Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les certitudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 10:53

Cette année, Noël tombera le 25 décembre. Mais ce n’est ni un fait ni une donnée, puisque ça ne s’est pas encore produit ! Juste une certitude dans l’esprit sagace des enfonceurs de portes ouvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 11:31

Ce fil tourne à la clownerie, voire au ridicule , mais ça me fait bien rire ...... rires

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 12:11

Ornicar a écrit:
Cette année, Noël tombera le 25 décembre. Mais ce n’est ni un fait ni une donnée, puisque ça ne s’est pas encore produit ! Juste une certitude dans l’esprit sagace des enfonceurs de portes ouvertes.

Etant donné que c'est écrit dans le calendrier, je suppose qu'on peut considérer ca comme un fait ou une donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 13:01

Atil a écrit:
Etant donné que c'est écrit dans le calendrier, je suppose qu'on peut considérer ca comme un fait ou une donnée.

Bien. Et le fait qu’un dé à six faces n’en ait ni sept ni douze ?

Une donnée également. Merci.

En revanche, l’immortalité de l’âme (pour beaucoup de gens), une donnée ou une certitude ? Une probabilité de 1 ?

Pour moi, la subordination de l’âme au corps, et donc sa temporalité, sont des certitudes, dans le sens où elles sont extrêmement probables d’après ce que je sais de la biologie. C’est cependant loin d’être un fait établi comme le nombre de faces d’un dé ou une date sur un calendrier.

Nous sommes tous pétris de certitudes indémontrables. Par exemple, la certitude d’être en bonne santé (alors que je n’en sais rien) me permet de vivre ma journée sans trop me préoccuper du lendemain. Chacun, avec un minimum d’honnêteté intellectuelle, peut trouver chez lui des dizaines de certitudes sans fondement absolu.

L’erreur consiste ensuite à croire que l’on dit la Vérité, alors que l’on ne fait que dire ce que l’on pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 13:20

Et quand une chose est démeontrée, devient-elle un fait ou one certitude ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 15:37

Smile


Atil a écrit:
Et quand une chose est démeontrée, devient-elle un fait ou one certitude ?

Dans mon idée, peut correspondre avec un fait , voir une confirmation Wink

Smile sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 15:40

Atil a écrit:
Et quand une chose est démeontrée, devient-elle un fait ou one certitude ?

Tout dépend, comme je l’ai déjà écrit, de la valeur que chacun accorde à la démonstration, mais je dirais : généralement, une certitude. Combien de condamnés se sont révélé innocents alors que l’on avait « prouvé » leur culpabilité ? Combien de théories parfaitement soutenues par une argumentation imparable se sont-elles avéré incomplètes à la lumière de nouvelles découvertes ?

Puis j’ai déjà expliqué mon point de vue sur la recherche scientifique. La science ne fait qu’énoncer des certitudes temporaires, datées et restreintes. C’est à dire de fortes probabilités. C’est sa grande force. C’est ce qui lui permet d’évoluer. Certains s’interrogent encore pour savoir s’il faut enseigner la Genèse comme alternative à Darwin alors que Darwin est dépassé depuis presque cent ans. (Survie du plus fort ? Non. Survie de celui qui réussi la meilleure symbiose. L’homme descend du singe ? Non. L’homme et le singe ont un ancêtre commun. Etc.) Si Darwin avait énoncé des vérités, au lieu de certitudes, on n’aurait plus aucune voie de recherche en génétique et d’ici deux mille ans, les manuels de biologie seraient aussi obsolètes que la Bible sur ce sujet.

Mais il est inconfortable, voire angoissant, de savoir que l’on ne sait pas. D’où l’utilité des certitudes au quotidien. Une béquille de la pensée. Et mieux vaut avancer avec une béquille que rester stationnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Jeu 7 Fév 2008 - 20:41

Mais et un fait, c'est quoi, alors, au juste ?

Comment un homme peut-il avoir connaissance d'un fait ?

Comment peut-on dire d'une chose que c'est un fait ?

Pour dire cela il faut bien avoir une certitude face à ce qu'on percoit.

Et comme rien n'est jamais définitivement certain, que reste-t-il des faits ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
DeMars

avatar

Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Les certitudes   Ven 8 Fév 2008 - 1:55

Ornicar a écrit:
Atil a écrit:
Et quand une chose est démeontrée, devient-elle un fait ou one certitude ?

Tout dépend, comme je l’ai déjà écrit, de la valeur que chacun accorde à la démonstration, mais je dirais : généralement, une certitude. Combien de condamnés se sont révélé innocents alors que l’on avait « prouvé » leur culpabilité ? Combien de théories parfaitement soutenues par une argumentation imparable se sont-elles avéré incomplètes à la lumière de nouvelles découvertes ?

Puis j’ai déjà expliqué mon point de vue sur la recherche scientifique. La science ne fait qu’énoncer des certitudes temporaires, datées et restreintes. C’est à dire de fortes probabilités. C’est sa grande force. C’est ce qui lui permet d’évoluer. Certains s’interrogent encore pour savoir s’il faut enseigner la Genèse comme alternative à Darwin alors que Darwin est dépassé depuis presque cent ans. (Survie du plus fort ? Non. Survie de celui qui réussi la meilleure symbiose. L’homme descend du singe ? Non. L’homme et le singe ont un ancêtre commun. Etc.) Si Darwin avait énoncé des vérités, au lieu de certitudes, on n’aurait plus aucune voie de recherche en génétique et d’ici deux mille ans, les manuels de biologie seraient aussi obsolètes que la Bible sur ce sujet.

Mais il est inconfortable, voire angoissant, de savoir que l’on ne sait pas. D’où l’utilité des certitudes au quotidien. Une béquille de la pensée. Et mieux vaut avancer avec une béquille que rester stationnaire.

Comment savoir que l'on ne sait pas? Si je réfute tous mes autres savoirs, quelle crédibilité dois-je accorder à ce savoir (que je ne sais pas)? Si je ne sais pas, je ne sais pas que je ne sais pas. Il faut au moins que j'aie un minimum de connaissances et alors celà devient je sais que je sais peu (Ne serait-ce que ça.) Mais serais-je capable de quantifier mon savoir si mon seul savoir est que je sais peu? J'en doute. Il faut que j'aie la connaissance du non-savoir aussi pour en faire la différence ainsi que la connaissance de la quantification pour être capable d'y apporter cette notion. Je sais maintenant que j'en sais un peu plus même si cela demeure peu. Je ne considère pas qu'un savoir partiel est un non-savoir. Il est ce qu'il est: un savoir (bien que partiel). Alors pour terminer, je sais que je sais partiellement. C'est la proportion de vrai et de faux dans mon savoir que je ne sais pas. Quand j'évoque une certitude, ce n'est point pour vous la mettre sous le nez; c'est pour l"éprouver (pas votre nez, la certitude). Brisez-là et je devrai vous remercier de m'avoir libérer d'un fardeau. Et si je m'entête, jetez-la au feu en la ridiculisant, mais faites gare de ne pas vous y brûler car je ne pourrai pas vous aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Ven 8 Fév 2008 - 7:50

En fait je ne peux pas dire qu'une chose est certaine.

Mais je peux dire que je ressens de la certitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Les certitudes   Ven 8 Fév 2008 - 7:54

DeMars, tu peux répéter ?




_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Ven 8 Fév 2008 - 11:47

Smile


Atil a écrit:
En fait je ne peux pas dire qu'une chose est certaine.

Mais je peux dire que je ressens de la certitude.

Celà revient au même... Non ?... Wink

Si je dis : exemple :

Il n'y a aucune "certitude", mais je ressens celà ( aux choix).. plus que probable... puis quelque temps après, un fait vient "confirmer" la probabilité... Celà ne deviendra pas pour autant, une certitude non plus...plutôt un fait reconnu.

Si je me disais, toujour dans un exemple aux choix. Ceci ou celà a été confirmé, donc maintenant, j'ai les certitudes que c'est ainsi.. Je figerais mon opinion, et l'enfermerait dans un arrété.... Alors que tout est mouvement et vie en mouvement. Ce qui a été il y a quelques instant, a put rencontrer d'autres facteurs, et l'évolution a put ce créer... Si je m'enferme dans ma certitude, comment pourrais-je préter attention à ce qui continu...


C'est pour celà que le terme, qu'il soit un ressentit ou une affirmation... Crée des torpeurs Wink

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Ven 8 Fév 2008 - 20:31

[quote="Dalaha"]Smile


Atil a écrit:
En fait je ne peux pas dire qu'une chose est certaine.

Mais je peux dire que je ressens de la certitude.

Celà revient au même... Non ?... Wink /quote]

Non : Ce que je ressent ne correspond pas forcément à la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Pizza Man



Nombre de messages : 2255
Localisation : Santa Cruz - California
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Ven 8 Fév 2008 - 21:35

C'était pourtant simple à comprendre.

Mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars

avatar

Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Les certitudes   Sam 9 Fév 2008 - 1:55

cébé a écrit:
DeMars, tu peux répéter ?




Puis-je faire un copié-collé. Je ne suis pas certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Sam 9 Fév 2008 - 7:45

Smile


Atil a écrit:
En fait je ne peux pas dire qu'une chose est certaine.

Mais je peux dire que je ressens de la certitude.

Dalaha a écrit:
Celà revient au même... Non ?... Wink


Atil a écrit:
Non : Ce que je ressent ne correspond pas forcément à la vérité.

C'est bien pour celà, qu'il est plus que probable que pour ce terme " Certitude" ...qu'il soit un ressentit ou une affirmation puisse créer des torpeurs Wink

Smile sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Dim 10 Fév 2008 - 20:06

Il crée des "torpeurs" ou il est créé par ces "torpeurs" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Lun 11 Fév 2008 - 7:11

Smile


Atil a écrit:
Il crée des "torpeurs" ou il est créé par ces "torpeurs" ?



Celà dépend "peut être" des motivations de la "certitude"... Si c'est une volonté, celà peut créer, alors que si c'est de l'inconscience, les torpeurs peuvent déjà présentent....

A ton avis ?.... Wink


Smile sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Gérard

avatar

Nombre de messages : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Lun 15 Sep 2014 - 16:27

Dalaha a écrit:  
« L’homme se raccroche à des certitudes. Il a peut être peur de perdre sa raison en leurs absences. »  
   --------------------------------------------------------------------------------------------------

La critique que je peux formuler aux idées que tu exprimes, est d’abord celle, que tu as tendance à  généraliser. Ce n’est pas l’homme qui s’accroche à des certitudes, mais certains, dont j’espère le nombre le plus petit possible. Ensuite, l’absence de certitudes, à mon avis, ne peut pas conduire à l’altération de la raison, par contre, se raccrocher à des certitudes peut probablement, lui porter préjudice.

Les certitudes, indépendamment de leur provenance, ont un effet réducteur. Le prétexte : puisque j’ai raison, il est inutile de remettre en question ce que je sais, encourage la paresse mentale.
Par les aspects rassurants qu’elles peuvent exercer, les certitudes qu’on essaye inculquer, invoquent chez moi, une image d’Epinal, celle, de la carotte qu’on agite devant le nez de l’âne pour le faire avancer dans la direction qu’on souhait lui faire prendre.

Certaines théories s’affinent avec le temps, d’autres sont abandonnées. Les certitudes du passé sont parfois remises en question dans présent, et celles du présent subiront probablement le même sort dans l’avenir.

On peut être conditionné par des dogmes, religieux, philosophiques ou éventuellement par des idéologies, et être ébloui par les progrès scientifiques, mais il me paraît hasardeux d’en conclure, que l’homme a perdu le désir d’apprendre. A mon avis, ton opinion ne peut s’appliquer qu’à une minorité. Les progrès scientifiques continuent et s’accélèrent. Hélas, je ne suis pas convaincu, qu’ils pourront atteindre leurs limites, avant que la société implose.

Tu décris, à ta manière, tes inquiétudes, face à l’orientation de l’évolution de la société, et l’échec probable d’une course effrénée vers l’avant qui risque nous laisser essoufflés au bord de la route.
Que nous soyons, les instigateurs d’un processus que nous ne maîtrisons pas ou seulement victimes de nos rêves de grandeur engendrés par l’imagination et porté par l’espoir, le résultat inévitable ne sera t’il pas, la déception ?

Le plus grand risque que nous encourrons, n’est peut être pas, la mise en danger de nos qualités intellectuelles et spirituelles personnelles que tu décris, mais la fragilisation du tissu social, par les confrontations constantes des intérêts personnelles et catégorielles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gerardfilep.stools.net
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Les certitudes   Lun 15 Sep 2014 - 19:37

Smile


Gérard a écrit:
Dalaha a écrit:  
« L’homme se raccroche à des certitudes. Il a peut être peur de perdre sa raison en leurs absences. »  
   --------------------------------------------------------------------------------------------------

1...La critique que je peux formuler aux idées que tu exprimes, est d’abord celle, que tu as tendance à  généraliser. Ce n’est pas l’homme qui s’accroche à des certitudes, mais certains, dont j’espère le nombre le plus petit possible. Ensuite, l’absence de certitudes, à mon avis, ne peut pas conduire à l’altération de la raison, par contre, se raccrocher à des certitudes peut probablement, lui porter préjudice.

Les certitudes, indépendamment de leur provenance, ont un effet réducteur. Le prétexte : puisque j’ai raison, il est inutile de remettre en question ce que je sais, encourage la paresse mentale.
Par les aspects rassurants qu’elles peuvent exercer, les certitudes qu’on essaye inculquer, invoquent chez moi, une image d’Epinal, celle, de la carotte qu’on agite devant le nez de l’âne pour le faire avancer dans la direction qu’on souhait lui faire prendre.

Certaines théories s’affinent avec le temps, d’autres sont abandonnées. Les certitudes du passé sont parfois remises en question dans présent, et celles du présent subiront probablement le même sort dans l’avenir.

On peut être conditionné par des dogmes, religieux, philosophiques ou éventuellement par des idéologies, et être ébloui par les progrès scientifiques, mais il me paraît hasardeux d’en conclure, que l’homme a perdu le désir d’apprendre. A mon avis, ton opinion ne peut s’appliquer qu’à une minorité. Les progrès scientifiques continuent et s’accélèrent. Hélas, je ne suis pas convaincu, qu’ils pourront atteindre leurs limites, avant que la société implose.

2... Tu décris, à ta manière, tes inquiétudes, face à l’orientation de l’évolution de la société, et l’échec probable d’une course effrénée vers l’avant qui risque nous laisser essoufflés au bord de la route.
Que nous soyons, les instigateurs d’un processus que nous ne maîtrisons pas ou seulement victimes de nos rêves de grandeur engendrés par l’imagination et porté par l’espoir, le résultat inévitable ne sera t’il pas, la déception ?

Le plus grand risque que nous encourrons, n’est peut être pas, la mise en danger de nos qualités intellectuelles et spirituelles personnelles que tu décris, mais la fragilisation du tissu social, par les confrontations constantes des intérêts personnelles et catégorielles.

Déjà Merci pour ton intérêt a ce partage... Smile

1... Lorsque j'écris l'homme, la plupart du temps, je fait références aux humanoïdes dénués d'humanité... Une humanité qui elle sera doué d'une conscience... ce qui fait déjà une grosse différence.


2... Si il y a Déception, c'est qu'a la base, il y a des faux semblant..

La cause des soucis, ce situe au niveau des désirs personnels de et en chacun...

.. Parce que si la conscience d'un Nous était plus présente en Tous... l'équité serait un état d'esprit naturel pour tous..

Un état d'esprit régit par un Esprit.. celui par lequel ont remonte des courants... un état qui s'adapte et évolue en conservant ses valeurs, celles qui compose son moteur réactif.... Celui qui n'a pas besoin de prétexte pour Être présent. Smile


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les certitudes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les certitudes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La limite des certitudes
» Qui peut avoir des certitudes ?
» Les 11 certitudes sur l'Antéchrist SUIVIES DE : Le Nouvel Ordre Mondial !
» L'homme a plus besoin de certitudes que de vérité
» 11 Certitudes sur l'Antéchrist selon l'abbé Lemann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Spiritualité-
Sauter vers: