Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mon questionnement métaphysique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
citoyen du monde



Nombre de messages : 378
Age : 43
Localisation : dans mon tonneau
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Mon questionnement métaphysique   Mar 11 Juil 2006 - 21:30

Il n'y a rien qui disparait, mais dans la Nature, tout évolue, mute et se transforme, comme le disait Lavoisier " Rien ne se perd, rien ne se crée mais tout se transforme " ...

De même, l'espèce humaine ne disparaitra pas mais évoluera, ou mutera ... oui, nous sommes une espèce mutante, et ce depuis nos origines. Nos ancêtres les plus lointains ont quitté les branches de leurs arbres pour marcher sur le sol ... et pourquoi ? Parce qu'ils eurent besoin de s'adapter à leur nouveau milieu pour survivre ... car la Règle est là : s'adapter ou mourir ... tel est la Loi impitoyable de ce monde ... une espèce ne peut espérer survivre si elle ne s'adapte pas à son nouveau milieu ... l'espèce humaine n'echappe pas à cette règle.

Car l'espèce humaine appartient au règne animal, de l'ordre des mammifères et de la famille des primates. Nous sommes des singes. Mais des singes conscients, intelligents, capables d'articuler des sons, de former des langages, des singes capables d'imaginer, de créer, de peindre, d'écrire et même de philosopher ... . si nous sommes nus et sans griffes, complètement désarmés, notre esprit est notre seule force. Oui, c'est dans notre capacité à imaginer, à créer, que réside notre seul espoir de survie ... ou de destruction ... car si l'homme est capable de créer en " bien ", il a aussi le potentiel de se détruire ... tout n'est alors qu'une question de choix : quelle route, quelle voie va s'engager l'espèce humaine ? Va t-elle créer pour son " bien " ou inventer les propres instruments de sa perte ? L'être humain est si surprenant parfois ... c'est cela qui est formidable d'étudier. Les hypothèses concernant la possible destruction de l'espèce humaine, ne dépend que de lui, en fait ... l'humain veut-il survivre, ou veut-il s'autodétruire ? Et c'est ici, et maintenant, qu'il doit fixer son choix, c'est ici qu'il doit décider pour demain ... " Nous ne possédons pas la Terre, écrivait Saint-Exupéry, nous ne faisons que l'emprunter à nos enfants ", quel monde lèguerons nous à nos descendants ?

Une question dont nous ne connaitrons jamais la réponse, finalement ... non, nous ne connaitrons jamais la " fin " de l'histoire ( si tant est-il qu'il y aura bien une fin ).

Finalement, nous ne faisons que vivre dans le doute, dans des suppositions tout au long de nos misérables et éphémères vies. La vraie sagesse, c'est finalement avouer sa propre ignorance ... savoir que nous ne savons rien ... et c'est peut-être mieux ainsi ... si nous savions tout, où serait le plaisir de la découverte, de l'innovation, de la création ? Que nos vies soient brèves n'est peut-être pas si désespérant que cela ... on peut dès lors profiter de l'espace de nos vies pour apprendre, rencontrer, créer et imaginer, et ce sans cesse ... après tout, quel ennui si nous étions immortels !

Et puis, ce sont nos doutes, nos questions, les réponses que l'on donne, que l'on essaie de donner, qui donnent des couleurs à cette Terre. Les cultures, les religions, les philosophies, les idées, nous vivons sur une planète " bouillonnante " d'activités où chacun agit, construit ou rêve ... nul n'a tort ou raison, chaque personne, chaque groupe de personnes, possède une probable parcelle de vérité. A chacun d'exploiter ce petit morceau de vérité et de le placer parmi tant d'autres, afin de continuer à bâtir le Grand Edifice que depuis que l'Humanité existe elle n'a eu de cesse de construire ... puisse t-il ne jamais s'effondrer et continuer à être multiforme, multicolore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon questionnement métaphysique   Mer 23 Aoû 2006 - 7:10

citoyen du monde a écrit:
Il n'y a rien qui disparait, mais dans la Nature, tout évolue, mute et se transforme, comme le disait Lavoisier " Rien ne se perd, rien ne se crée mais tout se transforme " ...
En fait, la sentence de Lavoisier :

Lavoisier in Traité élémentaire de Chimie a écrit:
Rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art, ni dans celles de la nature, et l'on peut poser en principe que dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l'opération, que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu'il n'y a que des changements, des modifications. C'est sur ce principe qu'est fondé tout l'art de faire des expériences en chimie. On est obligé de supposer dans toutes une véritable égalité ou équation entre les principes du corps qu'on examine et ceux qu'on en retire par l'analyse. Ainsi, puisque le moût de raisin donne du gaz acide carbonique et de l'alkool, je puis dire que le moût de raisin = acide carbonique + alkool. [...]

Fait écho à la plus ancienne sentence d'Anaxagore :
Anaxagore de Clazomène a écrit:
Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau.



Pour le reste, ma seule question c'est ... est-ce que ta croyance te rassure et te fait mieux qu'une belle jambe ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon questionnement métaphysique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hommage à camus, la foi métaphysique
» Métaphysique et rationalité. Talek-Anthyme & Vicomte
» Opinion métaphysique et intime conviction
» Que peut-on qualifier de "métaphysique" ?
» Question sur la métaphysique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Croyances-
Sauter vers: