Philosophia

Philosophie, spiritualité, sciences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Etes-vous heureux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ex-Nihilo



Nombre de messages : 104
Age : 30
Localisation : Le néant.
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Etes-vous heureux ?   Dim 13 Juil 2014 - 13:34

Questions toutes simple, universelle et pourtant puissante et personnelle ( et souvent ressassés, je suppose) :

Etes-vous heureux ?

Ma réponse :

Qu'est-ce que le bonheur ? Est-ce la satisfaction de ses désirs ou de ses besoins ? Bonheur physique, bonheur mentale, bonheur psychique, bonheur intellectuelle ?
Plongeons tout de suite dans les méandres de la subjectivité, parlons d'impressions de bonheur.

Ma réponse : non , je ne me sens pas heureux.

Non, je ne suis pas heureux. Tout d'abord parce que je me crois être une personne altruiste. J'ai du mal à jouir quand je sais autrui dans la détresse. Pour faire simple et concis, les guerres, les famines, la pauvreté... qui sévissent dans le monde gâchent quelque peu ma capacité à jouir de celui-ci.

Bien sûr, j'ai tenté les oeillères ou les divertissements à ma disposition. Sans succès. Peut-être suis-je trop honnête ou alors trop maladroit pour profiter des délices de cette société de consommation pourtant très habile à nous faire oublier la misère ambiante.

Le problème c'est que je ne crois pas pouvoir être heureux sans autrui et pourtant celui-ci ne cesse de me décevoir...

Du coup, puis-je être heureux seul ?

Mon intellecte me dit qu'il doit encore plancher sur quelques détails prosaïques, mais que c'est certainement possible. Quelque chose de plus intérieur me hurle, me supplie que non.

Admettons, je veux être heureux avec autrui et vivre dans cette société. Que dois-je faire pour que cela se produise ?

Je ne vois que deux issus possibles ! Premièrement, tenter une fois de plus de me conformer à la société et continuer d'explorer les solutions qu'elle me propose. Ou alors deuxièmement, partir en guerre contre elle et tenter de la réformer.

Bien que contradictoires, les deux me semblent absurdes pareillement et donc acceptables équitablement.

Et vous, c'est quoi votre recette du bonheur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-synthese-du-spam.over-blog.net/
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mer 16 Juil 2014 - 15:34

Le bonheur est en soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mer 16 Juil 2014 - 17:24

Smile 


Etes-vous heureux ?


Tout comme l'exprime Ex-Nihilo, lorsqu'ont voit ce qu'il ce passe dans le monde, ça ne rend pas heureux... Mais comme nous n'avons aucun pouvoir de changer toutes ces horreurs, nous somme obligés de composer de l'harmonie là où nous le pouvons..

Et en ça, cela demeure un état d'esprit que nous faisons vivre en nos quotidiens... Wink 



 sunny 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
cébé

avatar

Nombre de messages : 4416
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Jeu 17 Juil 2014 - 18:56

Ex-Nihilo a écrit:
Questions toutes simple, universelle et pourtant puissante et personnelle ( et souvent ressassés, je suppose) :

Etes-vous heureux ?

Ma réponse :

Qu'est-ce que le bonheur ? Est-ce la satisfaction de ses désirs ou de ses besoins ? Bonheur physique, bonheur mentale, bonheur psychique, bonheur intellectuelle ?
Plongeons tout de suite dans les méandres de la subjectivité, parlons d'impressions de bonheur.

Ma réponse : non , je ne me sens pas heureux.

Non, je ne suis pas heureux. Tout d'abord parce que je me crois être une personne altruiste. J'ai du mal à jouir quand je sais autrui dans la détresse. Pour faire simple et concis, les guerres, les famines, la pauvreté... qui sévissent dans le monde gâchent quelque peu ma capacité à jouir de celui-ci.

Bien sûr, j'ai tenté les oeillères ou les divertissements à ma disposition. Sans succès. Peut-être suis-je trop honnête ou alors trop maladroit pour profiter des délices de cette société de consommation pourtant très habile à nous faire oublier la misère ambiante.

Le problème c'est que je ne crois pas pouvoir être heureux sans autrui et pourtant celui-ci ne cesse de me décevoir...

Du coup, puis-je être heureux seul ?

Mon intellecte me dit qu'il doit encore plancher sur quelques détails prosaïques, mais que c'est certainement possible. Quelque chose de plus intérieur me hurle, me supplie que non.

Admettons, je veux être heureux avec autrui et vivre dans cette société. Que dois-je faire pour que cela se produise ?

Je ne vois que deux issus possibles ! Premièrement, tenter une fois de plus de me conformer à la société et continuer d'explorer les solutions qu'elle me propose. Ou alors deuxièmement, partir en guerre contre elle et tenter de la réformer.

Bien que contradictoires, les deux me semblent absurdes pareillement et donc acceptables équitablement.

Et vous, c'est quoi votre recette du bonheur ?

"Une fois de plus" et une fois de plus être déçu, ça nous pend au nez!

Je ne crois pas que l'homme puisse être heureux — dans le sens pleinement satisfait — dans cette vie. Déjà par sa nature qui est d'être aveuglé par le désir....
.... Les Bouddhistes diraient qu'il suffit d'arracher de soi tout désir, mais personnellement, je ne crois pas à cette "solution". Elle est trop absolue et réservée à quelques rares "saints" assez têtus pour y arriver. Une solution réservée à une élite n'en est pas une.

Alors, que faire de ces désirs jamais 'à jamais' assouvis ?

Comment être heureux ?

Pour moi, être heureuse consiste à accepter ce qui arrive sans vouloir absolument changer ce qui ne dépend pas de moi.
Mais dans le fond, ce n'est pas ressentir du bonheur qui m'importe, mais c'est ressentir de la Joie en toute chose ..... Y compris dans l'adversité, en cherchant la leçon à retirer d'une situation contraire.

Salutation à vous trois! Voilà qui me rend un peu de la Joie que je mérite Wink : vous retrouver ici!

_________________
"Jacques 3:1 Ne soyez pas nombreux, mes frères, à devenir docteurs. Vous le savez, nous n’en recevrons qu’un jugement plus sévère"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Nihilo



Nombre de messages : 104
Age : 30
Localisation : Le néant.
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Ven 18 Juil 2014 - 14:08

Quelqu'un pour dire qu'il n'accepte pas la grisaille de ce monde et qui trouve quand même un peu de "joie" à essayer de changer ça ?

Le bonheur est forcément un processus de l'intérieur ? Un sentiment ponctuel ?

C'est intéressant cette idée de composante, d'équation... Comme si le bonheur était déjà en nous mais contrebalancer par d'autres choses... Des choses qu'on se débarrasse ou qu'on rajoute dans la balance pour trouver l'équilibre ?

Cela pourrait être de l'accomplissement personnel ou moral ? De la sagesse ancienne ? De l'aveuglement ou de l'égoïsme ? Un mélange de tout ça en fonction de notre être profond, de la composante initiale ?

Se trouver soi-même pour trouver le bonheur pourrait être le début de la solution ? Ou à défaut, s'oublier soi-même pour pouvoir jouir de ce qu'on a ?

Ce qui m'amène à me demander si le bonheur est forcément faste ou bénéfique à l'être ?

P.S. : c'est toujours sympathique de pouvoir s'entretenir avec quelqu'un heureux de nous revoir ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-synthese-du-spam.over-blog.net/
Dalaha

avatar

Nombre de messages : 1062
Localisation : Sud ouest
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Ven 18 Juil 2014 - 16:57

Smile



Ex-Nihilo<<<<Ce qui m'amène à me demander si le bonheur est forcément faste ou bénéfique à l'être ?

Qu'est ce que l'Être... ?.. stp... Merci  Smile


Contente pour tes joies cébé Smile


 sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/portail.htm
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Ven 18 Juil 2014 - 17:37

J'ai du mal, moi, à exprimer tant de réjouissances devant les retrouvailles, mais je sens. Je sens…  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Dim 20 Juil 2014 - 20:30

Nous avons logé le Bonheur à l'hôtellerie de l'imagination, c'est-à-dire de la "folle du logis"...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ernstrich



Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mer 23 Juil 2014 - 18:28

Anormal doit régulièrement placer sa "folle du logis"… c'est sa mission ! Je rigole Anormal, je rigole. Bonjour à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Lun 28 Juil 2014 - 21:15

Le bonheur, c'est cool,mais réservé à ceux qui ne se prennent pas la tête...
La question est ,à mon sens, celle-là: Comment extirper les germes du bonheur (culturel)du simple bien-être naturel pour aller les semer ailleurs...Le bonheur, quoi qu'il puisse être, se paye de ce qui devrait naturellement le fonder et qui est le simple bien-être .Dans ce cas,comment dépasser ce paradoxe? Dans la schizophrénie, probablement... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 7:33

Pour Gandhi nous avons seul la capacité du bonheur. Le bonheur est un choix , une attitude fondamentalement liée à notre liberté la plus profonde.

Ce qui nous attriste n'est pas le monde mais notre capacité à le recevoir, nous faisons le monde que nous sommes , nous sommes le monde que nous faisons, hors de soi point de salut

Deux recettes clés pour accéder à cette puissance de joie : le merci et le pardon
Le merci est un don qui nous pose dans l'humilité de la gratitude et savoir l'exprimer est une véritable libération quand il est ... sincère bien sûr et le pardon est aussi un don , celui de renoncer à punir et se pardonner a à voir avec renoncer à se punir , ce renoncement est une véritable libération

Le modèle serait un peu du genre dire , et j'insiste, le pardon doit se faire entendre à l'adresse de la personne auteur de notre ressentiment, ce que tu as fait est impardonnable , mais toi qui l'a fait toi je te pardonne accepte ce pardon cemme mon don le plus précieux , merci de l'accepter un truc du genre et puis ah que les filles alors sont belles sous la pluie de l'automne ou les garcons c'est pareil hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 9:29

Le bonheur est un usurpateur qui relève du nominalisme.Il est, dans la société marchande, ce qu'était le paradis dans la société traditionnelle.Et comme l'Eglise à altéré le Christianisme,la société marchande a altéré l'individu.

Comment prétendre au "bonheur" dans une société matérialiste, sinon de façon matérielle ?

Gandhi avait encore quelque chose de la tradition en lui.(au sens que lui donne René Guénon)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 11:58

Le bonheur est bien sûr une fiction . Par contre prétendre que le bonheur relève du nominalisme est aussi une fiction, ... le bonheur est un acte , un choix de soi au monde une position d'existence.
A ce titre il n'est pas une chose , mais un verbe un devenir être. A ce titre il ne peut être appelé matériel. Dans un monde matérialiste ce qui satisfait et rend heureux le matérialiste c'est que son choix de sécurité matérielle est rempli, il pourrait faire un autre choix. C'est le choix qui est contenté quand il s'incarne et devient réél, c'est à dire le sujet. Le bonheur est un mode d'etre au monde consubstantiel au choix que nous faisons de ce que nous nous représentons qu'il est pour nous.
En ce sens Gandhi est bouddhiste et Heideggerien  plus que Guénoniste , Gandhi n'envisage pas le bonheur comme une chose mais comme une liberté une pure adhésion à son propre choix , une adoption de soi ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 14:02

Le bonheur intime n'est pas mon objet,celui dont je parle se trouve sur la place publique;il se promet, se vend et finalement se paye au prix du malheur.(il fait les choux gras de toutes sortes de manipulateurs...)

Je conçois assez clairement que le "bonheur" soit à construire et non pas une "grâce" du hasard.Mais je me méfie aussi de ce que Nietzsche nomme le "cornarisme" ( de Cornaro, cet italien qui confondait sa vie longue avec son régime maigre.Ce n'est pas parce qu'il mangeait modérément qu'il a vécu vieux, mais plus probablement parce que son métabolisme était lent et performant qu'il a duré.Inversion typique de la cause et de l'effet).

Penses-tu que ma seule volonté, mon " libre arbitre" suffise à m'offrir le bonheur dans un " choix de soi au monde" sans que je n'aie encore compris ce que je suis, ce que "je" est ?
Je crains que ta réponse ne m'invite à devenir l'être que je ne suis pas ,ou pas encore...

Je crois que ni l'art ni la foi,ni la raison, de concert, ne suffisent pour atteindre le "bonheur", simplement parce que nous le concevons comme un absolu.Le bonheur ( toujours passé, comme il se doit) ne se révèle que par ce qu'il n'est plus,c'est bien que nous ne pouvons "saisir" qu'un état dégradé,ou "digéré" de ce "bonheur". ( la bonne digestion est "heureuse" et ce qui vulgairement la révèle est une déjection...  )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 16:37

Le problème vois-tu c'est que tu vis encore dans une conception dualiste du monde, et que tu n'as pas encore abordé cette chose formidable que l'on appelle l'etre au monde.
Le bonheur n'est pas à construire , il est ! il est un choix et le choix est un acte qui ne dépend que de soi.
IL n'y a rien à comprendre de ce que je est , je n'est pas devant toi, tu es ce je en tant que tu vis.
Il y a une "aperception" du je à travers le cogito quand on s'y intéresse mais cette connaissance est aussi une "aperception" de soi, il n'est aucun contenu de ce que je signifie. Je ne signifie rien , je se donne à être et la difficulté est de s'adopter etre tel que je me donne à être.
Le bonheur n'est pas à atteindre, c'est du fait de penser qu'il est devant soi, qu'il devient inaccessible Il n'est pas plus en soi, il n'y a pas de fonction spatiale ou temporelle du bonheur sauf à comprendre le temps comme déploiement .
Le bonheur c'est de simplement faire le pur choix de soi , renoncer à se punir , renoncer à se défier de soi, , c'est s'adopter soi comme un acte que l'on peut faire par seul choix Alors le monde devient heureux de ne pas simplement s'opposer à ce qui se donne comme évidence de soi. Pur don
Tu es et je suis pur don au monde et je peux accepter de donner , de créer ou pas Et même si je ne donne pas quand bien même je se donne par devers moi, si j'adopte ce refus de moi , cette adopte EST moi, le bonheur c'est de faire l'acte de soi, il s'agit d'un acte , d'un saut , ce que je suis je l'accepte et je l'aime. Cet amour de soi est adoption de soi.

Je prends un exemple un fermier quand il rentre à la ferme , passe en général devant la fosse à purin de ses bêtes . Et bien cette fosse à purin , pour lui ce sont "ses" bêtes qui le produisent , ce purin il l'aime c'est le signe de son travail à lui , et il le respire comme le meilleur parfum du monde

Nous pouvons à tout instant respirer le purin que nous sommes au monde si tu veux hihi ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 17:11

J'ai plutôt une vision "holistique" du monde ( au sens de Koestler).On n'a pas de définition du bonheur, on est donc dans le verbalisme affectif et cela peut durer,durer...

Ce que je voulais souligner, c'est que ce mot sent le souffre.Maintenant, tout ce que tu dis du bonheur peut s'appliquer au bien-être.Le bien-être est un but naturel,et comme tout ce qui est naturel,il est facile et plaisant à atteindre.Viser le "bonheur" née de l'imagination est pure folie, en cela que l'on ne sait absolument pas vers quoi tendre.( faut-il ré-évoquer Epicure..?)

L'être au monde entendu comme "amor fati" est subordonné à la subjectivité du bien-être,car tant que les besoins ne sont pas assouvis,la délicatesse de la contemplation nous est interdite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 19:19

Je confirme que tu penses sous forme de choses objectives tel par exemple le holisme Koestler , qui n'est qu'un autre Aristotélisme, une définition du bonheur comme concept mais non pas un concept qui s'enfante mais un concept comme un enfant-né et tu en arrives à des platitudes comme le besoin prime sur la contemplation ou l'amor fati ou tout autre chose , le besoin, hein mon oncle Benjamin , qui prime: la primauté des besoins.

Le problème ces que tous ces concepts sont des fatras informes et mal pensés , c'est quoi un besoin, c'est quoi les désirs, c'est quoi l'assouvissement, le bien-être, le bonheur , et la joie etc... un foutoir quoi

Ce que tu peux éventuellement comprendre c'est l'être-au-monde ainsi qu'il vaut mieux l'écrire n'a rien à voir avec tout amor fatti, l'amor fatti n'est qu'une forme d'être au monde et il ne vaut pas plus que bouffer ou sexer ou fuir ou se reposer ou tout verbe que ce soit , nous sommes au monde sur le mode du s'apparaitre c'est à dire le mode même de l'etre, L Etre et Heidegger a définitivement clot cette question quand il parle de l'oubli de l'Etre , il dit l'Etre n'est pas un étant c'est à dire l'Etre n'est pas une chose devant soi que l'on peut décrire en terme d'étendue spatio temporelle, l'ETre est ce qui se donne c'est à dire ce qui se déploie, l'Etre est un verbe, la création. L'Etre est ce qui se crée sans cesse , ton écran sous les yeux demeure dans sa création, il se donne à toi il t'apparait  c'est à dire dure, c'est à dire est créé à mesure que tu le regardes... l'Etre est un verbe

Donc les besoins se donnent à être autant que ton écran, autant que son assouvissement autant que tout ce qui est , l'holisme n'est pas un plus qui s'ajoute à l'ensemble des choses, l'holisme est le principe immanent de l'Etre à savoir ce qui ne peut pas ne pas se donner Panta Rei

Celà ne s'imagine pas sinon que de voir s'imaginer comme ce qui se crée comme faculté en toi à mesure que tu l'utilises

Dans ce sens le bonheur et le bien-être est : le Meme car il se donne au monde de la même manière Il n'est pas ceci ou celà.

Mais le "creux" de cette conception est qu'elle est sans représentations, sans contenus vide et donc inintéressante ?

Et bien non justement cette conception de l'Etre est éminemment pratique au sens utilitaire du terme il n'est pas à concevoir, il est à dé-couvrir à dé-voiler et est à l'etre en permanence comme un dévoilement qui se donne de s'éffeuiller, l'Etre n'est aussi donc absolument pas celà , principe de contradiction mais essence pure.

Ce qui est de pratique dans cette manière de voir les choses, c'est que l'on peut se dégager du fatum de la chose ou des choses qui nous ... arrivent .... nous recevons ces choses avec la même équanimité nous avons prise sur elle puisque aussi nous les produisons en tant qu'elle font sens en nous Toi et moi avons prise sur notre monde car il est ce à quoi nous donnons sens

Les besoins sont un sens pour toi, le besoin n'est pas essentiel en soi Il n'y a pas de primauté des besoins sur aucune forme d'existence, les besoins sont tout comme la contemplation est ....

L'épicurisme qui est justement le juste dosage du plaisir rejoint très clairement le stoicisme qui est faire advenir le manque de l'objet pour découvrir la racine du désir et de l'attachement

La pyramide de Maslow est un principe intéressant mais philosophiquement très limité et faux quand il fait croire que la réalisation de soi repose sur de la satisfaction de besoins comme un chapeau sur la tête ce qui est une ineptie ... avoir de l'argent , être délié des besoins voilà donc la source du bonheur et ce dictat des besoins et de l'argent construit notre société de bonheur dans laquelle on baigne?!
Le contreexemple des stoiciens devrait déjà nous faire réfléchir sur ce qu'est un besoin et ce qu'est une satisfaction , un forum entier n'y suffirait sans doute pas ... alors lier celà au bonheur mama mia

Le besoin pour faire court est de l'ordre du réel, du biologique, le désir de l'imaginaire, et la satisfaction réelle est de l'ordre du symbolique , bref tout ce qu'il faut pour créer une logique insoluble d'un problème multidimensionnel en terme de physique mathématique du terme, des univers qui ne se rencontrent pas mais qui s'articulent entre eux comme l'intervalle en musique donne à entendre les notes discrètes mais ne le sont pas

Etre intelligent ou se montrer cultivé philosophiquement ou pas c'est tout aussi bullshit que se torcher le cul , dans les deux cas ce sont des besoins à satisfaire il n'y a pas de primauté ... bon allez je t'ai assez saoulé et sans pas assez raconté, le vide le manque , le désiiiiiiirrr , qui a fait dire à Lacan tout un séminaire qu'il a appelé ... Encore ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 19:43

Je te recommande un livre merveilleux sur l'Etre qui est un livre d'Heidegger qui s'appelle " Le Principe de Raison" qui disserte à propos de la phrase de Leibniz " Rien n'est sans cause "
Dans ce livre qui est une pure merveille qui se donne à lire, H. cite un certain poète du moyen âge Angélus Silésius et une poésie qu'il a écrite H. cite la phrase suivante qui sera le fil rouge de sa réflexion
" La rose est sans pourquoi, elle fleurit parce qu'elle fleurit " Il explique à travers ce vers ce qu'il entend par le principe de la Cause. et tu comprendras mieux ce dont je te parle ci dessus
Il n'y a pas de raisons aux choses autres que de purement se déployer , l'innocence du déploiement des choses , des fleurs ici , est justement une bonne image pour comprendre le déploiement de l'Etre qui n'est sans d'autre raison que de se déployer

Une autre image est celle de la preuve dite "ontologique" de Saint Anselme et dont la majeure du syllogisme s'enonce de la manière suivante : "Dieu est ce par rapport à quoi rien de plus grand ne peut être pensé" la mineure anecdotique ( démontée par Kant) or penser Dieu existant est plus grand que penser un Dieu non pourvu de l'existence donc Dieu existe

Ce qui est intéressant dans la majeure c'est d'en entendre le travestissement qu'en a fait Saint Thomas d'Aquin : " Dieu est ce qui est le plus grand" or etc... la mineure et la conclusion est la même

Le tragique et le révélateur dans ce transvestissement c'est que St Thomas à transformer le " ce par rapport à quoi " en un " le plus " , un aboutissement Saint Anselme a ouvert sur un processus infini, et Saint Thomas l'a réduit en une chose finie , certe infinie mais délimitée comme tout
Et la preuve a perdu tout son sel , tout son miroir de la compréhension de la dynamique de l'Etre çà quoi elle ouvrait ...
Pour info Dieu est ce par rapport à quoi rien de plus grand ne peut être pensé se traduit en arabe par : Allah hou Akbar et que l'on traduit d'une manière stupidement Thomiste en un Allah est le plus grand ... ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 19:50

Que de mots..! Je ne suis pas plus séduit par la "logique" qui veut tout légaliser que "émotionné" par le verbalise affectif.

Les choses peuvent pourtant être si simples, sans "luxe"...[ la vérité existe, c'est le mensonge qu'on invente]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 19:56

Je prends note du "principe de Raison".( Heidegger m'a laissé une bonne impression)

Une autre image est celle de la preuve dite "ontologique" de Saint Anselme et dont la majeure du syllogisme s'enonce de la manière suivante : "Dieu est ce par rapport à quoi rien de plus grand ne peut être pensé" la mineure anecdotique ( démontée par Kant) or penser Dieu existant est plus grand que penser un Dieu non pourvu de l'existence donc Dieu existe a écrit:
 classe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mar 29 Juil 2014 - 19:59

Là tout n'est qu'ordre et beauté , luxe , calme et ... volupté ( L'invitation au Voyage Baudelaire) ;-)

Je te propose une révolution , je concois que Rome ne se prend pas en une seule journée, mais l'impulsion est donnée ;-) sans rancunes -)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mer 30 Juil 2014 - 9:35

Dis-donc Whynot,tu bois des coups toi ma canaille!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mer 30 Juil 2014 - 9:38

Si le bonheur est possible,et qu'il ne nous vient pas du néant;qu'est-ce qui le contient ? Son contraire ?
Un "truc" aussi précieux doit bien avoir un écrin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whynot



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mer 30 Juil 2014 - 10:49

L'écrin du bonheur est sans doute le Logos , l'essence de ce qui fait parole en nous

De Saussure et puis Lacan après montre l'articulation du langage comme la combinatoire du chemin des signifiants dans l'axe syntagmatique et l'axe paradigmatique,  dans la combinatoire des chemin du temps du déroulement des mots et le chemin du lexique c'est à dire le l'axe du choix
Il y a la combinatoire, de la métonymie dans l'axe horizontal et la métaphore dans l'axe vertical
A tout instant dans le déroulement de la parole il y a les mots qui à mesure du cheminement de la phrase deviennent .... obligatoires, nécessaires, désuets, sans sens etc... choisit le mot qu'il convient après deviennent

Le bonheur pour moi relève de l'essence de cette combinatoire le double chemin simultané de l'avoir et de l'etre , l'axe horizontal de l'avoir qui est toujours objet , chose à venir et l'axe vertical de l'etre qui est celui du choix, du saut dans le choix

La conquête du bonheur est infini dans la durée ou instantané , de l'ordre du désir à la recherche de l'objet impossible ou bien de la réalisation de soi comme celui qui se choisit tel qu'en l'état à chaque instant

J'aime bien la notion de matching en anglais. Ce qui matche est aussi ce qui s'épouse parfaitement
Le principe d'identité est une chose merveilleuse dans ce sens A=A
Le bonheur est l'état de ce qui se satisfait de s'épouser parfaitement et cet état n'est possible que dans l'ordre de l'adhésion à son choix, dans l'ordre du s'épouser soi, un s'accepter ontologique qui est notre etre lui même Toujours accessible et principe du Nirvana

Les adeptes de la méditation me font bien rigoler car ils sont pris au même piège ontologique de nous Tous Les "méditants" cherchent une libération et ils s'assoient comme bouddha pendant 40 ans sous un figuier. Le sage Zen quand il rencontre un autre sage éclate de rire et tu sais pourquoi?
Parce que tous les deux savent ceci: tout celà pour ca! à hurler de rire tout ce qui nous chagrine et tout ce qui nous turlupine notre condition tragique se résoud dans un lever simple: je suis l'auteur de mes émotions , je suis celui qui donne mon sens , c'est gratuit et je peux choisir un autre sens à ma convenance ...
Ce qui nous bloque est la peur de l'inconnu, la peur et toutes les peurs ce qui ne nous permet pas le bonheur c'est que nous sommes au monde sur le mode de la peur ... mais nous sommes la peur la peur que nous sommes c'est nous même, axe vertical , axe du choix et que nous pouvons épouser pour etre instantanément libéré à chaque seconde C'est à refaire
Le chemin de la médiation aide à ancrer cette évidence dans le temps dans la durée pour rester dans cette permanence du s'adopter soi, du choix de soi, pure liberté

Tu vois que j'aime le bavardage dirais je putassièrement quand je me trouve en bonne compagnie ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anormal



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   Mer 30 Juil 2014 - 13:38

Le bonheur se nicherait donc dans le structuralisme...  

Le bonheur n'étant rien de définissable,on peut tout en dire et son contraire.S'il n'est déterminé que par nous,dans notre intimité alors il porte en lui quelque chose de l'ordre du principe, il est donc compréhensible qu'il nous échappe à jamais.

Je ne sais plus qui a dit: " il n'est pas de pire punition que de se retrouver seul au paradis"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etes-vous heureux ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etes-vous heureux ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etes-vous heureux ?
» Etes-vous satisfait de votre emploi du temps ?
» Etes vous un connard prétentieux ?
» Etes vous narcissique ??
» Etes vous bon en maths ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philosophia :: PHILOSOPHIA :: Philosophie-
Sauter vers: