Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 etat-limite, psychose et sensibilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mar 13 Mai 2008 - 20:29

Je n'aurais pas imaginé que la désuète théorie des quatre causes d'Aristote pût vous être utile : lisez-la...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars

avatar

Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mar 13 Mai 2008 - 23:19

Atil a écrit:
Une douleur émotive.
Par opposition à une douleur physique.

Alors pourquoi, cela est-il inutile. N'est-ce pas un signal qu'il y a quelque chose qui ne va pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 7:18

Wolmar a écrit:
Tu demandais les premiers intruments, je te réponds. C'est la nature qui bat et palpite en nous. C'est elle qui structure notre mouvement, qui donne une cadence. Aucune musique sans rythme : aucun rythme sans la nature en nous. Le rythme, c'est le sol de la musique, les notes ne font que décorer.

Par définition un pianiste c'est un homme qui joeu du piano.
Donc la 1ere condition pour être pianiste c'est d'avoir un piano pour jouer.
Mais c'est vrai que si l'homme n'existe pas, et que les sons n'existent pas, il ne peut pas y avoir de pianiste non plus.

Mais c'est de la théorie.
Il parrait que l'artiste est tellement fort qu'il peut être pianiste même si les pianos n'existent pas, même si la musique n'existe pas, même si les sons n'existent pas, même si lui-même n'existe pas.

Depuis le XIXème siècle nous nous faisons une idée "new-age" et mystique de ce qu'est un artiste.
Pas étonnant que les artistes ont de + en + la grosse tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 7:19

Duan Yu a écrit:
Je n'aurais pas imaginé que la désuète théorie des quatre causes d'Aristote pût vous être utile : lisez-la...

Elle n'est donc pas obsolète comme le sont, parrait-il, les théories grecques sur l'art ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 7:32

DeMars a écrit:
Atil a écrit:
Une douleur émotive.
Par opposition à une douleur physique.

Alors pourquoi, cela est-il inutile. N'est-ce pas un signal qu'il y a quelque chose qui ne va pas.

Quand j'ai une douleur physique, c'est le signe qu'il y a un problème : Je suis blessé.

Quand j'ai une douleur émotive, c'est le signe que j'ai quoi comme problème ? Que je suis émotif.
La douleurs émotive est à la fois le problème et le signal indiquant l'existance du problème. Donc elle parrait bien absurde.

Si j'ai mal en mettant ma main sur le feu, alors je la retire. C'est une protection.
Si cela provoque en moi une émotion alors je vais me focaliser sur cette douleur et l'accroitre. Je vais me lamenter sur elle, m'énerver contre elle, y penser sans cesse, etc ...
La composante émotive de la douleur ne sert qu'à la faire persister inutilement dans notre conscience.
Ca transforme le douleur en souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 8:30

On croise tous les jours des pianistes sans piano. Et si on leur demande à brûle-pourpoint (c’est assez amusant) « quelle est la quarte augmentée de ré bémol », on voit leurs doigts se poser sur la table et mesurer l’intervalle. Et bien sûr, ils l’entendent. Donc, non. La première condition pour être pianiste n’est pas d’avoir un piano. Ça, c’est la condition pour que toi tu entendes la musique pensée par le pianiste.

En ce qui concerne l’écrivain, il y a en effet une technique (savoir parler, savoir écrire (orthographe, syntaxe, grammaire), savoir se servir d’un stylo ou d’un clavier, etc.) Je suis heureux de constater que tu maîtrises ces techniques (avec une légère réserve sur ta dactylographie) ; est-ce que cela fait de toi un écrivain ? Certainement pas. Malgré toute cette technique accumulée par des années d’apprentissage, tu restes un piètre polémiste de cyberforum, pas un écrivain. Tu exposes donc une conception bien superficielle de l’art, le réduisant à la seule forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 8:35

Non je ne la réduis pas à sa SEULE forme.
A aucun endroit je n'ai dit ca.

Je dis que la technique est indispensable, même si elle n'est pas l'unique condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 8:46

Alors pourquoi me contredis-tu quand je t'explique qu'elle n'est qu'un outil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 8:56

Pour alimenter le débat et le faire durer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 9:46

Atil a écrit:
Pour alimenter le débat et le faire durer.

ok .. tu mets un petit * en fin de post dans ce cas de figure, et je passe pour effacer tire_langue



Pourriez-vous recentrer ou faire une synthèse, parce que je ne suis plus, là

Angelo a écrit:
Qu'on soit incapable de soutenir un regard - alors on tourne la tete
incapable de garder pour soi ("faire de la rétention") - alors on insulte l'autre ou on garde des articles dans une boite a secret
incapable de se passer du regard de l'autre - alors on attend le moindre de ses signes et on vit selon ce qu'on dit de nous
incapable de se saisir soi-meme - alors on s'identifie a l'autre, etc, etc.

Il est question de sensibilité, d'etre perméable ou non a ce qui nous entoure. Il y en a qui sont perméables aux regards, d'autres que les regards n'atteignent pas.

Plus grande est la sensibilité, plus grande est la douleur ?

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeMars

avatar

Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Mer 14 Mai 2008 - 22:54

Atil, es-tu d'accord avec moi que douleur émotive et détresse psychologique c'est la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Jeu 15 Mai 2008 - 11:52

Ca me semble effectivement être la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
DeMars

avatar

Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Jeu 15 Mai 2008 - 23:40

Et selon toi, quelles sont les causes de la détresse psychologique? Tu as déja mentionné l'Hyperémotivité comme cause possible. Est-ce seulement ça ou existe-t-il d'autres causes possibles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 6:24

Si la douleur émotive et la détresse psychologique sont la même chose alors quelle autre cause autre que l'Hyperémotivité pourrait-on trouver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Ornicar

avatar

Nombre de messages : 370
Age : 46
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 12:02

L’apathie est une détresse psychologique caractérisée par l’absence de douleur et l’absence d’émotion. Quel but poursuis-tu en prêchant la haine de l’amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 18:56

Ornicar a écrit:
L’apathie est une détresse psychologique caractérisée par l’absence de douleur et l’absence d’émotion.

Apathie = a-pahos = absence de douleur.

Ca ne correspond donc aucunement à une détresse psychologique.





Ornicar a écrit:
Quel but poursuis-tu en prêchant la haine de l’amour ?

L'agitation émotionnelle qu'on appelle ordinairement "amour" est écueurante d'aveuglement et d'égoïsme.

Elle est indigne de mériter le nom de vrai Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Duan Yu

avatar

Nombre de messages : 1513
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 19:59

En général, c'est ce qu'on dit quand on a aimé sans succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 20:20

Ce n'est pas d'être aimé qui est écoeurant, mais d'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 20:23

Atil a écrit:
Ce n'est pas d'être aimé qui est écoeurant, mais d'aimer.

Non, non : c'est le desir qui est ecoeurant.

Ou est passé le vrai atil ?
Revenir en haut Aller en bas
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 20:33

Le désir est en-dehors de nous.
C'est à nous de ne pas le laisser entrer.
Afin de laisser de la place pour l'Amour.


Le vrai ?
Il est la.
Il a toujours été la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Ven 16 Mai 2008 - 20:46

Atil a écrit:
Le désir est en-dehors de nous.
C'est à nous de ne pas le laisser entrer.
Afin de laisser de la place pour l'Amour.


Le vrai ?
Il est la.
Il a toujours été la.
tu desires ne pas laisser entrer le désir, si je comprends bien.
Revenir en haut Aller en bas
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Dim 18 Mai 2008 - 11:12

Non, cette méthode ne marche pas.

Pour que le désir n'entre pas, il faut penser à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
DeMars

avatar

Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Dim 18 Mai 2008 - 19:02

Comment peut-on distinguer le vrai du faux amour? A moins que ce ne soit qu'un mauvais usage du mot amour que l'on détermine comme "faux-amour". D'après ce que je lis le faux-amour serait le désir (sexuel). Alors pourquoi nommer quelque chose avec la négation d'une autre chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atil

avatar

Nombre de messages : 6109
Localisation : Frontière franco-belge
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Dim 18 Mai 2008 - 20:17

En francais les mots "amour" et "aimer" sont terriblement imprécis.

Ils désignent tant de choses différentes.

Pour s'y retrouver il faut donc ajouter des adjectifs à ces mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/atil/
ranma

avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   Dim 18 Mai 2008 - 20:42

Ornicar a écrit:
L’art est avant tout expression. La technique est un outil au service de cette expression, mais la technique n’est pas l’art. L’art figuratif relevant de la technique pure est un mythe inventé à l’époque classique par des gens méprisant le corps, la vie et les émotions.

Ton avis est celui d’un artiste et si je vais dans son sens effectivement la création artistique ne repose sur aucuns prédicats réels , la création est de la nature de l’esprit.

Cependant je peux créer par la volonté un objet dans un but purement utilitaire par des procédés techniques, cet objet pourra devenir par l’inscription dans son temps et suivant le contexte une œuvre considérée comme artistique dans laquelle la technique aura été la clef du succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: etat-limite, psychose et sensibilité   

Revenir en haut Aller en bas
 
etat-limite, psychose et sensibilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etat limite
» Jhana (Etat méditatif de profonde sensibilité)
» Etat limite et trouble du sommeil
» personnalités borderline état limite - proches - entourage
» Les "borderlines", ces écorchés vifs l état limite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Psychologie-
Sauter vers: