Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 les rêves.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 15:27

Quel rapport entretenez-vous avec vos rêves ? Est-ce que vous avez ou non l'impression de rêver ? Aimez-vous l'univers de vos rêves ou vous laisse-t-il plutôt indifférent ? Tentez-vous de les interprêter ?
Avez-vous l'impression qu'ils puissent vous apprendre, ou pas, quelque chose sur vous-même ? etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 15:34

Au début, je notais mes rêves car je les oublie rapidement. Je croyais qu'ils pouvaient signifier quelque chose. Ensuite je me suis rendu compte que ce petit cinéma anarchique et truffé d'images qui n'ont aucun rapport entre elles. Alors j'ai cessé de les noter.

De toute façon, les rêves dépendent souvent de la façon dont on digère pendant le sommeil, le bruit autour de nous, notre condition mentale, etc.

Je n'y accorde plus d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 15:38

J'ai eu aussi une assez longue période où j'ai focalisé sur mes rêves. Je me réveillais en pleine nuit et il fallait que je note, que j'interprête, que j'analyse. Ca m'a passé heureusement, mais je garde avec mes rêves un rapport privilégié. J'aime assez y plonger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 15:41

Tu semble entretetenir un rapport assez étroit avec tes émotions, tes rêves, et tes désirs. N'as-tu pas l'impression que cela peut influer sur ta logique au point de l'entraver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 15:45

Mes rêves... des fantômes infernaux de bien vieilles réalités.

C'est, entre autre choses, pourquoi je suis insomniaque.
Revenir en haut Aller en bas
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 15:46

Ben non ! Je sais faire la part des choses et j'apprends à m'assumer telle que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 17:05

Au lieu d'apprendre t'assumer telle que tu es, tu pourrais envisager de désapprendre.
À mon avis, cette idéalisation des émotions, des rêves et des désirs ne font que te garder dans un état actuel. Alors que l'on sait que le temps est une courbe qui avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 17:30

... une courbe qui avance! .. v'la aut' chose! heuu



Bon, en ce qui me concerne, je ne guette pas mes rêves pour la simple raison qu'au réveil je me souviens aussi bien d'une connerie que d'un rêve significatif. Alors je ne vois pas l'intérêt de me rappeler qu'au mariage de mon frère il y avait "même les Dalton en Amérique" (les mots mêmes sortent de mon rêve! .. mon frère n'avait pas encore 10 ans ... et je ne connaissais même pas encore l'existence de Pizza Man ... ! Wink)
Si mon sub ou inconscient veut me dire quelque chose d'important, qu'il le fasse avec puissance que je l'entende!

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 18:05

Pizza Man a écrit:
Au lieu d'apprendre t'assumer telle que tu es, tu pourrais envisager de désapprendre.
À mon avis, cette idéalisation des émotions, des rêves et des désirs ne font que te garder dans un état actuel. Alors que l'on sait que le temps est une courbe qui avance.


Tu as le jugement rapide Pizza Man pour quelqu'un qui a tant désappris.
Je n'idéalise pas, je vis dans mon corps et je le connais plutôt bien : j'aime le plaisir, le désir et les émotions. J'aime également mes rêves parce que j'aime aussi dormir.
Pourquoi devrais-je y renoncer ? Mon corps est fait pour ressentir et je ne veux pas l'entraver. Même si parfois ça fait mal, ça en vaut terriblement la peine.

Ma philosophie de vie, je l'ai trouvée il y a une dizaine d'années, quand j'avais vingt ans. Depuis, je suis sur ma voie ! Tellement à l'aise que je n'éprouve pas le besoin d'en parler, pas besoin de tenter de convaincre ni d'expliquer. Je parle d'autre chose.
Et pourtant vois-tu, sur cette voie que j'ai choisie, j'avance et je m'épanouie ! Je tombe parfois bien sûr, mais je me relève, plus forte, plus désireuse encore de vivre. Et je ne veux pas désapprendre non !, je veux au contraire apprendre encore ainsi, même si je sais que je sais peu, très peu de choses finalement. Je ne regrette pas mon choix, je l'assume parfaitement.

Mais je te l'avoue : aujourd'hui, j'aimerais développer ma tendresse car il me semble finalement que la tendresse manque dans ce monde froid.

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 18:36

Et pourquoi payer le prix de la souffrance afin d'assouvir sa soif d'émotions, quand on peut apprendre de sa souffrance pour ne plus entraver l'esprit ?

Pourquoi se laisser soumettre ainsi par son propre corps ?
L'air que l'on respire et la nourriture que l'on mange ne suffisent donc pas ?

La douleur est une information. C'est la seule sensation utile puisqu'elle permet de mieux comprendre son environnement dans lequel on évolue, où le corps est l'enveloppe de l'esprit. Et le mieux pour celui-ci, c'est que nous puissions cesser de nous concentrer sur l'enveloppe en question, afin de viser une existence supérieure aux simples sensations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 19:29

Tu fais ce que tu veux Pizza Man. C'est ta vie, tes choix, ta philosophie, ta voie.
Si tu y es bien, c'est l'essentiel pour toi.
Moi, je suis bien avec mes choix qui me permettent de trouver de plus en plus mon harmonie. Cette harmonie n'est pas une soumission servile au corps ; j'écoute mon corps, je le respecte, je le contente et je le connais par l'esprit. J'apprends, par l'esprit, ce qui est bon ou mauvais pour lui et je ne vois pas pourquoi je le ferais souffrir en lui imposant un silence forcé. J'apprends à reconnaître que les nourritures de l'esprit sont aussi bonnes pour lui que le sont ses satisfactions pour la paix de mon esprit. J'apprends aussi à accepter les souffrances de l'un et de l'autre.

Je ne cherche pas à te convaincre que j'ai raison pour toi. Chacun est maître de sa propre vie, de ses propres choix, de ses aspirations… L'essentiel pour chacun, je crois, c'est de se trouver par lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 19:48

Citation :
«Cette harmonie n'est pas une soumission servile au corps»...


<o> Si tu écoutes ton corps comme tu le prétends, donc tu es asservie par lui. Cette soumission se traduit par l'apologie du désir et des sensations que tu prônes tant. Ton propre language te fournit ces explications, mais puisque tu écoutes ton corps, tu évites la question. Pour ne pas souffrir. Donc tu admets indirectement l'inutilité de la souffrance. Or c'est précisément la seule sensation utile.

Les toxicos souffrent aussi, quand ils coupent leur corps de la substance narcotique.
J'en arrive donc à me demander si les émotions et les désirs ne sont pas eux-aussi une forme de narcotique.





Citation :
«J'apprends, par l'esprit, ce qui est bon ou mauvais pour lui et je ne vois pas pourquoi je le ferais souffrir en lui imposant un silence forcé»...


<o> C'est bien ce que je dis, alors. Tu admets toi-même que réduire ton corps au silence, le ferait souffrir. Donc les émotions sont une drogue. Mais si tu admets apprendre par l'esprit, tu devrais finir par comprendre mon point de vue, puisqu'il s'adresse justement à ton esprit.





Citation :
«J'apprends à reconnaître que les nourritures de l'esprit sont aussi bonnes pour lui que le sont ses satisfactions pour la paix de mon esprit.»...


<o> Et pourtant ça ne te suffit pas. Et pourquoi ? Parce que tu es soumise à ton enveloppe corporelle.






Citation :
«J'apprends aussi à accepter les souffrances de l'un et de l'autre»...


<o> Et finalement quand tu seras reçue aux exams', tu pourras peut-être réduire ton corps au silence quand tu auras définitivement appris à franchir le seuil de cette souffrance-là.





Citation :
»Je ne cherche pas à te convaincre que j'ai raison pour toi. Chacun est maître de sa propre vie, de ses propres choix, de ses aspirations»...


<o> Oui, mais sans pour autant rejeter en bloc les alternatives qu'on nous propose, par-contre.






Citation :
«L'essentiel pour chacun, je crois, c'est de se trouver par lui-même»...


<o> Qui sommes-nous pour prétendre ce qui est essentiel ? Car souvent, l'essentiel se résume à l'édonisme et l'égoisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 19:52

Pizza Man ou le fantasme de l'homme-pierre.

Revenir en haut Aller en bas
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 19:56

Absolument.

De cette façon, la moitié de nos problèmes serait réglée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 20:01

Pizza Man a écrit:
Absolument.

De cette façon, la moitié de nos problèmes serait réglée !
Et c'est quoi, l'autre moitié ?
Revenir en haut Aller en bas
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 20:02

Pizza Man a écrit:
Citation :
«Cette harmonie n'est pas une soumission servile au corps»...


<o> Si tu écoutes ton corps comme tu le prétends, donc tu es asservie par lui. Cette soumission se traduit par l'apologie du désir et des sensations que tu prônes tant. Ton propre language te fournit ces explications, mais puisque tu écoutes ton corps, tu évites la question. Pour ne pas souffrir. Donc tu admets indirectement l'inutilité de la souffrance. Or c'est précisément la seule sensation utile.

Les toxicos souffrent aussi, quand ils coupent leur corps de la substance narcotique.
J'en arrive donc à me demander si les émotions et les désirs ne sont pas eux-aussi une forme de narcotique.





Citation :
«J'apprends, par l'esprit, ce qui est bon ou mauvais pour lui et je ne vois pas pourquoi je le ferais souffrir en lui imposant un silence forcé»...


<o> C'est bien ce que je dis, alors. Tu admets toi-même que réduire ton corps au silence, le ferait souffrir. Donc les émotions sont une drogue. Mais si tu admets apprendre par l'esprit, tu devrais finir par comprendre mon point de vue, puisqu'il s'adresse justement à ton esprit.





Citation :
«J'apprends à reconnaître que les nourritures de l'esprit sont aussi bonnes pour lui que le sont ses satisfactions pour la paix de mon esprit.»...


<o> Et pourtant ça ne te suffit pas. Et pourquoi ? Parce que tu es soumise à ton enveloppe corporelle.






Citation :
«J'apprends aussi à accepter les souffrances de l'un et de l'autre»...


<o> Et finalement quand tu seras reçue aux exams', tu pourras peut-être réduire ton corps au silence quand tu auras définitivement appris à franchir le seuil de cette souffrance-là.





Citation :
»Je ne cherche pas à te convaincre que j'ai raison pour toi. Chacun est maître de sa propre vie, de ses propres choix, de ses aspirations»...


<o> Oui, mais sans pour autant rejeter en bloc les alternatives qu'on nous propose, par-contre.






Citation :
«L'essentiel pour chacun, je crois, c'est de se trouver par lui-même»...


<o> Qui sommes-nous pour prétendre ce qui est essentiel ? Car souvent, l'essentiel se résume à l'édonisme et l'égoisme.


J'ai de la sympathie pour toi Pizza Man car souvent, tu me fais rire. C'est un véritable atoût.
Et j'espère que tu ris aussi … Smile


Dis-moi, ton "absolument", dans ta réponse à Angelo, tu le dis sur le ton de Zabou dans Cuisine et Dépendances, ou bien … ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 20:07

Je le dis sur le ton de Rambo, dans Rambo First Blood Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lubie



Nombre de messages : 1175
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 20:13

C'est bien ce que je croyais ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elsa

avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: les rêves.   Lun 18 Sep 2006 - 20:16

Il me semble difficile d’être indifférent à ses rêves.
Cette activité nocturne qui s’y développe indépendamment de nous –mêmes , où s’expriment les manifestations de notre subconscient sans que nous puissions en saisir le sens.
Je trouve très frustrant de ne pouvoir ni les décrypter ni les maitriser.
En ce qui me concerne , ça ne me pose pas vraiment un problème, c’est un constat (constat qui s’étend à notre ignorance dans le domaine des activités psychiques d’ailleurs )
Je me souviens peu de mes rêves et je ne fais que très rarement des cauchemars.
Mais pour l’influence superficielle qu’ils exercent sur mon quotidien (superficielle mais non négligeable : bien être ou léger malaise selon leur nature) je peux imaginer l’importance qu’ils prennent pour certains d’entre nous envahis par leur persistance.
La répétition de cauchemars peut tourner à l’obsession , faire redouter le sommeil , créer des angoisses et finalement déstabiliser. On ne lutte pas contre se cauchemars pas plus (hélas) qu’on ne peut entretenir les rêves. Une preuve supplémentaire s’il en faut que nous sommes dominés par notre subconscient .

Quant à nos sensations , je suis d’accord avec Lubie . Dans quel monde gelé et tout en fadeur faudrait-il consentir à évoluer , si nous devions renoncer à nos sensations . je ne crois pas qu’aucune plénitude spirituelle puisse combler l’absence de sensations .
Aspirer à l’absence de désir m’a toujours semblé une capitulation devant la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les rêves.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les rêves.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: