Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les animaux et nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Les animaux et nous   Jeu 25 Mai 2006 - 9:12

Nous pourrions parler ici de nos animaux de compagnie, mais c'est déjà ouvert dans la Rubrique "Entre nous" et ce n'est pas ce dont j'espère de cette discussion.

Chacun connaît mille et une expressions qui mentionnent un animal.

Pour rappel, en voici quelques-uns :
Fier comme un coq
Jaloux comme un tigre
Malin comm un singe
Connu comme le loup blanc
Langue de vipère
Rusé comme un renard
... ect ...

Je me demande d'où cela vient que nous nous comparions ainsi aux animaux. Et je me demande si cette habitude de langage n'a pas une signification plus profonde que la simple volonté d'imager nos travers ou nos vertus.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Jeu 25 Mai 2006 - 11:09

Je ne vais pas remonter très loin dans le passé. Juste à l'époque médiévale et à la Renaissance. Là, nous subissions les affres de la monarchie, absolue sous Louis XIV, et les auteurs devaient trouver des moyens de dire, de dénoncer par le détour.
Le roman de Renart, écrit au XIIe siècle fait une satire sociale et chacun des personnages est un animal dont les traits de caractères sont ceux des humains. Renart est un goupil (c'est à partir du Roman de Renart que tous les goupils sont devenus des renards), il est le personnage central et c'est un trompeur universel. Chanteclair, le coq, est fier de sa belle voix mais il n'est pas très rusé. Noble le lion est le roi qui fait régner la justice parfois de manière cruelle, d'autres fois en prenant en compte les arguments des plaidants.
L'animal, dont les auteurs ont pu observer les comportements dans la réalité, illustre ainsi des traits de caractères qui semblent avoir perduré dans l' Histoire.

Avec La fontaine, qui a vécu sous le règne de Louis XIV, la fable devient un moyen de mettre en question les vices et travers de la cour. Mais bien sûr, il n'était pas question de dénoncer directement les seigneurs, surtout lorsque ces seigneurs étaient des mécènes. Alors, La fontaine (qui s'inspire d'auteurs antiques comme Phèdre ou Esope) choisit de dénoncer en utilisant des animaux.
La fable est un apologue, une narration sous laquelle se cache une volonté de dénoncer et d'instruire. Il s'agit alors de séduire les lecteurs par le récit d'une anecdote plaisante et drôle et de les instruire, de leur apporter un enseignement que l'on trouve dans la morale.

L'utilisation des animaux pour parler des hommes est un moyen stratégique d'écriture dont la visée est de nous apprendre à nous voir tels que nous sommes et à devenir meilleurs.
Je crois que c'est dans la littérature qu'il faut aller chercher pour comprendre les phénomènes de comparaison et de personnification. Il y avait une volonté stratégique dans cette utilisation de l'animal, couplée d'une impossibilité de dénoncer directement. Et puis, l'animal au moyen âge faisait rire… On rit alors en écoutant les récits de leurs aventures et l'on s'y reconnaît ou non ! Dans tous les cas, l'auteur ne prend pas le risque de dire ce qui peut déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Jeu 25 Mai 2006 - 12:03

Merci lubie!
J'avais oublié la littérature ...
... enfin pas tout à fait, puisque je pensais aux fables d'Esope que La Fontaine a largement copié.
Mais Esope lui-même, en mettant en scène des animaux au-delà de la précaution de ne pas parler directement de ceux dont il se moque, devait tenir cela d'une autre source.

J'aimerais ouvrir une parenthèse tirée de la Bible, même si ce n'est pas la rubrique.

Dans la Genèse 1, 24-26

Dieu dit Terre
naissance à ce qui vit et respire
selon chaque espèce
La grosse et la petite bête
selon chaque espèce
C'est fait

Dieu fait la bête sauvage
selon chaque espèce
La grosse bête
selon chaque espèce
Toutes les petites bêtes ras du sol
selon chaque espèce
Dieu voit comme c'est bon

Dieu dit
Faisons un adam
à notre image
comme notre ressemblance
Pour commander
au poisson de la mer
à l'oiseau du ciel aux bêtes et à toute la terre
à toutes les petites bêtes ras du sol.

J'ai strictement respecté la ponctuation, majuscules et minuscule de ce passage tiré de la nouvelle traduction de la Bible (2001)


Ceci pour élargir le débat, si débat est possible, au sujet de cette personnification de tous les aspects de notre intime être.
Lorsqu'il s'agit de dompter le cheval sauvage en soi, que signifie cette image, par exemple ?


Je pourrais aussi, afin de tirer tout votre jus Wink et ainsi m'informer, vous aiguiller sur la voie du ciel et de ses constellations qui portent des noms d'animaux, en soulignant aussi les noms des années, dans l'astrologie chinoise.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Jeu 25 Mai 2006 - 17:24

En matière de Bible, qui est un de mes livres de chevet, je privilégie celle de Chouraki qui a une véritable démarche d'exegète et qui pose davantage de questions qu'il n'apporte de réponse. Là ma Bible est dans un carton car je déménage bientôt. Je vérifierai dès que possible la traduction que propose Chouraki de ce passage du "Berechit"…
Peux-tu Cébé préciser le nom de ton traducteur ? S'agit-il de la "Bible de Jérusalem" ?

Bon le passage que tu as choisi suppose des questions. Depuis le XVI e siècle les Hommes se sont mis en tête de dominer la nature en s'appuyant notamment sur cette interprétation biblique de la supériorité de l'espèce humaine sur les autres espèces ; supériorité suggérée ici par le verbe "commander".
C'est pour cela que la traduction me semble importante. Personnifier les animaux pour mettre en lumière des caractères humains types est une chose. Prétendre que l'espèce humaine doit avoir le contrôle sur les autres espèces en est une autre. C'est un sujet propice à la controverse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Jeu 25 Mai 2006 - 18:56

La bible dont je fais allusion est celle-ci. Tu trouveras toutes les réponses aux questions que tu me poses et même plus Wink

En fait, je crois qu'il s'agit plus de nos animaux intérieurs, parlant de les maîtriser, dans ce passage de la Genèse. J'aime beaucoup l'interprétation que fait Annick de Souzenelle de ces versets . En autre, elle cite Basile de Césarée qui dans un sermon au IVème siècle disait :

C'est une foule immense de bêtes sauvages que tu portes en toi ... La colère est un petit fauve quand elle aboie dans ton coeur ... La ruse qui se tapit dans une âme perfide n'est-elle pas plus sauvage que l'ours des cavernes ? L'hypocrisie n'est-elle pas une bête féroce ? L'individu aux invectives mordantes n'est-il pas un scorpion ? Celui qui parle dans l'ombre se jette dans la vengeance n'est-il pas plus dangereux qu'une vipère ? Et l'ambitieux n'est-il pas un loup ravisseur ? Quelle sorte de bête sauvage n'est pas en nous ? ....

Bref .. tout cela pour dire que l'homme a un rapport aux animaux qui va au-delà de la nourriture ou du plaisir qu'il en retire ....

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Jeu 25 Mai 2006 - 19:06

Dans ce cas, il s'agit plutôt d'un sujet sur les animaux en nous. Je n'avais pas compris… je suis une vraie tête de linotte ! --27
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Jeu 25 Mai 2006 - 19:36

--6

non non .. c'est moi qui ne suis pas claire!

Mais ce sujet sur la nature et sur notre façon de traiter les animaux pourrait être ouvert dans la rubrique Sociologie, non ? .. il me paraît intéressant ...

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Ven 26 Mai 2006 - 6:13

Je crois bien que dans tous les pays du monde il y a des fables mettant en scène des animaux dont les caractères sont bien différenciés. J'ai entendu ainsi des histoires africaines ou amérinbdiennes.
Mais les caractères attribués aux animaux ne sont pas forcément les mêmes que chez les européens.Ainsi dans l'ancienne Sumer, le renard n'était pas un animal rusé mais un animal lache et vantard?. Le chien n'était pas fidèle mais gourmand et inutile.

Finalement l'animal n'est qu'une cible ou l'homme projette ses propres défauts et qualités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Adsederq



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Jeu 1 Juin 2006 - 15:39

Je suis de l'avis d'atil.
Prenons un homme qui court très vite dans une tribu. Comment faire comprendre à quelqu'un qui ne l'a jamais vue que cette homme est très rapide sans même le lui démontré. On le compare alors à un cheval. Cette homme court plus vite qu'un cheval!
L'image est très puissante puisqu'un cheval est reconnut pour courrir vite, si un homme court plus vite, alors c'est qu'il est rapide. Il est à noté qu'on ne se compare pas seulement aux animaux. On se comparait souvent aux éléments, plus rapide que le vent, que son ombre, plus beau que la mer, plus sage que les étoiles... etc.
Donc je crois que les animaux servaient de balise pour qualifier les attribus d'une personne. Et lorsqu'on en vient aux animaux internes, c'est la même chose, mais à un autre niveau. Prenon le courage. Il a le courage d'un lion. Qu'es-ce que le mot lion évoque? une créature qui ne connais pas de maître et qui ne se sauve jamais mais qui attaque toujours. Donc quelqu'un qui a du courage comme un lion on lui associe c'est qualité (ou défaut).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Ven 2 Juin 2006 - 6:27

J'ai d'ailleurs lu que les langues anciennes ne possédaient que peu de noms abstraits. Ainsi en ancien égyptien on ne pouvait pas dire qu'un homme possédait une grande FORCE. On dexprimait alors la même notion en utilisant un animal symbolisant ce mot. On disait alors, par exemple : "Cet homme est (comme) un taureau".
Ainsi chaque animal pouvait devenir le symbole d'une vertru, d'une qualité ou d'un défaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Les animaux et nous   Ven 2 Juin 2006 - 6:53




Ou tétu comme un âne ....... --9


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les animaux et nous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les animaux et nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Zoologie] Nos animaux (à nous).
» ces animaux qui nous intriguent
» Les animaux de compagnie
» Les animaux et nous: un nouvel avenir
» Atlas de la viande : Réalité sur les chiffres et les animaux que nous consommons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: