lectures…



Citation :
En rajout, je pense qu'un excés d'ego, nous feras réagir par pulsions et non par raison. Donc ce coté pulsion peut s'apparenter plus vers l'animal que l'être humain.

Dalaha, l'Homme est un hominidé ; il appartient à la famille des primates. L'homme est donc avant toute autre chose un animal. Le reconnaître c'est peut-être faire le premier pas vers la sagesse et devenir simplement porteur de VIE dans le grand tout de la VIE.
C'est pas beau ça ????

Trouver l'harmonie entre l'être social et l'être animal qui est en nous voilà me semble-t-il une bonne façon d'assumer son égo !!!!
Mais bon, ce sujet ne m'inspire pas plus que ça et je sens bien les béances. Je les remplis de rire… C'est "le propre de l'Homme", non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 8:50

Je rejoins Digoyo : mon ego, c'est mon individuailté, c'est ce qui fait que je suis moi, et pas quelqu'un d'autre.

Même si on y retrouve les 3 mêmes lettres, l'ego n'est pas directement lié à l'égoïsme. Ce dernier contient explicitement un favoritisme personnel. On est égoïste lorsqu'on favorise, privilégie concrètement sa propre personne, sans tenir compte (voire au détriment) des autres.

En afit, je distingue l'acte individuel de l'acte égoïste.

Acte individuel
Il s'agit d'un acte accompli par choix personnel, grâce au fait que l'être humain est autonome. Il décide lui-même des actes qu'il entreprend. A priori, tout acte est donc individuel avant tout.

Acte égoïste
Il s'agit d'un acte individuel, mais dont le but est de privilégier concrètement son auteur, sans tenir compte (voire au détriment) des autres. L'acte égoïste est donc plus restreint et contient cet aspect péjoratif que tout le monde lui associe.

Par conséquent : tout acte n'est pas nécessairement égoïste. En effet, tout acte, même s'il est accompli par choix de l'auteur uniquement (et encore), ne favorise pas nécessairement l'auteur par rapport aux autres personnes.

Un chirurgien qui passe 5h en salle d'opération pour opérer un accidenté de la route en état critique, je refuse d'appeler cela un acte égoïste de la part du médecin. Ce médecin sera bien sûr payé, il en ressortira avec un grand bonheur etc. Mais je considère que la vie sauvée du patient vaut plus que tout ce que le médecin pourrait gagner en retour. L'acte profite plus au patient qu'au médecin, cet acte n'est donc pas égoïste.

Si tout acte était égoïste, alors l'égoïsme perdrait son sens, n'ayant aucun "contraire" auquel se comparer, c'est absurde. L'égoïsme doit garder explicitement son sens péjoratif, grâce à l'existence de l'altruisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 9:44

Citation :
Même si on y retrouve les 3 mêmes lettres, l'ego n'est pas directement lié à l'égoïsme

Forcément ! On retrouve aussi les trois même lettres dans LEGO mais ça n'a pas du tout la même étymologie !
Ego, égoisme, égocentrisme, égotisme … ce sont des mots de la même famille.

Citation :
mon ego, c'est mon individuailté, c'est ce qui fait que je suis moi, et pas quelqu'un d'autre.

Certes, mais es-tu toujours le même ? Es-tu celui que tu crois être ou celui que les autres voient en toi ? Es-tu avec tes proches celui que tu es lorsque tu es avec tes supérieurs hiérarchiques ? Ton égo ne doit-il pas parfois porter le masque social et ne deviens-tu pas alors hypocrite ? Etc, etc…
Si l'égo est "l'anima", "le souffle de vie" il devient ce que Kant disait "l'unité transcendentale du moi"' : pas simplement le MOI mais ce qui est le socle du MOI, ce qui demeure …
Et là oui je suis d'accord aussi avec Digoyo. Et dans cette mesure je crois que ce qui fait que le "moi" EST est une terre qui se laboure et dans laquelle on sème…

Eureka les copains !!!!! Je comprends mieux maintenant de quoi je parle : je n'aurais pas appelé ça l'égo mais l'ETRE ou la CONSCIENCE D'ETRE ; le mot "Ego" est galvaudé et polysémique me semble-t-il !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 11:17

lubie a écrit:
Certes, mais es-tu toujours le même ? Es-tu celui que tu crois être ou celui que les autres voient en toi ? Es-tu avec tes proches celui que tu es lorsque tu es avec tes supérieurs hiérarchiques ? Ton égo ne doit-il pas parfois porter le masque social et ne deviens-tu pas alors hypocrite ? Etc, etc…
Je ne considère pas que l'ego doit être immuable. Il y a des périodes où notre ego peut être blessé par une parole, et une autre où il n'en serait même pas égratigné. L'être humain évolue au cours de sa vie, son individualité et sa personnalité changent, j'estime donc que l'ego évolue également.

L'ego, c'est ce qui constitue mon individualité à tout instant. Mais il peut être différent de l'instant précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 11:44

Citation :
L'ego, c'est ce qui constitue mon individualité à tout instant.

Oui je suis tout à fait d'accord avec ça maintenant, j'ai eu ce matin l'intuition transcendentale de mon EGO --9
Je crois que cet EGO qui demeure est ce que Kant appelle aussi le "Je pur" ; il est permanent et traverse l'impermanence des choses...
Disciple, tu sais à quoi te raccrocher maintenant ! --19
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 12:48

Selon ma compréhension, l'égo est la formation mentale qui nait de l'attachement aux choses.D'un point de vue conceptuel, il est plus juste à mon avis pour la compréhension de le prendre de façon imagé comme une ligne de courant appartenant à un fleuve et le fleuve appartenant à la mer et la mer appartenant à l'ocean. Au final, nous parlons de quelque chose dont la manifestation est issu du même phénomène qu'est le mental.
Autrement dit, en parler intellectuellement revient à le cadrer encore plus, à faire la distinction entre un soi, et un non soi dans le sens un "hors soi" voire à lui mettre une existence autonome intrinsèque, or il n'en est rien.
Tel notre propre ombre, nous ne sommes pas cet ombre et pourtant sans nous, il n'y a pas non plus cet ombre. Ainsi les choses ont l'importance qu'on lui donne et elles sont inextricablement impliqués dans une grande machinerie interdépendante complexe, dont la nature bien qu'elle m'échappe, me semble aussi vague et éphémère que l'apparition d'une vague que l'on distingue de la mer sous l'effet conjugué de plusieurs facteurs (vent, soleil, force marée...etc...) par exemple.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 13:09

Alors pour aller plus loin et ne pas rester dans une pure (ou pas) définition de l'EGO, il serait intéressant de voir les effets concrets de l'EGO, positifs ou négatifs, et les règles — ou lois, ou diktats — s'il y en a que nous impose l'EGO.
Et par EGO je l'entends dans sa conception de surdimensionné, ou trop "présent", mal maîtrisé disons.


Je sais que c'est mon EGO qui me fait bondir à une provocation. Comme si je devais à tout prix ne pas perdre la face. Et qu'arriverait-il si je perds la face ? .. je serais "morte" socialement parlant, peut-être. "On" prendrait le dessus sur moi .....

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 13:28

Pour ma part, lorsqu'on realise peu à peu ce qu'est l'égo, on realise également les conséquences de ses effets.Toujours de façon imagée, sur une surface d'eau calme et plate, si on y met un doigt , la surface s'en trouve perturbée.

Alors doit-on s'accrocher à ce qui perturbe, sachant qu'intérieurement que c'est une situation éphèmère comme une onde qui ne fait que passer ?

Cela peut se transposer dans de nombreux cas : colère, tristesse, indignation, joie etc...
Alors si on ressent ces effets, concrêtement rien ne m'empêche d'essayer d'atténuer ces effet en reconnaissant leur nature éphèmère quand la situation l'exige.(même dans la fonction sociale)

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 13:49

Je crois qu'il serait bon de reposer une fois pour toutes les termes.
Je perçois deux acceptions lorsque nous parlons d'égo. Je vais utiliser des marques typographiques pour distinguer ce qui me semble être l'Ego et l'EGO…
L'égo, que tu évoques Cébé, est ce petit moi plein de frayeurs et de doutes qui cherche à trouver sa place dans la réalité. Il est vulnérable, faible, fragile, égoiste etc… C'est grosso modo le "moi haissable" de Pascal.
L'EGO est ce qui fait que JE est JE ; c'est l'identité d'un être, la conscience profonde qu'il a d'être LUI et qui me semble permanent ; c'est le "Je pur" de Kant, l'ETRE qui traverse le temps et l'espace et qui demeure.
Mais l'on ne peut appréhender cet EGO que par la pensée et c'est là, je crois, qu'intervient ce que j'interprête comme la dichotomie que suggère Disciple. La pensée qui pense qu'elle pense et qui se regarde c'est la conscience de la conscience. Là effectivement l'EGO n'est plus une énigme à résoudre ; il devient un mystère à éprouver…puisque le sujet conscient qui devient objet de sa conscience ne peut apprehender de manière objective sa subjectivité. C'est une quête impossible et vaine…
Donc L'EGO selon moi doit s'éprouver et s'oublier... et c'est le seul moyen je crois de trouver la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 14:17

Je suis tout à fait d'accord avec ces définitions, lubie
... et/mais j'en reviens toujours au " oui mais", celui qui vibre dans la vie de tous les jours.
A quoi cela me sert-il de savoir ce qu'est l'EGO si je ne sais pas le reconnaître dans les petites vaguelettes qui mouillent mon château de sable et si je ne sais pas en moduler les "lois" ? ... c'est comme avoir un livre de cuisine, ne pas savoir lire donc ne jamais l'ouvrir et continuer à faire inlassablement la même recette. Alors qu'il y a tout pour devenir maître-queux.


Eprouver et oublier l'EGO .. c'est beau! Oui mais .... ce n'est pas donner ...
L'EGO se laisse-t-il jamais oublier? ... tu le chasses par la porte, il revient inopportunément par la fenêtre.
La griffe est prête à blesser, sauf si tu as atteint une bonne maîtrise. Une qui passe par l'observation des évènements, leur acceptation et aboutit à l'action.

Atténuer les effets de l'EGO selon le schéma de disciple ( reconnaître la nature éphémère des événements) ... oui, c'est probablement une bonne chose ...
... mais si c'est pour rester avec un ... "encéphalogramme plat", à ne jamais reconnaître le bonheur... c'est râpé, selon moi.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 15:49

Citation :
Je suis tout à fait d'accord avec ces définitions, lubie
... et/mais j'en reviens toujours au " oui mais", celui qui vibre dans la vie de tous les jours.
A quoi cela me sert-il de savoir ce qu'est l'EGO si je ne sais pas le reconnaître dans les petites vaguelettes qui mouillent mon château de sable et si je ne sais pas en moduler les "lois" ? ... c'est comme avoir un livre de cuisine, ne pas savoir lire donc ne jamais l'ouvrir et continuer à faire inlassablement la même recette. Alors qu'il y a tout pour devenir maître-queux.

Quand tu connais la recette de cuisine, je crois que tu n'as plus besoin d'ouvrir le livre. Et bien pour l'EGO c'est pareil ! Quand tu t'es heurté un tant soit peu à tes limites, tu sais qui tu es et tu VIS !
S'interroger sur ce qu'est l'EGO revient à se demander "Qui suis-je ?" Moi, quand j'entends cette question j'ai toujours envie de rajouter "Où vais-je ? Dans quelle étagère ?" et je me marre beaucoup !
Il y a des questions je pense qu'il faut apprendre à laisser de côté. Cela ne veut pas dire qu'il faille chasser l'EGO ni oublier de s'améliorer, bien au contraire !
Mais je crois, je suis presque sûre que l'on est rien de plus que ce que l'on fait et qu'avec un principe de vie, une éthique forte, le goût du rire et de la dérision, le sentiment d'être perfectible on peut aller loin, faire beaucoup.
Se poser des questions existentielles du genre : c'est quoi la mort ? qu'est-ce qu'il y a après ? Dieu porte-t-il des Rayban en Eté ? je crois que ça ne sert à rien de rien parce que ces questions n'ont pas de réponse. Donc je ne me pose pas de question sur mon EGO ! Je suis qui je suis, point barre et j'ai acquis la conviction qu' Etre c'est Faire ; qu'il n'y a que dans l'action que nous nous accomplissons…
je garde les questions oui, mais les bonnes, celles qui font vraiment cheminer et avancer …

S'éprouver puis s'oublier pour VIVRE et FAIRE ! Voilà ce qui pourrait être une des clés de l'EGO ; du vrai de chez vrai hein ? pas du petit égo qui pleurniche !!!!
Celui là, il faut simplement le prendre par la main et le consoler… S'aimer, se respecter, se pardonner ses erreurs, se regarder avec tendresse et bienveillance … c'est faire du bien à son petit égo !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 18:27

Citation :
Je rejoins Digoyo : mon ego, c'est mon individuailté, c'est ce qui fait que je suis moi, et pas quelqu'un d'autre.

Si je regarde un objet, je constate qu'il est bien lui et pas un autre.
Est-ce à dire que les objets ont aussi un Ego ?





Citation :
Même si on y retrouve les 3 mêmes lettres, l'ego n'est pas directement lié à l'égoïsme. Ce dernier contient explicitement un favoritisme personnel. On est égoïste lorsqu'on favorise, privilégie concrètement sa propre personne, sans tenir compte (voire au détriment) des autres.

Ben, il parrait que c'est ca l'Ego : le fait de tout ramener à soi sous prétexte qu'on est soi et pas un autre.
Alors qu'on pourrait simplement constater qu'on est soi, sans rajouter le fait qu'on estime valoir plus que les autres.
L'Ego ne se contente pas de dire "Je suis moi et je suis différent des autres". L'Ego dit : "Je suis Moi et mon intérèt personnel prime sur celui d'autrui."
De plus l'Ego essaie de conserver son individualié à grands coups d'émotions. la pire chose pour l'Ego serait de devoir accepter qu'il est un être vivant comme tous les autres êtres vivants.
L'Ego c'est ce qui empèche la vue objective. L'Ego veut absolument avoir une vue personnelel, subjective. Alors que pourtant un homme peut trés bien se sentir "Soi" tout en voyant le monde de manière neutre et détachée, en voyant l'intéret collectif au lieu de tout ramener à soi.




Citation :
Acte individuel
Il s'agit d'un acte accompli par choix personnel, grâce au fait que l'être humain est autonome. Il décide lui-même des actes qu'il entreprend. A priori, tout acte est donc individuel avant tout.

Mais pas besoin d'un Ego pour faoire ca : un robot bien programmé pourrait le faire.




Citation :
Par conséquent : tout acte n'est pas nécessairement égoïste. En effet, tout acte, même s'il est accompli par choix de l'auteur uniquement (et encore), ne favorise pas nécessairement l'auteur par rapport aux autres personnes.

Si un acte est choisi c'est forcément parcequ'on considère qu'il favorise celui qui le fait. Donc il est forcément axé vers soi .. donc il est forcément égoïste.
Même s'il ne nuit pas à autrui.

Par contre si on agit sans volonté consciente, alors l'acte est autonome mais pas égoïste ... car il est fait sans intention.




Citation :
Un chirurgien qui passe 5h en salle d'opération pour opérer un accidenté de la route en état critique, je refuse d'appeler cela un acte égoïste de la part du médecin. Ce médecin sera bien sûr payé, il en ressortira avec un grand bonheur etc.

S'il en ressent un grand bonheur alors c'est bien la preuve que c'était un acte égoïste.
L'homme recherche ce qui le rend heureux et fuit ce qui le rend malheureux. Il suit donc bien son intérèt personnel ... même quand son bonheur passe par la réalisation de celui d'autrui.

Dés qu'il y a une émotion ressentie, c'est que l'Ego est concerné.



Citation :
Mais je considère que la vie sauvée du patient vaut plus que tout ce que le médecin pourrait gagner en retour. L'acte profite plus au patient qu'au médecin, cet acte n'est donc pas égoïste.

Le fait même de parler de "vaut plus" montre que l'acte est égoïste.Car qui est-ce qui calcule la valeur de cet acte ? Celui qui l'accomplit.
Donc c'est bien lui qui est payé par la satisfaction du devoir accompli.




Citation :
Si tout acte était égoïste, alors l'égoïsme perdrait son sens, n'ayant aucun "contraire" auquel se comparer, c'est absurde. L'égoïsme doit garder explicitement son sens péjoratif, grâce à l'existence de l'altruisme.

L'égoïsme n'a pas de contraire puique'il est impossible de ne pas être égoïste.
Par contre il existe différents degrés d'égoïsme : on peut être + ou - égoïste.
L'homme qui ne pense qu'à sauver SON vie au détriment d'autrui est au maximum d'égoïsme.
Celui qui défend SON couple au détriment des autres est un peu moins égoïste.
Celui qui défend SA famille au détriment des autres l'est encore moins.
Celui qui défend SON peuple au détriment des autres l'est encore moins.
Celui qui défend tous SES sempbables humains au détriment des animaux l'est encore moins.
Etc...
Pour ne plus être égoïste du tout, il faudrait ne plus opposer MON intérèt ou NOS intéret à celui d'autrui ... autrement dit mettre l'intérèt de TOUS les êtres vivants à la même hauteur.



------------------------------------------------------------------------

"Certes, mais es-tu toujours le même ? Es-tu celui que tu crois être ou celui que les autres voient en toi ? Es-tu avec tes proches celui que tu es lorsque tu es avec tes supérieurs hiérarchiques ? Ton égo ne doit-il pas parfois porter le masque social et ne deviens-tu pas alors hypocrite ? Etc, etc… "

Quel est l'Ego d'un acteur au momment ou il joue un personnage sur scène ?
L'Ego correspond-il au personnage ou à celui qui le joue ? (car nous jouons tous un /des personnages dans notre vie).



------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 18:39

Citation :
L'égo, que tu évoques Cébé, est ce petit moi plein de frayeurs et de doutes qui cherche à trouver sa place dans la réalité. Il est vulnérable, faible, fragile, égoiste etc… C'est grosso modo le "moi haissable" de Pascal.
L'EGO est ce qui fait que JE est JE ; c'est l'identité d'un être, la conscience profonde qu'il a d'être LUI et qui me semble permanent ; c'est le "Je pur" de Kant, l'ETRE qui traverse le temps et l'espace et qui demeure.


Et si ces deux Egos n'étaient qu'une même chose ?
Qu'est-ce qui dit que JE suis Bien MOI , que je suis unique et distinct des autres ?
N'est-ce pas plutôt ce "moi haissable "qui a envie de croire cela parceque cela l'arrange ?
En fait nous sommes instables et changeants comme un flux. De plus nous ne sommes pas formés d'un seul bloc mais composés de plein de personnalités contradictoires.
Le "moi immuable" n'est qu'une illusion, un flux changeant et sans consistance.
.. et l'Ego est le processus qui essaie de masquer cela.


------------------------------------------------------------------------


.
Citation :
.. mais si c'est pour rester avec un ... "encéphalogramme plat", à ne jamais reconnaître le bonheur... c'est râpé, selon moi.

Pourquoi serait-ce si terrible de ne pas "reconnaitre le bonheur" ?
C'est la seulement un désir venant de l'Ego.


------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ego   Sam 6 Mai 2006 - 19:26

Citation :
Et si ces deux Egos n'étaient qu'une même chose ?
Qu'est-ce qui dit que JE suis Bien MOI , que je suis unique et distinct des autres ?


Je distingue petit et grand ego pour admettre que chacun en a au moins un ! Je ne crois pas que ce soit exactement la même chose, non ! Pour moi, le petit égo c'est l'enfant qui est en chacun de nous ; le grand EGO c'est l' être adulte et responsable qui prend le chemin de sa VIE et qui part à la rencontre de lui-même.

Ce qui me dit que JE suis bien MOI, que JE suis unique et distincte des autres c'est MA mémoire. Je n'ai pas en MOI les souvenirs d'une autre ou d'un autre que MOI et dans chacun de ces souvenirs, JE me reconnais.
Je suis parce que je me souviens que j'ai été… et puis "je pense donc je suis".
Mais bien sûr on peut toujours chipoter et croire que "JE est un autre". Bon Rimbaud voulait fixer des vertiges, non ? Et il buvait pas mal d'absynthe... Mais bon RIMBAUD c'est RIMBAUD !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ego   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ego
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Spiritualité-
Sauter vers: