Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 résignation / renoncement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 9:47


La résignation, le renoncement

Ces deux concepts posent parfois quelques problèmes de compréhension, il est facile de les confondre.
Pouvons-nous ensemble leur trouver une définition qui les distingue sans qu'ils s'annulent l'un l'autre ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 11:10

S'il s'agit d'exercer son intellect sur la sémantique de ces deux termes,on pourra dire tout ainsi que son inverse et je ne vois pas trop l'intéret.Maintenant si on parle d'experiences personnels qui rentreraient en adéquation plus ou moins bien avec ces termes là alors là oui on pourra s'approcher vers d'un des sens courants de ces mots.

Bref,d'après mon vécu...dans la résignation il y a un certain degré de renoncement.

Je me résigne car je sais que la situation que je voulais qu'elle se produise ne se produit pas,de ce fait au lieu de courir vers cette chimène,je renonce à elle.
Je me résigne car je ne peux aller contre le sens de cette realité,la realité est ainsi et j'ai fais tout ce que je pouvais pour y arriver.Et cette situation faisait intervenir d'autres protagonistes,evidemment on ne peut pas obliger des gens à vous aimer et encore moins à vous parler.

Toujours d'après mon vécu.
Pour le renoncement,c'est tout autre chose.Dire que le renoncement est de la résignation c'est totalement faux.Le renoncement c'est aussi le lacher prise.Et c'est sur ce point même, que résignation et renoncement sont opposés l'un à l'autre car la résignation est l'abandon mais un abandon qui ne vient pas vraiment de soi mais liés aux évènements exterieures car on ne peut faire autrement,car on plus le choix.Tandis que le renoncement posséde plus de degré de liberté.

ex : un moine renonce aux désirs, mais il ne se resigne pas.(au contraire)
on ne dit pas "se résigner aux désirs",car cela signifierait qu'on ne peut les atteindre et que ce désir est toujours en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 11:55

Je me suis résignée à être malade (je l'ai accepté, je n'ai pas pu faire autrement) mais je n'ai pas renoncé à me faire soigner ni à me battre contre la maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 12:03

Résignation subst. fém.
Attitude d'une personne qui accepte, sans se révolter, une chose pénible, désagréable qu'elle juge inévitable.

Renoncement, subst. masc.
A. Fait de renoncer à quelque chose. Synon. abandon, désistement, renonciation.
1. Fait d'accepter que quelque chose ne se fasse pas, d'abandonner un projet.


Soit l'âne qui poursuit la carotte, il s'arrête parce qu'il se rend compte qu'il ne l'aura jamais :
il se résigne : il accepte, sans plus se révolter, une chose pénible qu'il juge inévitable
(le fait qu'il n'aura jamais la carotte est inévitable).
Et pour renoncer à la carotte, il renonce bien pour une raison car nul chose ne se fait sans raison,
en renonançant, ainsi, il admet ce qui est, il accepte que quelque chose ne se fasse pas, il
se résigne. Ici, se résigner égal abandonner, égal renoncer.
Revenir en haut Aller en bas
1diane3

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 12:53

Bonjour !

Attitude d'une personne qui accepte, sans se révolter, une chose pénible, désagréable qu'elle juge inévitable.

--> Je pense que la résignation c'est effectivement accepter une chose pénible : on voudrait que la situation soit autre.

Pour le renoncement, c'est différent. Le renoncement est un choix délibéré.
Souvent, on renonce à une chose lorsque l'on prend conscience de l'intérêt que l'on a à y renoncer. Ex : c'est une illusion, on en n'a pas besoin, elle est inaccessible...
Le renoncement est une démarche active
La résignation me paraît plus passive.

Diane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 12:54

Quand on accepte une chose pénible, on accepte du même coup de ne plus espérer la concrétisation d'un espoir qui va à l'encontre de la chose pénible. De ce point de vue la résignation est "active"
Revenir en haut Aller en bas
1diane3

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 13:10

Effectivement.
Rester immobile peut aussi être perçu comme une action, si on décide de la faire pour une raison précise.

Pourtant, il me semble que la résignation soit plus du ressort du laisser tomber que du lâcher prise.
Je n'arrive pas à définir cette différence, la séparation par actif/passif étant erronnée.
Je réfléchis.... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 13:36

A moins d'être maso,on n'accepte pas une situation que l'on qualifie de pénible mais on la subit.

Les définitions de diane sont plus en accord avec mes experiences :

"Le renoncement est une démarche active",celui de faire le deuil d'un désir,de prendre conscience d'une certaine realité afin de lacher prise dessu.

"La résignation me paraît plus passive.",passive parceque il n'y a pas ce processus interieur, cette force qui fait que l'on renonce par soi même.C'est le contraire de subir une situation donné parcequ'il n'y a plus le choix.

Dans le cas de Doumik (et je te souhaite une "bonne lutte" en passant).Elle se résigne quand à sa maladie,et ne renonce pas pour se guérir.Et sans jeu de mots,je trouve que ces termes montrent bien leur portée respective passive/active.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1diane3

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 01/02/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 13:45

Ah Disciple,
Comment te remercier ?
C'est exactement ça !

Diane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 18 Fév 2005 - 13:52

Le résigné a été vaincu pr le monde.

Le revnonciateur a triomphé du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 2:05

disciple a écrit:
A moins d'être maso,on n'accepte pas une situation que l'on qualifie de pénible mais on la subit..
On accepte de la subir. Toute la chose est là.
Revenir en haut Aller en bas
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 6:14

"Ne jamais subir" (Maréchal de Lattre de Tassigny)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 6:45

Angelo a écrit:
disciple a écrit:
A moins d'être maso,on n'accepte pas une situation que l'on qualifie de pénible mais on la subit..
On accepte de la subir. Toute la chose est là.

Angelo, est-ce à dire que tu uses de ta liberté intérieure ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 7:30

Si je vois une chose horrible et que je dis "Non ! Non !"
Alors je ne l'accepte pas.
Mais comme je ne peux pas empécher les choses d'être comme elles sont, je les subis donc.
Par contre, si j'accepte ce que je vois car je n'y peux rien changr, je ne subis pas la situation : j'en suis libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 8:16

Subir c'est un état d'esprit, même une chose qu'on ne peut pas changer, on n'est pas forcé de la subir, on peut faire en sorte de la vivre sans se plier. Subir est le propre de l'esclave qui est humilié et courbe l'échine. C'est ainsi que l'entendait le maréchal, ne jamais subir c'est-à-dire toujours garder la tête haute. Les déportés qui s'en sont sortis sont ceux qui ont gardé l'estime d'eux-mêmes, Bruno Bettelheim l'explique très bien, mieux que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 9:10

cébé a écrit:
Angelo a écrit:
disciple a écrit:
A moins d'être maso,on n'accepte pas une situation que l'on qualifie de pénible mais on la subit..
On accepte de la subir. Toute la chose est là.
Angelo, est-ce à dire que tu uses de ta liberté intérieure ?
Damn, tu sais bien que la liberté et moi, cela fait quatre.

Subir mais s'opposer, c'est se condamner à souffrir. Subir mais accepter de subir c'est ne pas s'opposer et ce n'est plus douloureux. Il n'y a pas de masochisme derrière, c'est celui qui s'oppose à ce qui est qui est masochiste. Si l'âne qui suit la carotte avait une conscience aiguisée et qu'il continuait à suivre sa carotte, alors il serait dans l'opposition, il subirait sans accepter et il souffrirait. S'il acceptait de subir, il stoperait sa course - ou sa marche - et il n'éspererais pas la carotte donc il ne désespérerait pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 12:53

Angelo a écrit:

Damn, tu sais bien que la liberté et moi, cela fait quatre.
Autant que ça? --8
Oui je sais, je me rappelle que tu as une certaine notion du concept de liberté .. mais là, c'était mi-provocateur, mi-inducteur.
Liberté intérieure ....

Angelo a écrit:
Subir mais s'opposer, c'est se condamner à souffrir. Subir mais accepter de subir c'est ne pas s'opposer et ce n'est plus douloureux.
Là on est d'accord :
l'acceptation est incontournable pour pouvoir aller plus loin, plus haut, ce que j'appelle "agir.

Angelo a écrit:
Il n'y a pas de masochisme derrière, c'est celui qui s'oppose à ce qui est qui est masochiste. Si l'âne qui suit la carotte avait une conscience aiguisée et qu'il continuait à suivre sa carotte, alors il serait dans l'opposition, il subirait sans accepter et il souffrirait. S'il acceptait de subir, il stoperait sa course - ou sa marche - et il n'éspererais pas la carotte donc il ne désespérerait pas non plus.


Allons-y pour une autre histoire d'âne.
Alors, c'était un âne vieux et fourbu qui tomba dans un trou profond. Il se mit à braire jusqu'à alerter son maître. Celui-ci, découvrant son âne en si fâcheuse position décida de ne pas faire d'effort pour le ramener à la surface. Au contraire, il voulut faire d'une pierre deux coups, boucher le trou et faire taire ce brayant animal .. alors il se munit d'une pelle et lança de la terre par dessus l'âne.
Celui-ci se tut rapidement et le bonhomme, tout réjoui du calme revenu, redoubla d'effort pour boucher le trou. Au bout d'un cetain temps, quelle ne fut pas sa surprise de voir sortir les oreilles de son âne, à la lumière qui éclairait un peu l'orifice! L'âne, loin de s'être résigné à être enterré vivant, avait patiemment piétiné la terre reçue, s'élevant d'autant à chaque pelletée de terre. Ainsi fut-il sauvé.

Cette histoire ne se veut pas moralisatrice. Elle peut interpeler de multiple façon.
Si elle est vraie, on apprend que les ânes ne sont pas si bêtes.
Si elle n'est pas vraie, elle peut être décryptée à l'envie, selon les rôles que nous pouvons donner aux êtres et circonstances.

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doumik

avatar

Nombre de messages : 204
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 14:20

(les ânes ne sont pas bêtes, juste un peu têtus; celui de ma grand-tante emmenait seul la carriole avec les bidons de lait de la ferme à la laiterie, puis revenait unefois les bidons déchargés. Biensûr c'était avant qu'il y ait autant de circulation sur les routes. Un âne vit très vieux, il a le temps d'avoir de l'expérience mais n'oubllie jamais une méchanceté)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 15:12

Citation :
Subir mais s'opposer, c'est se condamner à souffrir.

Lorsqu'on subit ,que l'on s'oppose ou pas,il y a souffrance.Je crois que c'est bien clair.

Citation :
Subir mais accepter de subir c'est ne pas s'opposer et ce n'est plus douloureux.
Si ce n'est plus douloureux,alors c'est le renoncement.Et la notion même de subir disparait de lui même.De ce fait accepter de subir relève du masochisme.

Citation :
Il n'y a pas de masochisme derrière, c'est celui qui s'oppose à ce qui est qui est masochiste.

Le maso c'est celui qui se complait dans la souffrance en se disant accepter une situation pénible.Et ne fait rien justement pour y sortir,et ne connaitra jamais le renoncement.

Citation :
Si l'âne qui suit la carotte avait une conscience aiguisée et qu'il continuait à suivre sa carotte, alors il serait dans l'opposition,
Selon cet image,l'ane pousuit tout simplement son illusion.Il ne s'oppose en rien.

Citation :
il subirait sans accepter et il souffrirait.
Il ne peut rien accepter puisqu'il ne sait pas que la carotte est un leurre.

Citation :
S'il acceptait de subir, il stoperait sa course - ou sa marche - et il n'éspererais pas la carotte donc il ne désespérerait pas non plus.

Non.

S'il renonce (et non pas accepter de subir) à cette carotte en prennant conscience qu'il ne peut l'atteindre,Sa souffrance s'arretera,et la notion de subir n'a plus lieu.

S'il ne renonce pas,cet ane persiterait dans son illusion tout simplement.
Normal puisque c'est un ane --9

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Lun 21 Fév 2005 - 16:30

"Lorsqu'on subit ,que l'on s'oppose ou pas,il y a souffrance.Je crois que c'est bien clair."

>>>>>>Mais si on renonce, alors on n'ajoute pas de la souffrance morale à la douleur physique.


"De ce fait accepter de subir relève du masochisme."

>>>>>>Tout dépend de ce qu'on entends par "accepter de subir".
Il ne s'agit pas ici de dire "Oui, j'accepte que vous me fassiez du mal", mais : "Je regarde en face la douloureuse réalité au lieu de la nier".


"S'il ne renonce pas,cet ane persiterait dans son illusion tout simplement.
Normal puisque c'est un ane "

>>>>Normal : Il n'y a qu'aux illusions qu'on puisse renoncer.

Renoncer c'est ne plus s'intéresser à une chose, une fois qu'on a pris conscience qu'elle était illusoire.
Dont on ne la subit plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Archemyst



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Mar 1 Mar 2005 - 0:01

ne pas subir c'est encore mieux --2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion.paranormal.free.fr
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 4 Mar 2005 - 10:52

Seuls les morts ne subissent rien.

A moins de parler de "subir psychologiquement".

Dans ce cas, seuls les sages ne subissent rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Archemyst



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 4 Mar 2005 - 11:42

Faux !!
Seuls les morts ne subissent rien. --20

Vrai-> les ames tourmentees et autres subissent............

Faux !!
Dans ce cas, seuls les sages ne subissent rien. --20

Vrai->Le maitre --27
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion.paranormal.free.fr
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 4 Mar 2005 - 13:48

Beaucoup d'allégations péremptoires qui ne prouvent rien !


Arche, veux-tu étayer tes prises de positions par des arguments plus solides que des affirmations ou négations, s'il vous plait ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archemyst



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: résignation / renoncement   Ven 4 Mar 2005 - 16:11

oups.............

Besoin d'une deffinition sur les ames tourmentait,les fantomes ,les esprits etc etc


Un maitre a un equilibre c'est a dire il a sa polarite tout simplement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion.paranormal.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: résignation / renoncement   

Revenir en haut Aller en bas
 
résignation / renoncement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» textes sur la désignation du bénéficiaire d'un complément de service et MCS
» Fanions de bataillon pendant les 100 jours
» complément de service
» Suisse: Désignation des conditions d'élevage de la volaille
» Normes API/ISO Sur les aciers au carbone (X42 à X60)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: