Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ressasser le passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Mar 28 Juin 2005 - 12:30

C'est un choix.
Mais si on est sensible aux belles choses alors on est sensible aussi aux choses horribles.
Et donc il y a certaines choses que notre esprit aura du mal à assimiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Mar 28 Juin 2005 - 13:53

C'est sûr. Le bon côté d'un volcan en éruption, c'est que la lave qu'il libère est extrêmement fertile et porteuse de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Mar 28 Juin 2005 - 15:03

Atil a écrit:
C'est un choix.
Mais si on est sensible aux belles choses alors on est sensible aussi aux choses horribles.
Et donc il y a certaines choses que notre esprit aura du mal à assimiler.
Et si je pleure, les rideaux de la salle de bain sont tirés.
Revenir en haut Aller en bas
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Mar 28 Juin 2005 - 21:04

Certains posts seront effacés ici.Si vous voulez bien vous recentrez sur le sujet merci.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Jeu 30 Juin 2005 - 8:59

Un homme aveugle ne verra ni les belles choses ni les choses laides.

Un homme insensible ne ressentira ni la joie ni la peine.

Un homme en armure ne ressentira ni les caresses ni les coups.

Bien souvent, la meilleures méthode pour échapper à une chose c'est celle qui permet en même temps d'échapper à son inverse.

Donc l'homme indiférent est capable de tout digérer : autant les grandes peines que les grandes joies.
Si on ne veut pas renoncer aux grandes joies alors il est impossible d'échapper de manière absolue aux grandes peines.

C'est comme l'homme en armure : s'il enlève celle-ci pour ressentir les caresses alors il ressentira aussi les coups.

L'homme indiférent arrive à tout digérer car les blocages émotifs ne le touchent plus.

Si on donne un aliment inconnu à un homme aux yeux bandés, il peut l'avaler en se disant que ca n'a aucun gout .. ou même que c'est bon. Il n'a pas besoin de savoir ce que c'est pour l'avaler.
Mais si, en lui mettant dans la bouche, on lui dit que c'est une limace ou un ver de terre alors il n'arrivera pas à l'avaler.
C'est donc la connaissance qu'il en a qui va l'empécher de pouvoir l'avaler.

La connaissance qu'on a d'une chose peut donc amener un blocage émotif en nous.
Donc comprendre une chose ou un évènement ne permet pas à notre esprit de mieux l'assimiler.

Parfois, comprendre les circonstances d'un drame permettent de mieux digérer l'évènement. Mais pourquoi ?
Parceque le désir de savoir a été satisfait.
Mais pourquoi ce désir de savoir était-il la ?
S'il n'avait pas été comblé, on n'aurait jamais pu digérer l'évènement.
Ce désir de savoir était donc inutile et même dangereux.

J'ai une copine qui est décédée et je ne sais pas pourquoi. est-ce l'hopital qui est fautif ou elle ? Je n'en sais rien... et je m'en fiche.
Le savoir ne changera rien au fait qu'elle est morte.

J'ai une chatte qui est morte et je ne sais pas de quoi ? Cancer ? Lésion due à un coup ? Ou autre chose ?
Je ne sais pas... et je ne saurai jamais. Et je m'en fiche. Elle est morte et puis c'est tout.

Vouloir savoir ne change rien aux faits.
Vouloir savoir pour pouvoir digérer un fait c'est prendre le risque de ne jamais pouvoir digérer ... car rien ne prouve qu'on pourra savoir.

Donc autant renoncer à savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Jeu 30 Juin 2005 - 9:17

Quand je parle de ce qui fait non-sens, je parle d'un traumatisme réel, pas d'un de ces chocs dont tu te remets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Jeu 30 Juin 2005 - 12:22

Et puis, le sens n'est pas nécessairement quelque chose qu'on puisse intellectualiser, méditer, mais qui se vit uniquement en tant que subjectivé.
Revenir en haut Aller en bas
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Ven 1 Juil 2005 - 10:20

Atil a écrit:
J'ai une copine qui est décédée et je ne sais pas pourquoi. est-ce l'hopital qui est fautif ou elle ? Je n'en sais rien... et je m'en fiche.
Le savoir ne changera rien au fait qu'elle est morte.

J'ai une chatte qui est morte et je ne sais pas de quoi ? Cancer ? Lésion due à un coup ? Ou autre chose ?
Je ne sais pas... et je ne saurai jamais. Et je m'en fiche. Elle est morte et puis c'est tout.

Vouloir savoir ne change rien aux faits.
Vouloir savoir pour pouvoir digérer un fait c'est prendre le risque de ne jamais pouvoir digérer ... car rien ne prouve qu'on pourra savoir.

Donc autant renoncer à savoir.

Mon avis c'est que le fait de savoir,permet de comprendre plus facilement une situation et de pouvoir faire son travail de deuil plus rapidement.Mais que faire dans le cas où il est impossible de savoir justement ? Je trouve que renoncer est la meilleure solution effectivement.Fini les questions sans réponses,il s'agit alors d'un double travail celui du deuil et celui du renoncement,parceque bon après tout ça ne change rien au passé.

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilts



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Mer 19 Mai 2010 - 19:28

disciple a écrit:
Ressasser le passé...le remuer,revenir aux évènements qui nous ont marqués refaire le même scénario et de s'inclure virtuellement dedans en se disant ha si j'avais pu ou si j'avais su.
Ressasser le passé pour le revivre,ressentir les impressions,parfois cela n'engendre que haine,colère et rancune,parfois des regrets,parfois de l'envie,parfois dans cette myariade de pensée on en retire un enseignement,ou parfois rien et nous sommes enfermé dans ce processus rétrospectif en se disant que ça passera un jour.
Mais des années plus tard on se rend compte que le passé n'est pas vraiment passé et on le ressasse encore et encore.

Je me suis demandé s'il y avait une utilité à se ressasser le passé et pourquoi ?

"Hello" (c'est mon premier post, donc je me permet de l'écrire lol),
je voulais chercher une définition pour "ressasser le passé", et je suis tombé sur ton post par hasard, c'est exactement ce que je fais qd je ressasse le passé, pas juste y repenser, mais se dire "j'aurai du faire ça etc"... qque fois ça fait plaisir, mais le plus souvent, au final c'est plutôt le contraire... car en général on le ressasse car c'était qque chose de bon, mais qui est donc finit... ce qui signifie que ce que l'on vit actuellement est moins bien qu'à l'époque.. et pourtant c'est le présent... c'est pourquoi je pense que c'est vraiment inutile de le ressasser, j'aurai plutôt tendance à dire qu'il faudrait l'oublier, ne pas y penser, si seulement c'était possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Mer 19 Mai 2010 - 23:03

Ha bien, si tu prends la définition n'oublie pas de me payer les droits d'auteur.

Si tu ressasses de bons souvenirs, c'est qu'il y a peut être une utilité, un gain psychologique. Nostalgie, regret ?

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Jeu 20 Mai 2010 - 14:17

Bienvenue, Hilts!

Tous les "j'aurais dû ..." devraient être interdits d'utilisation par les linguistes, pour cause d'abus de langage ...
.... Ils signifient qu'il est possible d'effacer le CDVie et de recharger une scène dessus. S'il était possible de le faire, cela se saurait Wink

Je ne peux donc pas parler par expérience, mais mon petit doigt me dit que prendre un autre choix nous aurait peut-être emmenés dans une m.... encore plus grande.

Une bonne question qu'il faut se poser avant le choix devrait être : comment limiter des dégâts possibles lors d'une prise de décision ?
Une autre : Y a-t-il un point commun à toutes les bonnes décisions prises ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
disciple

avatar

Nombre de messages : 1491
Date d'inscription : 12/07/2004

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Jeu 20 Mai 2010 - 15:31

J'aurais dû jouer les bons chiffres du loto...

_________________
Au coeur de l'impermanence,où puis je m'accrocher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Jeu 20 Mai 2010 - 17:13

Plutôt que dire "J'aurais du" on devrait dire "La prochaine fois, je profiterai de la leçon et je ne recommencerai pas la même erreur".
Les erreurs passées doivent nous permettre d'affronter l'avenir, pas de nous maintenir dans le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Jeu 20 Mai 2010 - 17:56

oui Atil

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeander

avatar

Nombre de messages : 404
Localisation : Là où tu l'as rangé.
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Ressasser le passé   Ven 21 Mai 2010 - 0:41

Je suppose que le "j'aurais dû" sert à graver ledit souvenir, et à le teinter d'affect pour le rendre plus puissant. Comme nous ne sommes pas des êtres purement rationnels, ça aide.
Afin effectivement de ne pas le reproduire, pour affronter l'avenir plus fort.

Mais trop de "j'aurais dû" et on ne vit plus que dans le passé...
J'y verrais presque un mécanisme d'écartement des inadaptés : ceux qui font trop d'erreurs et se morfondent finissent hors jeu/en dépression/suicidés, laissant le champ libre pour les autres...

Citation :
Une bonne question qu'il faut se poser avant le choix devrait être :
comment limiter des dégâts possibles lors d'une prise de décision ?
Intéressant : le moindre mal plutôt que le plus grand bien... C'est ça pour toi une bonne décision ?

Citation :
Une autre : Y a-t-il un point commun à toutes les bonnes décisions
prises ?
Le seul que je vois est qu'on n'est jamais certain qu'une décision soit bonne avant de l'avoir effectivement prise et d'avoir observé ses effets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ressasser le passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ressasser le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ressasser un fait ou une phrase...
» Accord participe passé
» Règles d'accord du participe passé avec être /avoir
» N'oublie pas les chevaux écumants du passé
» Les prépa : vous y êtes passés ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: